Etant une grande amoureuse de l'histoire et des femmes, je me suis dis: "Pourquoi ne pas combiner les deux?!" je vais donc vous parler de la place de la femme à partir de la préhistoire, jusqu'à nos jours!

La préhistoire: -Le paléolithique: La vision de l'homme préhistorique trainant sa compagne par les cheveux est directement issue des conceptions mysogines du XIXème siècle. Il faut savoir que la femme (encore nomade) était très respectée du fait que cette dernière donnait la vie! Mais les femmes avaient aussi pour but de s'occuper du charronnage, du dépecage, à la transformation et au transport des animaux morts.
Ces activités ne requièrent pas une force physique particulière et la femme a parfaitement pu y participer.

-Le néolithique: la femme du néolithique, en Europe, était associée à la déesse lunaire. Le rapport entre le coït et l'enfantement n'ayant pas encore été établi, on a d'abord cru que les femmes étaient fécondées par les fleuves ou les vents. Les fleuves, les vents et les femmes étaient sacrées.
A cette époque, les reines détenait le pouvoir politique et non le roi dont le statut se limitait au contrôle des armées. Le roi était sacrifié tous les ans, pour célébrer le changement de l'année solaire, puis tous les neuf ans, pour l'année lunaire. Son sacrifice fut peu à peu aboli et transformé en un sacrifice symbolique d'enfant.
Les femmes avaient pour rôle actif de cueillette, de collecte et sont donc pourvoyeuses de nourriture. Par ailleurs, la chasse masculine étant rarement fructueuse, ce "complément alimentaire" féminin devait souvent être la seule source de nourriture pour le clan.

Dans l'Antiquité Romaine: La femme, considérée comme mineure, reste toute sa vie soumise l'homme. Dans les temps les plus anciens, le mariage la fait passer de l'autorité paternelle à l'autorité maritale. Il s'agit toujours de l'autorité absolue du chef de famille qui a droit de vie et de mort sur tous ceux qui habitent sous son toit. Il peut punir de mort son épouse pour adultère ou simplement parce qu'il a un coup dans le nez!
Il peut aussi répudier son épouse pour stérilité, tentative d'avortement; à condition de restituer la dot à la famille de celle-ci. Les femmes n'acquièrent le droit au divorce qu'au début de l'empire.
Toutefois elle est en effet entourée d'honneur, en tant que gardienne du foyer, et dotée d'un certain pouvoir à l'intérieur de la maison sur les servantes qu'elle dirige (le trousseau de clés qu'elle détient est l'emblème de son pouvoir) et sur ses enfants qu'elle a la charge d'éduquer et qui conservent pour elle un immense respect.
Admises dans les banquets, plus instruites et cultivées qu'autrefois, elles participent de plus en plus à la vie mondaine, culturelle et politique de leur temps, même si elles n'ont pas le droit de vote ni celui de participer aux assemblées.

Au Moyen-Age: Les jeunes filles ont pour obligation de se former en attendant le mariage, à des travaux ménagers. Souvent, elles sont dans un premier temps placées dans d'autres familles pour être leur servante et exécuter leurs tâches ménagères afin de se constituer une dot à fin de pouvoir se marier par la suite. Une fois adultes, elles sont généralement embauchées comme apprenties par des maître(sse)s afin d'être formées et de se spécialiser dans la profession choisie. Ces dernières travaillent généralement avec leur mari, dans l'entreprise familiale artisanale, marchande ou paysanne. Cependant, les femmes célibataires doivent rester sous la dépendance d'une famille jusqu'à leur mariage, ou jusqu'à leur mort si elles ne trouvent pas de mari. Malgré tout, cette dernière reste fichée aux travaux ménagers, à l'éducation de ses enfants, au métiers du secteur du textile, du petit commerce et de l'alimentation. Les veuves ou les célibataires, elles, sont très pauvres étant donné le très petit salaire qu'elles perçoivent, et pour survivre elles mendient, volent, se prostituent ou se réfugient dans un monastère. Là-bas elles peuvent lire, chanter, filer et tisser.
Vers la fin du Moyen Âge, l'âge minimum des fiançailles est fixé à 7 ans et l'âge du mariage à 12 ans. Tandis que les mecs ne peuvent se marier qu'à 14 ans. Contrairement à l'Antiquité, le mari n'a pas le droit de vie et de mort sur sa femme!

L'époque moderne :Il n'y a pas grand chose à dire, la situation n'a pas tellement changée! En gros il faut ce référer à Molière qui par ses pièces comiques, dénonce l'inégalité entre les hommes et les femmes! "Les femmes savantes", "L'école des Femmes" ou encore "L'avare" résumes la situation de l'époque!
Après, il y a l'incontournable Révolution Française, dans laquelle les femmes ont bcp contribué surtout pendant la nuit du 5 au 6 octobre 1789 durant laquelle, ces dernières sont allées à Versailles réclamer de la farine et du pain au roi Louis XVI! Ce dernier ne pouvant leur en donner, il fut emmené, lui et sa femme (Marie-Antoinette) et son fils à Paris au château des Tuileries à fin d'être surveillé!

L'époque contemporaine : Attention, question que c'est il passé le 21 avril 1944??? Mais oui, c'est bien ça...C'est les droit de vote des Femmes en France! Cette date signe le début du pouvoir des femmes à cette époque! A partir des années 70, la femme ce rebelle et ce met à porter des jeans, des pantalons, à se couper les cheveux très court, ce qui était bien sûr interdit à l'époque! Elle commence à s'affirmer et à prendre de la gueule! Puis petit à petit les droit des hommes sur les femmes change complètement et de nos jours, dans un couple c'est très souvent la femme qui porte la culotte! Toutefois, ce n'est toujours pas gagné, la femme reste toujours, au niveau politique et au travail, en dessous de l'homme! La France reste à l'heure de aujourd'hui, un pays machiste!!

Voilà, voilà, j'aurais voulu m'arrêter sur des personnages célèbres comme Jeanne D'Arc, Blandine, Lucy, Marie-Antoinette... Mais c'est déjà très long! Merci de m'avoir lu! Si vous avez des questions, réflexions, compliments, rectifications, je me ferais un plaisir d'y répondre alors à vos coms!!!