Ce n'est un secret pour personne, le monde du Hip-hop n'est pas connu pour ses penchants Gay-Friendly. Plusieurs exemples peuvent être cités, en France comme aux USA.

On peut brièvement rappeler Sexion D'Assaut et leur désormais célèbre "On est 100% homophobes", ainsi que "Pour nous, le fait d'être homosexuel est une déviance intolérable", qui aura largement défrayé la chronique au moment des faits.
Le Hip-hop américain aura aussi foulé les terres de l'homophobie: Method Man, membre du Wu Tang Clan, aura eu cette phrase emplie de poésie et de finesse d'esprit: «Tu ne peux pas enculer des gens et te dire gansta». Je vous laisse apprécier la beauté de la prose.

L'homophobie et le Hip-hop vont de paire, me diront certains. C'est ce que j'ai longtemps pensé, jusqu'à ma récente découverte du rappeur américain Macklemore et de son titre qu'on entend régulièrement ces derniers temps "thrift shop"
Étrangement, moi qui vouait une haine inconditionnelle au Hip-hop (soit, j'exagère un peu quand même!), j'ai trouvé la chanson plutôt sympa, et ai donc décidé, sur conseil d'un ami, de m'intéresser brièvement à l'artiste. Et là surprise: je lis avec étonnement que Macklemore serait connu pour sa participation dans la lutte pour l'égalité homo-hetero aux États-Unis, cause qu'il défend au travers d'une chanson, "Same Love".

Ayant moi aussi mes petits préjugés, je n'ai pu m'empêcher de penser "c'est du hip-hop, les paroles sont probablement gentilles, mais un peu débiles". Ma curiosité l'emportant, je décide d'écouter la chanson et de m'intéresser aux paroles.

Surprise, un texte parlant, loin des beuglements écervelés auxquels Sexion d'Assaut nous a habitué, qui m'a vraiment touché. Une description émouvante du calvaire de l'homophobie, des difficultés qu'on peut avoir avec l"homosexualité, qui peut être lourde à supporter, du Coming out ou simplement de l'amour, universel. Le refrain me donne encore des frissons, même au bout de la centième écoute.

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, Macklemore est bel est bien hétérosexuel, et fiancé par la même occasion, ce qui renforce d'autant plus la portée symbolique de son acte. En effet, on peut dire qu'il brise un véritable tabou dans le monde du Hip-hop: l'homosexualité étant généralement tue ou moquée.

Je vous laisse le soin de découvrir ce morceau, et ses paroles:

http://www.youtube.com/watch?v=OQngzapK5dM