Chez SFR, le congé parental ne sera plus exclusivement maternel ou paternel. Dès samedi, le "congé de parentalité" fera son apparition. Une mesure destinée aux employés vivant en couple avec une personne du même sexe lors de l'arrivée d'un enfant. Alors que l'adoption par les couples homosexuels n'est pas encore votée, SFR devance ainsi la loi.

C'est une petite révolution dans le monde du travail qui risque de faire grand bruit : SFR a choisi d'octroyer au personnel de son groupe un congé de onze jours nommé congé de parentalité.

Le congé parental jusqu'alors réservé au couples hétérosexuels pour la naissance d'un enfant , le groupe ouvre le dispositif aux personnes homosexuelles pour l'arrivée d'un enfant par la voie de l'adoption. A l'heure actuelle seule une poignée de grandes sociétés avaient franchit le pas. La direction du groupe devance donc le législateur qui n'a pas encore tranché sur le champ d'action et les modalités concernant l'adoption pour les homosexuels.

Le but de cette mesure est de mettre sur un même pied d'égalité les hétérosexuels et les homosexuels en matière de droit parental.

Mais cette avancée ne semble toutefois pas pleinement acquise car la société ne connait à l'heure actuelle que deux salariés susceptibles de pouvoir bénéficier de ce droit sur les 10 000 salariés français du groupe.