A New-York pour l'Assemblée générale de l'ONU, le président iranien conteste devant des étudiants pêle-mêle qu'il y ait des homosexuels dans son pays, l'Holocauste comme fait historique, la situation des iraniennes ...

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, ne doit pas avoir l'habitude de se faire conspuer quand il intervient en public. Pourtant c'est ce qu'il lui est arrivé, hier, alors qu'il répondait à l'Université de Colombia aux étudiants venus l'interroger sans détour sur la position de son pays tant sur la question nucléaire, l'Holocauste, sa position vis-à-vis d'Israël dont il souhaite la destruction, la place des femmes ou bien encore les persécutions et exécutions contre les homosexuels iraniens.