Sortons les cotillons !

  Société

On l'a tellement attendu, on s'est tellement battus, on a tellement marché, argumenté, râlé,partagé,été éc½urés : le sénat vient d'adopter (eh eh eh)...

 

La sphère dominante et l'homosexualité comme...

  Cinéma

La filmographie de Gus Van Sant constitue une ½uvre polymorphe, tant dans sa forme que dans les sujets traités. Cependant, certains thèmes récurrents...

 

Sentiments incertains et angoisse

Ralt1ne
Photo
Date 21/05/2018 15:08

Salut a tous,

Je vois que l'activité sur le forum décroit malheureusement petit a petit mais je ne juge pas étant donné que moi même je ne suis pas venu depuis un bon bout de temps

Voila je poste plus pour me délester d'un poids que de chercher une solution. Et je m'excuse pour ma qualité de rédaction, c'est pas mon fort, j'ai du mal a synthétiser et résumer!

Je n'ai pas été en couple depuis 2 ans et demi ou plutôt 3 ans plus exactement (ma dernière relation avait durée 1 mois, ça avait pas trop marché et ça s'est terminé en douceur, et l'avant dernière je me suis fait tromper). Depuis je n'ai pas essayé de me remettre en couple, je n'en avais pas envie et puis avec mes études (ingénieur en infos) je ne voulais pas me retrouver dans une situation de déprime et léthargie qui serait un frein a mon travail. Je ne sort pas, je ne suis nul en interactions sociales, surtout pour exprimer mes sentiments envers quelqu'un, je risquait pas de tomber sur un mec par hasard!

Il y a quelques mois, je me suis remis sur Tinder, il faut dire que la solitude pesait, et mi-avril j'ai rencontré un garçon sympa, intelligent, très beau et qui en plus habite a 10 minutes de chez moi. On a pas grand chose en commun, moi je suis dans la technologie, lui dans la littérature! On parle pendant 2 semaines, on se voit pour un premier rendez vous et avant de se quitter il m'enlace ce que j'accepte volontiers et a l'issue de ça il m'envoie un message disant qu'il avait passé un agréable moment, qu'il m'a trouvé encore plus cute que sur les photos et qu'il espérait qu'il ne m'avait pas déçu physiquement.
Sur le coup je croyait qu'il se foutait de ma gueule, c'était surréaliste, c'est la première fois qu'un garçon hyper craquant me trouve également mignon mais ça avait l'air d'être bien sincère, surtout qu'il m'a répété ces compliments après.
S'en suivent quelques autres rendez vous avec lui, il m'invite chez lui pour regarder un film (Inception), dès le début il pose sa tête sur mon épaule et au fil du temps ben ça finit au lit, si bien qu'on a pas vu le film
Tout va bien, il a des examens, moi aussi mais on continue de se parler. Vendredi dernier il me propose de se voir pour fêter la fin des exams en se posant avec une bière sur les bords du canal st martin ce que j'accepte avec plaisir. On parle de tout, de rien (mais pas de cul): par exemple il n'aime pas les gars qui veulent passer tout leur temps libre avec leur copain, jusqu'a ne pas avoir de temps libre "seul" ou les personnes qui s'affolent si leur potentiel partenaire amoureux ne répond pas dans la minute, ce avec quoi je suis complètement d'accord. Viens la questions des ex (ce qui n'est pas un mauvais sujet si on en a pas d'autres) et il me raconte ses mauvaises expériences, un peu gêné, ce qui sur le coup m'envahit d'un profond sentiment de colère et de compassion (pas contre lui): comment ces gens là ont pu lui faire ça, surtout a un gars formidable comme lui.

Tout ce passe bien et j'ai honnêtement passé un très bon moment, ce que je lui envoie par snapchat (on parle par snap et sms). Le message est vu mais pas de réponse, j'attends, j'attends, mais rien jusqu'au lendemain ou il m'envoie un "coucou" et on continue de parler normalement, en s'envoyant des messages parfois suivi du smiley qui envoie un coeur. Peut être que snapchat a bugué, je n'y fait pas trop attention, ça arrive!

Mais depuis ce soir ou on s'est quitté je fait une grosse déprime. Ça me nique toute ma motivation, tout mon enthousiasme, j'en pleure par moment, surtout que j'ai un devoir a rendre pour demain mardi et j'ai rien fait. Pourquoi cette déprime sans raison? Je ne sais pas trop.
Je m'attache trop facilement et j'ai peur de me faire utiliser comme un bouche trou, une sorte de distraction quelconque et puis jeté?
Je pense avoir des sentiments pour lui, et si ça se trouve les sentiments ne seront pas réciproque, et je restrais là comme un con, ou pire encore, me faire friendzone?
Et puis franchement je reste toujours un peu perplexe sur le fait qu'il me trouve mignon. Lui il est agréable a regarder, il a un beau corps, il sociable. Moi je suis bof, j'ai un peu de ventre et inintéressant. Je comprend que des gens vont me dire que je suis bien et que le physique n'est pas tout, ce qui est pas faux lol, mais lui pourrait avoir beaucoup mieux que moi, autant au niveau physique que mental.

C'est d'autant plus renforcé par le fait que la dernière fois qu'on s'est vu il m'a dit un truc dans le genre "Tous mes amis sont parti en vacances ou faire des études a l'étranger, t'es le seul qui est disponible" en s'excusant après de s'être mal exprimé en sous entendant que j'étais seulement là pour remplir la journée. Une phrase mal tourné, peut être, mais c'est resté dans ma tête
Et puis il faut dire qu'on avait un week-end de trois jours, et pendant ces trois jours on ne s'est pas vu une seule fois. Samedi il est allé voir des amis, dimanche il est allé faire une grosse balade en vélo (50km) et aujourd'hui, même si je lui ai proposé de se voir hier et qu'il m'a dit qu'on le ferait s'il était pas crevé, il est allé voir un pote.

Bref je n'ai aucune idée de ses sentiments a mon égard et ça me plomberais complètement s'il me voyait comme un pote ou un gars sans intérêt. Et difficile de lui demander, j'ai pas envie de passer pour quelqu'un de trop pressé ou émotionnellement instable. Ça me fait penser a la chanson "Something Stupid" de Sinatra https://www.youtube.com/watch?v=PoSbnAFvqfA

I know I stand in line until you think you have the time
To spend an evening with me
[...]
And then I go and spoil it all by saying something stupid like "I love you"
[...]
I can see it in your eyes
That you despise the same old lies you heard the night before
And though it's just a line to you, for me it's true


Je sais que je fais la queue jusqu'à ce que tu penses avoir le temps
Pour passer une soirée avec moi
[...]
Et puis je vais tout gâcher en disant quelque chose de stupide comme "je t'aime"
[...]
Je peux le voir dans ton regard
Que tu méprise les mêmes vieux mensonges que tu as entendus la veille
Et même si c'est juste une phrase pour toi, pour moi c'est la réalité


Merci de m'avoir lu

Certes
Photo
Date 27/05/2018 14:19

Salut en effet le forum est mort.

Pour répondre très brièvement à tes interrogations :
- on peut envoyer des coeurs et faire des câlins à des potes.
- on peut avoir de l'affection pour quelqu'un sans pour autant souhaiter une relation avec.
- tu devrais accepter ce que ce garçon te donne sans pour autant être trop demandeur/collant, comme il te l'a dit, il n'est pas du genre à passer tout son temps avec la même personne.
- construit cette relation sans te presser, qu'elle soit amicale ou sentimentale, dans le meilleur des cas tu auras un copain ou un ami, dans le pire t'es au même point qu'il y a quelques mois, ta vie était elle si terrible à ce moment pour que tu craignes de la reprendre ?

Ralt1ne
Photo
Date 26/09/2018 19:51

Bonjour, désolé au lecteurs de mon histoire mais j'avais complètement oublié ce message (milles excuses !!!) et puis je n'avais pas assez de matière pour donner une bonne réponse.

Je suis complètement d'accord avec le côté "collant". J'en ai été plusieurs fois la « victime » même si le mot est un peu mal trouvé. Eh ben je peux dire que quel que soit les attributs positifs de la personne ça plombe tout. Et c'est peut-être pour ça que ça n'a pas marché.

Avec le recul je comprends bien mes erreurs : c'était la première fois qu'un garçon attirant et cultivé me disait que je l'était aussi. Je ne voulais surtout pas perdre cette perle rare, cette chose que je ne verrais peut-être pas avant longtemps. Conséquence : j'ai stressé et angoissé ce qui m'a amené a faire des conneries. Je m'y attendrais un peu, depuis toujours mes relations amoureuses fonctionnent selon la loi de Murphy

Pour conclure cette épopée de la tristesse on s'est vu pour la dernière fois le 9 juin et depuis plus rien. Quelques échanges synthétiques dans le genre "Salut ça va ?" de temps en temps de sa part et de la mienne pendant les vacances mais aucune proposition de se voir ou autre.
C'est vrai que j'aurais pu lui proposer de faire un truc mais parmi mes "amis" je fais toujours le premier pas et je voulais voir s'il en avait quelque chose à faire de moi. Résultat : non. Et pourtant je voyais sur les stories et la snapmap qu'il était quasiment tout le temps chez lui ou avec des amis. Je ne pense pas que ce soit quelqu'un de méchant, simplement insouciant : il voulais juste s'amuser au lit et faire passer le temps pendant qu'il s'ennuyait ou que ses "vrais" amis n'étaient pas dispo. Après ça hop, on oublie.
De toute façon ca m'aurais étonné qu'un gars mignon se soit vraiment intéressé a moi : si c'est trop beau pour être vrai, c'est le cas.

Certes écrit:

dans le pire t'es au même point qu'il y a quelques mois, ta vie était elle si terrible à ce moment pour que tu craignes de la reprendre ?



Non elle était même plutôt monotone et paisible, je ne cherche pas un copain pour égayer ma vie. Et si je pouvais oublier tout ça d'un claquement de doigt bah je claquerais même des doigts de pieds. Non le souci c'est de reprendre ma « vie d'avant » avec la peur de me retrouver dans la même situation, avec le poids d'une confiance en soi diminué et peut être le fait de ne pas retrouver quelqu'un de bien : comme je l'ai dit précédemment c'est la première fois que quelqu'un me plait vraiment, que c'est réciproque et qu'en plus cette personne habite a côté et n'ai pas un grain de mais a la place du cerveau.

NaniOkonawareru
Photo
Date 28/09/2018 15:36

Est-ce que aussi, tu n'es pas un peu seul ?

Enfin jsp, pour moi l'attitude que tu décris (rechercher à tout prix le contact du mec, et voir qu'il a plus de contacts que toi), me fait penser à de la solitude. Enfin de se dire que les autres sont une vie dense en relation, et que toi tu n'es qu'une relation parmi toutes celles-là.
Une fois un pote m'a raconté une soirée qui avait duré jusqu'à 11h du matin et ça m'avait rendu tellement jaloux que j'en ai pleuré.
Enfin, j'avais l'impression que sa vie était plus riche que la mienne.

Bref, ce que je vois c'est que tu prends une attitude passive vis à vis de lui, on dirait que tu as le sentiment de ne pas le mériter ou quoi, mais il suffit d'imaginer que c juste un ami en devenir, avec lequel il y a une attirance sexuelle. Du coup tu pourrais lui proposer de sortir ou quoi, la relation n'est pas altérée par le fait du temps, cela dit il peut peut être se dire que tu t'en fiches de lui si jamais tu ne proposes pas en premier lieu. Mais si c'est un insouciant, c'est probable qu'il veuille bien te revoir et n'aie pas la rancune facile.

Ralt1ne
Photo
Date 28/09/2018 22:38

Déjà en relisant mon tout premier message je pense qu'on peut le mettre aux oubliettes, je l'ai écrit sous le coup de l'émotion et il n'est pas très pertinent 3 mois après.

Par contre pense que tu as parfaitement analysé la situation, j'ai vécu exactement la même chose pas plus tard que samedi dernier. J'étais avec un pote (pas magnifique mais pas désagréable a regarder non plus, dans la moyenne aux looks un peu geek) chez moi et pendant qu'on se transférait des films et de la musique entre PC il m'a parlé de ses premiers ex, comment il a réussi a sortir avec ses crush, à quel point ils étaient cute (photos a l'appui et ils étaient vraiment ce que les anglais appellent « out of his league ») et autre détails plus précis ce qui était franchement sympa parce que je suis meilleur auditeur qu'orateur.
Et puis le lendemain avec le recul ça m'a mis très mal (et ça continue) puisque parmi tous mes copains et mes « histoires d'un soir » je n'ai jamais eu quelqu'un qui m'attirait vraiment. Et puis dans les « meilleurs » cas ça n'a jamais tenu. Normal, il y a plus de demande que d'offre alors pourquoi rester avec la Marque Repère alors qu'il y a du Fauchon au même prix a côté (bien sûre je rigole, je ne me dévalorise pas à ce point-là mais c'est l'idée)

C'est là ou arrive la question de la solitude et tu as parfaitement raison sur ce point, pendant les vacances de mi-juin a fin septembre je n'ai dû voir qu'une ou deux personnes différentes, me renfermant sur les jeux et ma passion (la restauration et le bricolage de l'électronique des années 20 a 50). Et ce n'est pas par choix, j'adorerais avoir plein d'amis mais je n'arrive pas a aller vers les gens, je me force, j'essaye, mais ça ne marche pas ou alors je me ridiculise : par moment j'ai du mal a formuler sur le tas ce que je veux dire et il m'arrive de bafouiller un truc pas clair. Quand je discute j'ai l'impression d'être très synthétique et j'ai du mal a montrer mes émotions aussi heureux ou excité que je puisse être. Alors pour les soirées et les discussions de groupe n'en parlons pas, je déteste ça, je ne sais pas quoi dire et je n'arrive pas à suivre le fil. Je rêve de pouvoir communiquer normalement et naturellement et faire comme les autres. Je me demande si je n'ai pas un truc comme Asperger ou alors je suis juste un gros looser. Si des personnes se reconnaissent dans cette situation faites-moi signe  Mais voilà une explication de ma solitude et je pense que ça joue sur la façon dont je vois un petit ami.

Quant au gars a l'origine du topic, oui je pense le mettre sur un piédestal dans mon premier message mais là mon attitude a quand même un peu changé: j'essaye de m'en éloigner parce qu'il est chiant. Insouciant peut être mais trop insouciant : genre laisser un message en « vu » et ne jamais répondre ou simplement ne pas les lire, et ce pendant plusieurs jours (ce qui en gros signifie « tu vaux pas la peine »). Je pense que ça ne vaut pas l'effort et l'angoisse pour une relation (qu'elle soit amoureuse ou amicale) qui est à peine commencé et qui devrait se construire des deux côtés. Si tu vois que la personne n'en a rien à foutre dès le début, c'est se battre contre des moulins à vent. Il vaut mieux passer a autre chose.

Phoenix-Andrews
Photo
Date 29/09/2018 15:58

Salut je fais signe o/

Il ne faut pas t'inquiéter sur le fait de ne pas arriver à aller vers les gens, tu n'es pas du tout le seul dans ce cas. C'est pareil pour moi, dès qu'il s'agit de parler au milieu des autres ou quoi, je bafouille et j'ai du mal à m'exprimer...

L'avantage avec le temps c'est que c'est plus facile de se rendre compte de qui tient à toi. L'inconvénient c'est que tu te rends vite compte qu'il n'y a pas grand monde... c'est un peu un cercle vicieux x)
Une solution c'est de se faire violence et aller voir du monde, mais c'est évidemment plus facile à dire qu'à faire...

NaniOkonawareru
Photo
Date 29/09/2018 23:53

Oki ralt1ne je me doutais que c'était un peu trop tard, mais j'avais quand même le mini espoir.

Je pense que l'action et les circonstances sont à peu près les seuls choses qui permettent de tisser des liens avec les gens. Parfois l'action c'est juste échanger un sourire, ou dire bonjour.
Mais bien sûr, pour tisser les liens, il ne faut pas mettre les gens dans la case "hors de ma vie" à la première occasion (sinon on se retrouve avec plein de petits bouts de fil mais jamais avec une tresse).

Si jamais vous bafouillez, ça vous donne l'air innocent et donc gentil au mieux, ça vous donne l'impression d'être ridicule au pire. Les autres ne verront pas du ridicule dans un bafouillage, sauf s'ils cherchent à vous faire du mal (spoiler : la majorité des gens cherchent votre bien, ou alors ne cherchent rien du tout).

Bon je dis ça depuis mon point de vue, mais mon expérience n'est pas la même que la votre, donc je suis peut-être mal placé pour conseiller.

(Perso ça m'arrive super souvent de laisser les messages en "vu", mais c juste que je remets ma réponse à plus tard/ que j'ai pas envie de répondre. Mais j'aime pas qu'on puisse voir le "vu" ; l'intérêt de la communication par messages écrits, outre que c'est pratique, c'est aussi que on peut se laisser le temps de répondre je trouve.)

landes40
Photo
Date 18/10/2018 18:37

slt t'es comme moi sentimental reve trop et au final on est blessé, on va mal déprime et on s'en sort jamais, on est exclu abandonné par tout le monde

Cycnos
Photo
Date 11/12/2018 5:59

L'incertitude est l'essence même de l'aventure amoureuse.

 
9 messages - Page 1 sur 1 

Une seule page de résultat.

Poster une réponse


Relatif : Sentiments incertains et angoisse

Provincial désemparé >.
par Allan1209 le 19/10/2009 10:33 - Lu 339 fois
ca dépend des jours, de l'humeur... parfois je peux affronter certaines choses, d'autres pas. tout ce qui m'arrache à ma solitude tranquille est source d'angoisse ! et quand...
ne comprend pas, le coup de la drague et de la mort!
par le 09/11/2010 20:03 - Lu 627 fois
il fonctionne comme quelqu'un déprimé par sa maladie, et qui vit dans l'angoisse des résultats d'analyse. par exemple les leucémies (cancer du sang) sont fréquentes chez les...
met ton humeur du moment ...
par choppy le 12/05/2014 19:43 - Lu 1486 fois
je suis incertains et avec une grande peur d'être déçu...
envi de tt lacher
par le 22/09/2007 16:23 - Lu 637 fois
je t'ai posté sur mp... kiss ! pour l'angoisse, les doc ont un médoc miraculeux qui traite à la fois la dépression et l'angoisse...message édité par : allomat69
une psychologie compliqué
par Chouz le 02/01/2009 9:27 - Lu 221 fois
et bien apparement le mec qui te plait ne sait pas vraiment ce qu'il veut et se fait des films. bref les gens qui se fixent sur un futur incertains je trouve ça con et inutile.

Infos et prévention

Videos

  Summer Storm
Ajouté le 24/09/07
Affichée 1649863 fois
3 votes, 3/5
  Adolescents homosexuels : la révélation [ENVOYÉ SPÉCIAL]
Ajouté le 02/01/12
Affichée 1671189 fois
55 votes, 5/5
  Bob et Rose
Ajouté le 04/12/07
Affichée 1659572 fois
2 votes, 5/5
  Magnet : Amour au féminin
Ajouté le 02/04/13
Affichée 1490073 fois
17 votes, 5/5

Les News

Amour Séro-Différent Dans mon dernier billet de blogs, je vous ai amené à réfléchir sur la séropositivité et ses moyens de transmission. Aujourd'hui, j'essayerai de vous amener à réfléchir sur les couples de sérologies différentes.