Pour la cinquième année consécutive, Nikon a organisé son Film Festival, dans le cadre duquel amateurs comme professionnels peuvent réaliser un film de moins de 140 secondes sur un thème bien précis. Cette année, le thème est "le choix", et quelques films abordent, de près ou de loin, des sujets liés à la culture LGBT.

En tête de liste, nous trouvons "Je suis un compromis", dans lequel les jeunes réalisateurs Sébastien Bélier et Malo Gaulin-Crespel abordent avec le thème délicat de la prostitution étudiante. Le film est actuellement dans le top 20 des films les plus soutenus, et c'est amplement mérité.
 

Dans le top 50, nous trouvons deux autres films :
Tout d'abord, le très drôle "Je suis un coming-out", de Simon Hubert, où deux démineurs se remémorent un soirée, dont il semblerait qu'elle ait eu plus d'impact qu'il ne le pensaient sur leurs vies...
 
Ensuite, nous avons "Je suis un genre", de Lucas Jossé et Alexandre C., sur ce qui fait qu'on est une femme.
 

Deux autres films viennent compléter cette liste :
"Je suis un garçon ou une fille?", de Thibaut Tisserant, dans lequel une femme doit choisir le sexe de son enfant.
 
"Je suis acculé", de Nicolas Goergen, où un jeune homme explique à son médecin, lors d'un test VIH, qu'il n'a pas réussi à résister à ses pulsions au cours d'un rapport sexuel.
 

Si ces films vous plaisent, vous pouvez aller chaque jour (jusqu'à mi-février) les soutenir en cliquant sur le bouton prévu à cet effet!