Tel est le titre d'un article du journal québécois Métro Montréal.

Selon le journal Métro, Mariela Castro, la directrice du Centre National d'éducation sexuelle de Cuba et fille du président cubain, affirme que "le gouvernement de l'île des Caraïbes examinera la possibilité de légaliser l'union civile entre personnes du même sexe cette année." Le projet serait à l'étude dans l'idée d'une éventuelle modification du Code civil cubain afin de permettre à des personnes de même sexe de pouvoir se marier. Rappelons que Cuba, loin d'être un pays démocratique, autorise tout de même depuis 2008 de changer civilement de sexe.

Une histoire LGBT encore jeune, puisque ce n'est qu'en 1979 qu'est dépénalisée l'homosexualité, bien qu'il faille encore attendre 10 ans pour une dépénalisation de la sodomie. C'est dans les années 70 que tout commence à bouger à Cuba pour les homosexuels avec notamment l'abandon de l'idée que l'homosexualité est une décadence importée des sociétés capitalistes. Ainsi, on abroge les lois interdisant les métiers dans l'Art et l'Education aux homosexuels. Les mentalités changent. Cela va même jusqu'en 1987 à pénaliser les policiers qui harcellent les civils au motif de leur façon de s'habiller, allez savoir pourquoi ça a beaucoup profité aux gays. Et en 1997, les dernières lois homophobes sont retirées. 

D'ailleurs en août dernier, le site Têtu mentionnait le mariage d'un gay et d'une transexuelle, au palais des Mariages de La Havane, à Cuba. Le même site avait aussi en 2010 rapporté des propos de [url=http://nsa22.casimages.com/img/2012/02/12/12021212574315199.png]Fidel[/url] Castro qui reconnaissait  que de graves erreurs avaient été commises par le passé : « S'il y a quelqu'un de responsable, c'est moi (...) Échapper à la CIA, qui achetait tant de traîtres, ce n'était pas simple, mais s'il faut assumer la responsabilité, j'assume la mienne, je ne vais pas tenir pour responsable quelqu'un d'autre ».