La Revue Monstre, revue sous-titrée pour ces trois premiers numéros "Revue d'exploration pédé pour la décennie" puis en attendant le quatrième "La Revue qui épuise le Genre" est actuellement invitée au Mac/Val de Vitry sur Seine dans le cadre de l'exposition "Situation(s)". Dans le même temps, la Revue s'invite également à la Galerie de Roussan jusqu'au 21 Juillet.

Du 29 juin au 16 septembre, la revue Monstre propose de réunir et de mettre en mouvement diverses interventions au croisement de l’art, des sciences humaines et de la littérature (conférences, entretiens, dispositifs, etc.), en les inscrivant dans une zone indéterminée, à la fois dans et à la périphérie de l’exposition, dans un ici et un ailleurs, zone extra-territoriale sous la forme d’interventions au Mac/Val, en même temps qu’un programme de WebTv diffusé sur le site internet du musée durant toute l’exposition.

Depuis le 10 Mai et jusqu'au 21 Juillet, Monstre tente également, Galerie de Roussan de répondre et de réfléchir autour de la problématique d'une exposition qui serait également un acte d'édition.

Pour situer la Revue Monstre et sa construction, il faut en dire quelques mots. Monstre est une revue pédé, le terme est assumé, une revue qui s'interroge sur le genre, sur l'homosexualité. Pour autant, le parti pris de la revue est un parti pris transdisciplinaire (mot horrible qui ne veut pas dire grand chose), on y trouve des articles théoriques, des textes poétiques, de la littérature, des portfolios d'artistes et un soucis apporté à la création graphique. 

La réflexion autour de ces expositions s'est engagée pour Monstre, autour d'un numéro qui n'arrive pas. La revue d'abord biannuelle, s'est après le numéro 3 transformée en laboratoire éditorial. Loin de répondre à un simple souci de délais que l'on ne respecte plus, le numéro quatre d'abord annoncé pour fin 2011, puis début 2012 et enfin pour Septembre, a été l'occasion de s'interroger pour Monstre sur ce qu'est une revue, une revue d'art, une revue sur le genre.
La question est intéressante, car de manière assez inédite, à travers ces deux expositions, la revue prend une dimension très singulière. L'acte d'édition est également acte d'exposition, geste curatorial dans un cas (Galerie de Roussan) quand dans le même temps elle devient cycle, durée de réflexion (Mac/val). La revue se transforme donc autour d'un numéro en acte de réflexion, en creuset de réflexion et en espace concret autant qu'abstrait. En somme la revue d'une dimension papier devient également lieu à part entière, lieu situé entre la durée de deux expositions.

La Galerie de Roussan est pour Monstre l'occasion d'exposer les oeuvres présentées dans la revue, le postulat étant de demander aux neufs artistes participant au numéro de quatre, d'extraire une image de l'une de leurs oeuvres éditées et ensuite à travers un dispositif de réfléchir, dialoguer autour de cette oeuvre. Le dispositif étant expliqué ainsi par la Galerie: "Un texte d’un auteur, une image sérigraphiée, un portfolio de huit pages et une clef USB contenant des données (textes, images, sons ou autres) relatives au contexte de l’image."

Au Mac/Val Monstre ouvre un cycle de performance, d'interventions, de conférence autour de la Web Tv du Musée. Le Mac/Val présente les choses ainsi: "Monstre est invitée à répondre à la question « avez-vous quelque chose à déclarer ? » et à faire usage pour cela de la « Tribune de Médiation Mobile » créée par Remy Bosquère. Elle sollicite Arthur Gillet et Stéphane Léger pour élaborer une proposition plastique autour de cet objet tribune où se performe habituellement le discours et s’instaure l’autorité. Les deux invités proposent pour l’occasion une structure qui tentera de brouiller ce dispositif dans une mise en écho sonore et visuelle."

Il me semblait plutôt intéressant, de tenter de présenter ce geste singulier autour d'une revue d'exploration pédé qui devient autour d'un numéro une revue qui épuise le genre. Le tout à travers la forme d'un numéro, le numéro quatre qui désespérement, ou heureusement n'arrive pas.

Plus d'infos par ici:

http://www.revuemonstre.com/

http://www.macval.fr/francais/expositions-temporaires/situation-s-48o47-34-n-2o23-14-e/article/carte-blanche-a-la-revue-monstre

http://www.macval.fr/francais/expositions-temporaires/situation-s-48o47-34-n-2o23-14-e/la-webtv/

http://galeriederoussan.com/