L'actuel locataire de la Maison Blanche, s'était prononcé pendant sa campagne contre le mariage gay mais selon un quotidien de Chicago, le Windy City Times, il n'en a pas toujours été ainsi...

Contactés par quelques médias, le quotidien à dû ressortir ses archives, et les journalistes y trouvent en effet un article daté de 1996 mentionnant que celui qui allait devenir le 44ème président des États-Unis était favorable aux mariages pour les personnes de même sexe. Ils ont alors voulu retrouver la source de cette info, et c'est là qu'ils ont découvert un document archivé par une association LGBT de Chicago surveillant les positions des élus locaux sur ces questions.

"Je suis favorable à la légalisation du mariage entre personnes de même sexe, et combattrait toute initiative visant à interdire ces mariages"  (signée par l'intéressé)

Voilà ce que déclarait à l'époque Barack Obama parmi d'autres mesures en faveur des homos et reprises dans son programme présidentiel.

S'il est toujours opposé à toute démarche visant à interdire le mariage pour les homos (lois, inscription dans la constitution, choix de juges de la cour suprême peu favorable, etc). Il a donc effectué un revirement et parle maintenant d'union civile, unions civiles auxquelles tous les droits et lois applicables aux mariages devraient s'appliquer... et laisse le choix du mariage aux états en promettant de ne s'opposer à ceux qui le feront.

Ce n'est pas la première fois que l'ex-candidat démocrate est soupçonné d'avoir revu ses ambitions à la baisse sur certaines questions (recul sur la limitation du port d'armes entre autres). Déjà en 2007, on notait qu'il n'était plus favorable à ces mariages (pensait-il aux présidentielles en se rasant ?)

Peut-être faut-il y voir une preuve de pragmatisme de sa part et non une question purement électorale ? Peut-être ses convictions propres sont qu'il faudrait légaliser ce mariage, mais qu'il n'était pas possible pour cette élection de mettre cela en avant. La question étant encore très sensible aux Etats-Unis, il ne voulait probablement pas que les débats de la course à la présidence soient déplacés sur cette question, qui aurait alors conduit selon toute vraisemblance à la défaite de son camp. Le "changement" étant peut être au prix d'un renoncement... Peut être temporaire ?

En tout cas, il se montrait dans son livre très attaché aux progrès et aux droits civiques qui ne sont pas encore totalement conquis et reconnaissait qu'il est possible, en suivant ses idéaux, qu'il estime dans l'avenir qu'il faut aller plus loin dans le progrès.

L'espoir pour les partisans du mariage pour les couples de même sexe est qu'il s'agisse là d'une porte de sortie, lui permettant éventuellement de pouvoir changer d'avis sur la question en cas de situation plus favorable !

Toujours est-il qu'il est le président américain défendant le plus les valeurs progressives. Mais il toujours plus ou moins confronté à l’opposition de la part des mouvements conservateurs et républicains, voir même à un manque de soutient se certains démocrates pas très enthousiastes sur toutes ces mesures. Affaire à suivre.