Il est là... il est arrivé : le Beaujolais Nouveau nous envahit... à nouveau.

Tous les troisièmes jeudis de novembre, c'est la même chose. Une troupe d'assoiffés envahit les bars, les restaurants et les supermarchés du monde entier pour découvrir le nectar internationalement connu de la région viticole française qui détient tant de grands crus... mais pas celui là.

Tout d'abord qu'est-ce? Le Beaujolais Nouveau est un vin qui vient du Beaujolais, une région viticole du Rhône et de la Saône-et-Loire, produit a partir du cépage "Gamay noir à jus blanc". Chaque année des pays s'arrachent ce petit vin français venant d'un vignoble datant de l'Empire romain. Cet évènement est très suivi au Japon et, entre autres, dans d'autres pays d'Asie.

Le Beaujolais nouveau, il y a un temps (les Trente Glorieuses) fut il est vrai un vin de qualité. Seulement, aujourd'hui, celle-ci devient de plus en plus mauvaise. Comment expliquer qu'un vin d'une région viticole qui produit la célèbre "Romanée-Conti", Saint-Graal de l'oenologue, puisse produire un vin de si mauvaise qualité ? Appauvrissement du sol ? Perte des connaissances d'élaboration ? Et bien non, la réponse réside en la "mondialisation". En effet ce vin parait chaque année le troisième jeudi de novembre dans le monde entier. Cependant, avant de retrouver ce vin en bouteille, il faut le produire et c'est là que ça se corse. Le viticulteur va devoir récolter son raisin prématurément, recueillera donc un fruit qui est trop vert, pas assez sucré. Un raisin qui pouvait avant encore mûrir quelques semaines pour se gorger en sucre et développer plus d'arôme n'a plus cette possibilité. Mais que voulez vous ? Il faut du Beaujolais Nouveau partout le même jour. Et puis au final, le bénéfice est plutôt intéressant pour ces viticulteurs. Seulement voilà encore un aspect néfaste de la mondialisation dans notre société et notre savoir-faire, qui s'en voit amoindri.

Pour autant, rien ne vous empêche de vous faire vous-même votre opinion sur ce vin, et de la partager, car après tout peut être cette année sera-t-il meilleur ?