Ce Dimanche, les hautes institutions de justice de l'état d'Israël ont reconnu l'adoption d'enfants par des couples homosexuels.

 

Le ministre israélien chargé de la Justice du pays a déclaré l'adoption homosexuelle comme légal en se basant uniquement sur "le bienfait de l'enfant". Il ne semble plus y avoir de barrage à l’officialisation du droit à l'adoption pour les parents homosexuels.

Cette nouvelle surprend dans un pays qui semble à première vue "conservateur", notamment pour cause des nombreux religieux vivants dans l'Etat et de leurs influences toujours grandissantes.

Déjà en 2006, Israël avait reconnu, au regard de la loi et donc de la législation, le statut de "parents" à deux femmes lesbiennes (ce qui n'est pas le cas en France.).

Le problème en Israël est que seul le mariage "religieux" existe. Il n'existe donc pas de mariage laïque, ainsi, il est tout simplement impossible aux couples homosexuels de sa marier à moins bien sûr que la Torah change son interprétation sur les points attrayant à l'homosexualité. Ce qui n'est certainement pas prés d'arriver !

L’annonce de ce droit à l’adoption est cependant une bonne nouvelle pour la communauté homosexuelle de l'état d'Israël, de plus en plus médiatisée, notamment par des Gay Pride "choc" comme à Jérusalem.

Après que le ministre est déclaré : "L'Etat n'a aucune opposition à ce que des couples du même sexe adoptent un enfant «, la réponse du ministre chargé des affaires sociales donne le ton : Il se félicite de cette mesure.

On peut donc espérer prochainement la loi pour légaliser officiellement les demandes de la cours de Justice Israélienne.