DRAPEAUX EN COLIMAÇON

Date Mar. 7 Mai 2019 Affichages 454 Commentaires 0

Mes photos

Telles les Familles dans Game of Thrones qui défendent ardemment leurs Maisons et leurs noms, ainsi que leur honneur, nous habitions au second étage d'une tourelle, nous séparant des étages par des escaliers en colimaçon.

Nous étions accoudés à la grande fenêtre, sur une minuscule balustrade d'où nous apercevions les forêts verdoyantes aux alentours, et surtout d'où nous pouvions surprendre nos ennemis sans peine.
Un de nos cousins me fit remarquer qu'il n'était justement pas loin, mais pour l'apercevoir, il nous fit baisser la tête : en effet, de nouveaux voisins emménageaient au premier étage, juste sous celui où nous étions.

Ils avaient bien étrange allure ces nouveaux arrivants : tous étaient affublés d'uniformes kakis, casquettes du même acabit, et pas l'air commode, secs et directifs. Ils semblaient avoir une sorte de chef qui sortit d'une limousine, une poignée de soldats lui ouvrit la porte, des drapeaux se dressaient sur son chemin, orné d'une croix gammée rouge sur fond blanc : le führer en personne en sortit. Je n'arrivais pas à en croire mes yeux : pas un sosie ni un quelconque acteur d'un biopic historique, le véritable Adolphe Hitler en chaire et en os, sous les yeux horrifiés de ma famille juive. Il s'agissait de ne pas se faire remarquer, rester discret tout en observant la scène. Une chose était sûre : ils ne débusqueraient pas leurs ennemis sous leur palier, ça ne viendrait à l'idée de personne, on cherche toujours plus loin ce qui se trouve pourtant sous notre nez.

Nous avions des drapeaux français et juifs de chaque côté de notre fenêtre, nous en apercevant trop tard, nous tentions de les arracher pour les camoufler. Ce qui, dans notre hâte, nous fit tomber directement le drapeau juif sur la tête d'Hitler en personne. Cela l'a moyennement fait rire, ses soldats nazis précédés par leur souverain à moustache courte bondit en petite foulée jusqu'aux marches conduisant à nos frasques.
Nul besoin de se presser en effet, ce n'est pas comme si nous pouvions nous échapper en sautant par la fenêtre.

Me souvenant de mes leçons d'histoire, les allemands étant si respectueux des règles d'une précision redoutable, quasi-maladive, je rajoutais sous l'insigne des toilettes, la restriction "des dames". Le temps qu'ils aient finit le tour du colimaçon jusqu'au second étage, Adolphe eut l'envie honorable d'uriner, ordonna au groupe de l'attendre, mais pétrifié devant la pancarte l'interdisant d'entrer, la police juive que j'avais contacté auparavant, s'empara de lui et de son armée de cloportes boursouflés et puants.

C'est ainsi que Monsieur Hitler, après s'être pris un drapeau juif sur la tête, se fit menotter par la police juive afin de croupir le reste de ses jours en prison, sauf si son procès lui donne une autre sanction, plus tranchante. Je n'en savais rien car mes rêves ne durant pas autant que les procédures judiciaires, ma dernière vision fut de voir son reflet hideux derrière la vitre de la voiture qui le transportait.

Il y a plusieurs mois, j'ai fait le rêve que ma famille recueillait Marine Lepen comme nouvelle colocataire. Elle trônait à l'étage, tandis que nous étions au rez-de-chaussée. Je lui faisais nuit et jour des blagues contre le racisme, des jeux de mots noirs et parlait sans cesse de Jean-Luc Mélenchon, jusqu'à afficher des posters de ses meetings, ses affiches de candidatures et écouter ses discours à bon volume.
Il me semble que la pauvre a fait ses bagages.



Partager cet article

Commentaires

Désolé, aucun commentaire pour le moment. Désires tu être le premier à en laisser un?

Laisser un Commentaire

Désolé, les anonymes ne peuvent poster | S'enregistrer

Qui est le rédacteur?

the-lost-world Homme 27 ans
FR, Yvelines
Message privé
Offrir Premium
Profil de the-lost-world
Voir ses photos

Actions possibles

Plus d'articles

Désires tu lire plus d'articles de the-lost-world? Ici se trouve les derniers messages.

Désolé the-lost-world n'a pas écrit d'autre articles