Pour en finir avec les idées reçues

Les préservatifs ?

"Le préservatif, c'est pas érotique."

FAUX
Il peut s'intégrer aux pratiques sexuelles comme un objet érotique (au même titre qu'un bas de soie ou un cockring). Il peut aussi donner lieu à des jeux érotiques.

"Beaucoup de préservatifs sont de mauvaise qualité."

FAUX
Les préservatifs vendus en France ont fait l'objet de contrôles de qualité établis selon des critères très stricts. L'inscription NF (ou CE : norme européenne) est la garantie de cette qualité. En outre, si une capote NF non périmée éclate, c'est souvent parce qu'elle a été mal posée ou que la lubrification est insuffisante. Lors de la mise en place, pincer avec les doigts le réservoir pour en chasser l'air, la dérouler aussi loin que possible sur le sexe. On sait que les accidents de préservatifs diminuent avec l'habitude de les utiliser et avec l'application systématique de gel non gras à base d'eau. Il est important aussi de ne poser la capote que sur un sexe en érection. Si cette dernière s'altère, il vaut mieux changer de préservatif afin que le sexe soit toujours entièrement recouvert et que la capote ne vrille pas.

"Deux préservatifs protègent mieux qu'un."

FAUX
L'utilisation de deux préservatifs enfilés l'un sur l'autre, au contraire, favorise les risques d'éclatement s'il y a des bulles d'air entre les deux capotes. De même les frottements de l'un contre l'autre peuvent altérer le latex.

"Il me faut un préservatif grande taille."

FAUX
Sauf si la taille du pénis en érection excède 20 cm. Si la capote est trop grande, elle risque de vriller sur le sexe et de se rompre pendant le rapport sexuel. Si on estime que les préservatifs standards sont trop courts, penser qu'il y a 20 cm à dérouler. Par contre, certains pénis peuvent se sentir à l'étroit de par leur diamètre, c'est pour eux qu'il existe de grandes tailles : King Size (Manix), Easy (Hot Rubber), XL (ProphyItex), Grandes Tailles (Hopplite), Magnum (Khondomz).

"Je suis allergique aux capotes, je ne peux pas en utiliser, il n'y a rien à faire."

FAUX
On peut être allergique aux capotes quand on est allergique soit au latex qui les compose soit au lubrifiant. Pour identifier l'allergie, il est conseillé de consulter un-e allergologue qui pratiquera des tests cutanés. Mais dans tous les cas ne désespérez pas, certains fabricants ont tout prévu. Il existe des préservatifs hypoallergéniques : Crystal (Manix), Feeling (Durex). Gamme (Khondomz). Il existe également des capotes non lubrifiées : Bleu (Prophyltex).

"Il n'existe que des préservatifs masculins."

FAUX
Il existe aujourd'hui des préservatifs "féminins"(Ie Fémidon et le Réality), que toute personne souhaitant être pénétrée, femme ou homme, peut se poser avant le rapport sexuel. C'est un fourreau en polyuréthanne muni d'un anneau flexible à chaque extrémité. Le corps de ce préservatif double la paroi vaginale ou anale. Il peut être mis en place jusqu'à 8 heures avant le rapport sexuel. Il n'est pas nécessaire de le retirer juste après le rapport. Il peut être laissé en place en cas de pénétrations successives avec le même partenaire. Mais il convient d'en changer à chaque pénétration avec un partenaire différent.

Les lubrifiants ?

"On peut utiliser n'importe quel lubrifiant avec les préservatifs."

FAUX
La vaseline et tous les corps gras, tels que les produits de bronzage, l'huile d'olive, le beurre, les crèmes ou les ovules spermicides, sont fortement déconseillés car ils rendent le latex plus fragile, les préservatifs poreux et augmentent les risques de rupture. Les lubrifiants compatibles avec les préservatifs sont à base d'eau et non gras. On les appelle aussi "gel".
Avant tout achat de lubrifiant vérifier sa compatibilité avec les préservatifs.

"On utilise des lubrifiants uniquement pour la sodomie."

FAUX
On conseille une application systématique de gel non gras à base d'eau lorsqu'on utilise un préservatif autant pour les pénétrations anales que vaginales pour diminuer les risques d'accident de capote. C'est aussi plus plaisant pour la personne pénétrée. Et pour le confort du pénis... mettre une goutte de gel sur le gland ou au fond de la capote avant de l'enfiler permet un contact plus agréable avec le latex.

"Les femmes qui désirent utiliser des lubrifiants pour des pénétrations vaginales sont frigides."

FAUX
Comme on ne bande ni n'éjacule sur commande, on ne mouille pas non plus sur commande. Le gel est très utile et confortable, il évite les irritations vaginales en cas de pénétrations prolongées ou successives et en cas de sécheresse vaginale.

sources : http://www.multisexualites-et-sida.org