Le tant attendu Black Swan est sorti ce 9 février dans toutes les salles françaises. Mais ce film, qui fait le buzz depuis plusieurs semaines, est-il à la hauteur des attentes de chacun, et les avis mitigés des professionnels du cinéma et des médias sont-ils justifiés ? Petit état des lieux après un visionnage en règle.

Après avoir dépeint de manière magistrale le milieu du Catch, Darren Aronofsky présente, avec Black Swan, le fascinant combat d’une danseuse dans le monde - plus intimiste mais tout aussi brutal - de la danse et du ballet professionnel.

Dès la séquence d’ouverture, magistralement filmée, on comprend que Nina, le personnage principal, campé par une Nathalie Portman d’exception, se rêve dans le rôle principal du « Lac des Cygnes ». L’exagération des choix stylistiques, voulue par le réalisateur, nous montre d’entrée de jeu que le spectateur va devoir composer avec une facette assez sombre de l’héroïne, sous-entendant des forces occultes qui vont l’animer pour arriver à ses fins. Là, on ne traite pas de paranormal, non, mais simplement des extrêmes ravages d’une ambition excessive, alimentée par un orgueil et une détermination hors du commun !

Tout au long du film, le monde qui nous est dépeint au travers du New-York City Ballet est loin d’être celui auquel on s’attend lorsque l’on traite de danse classique, et tant dans les choix artistiques que dans l’interprétation, force est de constater que ce milieu est tout aussi, voire plus, impitoyable qu’un autre.

La rivalité entre Nina et Lily, nouvelle recrue à la beauté sensuelle, va s’avérer pleine de haine, augmentée par le trouble jeu de Thomas, chef de ballet, qui ne songe au final qu’à la qualité de son Lac des Cygnes 

Bref, si vous aimez l’excellent cinéma, les films où tout n’est pas rose et où l’être humain est dépeint de manière brute et audacieuse, Black Swan s’impose ... Personellement, j'ai aimé, et je pense le revoir dès mon retour en France !

CASTING

Outre Nathalie Portman, qui avec le rôle de Nina se positionne dans les grandes favorites pour l’Oscar de la meilleure actrice, on retrouve dans Black Swan un Vincent Cassel qui ne cesse d’étonner la critique, dans un rôle à contresens digne de cet acteur de valeur internationale.

Winona Ryder prouve une fois de plus ses talents et nous enchante par ses qualités incroyable en matière d’immersion dans une interprétation parfaite.

Mila Kunis, que l’on a pu voir dans le Livre d’Eli ou Crazy Night, est inégalable dans le rôle de la belle Lily. Sous ses airs angéliques, elle arrive à nous convaincre de l’importance de son personnage et du rôle qu’elle aura à jouer pour contrer sa concurrente, la belle ukrainienne remporte là un ticket gagnant pour les futures productions hollywoodiennes, prouvant son talent par un jeu incroyable et une plastique parfaite.

Le reste du casting est tout à fait à la hauteur. On notera l’agréable présence de Sebastian Stan et de Toby Hemingway, qui devraient ravir les membres de Za-Gay.

CRITIQUES, NOMINATIONS

On ne compte plus les récompenses de Black Swan, ni le nombre de ses nominations, mais le bilan reste très mitigé.

On a été surpris de l’unique récompense décernée lors de la cérémonie des Critics Choice Awards à l’Hollywood Palladium de Los Angeles (Meilleure actrice pour Nathalie Portman) et malgré les nombreuses nominations aux Oscars 2011, dont la cérémonie aura lieu le 27 février prochain, le comité a décidé de disqualifier le film pour l’Oscar de la meilleure musique. C’est sans compter avec la concurrence féroce de films tels qu’Inception, le Discours d’un Roi ou The Social Network.

C’est donc essentiellement le public qui fera pencher la balance et pourra déterminer si le tant attendu Black Swan, sorti ce jour en France, mérite le Buzz qui a été fait autour de lui.

A vous de juger, et bonne séance !