J.K. Rowling a fait de sa vie un enfer. Pourquoi ? Parce qu'elle a eu la mauvaise idée d'appeler le héros de ses romans "Harry Potter"...

En 1997, un petit garçon britannique, alors âgé de neuf ans voit sortir le premier livre de la saga Harry Potter. Il trouve la coïncidence amusante, car voyez-vous, le petit garçon dont je vous parle s'appelle justement Harry Potter.

Mais cette coïncidence, il ne l'a pas trouvée amusante très longtemps. En effet, il fut des années durant l'objet de railleries de la part de ses camarades de classe, Il est également victime de coups de fils anonymes et de taquineries des policiers locaux.

Il est toujours aussi difficile pour le jeune Harry Potter, aujourd'hui âgé de 20 ans (cf.photo), de porter un nom aussi spécial.

"C'est comme si on m'avait jeté un mauvais sort", déclare Harry.

Faut le comprendre, vous croiriez, vous, quelqu'un qui vous dit s'appeler Harry Potter ? Il y a fort à parier que non.  Aussi, une compagnie de transport en commun lui a même refusé un abonnement, se croyant victime d'une mauvaise blague. Même la petite-amie de ce jeune homme n'y croyait pas !

"J'ai même dû montrer ma carte d'identité, mon passeport et mon permis de conduire à ma copine !"

Dur, dur... Alors si vous souhaitez soutenir Monsieur Potter, vous pouvez aller sur son profil Facebook pour lui envoyer ... Comment ? ... Ah excusez-moi, je corrige : Il n'a pas non plus le droit de s'inscrire sur Facebook pour une question relative aux droits d'auteur ...

C'est tout ? Non, évidemment ! Regardez bien sa photo ... Ne remarquez-vous rien ? Sur la gauche de son front, Harry Potter, le vrai, a une cicatrice ... Tout comme le Harry Potter fictif. Ne reconnait-on pas là, la terrible ironie du sort ?

C'est l'histoire d'un homme dont le plus grand souhait est que Joanne Kathleen Rowling ait baptisé son héros... autrement !