Train_Thalys_728x90

Pourquoi vous le/la détestez ?

kg
Photo
Date 05/05/2018 13:50

Il y a t-il une ou des personnes que vous n'aimez vraiment pas, une/des personnes femmes ou hommes que vous détestez réellement ? Que vous a t-il/elle fait ? Ça peut être une/des personnes de votre entourage (votre belle-mère/beau-père, un(e) prof, un(e) employeur, un(e) collègue. Mais ça peut être aussi un/des personnages public.

Evidemment les prénoms et (surtout les noms) on s'en fichent, c'est juste débattre sur ce qui nous peut nourrir notre colère contre une personne et voire si à votre avis, quelque chose peut y remédier (pardonner ou améliorer la situation) ou pas et voire peut-être relativiser avoir des conseils avec des avis réciproques

Je me lance ? Il y a quelques personnes que je n'aime vraiment pas. Je sais bien que dans l'idéal on devrait aimer tout le monde - mais peace and love parfois ça marche pas vraiment et ça se transforme plus en piss and move. Le côté bisounours "j'aime tout le monde" je trouve ça tellement hypocrite. Il y a des personnes qu'on aime pas ou moins ou qui nous agace comme je suis totalement conscient que je dois en agacer aussi

Une des personnes avec qui j'ai du mal c'est une prétendue amie de ma mère qui nous a pourri notre existence quand on était enfant. Une personne toxique qui avait de l'ascendance sur mes parents,, leur hurler dessus et finalement les faisait souffrir. Quand j'ai été plus grand je l'ai dégagé en lui interdisant d'importuner mes parents.

La seconde personne est une personne de ma famille que je trouve toxique dans le sens ou il est particulièrement sournois. Par exemple devant tout le monde il va se comporter normalement même me faire un sourire, me dire bonjour et puis il va passer à côté de moi et me murmurer une insulte (en prenant bien soin qu'il n'y ai que moi qui l'entende). Mais le soucis c'est que si je m'embrouille avec lui (chose que j'ai faite) il s'arrange pour que ça me retombe dessus, style "vraiment je ne sais pas pourquoi il s'énerve ? Qu'es-ce qu'il a ?" Je pense que c'est une forme d'homophobie déguisé car il a commencé à me faire ça quand il a su et appris que je l'étais. Résultat je ne participe plus à aucune fête de famille vu qu'il y est. Un conseil?

NaniOkonawareru
Photo
Date 13/05/2018 20:08

Salut kg, je te vois galérer avec ton beau-frère alors du coup j'ai eu une idée ; faire en même temps deux choses : te protéger et mettre son petit jeu à jour.

Alors déjà, te protéger, c'est : l'empêcher d'appuyer là où ça fait mal. S'il t'insulte, c'est normal que tu te sentes pas bien, et que tu sois en colère. Maintenant ce qu'il faut faire c'est masquer ta colère "en société" temporairement, pour éviter que ça te retombe dessus. Déjà, la première vengeance que tu peux avoir c'est d'avoir exactement l'opposé de la réaction qu'il attend de toi. Lorsqu'il t'insulte, dis-lui plutôt "pardon, je n'ai pas bien entendu ?" avec un très grand sourire bien sincère, voire rigole. Ou à défaut, insulte-le dans ta tête. Tu as le droit de le détester, c'est visiblement un petit manipulateur qui n'a pas trop de moralité.
S'il s'aperçoit qu'il est complètement incapable de te manipuler, ça va le saouler ou le frustrer, même s'il ne le montre pas. C'est déjà une petite victoire. Montre-lui qu'il n'est pas tout-puissant, ça lui fera une leçon de vie.

Maintenant, mettre son petit jeu à jour, c'est simple : Il faut te rapprocher de ta famille, personne par personne, stratégiquement (la notion de stratégie est importante, si tu t'y prends mal, il risque de retourner tout ça contre toi, et tu ne veux pas que ça arrive j'imagine). Utilise la colère que tu as contre lui pour te faire avancer, c'est ma solution en gros. Fais-en une colère blanche (contrôlée) plutôt qu'une colère noire (incontrôlée).
Donc, tu participes au repas de famille, et à chaque repas, tu demandes à un membre de ta famille s'il peut te parler en privé, en faisant attention que personne ne le remarque. Tu la/le prends à part, et tu lui expliques pourquoi tu ne venais plus au repas de famille, et ce que te fait subir l'autre idiot. Et aussi tu lui demandes d'être vigilant, que lorsque tu agis bizarrement avec ton beauf il y a peut-être anguille sous roche, que c'est à lui/elle de le découvrir de ses propres yeux.
Et enfin, tu lui précises que c'est un gros manipulateur et que du coup tu aimerais que ça reste entre vous un maximum, et que tu expliqueras les choses aux gens un par un. Aussi, demande-lui de ne te croire que s'il a vraiment remarqué comment ton beau-frère agissait (comme ça tu ne passeras pas toi-même pour un manipulateur), à moins que tu sois convaincu que la personne sois suffisamment méfiante pour ne croire que ce qu'elle voit. Sois très franc, tellement franc que tu convaincras l'autre d'être vigilant. En gros, expose-lui ton plan le plus sincèrement possible, avec tous les détails, et tout ce que tu comptes faire. Mais c'est important que tu l'informes en privé, pour éviter que le beau frère ne s'aperçoive de quelque chose.

Petit à petit, tous les membres de ta famille devraient finir par se rendre compte qu'il est un idiot manipulateur, et tu auras "gagné" ta colère puisqu'il se fera rejeter ou qi'l changera, au moins. Il est possible que ta s½ur se fasse manipuler aussi, alors essaie de faire en sorte qu'elle ne soit pas rejetée avec lui, s'il se fait rejeter.

Et surtout, participe aux repas de famille, même si c'est dur. Bâtis-toi un rempart interne contre ce mec et ne le laisse pas t'atteindre. Dis-toi qu'il ne peut te blesser qu'avec ton autorisation. Mais ne coupe pas tes liens avec ta famille, si tu ne veux pas les couper. Aussi choisis bien les premières personnes que tu informes, informes d'abord les gens qui sont discrets, intelligents (et peu manipulables), et qui ne vont pas se braquer et prendre parti pour ton beauf (genre pas ta s½ur).

Voilà ma solution : reste prudent, fais-le rejeter, sois plus malin que lui, et résiste parce qu'il ne vaut pas que tu te coupes de ta famille.

kg
Photo
Date 14/05/2018 23:09

NaniOkonawareru écrit:

Salut kg, je te vois galérer avec ton beau-frère alors du coup j'ai eu une idée ; faire en même temps deux choses : te protéger et mettre son petit jeu à jour.

Alors déjà, te protéger, c'est : l'empêcher d'appuyer là où ça fait mal. S'il t'insulte, c'est normal que tu te sentes pas bien, et que tu sois en colère. Maintenant ce qu'il faut faire c'est masquer ta colère "en société" temporairement, pour éviter que ça te retombe dessus. Déjà, la première vengeance que tu peux avoir c'est d'avoir exactement l'opposé de la réaction qu'il attend de toi. Lorsqu'il t'insulte, dis-lui plutôt "pardon, je n'ai pas bien entendu ?" avec un très grand sourire bien sincère, voire rigole. Ou à défaut, insulte-le dans ta tête. Tu as le droit de le détester, c'est visiblement un petit manipulateur qui n'a pas trop de moralité.
S'il s'aperçoit qu'il est complètement incapable de te manipuler, ça va le saouler ou le frustrer, même s'il ne le montre pas. C'est déjà une petite victoire. Montre-lui qu'il n'est pas tout-puissant, ça lui fera une leçon de vie.

Maintenant, mettre son petit jeu à jour, c'est simple : Il faut te rapprocher de ta famille, personne par personne, stratégiquement (la notion de stratégie est importante, si tu t'y prends mal, il risque de retourner tout ça contre toi, et tu ne veux pas que ça arrive j'imagine). Utilise la colère que tu as contre lui pour te faire avancer, c'est ma solution en gros. Fais-en une colère blanche (contrôlée) plutôt qu'une colère noire (incontrôlée).
Donc, tu participes au repas de famille, et à chaque repas, tu demandes à un membre de ta famille s'il peut te parler en privé, en faisant attention que personne ne le remarque. Tu la/le prends à part, et tu lui expliques pourquoi tu ne venais plus au repas de famille, et ce que te fait subir l'autre idiot. Et aussi tu lui demandes d'être vigilant, que lorsque tu agis bizarrement avec ton beauf il y a peut-être anguille sous roche, que c'est à lui/elle de le découvrir de ses propres yeux.
Et enfin, tu lui précises que c'est un gros manipulateur et que du coup tu aimerais que ça reste entre vous un maximum, et que tu expliqueras les choses aux gens un par un. Aussi, demande-lui de ne te croire que s'il a vraiment remarqué comment ton beau-frère agissait (comme ça tu ne passeras pas toi-même pour un manipulateur), à moins que tu sois convaincu que la personne sois suffisamment méfiante pour ne croire que ce qu'elle voit. Sois très franc, tellement franc que tu convaincras l'autre d'être vigilant. En gros, expose-lui ton plan le plus sincèrement possible, avec tous les détails, et tout ce que tu comptes faire. Mais c'est important que tu l'informes en privé, pour éviter que le beau frère ne s'aperçoive de quelque chose.

Petit à petit, tous les membres de ta famille devraient finir par se rendre compte qu'il est un idiot manipulateur, et tu auras "gagné" ta colère puisqu'il se fera rejeter ou qi'l changera, au moins. Il est possible que ta s½ur se fasse manipuler aussi, alors essaie de faire en sorte qu'elle ne soit pas rejetée avec lui, s'il se fait rejeter.

Et surtout, participe aux repas de famille, même si c'est dur. Bâtis-toi un rempart interne contre ce mec et ne le laisse pas t'atteindre. Dis-toi qu'il ne peut te blesser qu'avec ton autorisation. Mais ne coupe pas tes liens avec ta famille, si tu ne veux pas les couper. Aussi choisis bien les premières personnes que tu informes, informes d'abord les gens qui sont discrets, intelligents (et peu manipulables), et qui ne vont pas se braquer et prendre parti pour ton beauf (genre pas ta s½ur).

Voilà ma solution : reste prudent, fais-le rejeter, sois plus malin que lui, et résiste parce qu'il ne vaut pas que tu te coupes de ta famille.



Merci pour le conseil, mais visiblement il a réussi déjà à faire trop de ravage car quand j'ai essayer d'en parler à mes s½urs en l'occurrence, elles préfèrent le suivre lui. Certes le gars est charismatique quelque part et homophobe aussi. Car si en aparté, il m'insultait en public (je veux dire devant les membres de ma famille) il va faire croire que je suis amoureux de lui (ce qui n'est bien entendu pas du tout le cas). Je pense que c'est une forme d'homophobie (même si elle n'est pas faites avec des coups physiques).

Alors bien sur il va pas dire "c'est un sale pd" car ça serait clairement de l'homophobie au grand jour. Il va plutôt dire en parlant de moi "je crois qu'il est amoureux de moi et j'ai rien contre lui (niveau hypocrisie on fait pas mieux) mais je suis pas pédé". Déjà il a réussi a installer une certaine suspicion parmi mes frères et s½urs et encore plus chez celle qui est sa femme.

Et même si au début j'ai essayé d'en parler avec ma famille, visiblement elles ont fait leur choix. Puis c'est tellement plus in d'avoir quelqu'un qui se fond dans le "moule" des gens comme tout le monde, autrement dit hétérosexué que d'un mec qui a une sexualité hors normes - enfin du moins pour elles. Je dirais pas qu'elles sont bêtes (loin de là) mais parfois on préfère suivre la "norme", ce qui va paraître tellement bien vu par la société et je pense que ma famille c'est surtout ça. Je pense qu'ils n'ont rien foncièrement contre moi, mais c'est tellement plus simple pour eux/elles de suivre le mouvement majoritaire. Vu qu'une de mes soeur est marié à ce connard, elle va le suivre. Les autres vont faire de même pour pas s'embrouiller avec ma s½ur puis il y a un effet domino. On suit le nombre. D'ailleurs il y a quelques vidéos et articles qui parlent justement de l'effet mouton, le conformisme alors ça peut être sur des manières de faire mais aussi sur des manière de penser .

Du coup, honnêtement, (même si au début ça me pesait) je m'en porte pas plus mal à la longue de plus faire de fêtes de famille avec eux (quand il y est) en revanche je reste du coup "privé" de voir mon neveux et mes nièces.

Mais bon le but de ce topic n'est pas que ça tourne qu'autour de mon histoire. Du coup dites moi aussi si vous, vous aviez eu des personnes que vous n'aimiez pas/pas trop/pas du tout.

NaniOkonawareru
Photo
Date 16/05/2018 23:20

Ok. Je trouve ça triste et révoltant comme histoire, mais ok. Tu choisis.

Moi il n'y a personne que je déteste, à part peut-être des membres de ma famille avec lesquels j'ai une histoire trop emmêlée pour la démêler. Genre cet oncle qui se moquait gentiment mais visiblement et que tout le monde rigolait parce que c'est le maître de la maison, ou alors qui m'accusait d'avoir dessiné un truc alors que je ne l'avais pas fait (ou peut-être que si. Mais dans mes souvenirs non. En tout cas je devais avoir une bonne raisons de mentir j'imagine)
Ce vieux riche, là, un riche dans une famille de riches, enfin classique.
Sinon y a son fils aussi que je trouve nul parce qu'il a jamais montré de beau côté chez lui mais il a montré des côtés laids. Et puis ma soeur avec laquelle j'arrive pas à avoir des rapports apaisés, alors je pense qu'il y a tout un dressage que j'ai vis à vis d'elle, voire un dressage mutuel qui est presque indémêlable (c'est mon ainée de 2 ans donc y a toute la rivalité petit frère/grande soeur qui joue).
Sinon je vois pas. Avant y avait mes parents et toute la lignée familiale mais plus maintenant. Je devais leur en vouloir de me faire exister.
Une fois quand j'étais petit j'avais fait le tour de la maison et j'avais demandé à ma famille de citer 2 personnes qu'iels détestent et y avait que ma grande grande soeur (13 ans mon ainée) qui avait répondu.

vous voulez un marshmallow ?

kg
Photo
Date 18/05/2018 10:29

NaniOkonawareru écrit:

Ok. Je trouve ça triste et révoltant comme histoire, mais ok. Tu choisis.

Moi il n'y a personne que je déteste, à part peut-être des membres de ma famille avec lesquels j'ai une histoire trop emmêlée pour la démêler. Genre cet oncle qui se moquait gentiment mais visiblement et que tout le monde rigolait parce que c'est le maître de la maison, ou alors qui m'accusait d'avoir dessiné un truc alors que je ne l'avais pas fait (ou peut-être que si. Mais dans mes souvenirs non. En tout cas je devais avoir une bonne raisons de mentir j'imagine)
Ce vieux riche, là, un riche dans une famille de riches, enfin classique.
Sinon y a son fils aussi que je trouve nul parce qu'il a jamais montré de beau côté chez lui mais il a montré des côtés laids. Et puis ma soeur avec laquelle j'arrive pas à avoir des rapports apaisés, alors je pense qu'il y a tout un dressage que j'ai vis à vis d'elle, voire un dressage mutuel qui est presque indémêlable (c'est mon ainée de 2 ans donc y a toute la rivalité petit frère/grande soeur qui joue).
Sinon je vois pas. Avant y avait mes parents et toute la lignée familiale mais plus maintenant. Je devais leur en vouloir de me faire exister.
Une fois quand j'étais petit j'avais fait le tour de la maison et j'avais demandé à ma famille de citer 2 personnes qu'iels détestent et y avait que ma grande grande soeur (13 ans mon ainée) qui avait répondu.

vous voulez un marshmallow ?



Alors évidemment quand je dis détester je parle pas bien sur de grande haine forcément, de haine qui ronge ses tripes. Ça peut être juste une colère en sourdine ou une petite mésentente. Ton oncle si je comprenait bien prenait un malin plaisir à "t'humilier" gentiment (ou pas). As tu eu l'occasion de lui en reparler depuis ? J'ai "viré" des personnes dans ma vie car ils agissaient ainsi. Mais bon ils n'étaient pas de ma famille.

Pour ta s½ur qu'a t'elle répondue quand tu as posé la question ? J'espère que ce n'était pas toi quand même. Alors tu dis que a un moment tu en voulais à ta famille de te faire exister. Peut-être que finalement c'est toi-même au fond que tu détestais ? Je ne juges pas pendant très longtemps et encore maintenant je trouve que mon plus grand ennemi c'est d'abord moi-même.

Je te prendrais bien un marshmallow !

Zerials
Photo
Date 31/05/2018 19:24

Il y a eu une personne que j'ai haï plus que tout.
Un psychopathe qui a mal pris le fait qu'il m'ait pas plu et qui a envoyé un message à mon père sur facebook, me volant mon coming out et provoquant l'explosion dans ma famille que je redoutais depuis toujours.
J'avais écrit un forum à propos de ça d'ailleurs.

Jamais on m'avait fait une crasse.
Jamais j'avais haï qui que ce soit de ma vie, et pour la première fois, je rêvais de faire du mal à une personne. C'est dérangeant de savoir qu'on pourrait prendre du plaisir à blesser quelqu'un physiquement comme psychologiquement.
J'en avais fait une fixette. J'avais l'impression de le voir partout dans la rue, une fois j'ai même failli sauter sur un mec qui lui ressemblais beaucoup trop. Je pensais à plein de manières de l'humilier, de tout casser chez lui, de le coincer et de le défoncer...
Je l'ai harcelé d'appel, de messages... Il me raccrochait au nez et m'a finalement bloqué ce lâche.
J'ai même demandé à mon père (une fois qu'on s'était réconcilié) de lui "envoyer" des mecs "pas très amicaux"...

Finalement j'ai réalisé que j'étais plus ridicule que lui encore.

En le haïssant, ça m'a finalement permis de le comprendre. Il m'a haï et cela l'a poussé à me faire une crasse, tout comme j'étais prêt à lui faire tous les sales coups du monde pour me venger.
Pourquoi m'a t'il haï comme ça ? Parce qu'il est seul, triste et frustré. Continuer à le haïr de la sorte faisait de moi le même type de personne ce qui est ridicule finalement.
Je ne lui ai pas pardonné. Certaines personnes sont vraiment mauvaises, mais elles le sont par manque de confiance en elles, ou d'attention ou va savoir...
Finalement, je me contente bien plus de savoir qu'il est triste et seul plutôt que de penser à lui faire du mal.

C'est pourquoi il vaut mieux que t'évite ce type, ta haine va s'amenuiser. Finalement ça t'aidera peut-être plus à faire en sorte de non pas te venger, mais prouver à ta famille le connard que c'est.
C'est contre-productif la haine.

kg
Photo
Date 01/06/2018 21:34

Zerials écrit:

Il y a eu une personne que j'ai haï plus que tout.
Un psychopathe qui a mal pris le fait qu'il m'ait pas plu et qui a envoyé un message à mon père sur facebook, me volant mon coming out et provoquant l'explosion dans ma famille que je redoutais depuis toujours.
J'avais écrit un forum à propos de ça d'ailleurs.

Jamais on m'avait fait une crasse.
Jamais j'avais haï qui que ce soit de ma vie, et pour la première fois, je rêvais de faire du mal à une personne. C'est dérangeant de savoir qu'on pourrait prendre du plaisir à blesser quelqu'un physiquement comme psychologiquement.
J'en avais fait une fixette. J'avais l'impression de le voir partout dans la rue, une fois j'ai même failli sauter sur un mec qui lui ressemblais beaucoup trop. Je pensais à plein de manières de l'humilier, de tout casser chez lui, de le coincer et de le défoncer...
Je l'ai harcelé d'appel, de messages... Il me raccrochait au nez et m'a finalement bloqué ce lâche.
J'ai même demandé à mon père (une fois qu'on s'était réconcilié) de lui "envoyer" des mecs "pas très amicaux"...

Finalement j'ai réalisé que j'étais plus ridicule que lui encore.

En le haïssant, ça m'a finalement permis de le comprendre. Il m'a haï et cela l'a poussé à me faire une crasse, tout comme j'étais prêt à lui faire tous les sales coups du monde pour me venger.
Pourquoi m'a t'il haï comme ça ? Parce qu'il est seul, triste et frustré. Continuer à le haïr de la sorte faisait de moi le même type de personne ce qui est ridicule finalement.
Je ne lui ai pas pardonné. Certaines personnes sont vraiment mauvaises, mais elles le sont par manque de confiance en elles, ou d'attention ou va savoir...
Finalement, je me contente bien plus de savoir qu'il est triste et seul plutôt que de penser à lui faire du mal.

C'est pourquoi il vaut mieux que t'évite ce type, ta haine va s'amenuiser. Finalement ça t'aidera peut-être plus à faire en sorte de non pas te venger, mais prouver à ta famille le connard que c'est.
C'est contre-productif la haine.



Tu as bien raison la haine ne mène à rien et même quelque part c'est peut être ça que souhaite ces dites personnes qui nous font des "crasses"s Un proverbe ou une citation supposé de Mahomet dit "le silence est le meilleur des mépris" et c'est exactement ce que je fais quand une personne me cherche des poux.

Je fais exactement comme si elle n'existait pas. Dans le cas de ma famille c'est un peu plus complexe, mais j'ai pris le parti de justement pas voir mon beau-frère et pas vouloir faire l'effort de le voir. Alors bien sur quelque part et dans un certains sens c'est lui qui "gagne la partie" puisque il se voit débarrassé de ma présence (et je pense que ça le ferait bien ch*** que je sois là) mais de mon côté je suis bien plus tranquille.

Donc le mec dont tu parlais @Zerials si j'ai bien compris l'histoire, c'est un mec qui voulais sortir avec toi et comme tu ne voulais pas, il s'est vengé (je me trompe?). En effet de sa part c'est vraiment très très petit. Autant je peut comprendre personnellement qu'on puisse souffrir de se ramasser un râteau (et oui "l'amour" (avec un petit "a" c'est parfois une drogue dur qui rend accroc et qui fait souffrir), autant je trouve vraiment absurde de se venger parce qu'un mec (ou une fille) ne veut pas sortir avec nous. Les gens ne sont pas des objets ils nous appartiennent pas.

D'ailleurs on hait parce qu'on a aimé, sinon on est en total indifférence non ?

NaniOkonawareru
Photo
Date 04/06/2018 23:20

kg > Je ne sais pas, en tout cas j'ai beaucoup de mal à me permettre d'aimer ma famille. Et l'oncle dont je parle, également son(ses) fils (pas tous; il en a 3), c'est des gens que pour l'instant je ne pardonne pas d'être qui ils sont ( ).
En fait je pense que le non-amour c'est surtout une question de ne pas pardonner aux gens d'être qui ils sont.
Surtout, vu que je suis un peu mégalo j'ai pas mal eu l'impression que ma famille était pas assez bien pour moi, mais j'essaie de me soigner en laissant l'orgueil sortir pour mieux le contrôler, et au moins ça m'évite de me haïr moi-même.

C'est joli comme histoire Zerials

On a plein de raisons de haïr je pense. Mais souvent c'est juste qu'on attribue aux gens des choses que l'on ne sait pas d'eux. En gros, au lieu de voir les gens comme des patchworks d'expériences, on les voit comme des unités d'essence. Le fait de faire d'eux (soit, un patchwork) une unité (ou une essence, quelque chose qui a une nature quoi), c'est les réduire à ce qu'ils ne sont pas.
En fait je pense que les gens ont une essence, mais que cette essence n'est pas fixée pour toujours. On pourrait simplifier ce que je dis en disant : même les cons peuvent changer d'avis.

 
8 messages - Page 1 sur 1 

Une seule page de résultat.

Poster une réponse


Relatif : Pourquoi vous le/la détestez ?

Petite Interview [2eme Partie]
par le 27/04/2006 16:30 - Lu 205 fois
yen a plein alors j'en fais un autre :-p l'interview up & down * ce que vous préférez en vous ? ma franchise * ce que vous détestez en vous...
Les tatouages
par lizzie42 le 06/09/2008 14:39 - Lu 217 fois
je savais pas trop où mettre ce post, alors ce sera ici. le thème est simple et très profond (lol): que pensez-vous des tatouages, si vous en avez ou aimeriez en avoir, quel genre à...
Disney ça interesse quelqu'un ?
par le 05/04/2008 14:01 - Lu 978 fois
jpensais pas que tu étais serieux bon ben 3 mais franchement pk vous vennez pas tout les deux ewfein et pparisien vous vous détestez vraiment ?
je suis roux... sa me va ?
par le 16/12/2008 10:19 - Lu 876 fois
vous les détestez? carrément? yen a qui ont de la haine oo
Etes-vous ...
par le 12/06/2008 13:36 - Lu 296 fois
mouahahaha je suis que a 63%!! lol je me sen gentil tout d^'un coup... "aie ! j'imagine que vous vous en fichez, mais vous êtes un sacré trou du cul. vous...

Infos et prévention

Videos

  NEXT Gay : Jason
Ajouté le 06/08/07
Affichée 1556760 fois
5 votes, 2/5
  Pourquoi les gays aiment Mylene ?
Ajouté le 12/04/11
Affichée 1535824 fois
5 votes, 4/5
  Comme une bamba triste !
Ajouté le 19/02/10
Affichée 1537839 fois
6 votes, 5/5
  EXPRESSO ! *o*
Ajouté le 22/05/13
Affichée 1341779 fois
2 votes, 5/5
  Morandini, interview suite à l'émission de France 2
Ajouté le 08/01/11
Affichée 1542918 fois
5 votes, 5/5

Les News

Agression homophobe, Wilfred de... Ce week-end, Wilfred de Bruijn a été violemment agressé dans la rue. Il décide alors de poster la photo du résultat de cette agression homophobe sur Facebook et les grands médias commencent enfin à s'intéresser à cette homophobie grandissante.