C'est bien, d'avoir des amis du soir, au début. Ce sont ces amis qui ne restent pas longtemps, avec qui tu prends ton pied et qui repartent au petit matin. Le concept paraît génial. Ce sont souvent des personnes qui te ressemblent. Ils ont souffert, d'une manière ou d'une autre. Ce sont des personnes amoureuses. Ils ont décidé qu'il ne fallait plus se laisser avoir, tomber dans la ronde infernale des sentiments. Ne plus ressentir c'est ça la solution. Faire la fête, boire, coucher. Ce sont des amis qui n'ont pas besoin d'être fidèles, qui n'ont rien à exiger à l'autre, qui n'ont aucune pression d'aucune sorte.

Tout est lié, pour ces amis du soir, au plaisir. S'abandonner à l'autre pour un court moment, comme s'il n'y avait pas le droit d'aller plus loin, que ça amenait le malheur, les souffrances. On prend son pied, les peaux se frottent, les lèvres se frôlent, se touchent. La chaleur des 2 corps créé une atmosphère propice à cette rencontre. Le rapport est parfois sauvage, parfois doux : c'est le moment, l'alcool et les propos qui précèdent, qui décident. Les 2 personnes ont les mêmes règles, les mêmes attentes, et c'est comme si tout était simple. Il n'y a plus besoin de réfléchir, de s'emmerder, de s'engueuler. Tu ne te demandes pas s'il va se vexer de telle phrase ou de telle attitude, le contrat est signé dés les premiers mots. Que ce soit à l'écrit par une application ou par le regard en vrai, tout est décidé. Et c'est ça qui attire: ne pas attendre quelque chose de quelqu'un et inversement.

Les amis du soir, ça combat la solitude. Tu n'es jamais seul, tu n'as jamais à te soucier de ce sentiment de solitude que t'as laissé celui dont tu es tombé amoureux. Tu as décidé après cette histoire de ne devoir plus rien à personne. Tu as décidé de devenir ceux que l'on appelle les "connards" à tort et à travers, ceux qui semblent sans c½ur. On t'a retiré le tien, c'est bon, tu peux rentrer dans le club. Tu ne veux plus d'engagement, tu recherches seulement quelqu'un pour la nuit.

Et les amis du soir sont vraiment utiles. Ils te permettent de ne plus souffrir, ils te permettent d'apprendre à connaître ton corps, comment te faire plaisir et comment faire plaisir à l'autre. Ils te permettent de ne plus penser à rien, de te laisser aller et d'aimer pour peu de temps. Tout ce qui compte c'est l'alchimie physique. Tous les problèmes engendrés par le c½ur et le cerveau sont laissés de côté. Ce qui fait qu'on est beaucoup plus enclin à aller vers ces amis du soir, d'en devenir un, et de ne plus souffrir.

Mais malheureusement, ça marche un temps. Tu es ce garçon qui fait la fête, qui boit, qui s'amuse et qui trouve ces amis du soir. Mais ces amis que l'on se fait le soir et pour la nuit, au petit matin, ils ne sont plus dans ton lit, ils partent. Au départ tu ne remarques pas, car tu t'en fiches. Mais au fur et à mesure, ça te rattrape. Le fait d'avoir aimé au moins une fois t'empêche d'être un ami du soir trop longtemps. Car ton c½ur, ton cerveau, tout ton corps s'est habitué à ces matins au lit, avec ce garçon, que tu embrassais, que tu regardais dormir tendrement. Tu n'as pas oublié ces petits-déjeuners pris ensemble, ces journées passées ensemble. Tu ne peux pas. Et tu te réveilles un matin entre ces 4 murs que sont ton appartement, tu as une migraine, tu ne te rappelles pas de la moitié de ce que tu as pu faire, ton téléphone est silencieux. Tu aimais ces petits messages au réveil, ceux qui te font sourire, ceux qui te disent " Bonjour mon chéri, je pars au boulot, je t'embrasse fort, passe une bonne journée" et tu n'as plus ça. Et c'est là que tout s'effondre, que tout se casse.

Ces gens avec qui tu couches, ils ne sont qu'éphémères, et aussi séduisant que ça peut être, ce sentiment de solitude revient, et te revient dans ta face plus fort encore. Et tu peux fuir la réalité, tu peux boire, tu peux t'abandonner dans ces fêtes, tu peux te doucher après avoir couché avec cet ami du soir, tu peux te retirer de tes vêtements, mais tu ne peux pas t'arracher ce c½ur, tu ne peux pas sortir de cette peau. Tu as essayé, mais le passé te rattrape si tu n'y fais pas face, si tu ne décides pas d'avancer. Car les amis du soirs te donnent l'illusion d'avancer, mais ce qu'il te faut vraiment, c'est retrouver ta confiance en toi, ta confiance en les autres, cette prise de risque qui t'amène aux belles rencontres et surtout ce message après cette nuit qui t'annonce le début d'une nouvelle et belle histoire.