Les USA valident le mariage gay dans tout le pays

Date Mer. 2 Sept. 2015 Affichages 4766 Commentaires 2

Mes photos

Enfin ! Le 26 juin dernier, la Cour Suprême des Etats-Unis étonne tout le pays ; le mariage homosexuel est dorénavant autorisé et reconnu dans tous les états. Alors que 14 états sur 50 refusaient encore de marier les couples de même sexe ou de reconnaître leur union lorsqu'elle avait été célébrée ailleurs, des milliers d'américains fous de joie sortent fêter cette nouvelle page d'Histoire dans les rues. Retour sur cette décision sans précédent. 
 
     L'euphorie

      La Maison Blanche illuminée aux couleurs de l'arc-en-ciel et des centaines de couples s'embrassant devant ce panorama si longtemps attendu ; enfin, le mariage gay est légalisé dans tout le pays. Que de soulagement pour ces couples déjà mariés qui ne pouvaient pas mettre le pied dans certains états sans se retrouver séparés devant la loi, que de bonheur pour ces couples qui vont pouvoir célébrer leur union où ils le souhaitent !
Après de nombreuses plaintes de couples gays voulant se marier portées devant la Cour Suprême, les juges ont décidé, à 5 voix contre 4, d'autoriser le mariage homosexuel dans tout le pays. Cela faisait vingt-quatre heures que les manifestants patientaient devant le grand bâtiment de Justice, drapeaux rouges rayés de rose à la main, remplis d'espoir. L'un d'eux, ému, rapporte : "La plus haute Cour du pays a déclaré que les couples gays et lesbiens étaient égaux et devaient être traités de la même façon. L'Amérique a tenu sa promesse de liberté et de justice pour tous."
Etonnant, l'une des voix favorisant le mariage gay a été donnée par un juge conservateur, Anthony Kennedy, qui semble ne pas laisser ses convictions politiques déborder sur ses convictions morales. En effet, celui-ci a déclaré : " Ils espéraient [les couples de même sexe] ne pas être condamnés à la solitude, exclus d'une des plus vielles institutions de notre civilisation. Ils ont demandé à avoir une dignité égale devant les yeux de la Loi. La Constitution leur garantit maintenant ce droit."
De même, le juge conteste l'idée que le mariage hétérosexuel soit supérieur au mariage homosexuel, car il entraîne un plus haut degré de procréation.
Barack Obama lui-même a tenu à ajouter que "les Etats-Unis devraient être fiers". Il a ensuite déclaré : "Cette loi est une victoire pour l'Amérique. Cette décision affirme ce que des millions d'américains croyaient déjà au fond de leurs coeurs ; quand tous les américains sont traités également, nous sommes tous plus libres."
Puis est arrivée la farandole habituelle des messages de soutien et de joie sur les réseaux sociaux :
Barack Obama a tweeté très tôt : "Aujourd'hui est un grand pas dans notre marche vers l'égalité. Les couples gays et lesbiens ont maintenant le droit de se marier, juste comme tout le monde."
Hillary Clinton, elle, a posté une photo du mot HISTORY bariolé aux couleurs de l'arc-en-ciel, sous-titrée d'une simple légende qui en dit long : "Fière."
 
 
     Le point noir
 
Mais sur les réseaux sociaux, ont pouvait aussi lire des messages de rage de la part de célébrités et d'associations contre le mariage gay, dont un particulièrement choquant, celui de Bryan Fisher, l'un des directeurs de l'AFA (Association Américaine des Familles) : "26 juin 2015 : le jour où les Tours Jumelles de la Vérité et du Droit ont été balayées par les morales djihadistes." Une ineptie qui continue de propager les stéréotypes pesants qui allient homosexualité et effondrement de la démocratie.
Car tout n'est pas rose ; certains se sont montré fermement opposés au mariage homosexuel, à commencer par certains juges qui ont participé à la prise de décision. En effet, on peut retenir la déclaration d'un des juges les plus conservateurs, Antonin Scalia, qui pointe la nouvelle loi du doigt car elle serait "une menace pour la démocratie américaine".
Tony Perkins, le président du Conseil de Recherche pour la Famille a déclaré : "Aucune Cour ne peut passer au-dessus de la Loi de la Nature. La Nature, et la Nature de Dieu, saluée par les signataires de notre Déclaration d'Indépendance [...] ne peut pas être usurpée par les décrets d'une Cour, même la Cour Suprême des Etats-Unis."
Effectivement, les américains étaient nombreux à penser que la Cour Suprême n'avait pas les qualités nécessaires pour transformer la Constitution, étant une cour de Justice, bien que celle-ci soit dans ses droits.
Au Texas, Juli Luke, greffier du Comté de Denton, a refusé vendredi dernier les couples gays qui étaient venus se marier. Elle a ensuite confié au journal du Comté qu'elle avait besoin d'instructions légales pour la guider, car elle ne comprenait pas ce qu'elle était supposé faire lorsque des couples gays venaient se présenter à elle.
En Alabama, beaucoup étaient outragés par la nouvelle loi, bien que le Gouverneur Bentley a dit que l'état devait se conformer à la nouvelle loi. Cependant, il a ajouté : "Je suis d'accord avec les 81% de l'Alabama qui pense qu'un mariage est entre un homme et une femme." Il a ensuite continué : "Malgré la nouvelle loi de ce matin, je n'ai pas changé de point de vue. Mais nous devons suivre la loi. Nous suivrons toujours la loi."
Quelques dirigeants refusent encore de célébrer des unions homosexuelles, attendant que la loi prenne effet pour de bon.
 
     De beaux souvenirs en attendant fin juillet
 
Au-delà de ces réfractaires, les jours suivant le 26 juin ont connu de belles histoires. On retiendra notamment celle Jack Evans, 85 ans, et George Harris, 82 ans, qui ont enfin pu se marier à Dallas, après 54 ans de vie commune ou celle de Barbara DiBernard et Judith Gibson qui ont partagé une étreinte passionnée après avoir été le premier couple lesbien du Nebraska à se marier.
Ryan Jones et Ruben Vallejo, eux, se sont mariés durant un rallye en réponse à la décision de la Cour Suprême à Salt Lake City dans l'Utah.
 
      Aux Etats-Unis, il est possible de voter de nouveau une loi dans les vingt-cinq jours qui suivent sa création en signant une pétition, car elle ne prend effet qu'à la fin de ce temps imparti. Ainsi, les américains ont jusqu'au 21 juillet pour redéfinir ou non la loi.
En espérant que celle-ci reste dans l'état actuel. 



Partager cet article

Commentaires

4materasu
 
Super article !
Date Monday, April 17th 2017, 5:21 PM

Tr?s bonne r?daction, malgr? quelques petite fautes =p et surtout beau geste des ?tats-Unis !


ParisMiss
 
Témoignage
Date Tuesday, November 10th 2015, 7:52 PM

Bonjour la famille.
Je remercie Mr Henri DEVEAUX  car c'est lui qui a donné un prêt d'argent à ma petite famille sans aucune difficulté. Je vous conseille de ne plus vous tromper de personne si vous voulez effectivement faire une demande de prêt d'argent pour votre projet et tout autre affaire. Je publie ce message parce que Mr Henri DEVEAUX  nous a fait du bien avec ce prêt. C'est par le biais d'un ami qu'on a connu cet homme honnête et généreux qui nous a permis d'obtenir ce prêt. Alors je vous conseille de le contacter et il vous satisfera pour toutes vos demandes de prêt d'argent. Voici son adresse électronique: Adresse mail : **Voir son adresse Msn**


Laisser un Commentaire

Désolé, les anonymes ne peuvent poster | S'enregistrer

Qui est le rédacteur?

LittleGwendo Femme 20 ans
FR, Paris
Message privé
Offrir Premium
Profil de LittleGwendo
Voir ses photos

Actions possibles

Plus d'articles

Désires tu lire plus d'articles de LittleGwendo? Ici se trouve les derniers messages.

Désolé LittleGwendo n'a pas écrit d'autre articles