Le compositeur Henri Dutilleux est mort ce mercredi 22 mai 2013, à l'âge de 97 ans.

En France, de grands noms ont marqué l'histoire de la Musique. On pense bien sûr à Claude Debussy, Maurice Ravel, ou encore Georges Bizet...
Cependant, il est de certains compositeurs auxquels on ne pense pas. Les contemporains restent à ce jour relativement méconnus du grand public, et Henri Dutilleux en fait partie.

Né à Angers en 1916, il suivit une formation classique dès son plus jeune âge, qu'il acheva au conservatoire de Paris, où il avait alors fréquenté des professeurs et musiciens de grande renommée. A l'âge de 22 ans, à l'instar de Debussy, il remporte le Premier Grand Prix de Rome (haute récompense artistique), puis doit partir pour la guerre l'année suivante.

Après cela, il se forge petit à petit une carrière dont l'activité n'aura cessé jusqu'au 22 mai dernier. Il voit les récompenses et les hommages se multiplier au fur et à mesure de l'épanouissement de son oeuvre, jusqu'au point de devenir l'un des compositeurs les plus joués de leur vivant à travers le monde. Il fut l'un des rares artistes à susciter autant d'intérêt dès les premières exécutions de ses oeuvres. Cet enthousiasme du public lui a valu cette notoriété, qui a poussé nombre de jeunes compositeurs à lui soumettre ébauches et projets. En effet, il est vite devenu porteur d'une réelle influence dans le monde de la musique, malgré sa forte tendance à la minimiser.

En 2004, il obtient la dignité de Grand-croix de la Légion d'honneur, avant de recevoir le Prix Erns von Siemens l'année suivante (ce prix étant considéré comme le "Nobel de la musique").

Avec lui disparait un compositeur hors du commun, mais également un homme des plus respectables.


Voici quelques oeuvres notables (liste non exhaustive):

- Trois Tableaux Symphoniques (1945)
- Symphonie n°1 (1951)
- Le Loup (1953)
- Métaboles (1965)
- Timbre, Espace, Mouvement ou La Nuit Etoilée (1978)
- Mystère de l'Instant (1989)
- The Shadows of Time (1997)