Hélène Mandroux, le maire de Montpellier, s'apprête à lancer un appel pour l'ouverture du mariage aux couples homosexuels

Les dix ans du Pacs ont été célébrés le 13 octobre dernier. Cependant, à Montpellier, le collectif contre l'homophobie organise son 5ème festival gay et lesbien, ce samedi 14 novembre, jour anniversaire de l'entrée en application de la loi. A cette occasion, le maire Hélène Mandroux s'apprête à lancer un appel pour une prochaine étape : l'ouverture du mariage aux homosexuels. Des maires d'autres grandes villes françaises devraient suivre l'initiative montpelliéraine au nom de « l'égalité des droits et de l'universalité ».

Manifestement, l'appel national qu'Hélène Mandroux lancera samedi en faveur du mariage homosexuel commence à faire écho. En effet, en quelques heures, le maire de Montpellier a récolté plusieurs dizaines de signatures de soutien. Parmi elles, les maires Bertrand Delanoë (Paris), Pierre Cohen (Toulouse), Valérie Fourneyron (Rouen), Noël Mamère (Bègles), Joaquim Pueyo (Alençon), Jean-Paul Bret (Villeurbanne), Patrick Bloche (11e arrondissement de Paris) et Jacques Boutault (2e arrondissement).

Sensibles à la démarche qui connaîtra son point d'orgue lors de la mobilisation prévue samedi 14 novembre à 18 h sur la place du Marché-aux-Fleurs à Montpellier, une centaine de députés de gauche se disent prêts à soutenir l'initiative. Ce soir-là, dix ans jour pour jour après l'entrée en vigueur officielle du Pacs, plusieurs messages seront lus au micro, plusieurs vidéos seront diffusées et des SMS émanant d'élus et de responsables d'associations seront projetés sur grand écran.

Hélène Mandroux s'est prononcée pour que les couples homosexuels puissent se marier. Elle a pris cette position au nom de « l'égalité des droits ». Pour le maire, le Pacs, qui a conduit à une plus grande visibilité de la diversité des couples, reste notamment largement désavantageux en cas de décès d'un des partenaires.