Sortons les cotillons !

  Société

On l'a tellement attendu, on s'est tellement battus, on a tellement marché, argumenté, râlé,partagé,été éc½urés : le sénat vient d'adopter (eh eh eh)...

 

La sphère dominante et l'homosexualité comme...

  Cinéma

La filmographie de Gus Van Sant constitue une ½uvre polymorphe, tant dans sa forme que dans les sujets traités. Cependant, certains thèmes récurrents...

 

CINÉMA : La trilogie "Souviens-toi l'été dernier"

Date Mar. 20 Aoû. 2013 Affichages 3618 Commentaires 1

Mes photos

Commencée en 1997, la trilogie des Souviens-toi l'été dernier… est incontournable et représente un pilier dans le domaine du cinéma horrifique. C'est sur cette saga que j'ai envie de m'étendre aujourd'hui. Tout comme  , c'est une saga de trois films d'horreur de type slasher qui, cette fois, met en scène un pêcheur qui en a après une bande de jeunes adolescents. Oubliez les masques blancs ou les costumes en haillons, ce tueur est vêtu d'un simple ciré de pêcheur noir, qui cache partiellement son visage.

Écrit par Kévin Williamson (notamment célèbre pour avoir été scénariste sur la série « Dawson's creek », ou sur la saga « Scream ») d'après le roman de Lois Duncan, Souviens-toi l'été dernier suit l'histoire de quatre jeunes (Jennifer Love Hewitt, Sarah Michelle Gellar, Ryan Phillippe, Freddy Prinze Jr.) qui, après avoir accidentellement renversé un homme le jour de la fête nationale (le 4 juillet), décident de se débarrasser du corps en le jetant à l'eau. Seulement, un an après, ces derniers commencent à recevoir des lettres de menaces : et si quelqu'un les avaient vus cette nuit-là ?

Cette trilogie est malheureusement victime de son succès puisque les films vont, qualitativement parlant, decrescendo, comme c'est souvent le cas dans les suites de manière générale. Installez-vous confortablement, et c'est parti pour une nuit des plus tranchantes.

I know what you did last summer… (1997)

Premier film de la trilogie – et le meilleur. A noter la présence de la magnifique Sarah Michelle Gellar qui, rien qu'à elle seule, pourrait suffir à rendre ce film des plus charmant. Ce film est l'image qu'on devrait avoir en tête lorsqu'on parle de « Slasher ». Tous les ingrédients y sont réunis et le schéma y est respecté à la lettre. Singulièrement différent de « Scream », Souviens-toi l'été dernier joue dans un registre beaucoup plus sérieux et fait abstraction de tout l'univers parodique, comique, voire léger, qu'on pouvait trouver à certains moments dans le film. C'est d'ailleurs ce qui fait sa force principale. On se laisse prendre à l'histoire qui ne contient – et c'est rare – aucun temps mort.

Ce film est intimement lié à la série « Dawson », jusqu'aux bruitages qui sont les mêmes dans la série et le film (le son de cloche qu'on peut entendre de façon plus ou moins permanente). On reconnaît de façon très nette la présence de Kévin Williamson dans le film, puisque l'histoire traite d'une bande d'amis vivant dans une petite ville côtière de pêcheur. Pour ceux qui connaissent bien la série, ce film est d'ailleurs mentionné et un extrait nous est présenté dans l'épisode 10 de la saison 1 (sans parler de l'affiche du film présente dans la chambre de Dawson, personnage principal de la série).
Bien loin du gore contemporain ou de la boucherie gratuite, Souviens-toi l'été dernier saura en mesure de vous faire frissonner sans pour autant avoir à dévaliser tout le stock de viandes du congélateur, avec un scénario béton, des acteurs talentueux, une photographie splendide, et des scènes mythiques (celle de la poursuite entre autre).


I still know what you did last summer (1999)

À la différence d'Urban Legend 2 : Final Cut, Souviens-toi l'été dernier 2 ne surpasse pas le premier, au contraire. Bien loin du navet intersidéral qu'est le trois, ce volet se présente comme étant clairement un – voire deux – niveaux en dessous du premier.

Un an après le drame, Julie est toujours traumatisée par le tueur et tente – tant bien que mal – de vivre une vie un tant soit peu normal, avec l'aide de ses nouveaux amis. Lorsque Carla l'invite à aller aux Bahamas avec des amis, Will et Tyrell, elle y voit l'occasion de tout oublier. Malheureusement, l'exaltation générale prend fin lorsqu'ils se rendent compte qu'ils sont les seuls à l'hôtel et que la saison des ouragans est sur le point de commencer. C'est alors que survient une série de meurtre sur l'île.

Ce film se présente plutôt comme faisant parti de la catégorie des films d'horreurs teenage basiques. On perd l'ambiance générale qui faisait tout le charme du premier (décor + musique) pour un décor paradisiaque mais malheureusement fade. On sent un certain relâchement au niveau des dialogues (sûrement du au changement de scénariste) et aussi des personnages, l'ensemble est beaucoup plus léger, on perd en sérieux. On nous offre plus de meurtres mais ces derniers se trouvent être mal exploités.
Nous avons tout de même droit à certaines scènes mémorables (celle des UV, du ponton sous la pluie, ou bien encore, celle de la poursuite), le charme de Jennifer Love Hewitt et Brandy revient redorer le blason du film, heureusement, et la musique bien que différente colle bien à l'univers STED.

C'est un film qui est néanmoins à voir étant donné qu'il nous donne, en plus, des informations sur la fin très cliffhangerienne du premier.

I'll always know what you did last summer (2006)

Comme quoi, contemporanéité ne rime pas forcément avec qualité, ce film en est la preuve vivante. Rien qu'à voir l'affiche, on se doute qu'on va avoir droit à une merde cinématographique digne du téléfilm le plus nul de tous les temps.

Lors d'une soirée dans une fête foraine, une bande de copains fait une blague qui finit mal lorsqu'un d'entre eux meurt. La bande se met vite d'accord sur le fait qu'il ne faut parler de cette histoire à personne. Seulement, un an après les faits, ils reçoivent des menaces de morts provenant d'un inconnu qui semble être au courant du meurtre et qui pourrait avoir envie de leur faire payer.

On remarque déjà que le speech ressemble beaucoup à celui du premier volet. En effet, puisqu'il s'agit d'un remake pur et simple d'I know what you did last summer. Ressemblant plutôt à un Jeepers Creepers raté (surtout à la fin), je classe ce film comme étant : NUL. Tout est mauvais, rien n'est bon. L'histoire est bidon, les acteurs ne dégagent rien, n'ont aucun talent et certains effets spéciaux, au passage mal-faits, sont inutiles et purement gratuits. On perd complètement l'esprit dans lequel était les deux premiers STED pour une espèce de téléfilm amateur pseudo fantastisco-horrifique qui passerait sur TF1 un mercredi après-midi. Ce film est à littéralement rayer de la trilogie. Passez votre chemin, il n'y a rien à voir.


Souviens-toi l'été dernier est une trilogie incontournable, que tout bon fan de cinéma d'horreur se doit de connaître. Malheureusement sa qualité se détériore au fur et à mesure que les films sont produits. C'est dommage !

Dites-moi ce que vous en avez pensé.



Partager cet article

Commentaires

Alexou31
 
Inspirations
Date Friday, August 30th 2013, 11:28 PM

Je n'ai vu que le un et c'est vrai qu'il était vachement cool.
Sinon dans le genre y'a Pretty Little Liars, mais bon ça donne moins de frissons et ce n'est pas comparable.
C'est vrai que Sarah Michelle Gellar est merveilleuse!


Laisser un Commentaire

Désolé, les anonymes ne peuvent poster | S'enregistrer

Qui est le rédacteur?

KMerteuil Homme 21 ans
FR, Seine-Saint-Denis
Message privé
Offrir Premium
Profil de KMerteuil
Voir ses photos

Actions possibles

Plus d'articles

Désires tu lire plus d'articles de KMerteuil? Ici se trouve les derniers messages.

Balle LIFESTYLE : 5 trucs
Date 27/09/13 Lectures 1533 Commentaires 5 commentaire(s)
Balle CINEMA : La saga "Urban
Date 17/08/13 Lectures 1125 Commentaires 0 commentaire(s)