Daniele Giuffrida se voit suspendre son permis de conduire après avoir évoqué son homosexualité.

Comme il est de coutume en Italie, Daniele Giuffrida, un jeune italien de 20 ans s’apprête à passer son test d’aptitude au service militaire. Nous sommes alors en 2001. Il évoque alors son homosexualité aux médecins. Sur ces déclarations, ces derniers décident de suspendre son permis de conduire sous prétexte qu’ « il ne possède pas les moyens psychophysiques requis pour conduire ». D’après les médecins militaires, Daniele a un problème avec son identité sexuelle.


Les ministères  de la Défense et des Transports viennent d’être condamnés à lui verser la somme de 100 000 € pour dommages et intérêts et accusé de discrimination.


Aujourd’hui âgé de 27 ans, le jeune homme se félicite de cette victoire et s’apprête enfin à s’offrir un voiture. Arcigay, la principale organisation italienne des droits homosexuel se réjouit elle aussi de cette fin heureuse regrettant cependant qu’un pays comme l’Italie ne dispose pas de loi pénalisant toute forme de discrimination sexuelle.