C'est beau, c'est frais, c'est en Ouganda : un tout nouveau journal intitulé " Rolling Stone " publie noms, adresses et photos de 100 activistes LGBT avec la mention " Pendez-les ". L'article précise également que les homosexuels sont en train de recruter plus d'un million d'enfants innocents dans les écoles.

Rassurez-vous, le journal a été mis en demeure par la commission des médias au motif qu'il ne possèdait pas d'autorisation de publication en bonne et due forme. C'est trop bête, alors qu'ils voulaient bien faire !

En effet, le rédacteur en chef a déclaré avoir publié cette liste pour permettre aux autorités d'arrêter les personnes qu'elle recense, l'homosexualité étant interdite en Ouganda : « Nous avions pensé que la société avait besoin de savoir que de tels personnages existent en son sein. [...] En résumé, nous avons agi ainsi car l'homosexualité est illégale, inacceptable, et insulte notre mode de vie traditionnel. »

Attentionné, n'est-ce pas ?

Heureusement, « Rolling Stone », au tirage très limité, devrait obtenir d'ici peu l'aval de la commission pour reprendre la publication.

Bien que les informations soient difiicles à recouper, il apparaît qu'au moins quatre des homosexuels pointés par la liste auraient été agressés depuis cette publication en début de mois.

 

Sources : CNN & The Washington Post