Voilà maintenant un mois que notre chers gouvernement, pour ne pas employer d'autres mots, a donné le label «Hadopi» à plusieurs entreprises du Web.

Pour les néophytes, ce sytème, nous ramène à l'a belle époque de la dictature communiste qui choisissait pour tous quel magasin avait le droit de vivre ou mourir.

Hadopi est loin d'être une solution pour les artistes! Elle ne fait que renforcer cette emprise qu'avait avant les grands majors de production sur les médias culturels avant l'arrivée d'internet. Un bon nombre de citoyens et d'associations appellent toujours à l'établissement d'une licence globale à la place de cette honteuse milice privée aux méthodes fascistes.

Comme d'autres sur le net, je considère donc ces entreprisses privées comme des (collabos) du pouvoir en place et demandes à toute personne partageant nos idées de ne plus acheter quoi que ce soit ou de s'abonner aux entreprises suivantes qui viennent de recevoir ce label:

Beezik, Deezer, CD1D, Musicovery, My Surround, Universal Music Web, Orange Musicstore, Ecompil, Fnac, Qobuz.

D'autres devraient obtenir ce label assez rapidement, nous partons du principe que pour mettre à mal Hadopi et forcer les élus à adopter une licence globale après avoir mis fin à toutes les lois liberticides concernant le Net, mais également en mettant fin à cet impôt privé qu'est la taxe sur la copie privée et en créant un nouveau système de perception de droit d'auteurs pour une meilleure répartition entre les artistes …

Il faut impérativement porter un coup fatal au porte monnaie des entreprises qui rentrent dans ce système infernal qu'est Hadopi.

En conséquence je vous demande de résilier vos comptes si vous en possédez dans ces entreprises du Net et de passer rapidement à la concurrence!