Le samedi 23 février, réunion ouverte autour de l'homosexualité : « échanger librement sa sexualité »

L'association Contact des Pays de la Loire est implantée à Nantes où sont organisées plusieures réunions ouvertes traitant de l'homosexualité. En parler est sûrement le meilleur moyen de dédramatiser l'homosexualité, dans une société où cette dernière est encore mal acceptée car incomprise et tabou.


L'association Contact, Créée depuis 1992 à Paris, compte 17 antennes dans toute la France et des réunions sont organisées environ toutes les 5 semaines autour de l'homosexualité, réunissant à chaque fois une petite cinquantaine de personnes.


Et c'est le samedi 23 février qu'aura lieu la prochaine, pour la première fois à La Roche-Sur-Yon. On y parlera d'un salmigondis de sujets concernant l'homosexualité, simplement et sans tabous : le dialogue est ce qui prônera durant la réunion, puisque son but est non seulement d'établir une passerelle entre les parents et leurs enfants, passerelle parfois et même souvent difficile à bâtir, mais également entre les homosexuels eux-mêmes qui pourront échanger librement les problèmes auxquels ils sont confrontés, ou même les joies, pour donner de l'espoir à toutes ces personnes encore opprimées qui n'osent pas s'assumer librement.


On peut donc tirer notre chapeau à cette association qui ne cesse de croître, et qui aide les homosexuels, qui n'ont parfois besoin que de rencontrer d'autres personnes et de se sentir aidés ou néanmoins soutenus, ce que fait à merveille Contact.
« Tout le monde s'en sort grandi », affirme Annick Morantin, présidente de Contact Pays de la Loire.


Des initiatives comme il en faudrait plus... je vous rend l'antenne.