Les préjugés dans la Musique (Interview...

  Musique

Le monde est depuis longtemps source de discriminations et de préjugés. Trop souvent des communautés ou des hommes sont mis de côté à cause de ...

 

''Les couples imaginaires" : l'oeuvre...

  Actualités

Installée à Toulouse, l'exposition d'Olivier Ciappa " Les Couples Imaginaires" a été vandalisée à 2 reprises. Après les violences physiques,...

 

Être intouchable, c'est chiant.

-Mest-
Photo
Date 03/12/2017 3:56

Et bienvenue sur un énième topic ou un mec raconte ses problèmes de coeur ... Ou pas.

Et pourquoi serait-je blazé si je n'ai pas de soucis? Peut être justement parce que je n'en ai plus ...

Il faut dire que niveau coeur, je n'ai fait que me prendre des coups et des déceptions dans la gueule, à tel point que maintenant, à la seconde ou je commence à m'attacher, je me prépare mentalement à tout perdre et tout lâcher. Si bien que plus rien ne m'affecte maintenant. J'ai l'impression d'avoir perdu la saveur de l'envie, la couleur de l'espoir.

Pourtant, ça ne m'empêche pas de continuer à essayer de trouver quelqu'un, mais à chaque fois la fin est la même: je suis déçu. A chaque fois que je parle à un mec c'est presque comme si je comptais les jours avant que ça s'arrête, maintenant. Et c'est le moment ou vous devez me prendre pour un fou ... ou un adulte, au choix. Je ne sais même pas pourquoi j'écris tout ça ici ... les réponses je les ais toutes déjà.

Et c'est ça le problème: j'ai l'impression de pouvoir tout anticiper froidement maintenant. En amour! Ou est la magie si on anticipe tout ? Si quand les choses ne tournent pas comme on veut, on recule et on passe à autre chose ? ... Parfois j'aimerais être de ces gens qui postent ici avec des problèmes de coeur ... mais je n'y arrive pas.

Bref, tout ça pour dire que si vous avez des trucs à redire ou des conseils à donner, je prends.

Bouclette
Photo
Date 03/12/2017 12:36

Est-ce que tu peux nous en dire plus sur le genre de déception que tu vis à chaque fois, donner des exemples concrets ?

Apparemment tu pars du principe que tu as comme une malédiction sur toi qui fait que toutes tes relations échouent ou que (?) les gens te laissent toujours tomber très rapidement.

Tu dis que dès le départ, tu te prépares mentalement à tout perdre, tout lâcher. Le problème avec ce genre de croyance, c'est que plus on y croit et plus ça risque de se réaliser. Tu pars peut-être du principe que tu subis tout ce qui t'arrive, mais si toutes tes relations sont rapidement mises en échec, tu dois chercher l'explication en toi, dans ton comportement (et c'est pour pouvoir te conseiller là-dessus que je demandais des exemples, c'est important).

J'imagine que si tu ne crois pas en tes relations, ça se voit forcément d'une façon ou d'une autre dans ton comportement. Tu écris que plus rien ne t'affecte : je crois que ça veut dire que tu n'es pas prêt (probablement à cause de violentes déception passées) à te mettre en danger en confiant à une personne une parcelle de pouvoir sur toi. Le risque existe que des personnes utilisent ce pouvoir pour te faire du mal, mais si on ne part pas avec de la confiance, je vois difficilement comment un attachement peut s'installer.

-Mest-
Photo
Date 03/12/2017 13:44

Merci de ta réponse.

Concernant mes déceptions, on va dire qu'il a deux sources. La première c'est un amour à sens unique qui m'a valu énormément d'histoires au lycée... ça a duré 3 ans. Trois années dans le flou avec un connard qui jouait avec mes émotions.

Mais ce qui m'a le plus poussé vers cette situation, je pense que c'est les premieres "relations" à distance que j'ai eu. (aujourd'hui je ne les considère pas comme tel, je ne sais même pas si on peut parler de relations. Ça ressemble plus à deux personnes en manque d'affection qui s'en donnent si vous voulez mon avis.) Et donc dans ces premières relations, je me suis retrouvé delaissé les premières fois, ça été violent.

Et depuis le scénario se répète, sauf qu'a chaque fois j'y prête de moins en moins attention. À chaque fois je parle à un gars, j'y mets du mien (sisi je vous jure! J'ai rien à me reprocher de ce côté là, même si on dirait pas) et arrive un moment ou je m'aperçois qu'en fait si je n'envoie rien, le mec en face n'enverra rien non plus.
Et je suis pas le genre de mec à courir trop longtemps après les gens, donc je me barre. Puis je m'aperçois qu'au final, ce mec la, il était pas si bien que ça. Que je mérite mieux. Voilà le scénario. A quelques détails près, c'est ce qu'il se passe depuis 2-3 ans maintenant.

Je ne pense pas être atteint d'une malédiction quelconque, j'ai juste pas eu de chance faut croire.
Je dirais plus que c'est un automatisme que j'ai du développer au fil des déceptions.

Et concernant la confiance, j'aimerais faire confiance, j'aimerais que quelqu'un me prouve que je peut croire en lui. Mais j'ai l'impression qu'on est dans un ère ou le maître mot, c'est de s'en battre les couilles. Et personne ne m'a jamais porté assez d'attention pour me prouver ça. J'ai l'impression que tout le monde est devenu comme moi maintenant. C'est pour ça que j'ai lancé le sujet d'ailleurs, enfin il faut croire...

Bouclette
Photo
Date 08/12/2017 21:27

-Mest- écrit:

Et concernant la confiance, j'aimerais faire confiance, j'aimerais que quelqu'un me prouve que je peut croire en lui.


En fait c'est pas comme ça que je vois la confiance, je suis persuadé que chercher des preuves positives avant de faire confiance, ça peut pas marcher. La confiance, c'est le fait d'être optimiste quant aux choses que tu ignores, ou que tu ne peux pas prévoir. Donc à moins de tout savoir de tout le monde, de leur pensée, du passé et de l'avenir, c'est pas possible.

En gros, faire confiance à une personne, c'est se dire qu'elle est OK, jusqu'à preuve du contraire, pas l'inverse.

-Mest-
Photo
Date 09/12/2017 1:43

Oui, bien sûr qu'on ne peut pas connaître une personne entièrement, qu'on est jamais sûr à 100% qu'on peut lui faire confiance. Quand je disais ça, c'était juste une tournure de phrase,j'ai pas besoin de preuves de fou avant de faire confiance non plus.

korpse
Photo
Date 11/12/2017 0:14

lucide plutôt

-Mest-
Photo
Date 14/12/2017 2:32

Oui, ça marche aussi :')

 
7 messages - Page 1 sur 1 

Une seule page de résultat.

Poster une réponse


Relatif : Être intouchable, c'est chiant.

"Les enfants, c'est sacré"
par Supermelo le 04/04/2013 19:34 - Lu 310 fois
c'est à la fois une image pure et intouchable donnée, mais aussi une image pure et intouchable qu'ils veulent lui donner à mon avis. en tout cas je suis assez d'accord...
Besoin d'avis
par le 29/08/2008 0:57 - Lu 379 fois
bah dis lui que t'es zoophile >: ( trouve un truc! devient super chiant :) et me dit pas que t'es super chiant. un gars qui se prend en photo en train de se brosser les...
Oh mon Dieu je suis superficiel !
par LibertyWalk le 14/06/2011 16:06 - Lu 476 fois
j'affirme, je suis d'accord que certaine personne peuvent être superficiel, et cela peut être un tantinet assez chiant, mais les gens jaloux ont souvent vite fait de te coller cette étiquette...
Façon d'être désagréable.
par Duble-H le 24/08/2010 14:48 - Lu 208 fois
humm ... c'est peut-être (sans doute) effectivement le cas, tu es chiant. mais après, bien entendu, il y a des degrés. ce que je veux dire, c'est qu'on est toujours...
Désespéré à l'idée de...
par maxou03 le 08/01/2014 17:43 - Lu 452 fois
parce que tu crois que "être comme tout le monde", c'est "brûler les étapes"? suffit de lire chaque topic sur le même sujet que toi, tu vois que tous les gens ont eu des histoires...

Infos et prévention

Videos

  Belaïla ham bakaïts-Yhontn Gtro
Ajouté le 24/09/07
Affichée 1383582 fois
7 votes, 4/5
  Fier d'être gay
Ajouté le 14/07/09
Affichée 1385484 fois
9 votes, 5/5
  Idées reçues : être lesbienne aujourd'hui, ce qu'ils et elles en pensent
Ajouté le 02/06/11
Affichée 1378294 fois
2 votes, 5/5
  Le droit d'Aimer, être homosexuel de nos jours
Ajouté le 10/11/10
Affichée 1390493 fois
21 votes, 4/5
  P!nk Sober
Ajouté le 28/01/13
Affichée 1269994 fois
18 votes, 5/5

Les News

« Sa raison d'être » : un téléfilm... Cette année, France 2 remontera le temps et assimilera « homosexualité » au « Sida »