Vous les connaissez bien : Google Chrome, Internet Explorer, Firefox, Safari. Mais connaissez vous Opéra ? Le navigateur web européen a sorti sa version 15 pour succéder à la 12.10. Malgré ses faibles parts de marché (autour de 1%) le petit navigateur se sent encouragé par ses quelques 300 millions d'utilisateurs. A l'heure où les grandes multinationales américaines sont soupçonnées de collaborer avec l'agence d'espionnage NSA et le programme PRISM il est temps de s'interroger sur les alternatives crédibles qui existent.

Tandis que les scandales à propos de la protection de la vie privée sur Internet ne cessent d’occuper les devants de la scène journalistique on constate que le grand public se tourne vers les mêmes navigateurs web cherchant peu les alternatives qui existent pourtant. On pense bien entendu à Google Chrome, Firefox, Internet Explorer et Safari. Tous provenant de sociétés américaines, les mêmes qui sont  fortement soupçonnées de collaborer étroitement avec l’Agence nationale de sécurité américaine (NSA) à l’origine du programme espion PRISM.

Pourtant entre Lunascape, Konqueror, Torch, Rockmelt, Maxthon ou encore K-Meleon on a l’embarras du choix. Certes, on pourrait penser que leur manque de célébrité est dû à la faiblesse de leurs ressources financières comparées aux « grands » qui, eux, ont les moyens de communiquer et faire connaître leurs produits. Toujours est-il que certains navigateurs existent depuis près de 20 ans mais demeurent inconnus du grand public. C’est le cas d’Opéra.
Vous ne le connaissez peut-être pas pourtant voilà maintenant 17 ans qu'il existe sur la toile. Opéra est né dans sa première version stable le 09 décembre 1996 à Oslo en Norvège. Notre petit européen totalisait en juin 2013 1,03 % des parts de marchés mondiales. Après avoir utilisé pendant 10 ans (2003-2013) son propre moteur de rendu HTML* dénommé « Presto » le programme norvégien a fini par adopter Mercredi 03 juillet 2013 un moteur plus communément utilisé appelé « Webkit » et en a profité pour sortir une version 15 qui constitue une petite révolution dans l’histoire de ce logiciel tant au niveau esthétique qu’au niveau des fonctionnalités.
La gestion des sites favoris est très bien conçue puisque le navigateur permet une organisation des miniatures de la partie « accès rapide » en dossiers, de plus une page "calepin" permet d'enregistrer rapidement une page web que l'on veut simplement relire plus tard (safari a une fonction similaire mais qui n'est pas organisée exactement de la même façon que sur Opera). Enfin on a une catégorie "découvrir" dans laquelle on peut suivre l'actualité qui nous intéresse.
Il me semble que cette nouvelle mouture à de beaux jours devant elle d’autant qu’elle constitue d’un point de vue technique un sérieux rival a Google Chrome, l’actuel leader du marché avec 42,68% de parts de marché mondiales en juin 2013.
[video]http://www.youtube.com/watch?v=_mpF5aQpmow#at=12[/video]
Attention la vidéo montre un navigateur en anglais mais il existe bien entendu une version française.
*Moteur de rendu HTML : « Un moteur de rendu HTML est un composant logiciel de base qui permet aux logiciels d'afficher les éléments d'une page Web. Ils sont de ce fait le cœur des navigateurs Web. »