Lundi dernier, le gouvernement finlandais a statué sur la politique de la Croix Rouge interdisant aux hommes homosexuels de faire don de leur sang. Pour le gouvernement finlandais, cette interdiction est légitime.

En 2006, Jack Lang alors candidat à l'investiture du Parti socialiste à l'élection présidentielle met fin à la discrimination en demandant que le don du sang soit à nouveau ouvert aux homosexuels qui en étaient exclus depuis 1983.  Auparavant, nous pouvions découvrir sur le questionnaire préalable, la question :  Avez-vous eu des rapports homosexuels? Dès lors, celui-ci est remplacé par «Avez-vous eu des rapports sexuels à risque?».

Si en France, les choses ont bougées, en Finlande, il en est tout autre chose. En effet, le gouvernement finlandais a statué lundi dernier que la politique de la Croix Rouge  interdisant aux hommes homosexuels de faire don de leur sang était légitime.

D’après un porte-parole parlementaire, les relations sexuelles entre deux hommes augmentent les risques de contracter de sérieuses MST telles que le SIDA, l’hépatite B ou C et par déduction les risques lors de don de sang.

A l’heure actuelle, un finlandais qui a déjà eu des relations orales ou anales avec un autre homme, même s’il a utilisé un préservatif est interdit à vie de don de sang sous le simple prétexte qu’il a été exposé à haut risque à toute MST.