La dernière minute de Juin aura une durée de 61 secondes ! Cette seconde sera ajoutée afin de synchroniser le temps mesuré à partir de la rotation de la terre et le temps atomique.

Tout d'abord, le temps universel (TU) est le temps basé sur la période de rotation de la Terre (le temps que la Terre met pour faire un tour sur elle-même). Or nous savons grâce aux instruments de mesure que cette période n'est pas stable dans le temps. En effet, la vitesse de rotation de la Terre diminue et donc les jours s'allongent. Cette diminution de la vitesse de rotation de la Terre est due à plusieurs phénomènes comme les marées et les tremblements de terre. Ainsi aujourd'hui la Terre fait un tour sur elle-même en 23 h 56 m 4,09 s mais il y a 500 millions d'années (les dinosaures ont vécu il y a 100 millions d'années ... ) un jour durait 20.5 heures !

Cependant pour permettre aux Hommes d'organiser leurs vies, ils ont besoin d'une échelle de temps qui ne varie pas ! Alors, le Temps Civil est basé sur le Temps Universel Coordonné (le fameux UTC). Ce temps est obtenu à partir des horloges atomiques réparties un peu partout sur la Terre. Ces horloges utilisent les propriétés immuables des atomes pour mesurer le temps. Ainsi le temps obtenu est constant.

 

D'autre part, nous souhaitons que ces 2 échelles de temps restent synchronisées. L'écart entre les 2 ne doit pas excéder 0,9s. Ainsi, depuis 1972, des secondes sont retranchées ou ajoutées au temps UTC pour maintenir cet écart. 

Ainsi, ce 30 juin à 23:59:59, il y aura une seconde intercalaire appelée 23:59:60 avant le 1 juillet 00:00:00. Alors, le 30 juin durera 86401 secondes au lieu des 86400 habituelles.

C'est le Bureau Central du Service International de la Rotation Terrestre et Systèmes de Référence situé à l'observatoire de Paris qui décide d'ajouter ces secondes. La dernière remonte au 31 décembre 2008, et celle qui arrive sera la 25ème seconde depuis la mise en place du système.

 

Bien évidemment cette seconde n'a pas d'importance direct pour nous. Mais les systèmes comme les satellites ou les réseaux informatiques doivent en tenir compte. D'autre part, il n'y a jamais de lancement de fusée prévu les jours où l'on ajoute une seconde pour éviter toute erreur.

Certains pays demandent l'annulation des secondes intercalaires et l'utilisation du temps UTC non modifié. Par exemple, le système GPS ne tiens plus compte de ces secondes depuis 1980.

 

 

Pour ma part, j'écouterai quand même l'horloge parlante au 3699 ce samedi 30 juin pour profiter de cette seconde presque historique !

Bon week-end à tous !

Nicolas