Histoire ordinaire d’une romance "impossible" ?

Un vendredi soir à la séance de 20h15, salle 4: 27
robes
commence alors que je m’installe sur les sièges de notre super UGC
lillois. Aujourd’hui j’en profite pour vous faire part de ma critique
personnelle, et sans doute totalement subjective de ce film sans grand intérêt.
(Pourquoi en faire une critique, parce qu’il peut intéresser mon public ^^)


Comédie romantique à la Bridget
Jones
,
27 robes ne nous
surprend pas. Classique, prévisible, américain (non je n’ai rien contre les
films américains, promis), le film n’apporte rien de bien nouveau…


Petit résumé: Histoire ordinaire
d’une romance ‘impossible’… Jane est amoureuse de son patron depuis qu’elle est
son assistante, lui n’a d’yeux que pour… son travail. Alors qu’elle assiste à
différents mariages, 27 (d’où le titre du film: les 27 robes de demoiselles
d’honneur), elle rêve secrètement au sien qui tarde cependant à pointer le bout
de son nez. On assiste ensuite à une suite de clichés propres aux comédies
romantiques américaines: la sœur fait son entrée, séduit le patron de la jeune
(enfin presque) Jane avec qui elle prévoit de se marier au bout de quelques
jours (ou semaines, comment savoir ?). Pendant ce temps, Jane fait la
connaissance d’un beau mâle qui l’indiffère totalement. [Je ne peux écrire la suite sans dévoiler la fin, donc…]


Pourtant, Katherine
Heigl est séduisante dans son rôle de godiche amoureuse d’une vie schématique
type: mariage, enfants, bonheur… Rêveuse, et parfois même touchante, l’actrice
joue parfaitement son rôle. A croire que les rôles de gauche lui correspondent
à merveille. Kévin, un rédacteur qu’elle rencontre par hasard à un mariage, est
lui plutôt charmant lui aussi (excepté avec des cheveux mouillés). A la fois
cynique et anti-mariage, il s’avère correspondre bien plus à Jane que son patron.
Il aide aussi la belle à descendre de son petit nuage et à faire du ménage dans
sa petite vie routinière (et dans sa garde robe). Quant à son patron, il est
surtout là comme pot de fleur…


Un très bon point pour une bande originale sans
fausse note du début à la fin. Au moins un point positif parmi tant de
négativités (bien sur que je suis objectif ^^). Rien d’innovant donc. Une
comédie romantique qui plaira sans doute aux fans de Bridget Jones avec
un gout de déjà vu comme les américains en sont friands. Pourtant, on apprécie
(si si), on s’installe dans l’histoire sans vraiment s’ennuyer. On oubliera
sans doute vite, mais on passera un bon moment en compagnie de Jane et de ses
comparses. A voir un dimanche pluvieux. (Qui a dit que j’étais vache ?) Je
mettrais tout de même un 3/5 puisque le film est amusant ^^


Et pour ceux qui se
poseraient la question, je ferais aussi régulièrement des critiques cinéma et
musique.