Train_Thalys_728x90

Je ne comprend pas son comportement

HarleyKid
Photo
Date 14/10/2017 17:32

Je préviens, mon sujet est long, très long. Merci à ceux assez patients pour tout lire.

Je rencontre un gars sur un site de rencontre. Je le contacte en lui expliquant avoir eu un petit coup de c½ur pour son profil. Il me contacte deux jours plus tard, le courant passe bien, on discute jusqu'à 01h30.

Le samedi de la même semaine, il m'invite à passer la soirée chez lui, en présence d'une copine et de sa coloc. Aucun soucis. Sa coloc finit par partir à un rencard, et son amie rentre chez elle. Seuls, on finit par se rapprocher, on s'embrasse, se fait de petits câlins. Je préfère savoir à quoi m'en tenir dès le départ et lui demande quel type de relation il recherche. En gros "ça dépend du gars". Je lui répond qu'idéalement, même si "ça dépend du gars" aussi, je cherche quelque chose de sérieux. Plus tard je lui propose de rester avec lui pour la nuit, il accepte.

La soirée continue de bien se passer, sa coloc revient avec son copain, on est deux "couples" regardant la télé chacun de son côté. Puis chaque couple va dans sa chambre respective. Etant fatigué, il voulait juste dormir, mais on finit par faire quelques préliminaires. Il m'a l'air plus que satisfait.

Le lendemain on reprend de plus belle au réveil. Puis séance câlin dans le lit. Je passe le reste de la journée avec lui. J'en apprend plus sur lui, notamment qu'il n'a eu qu'un seul petit-ami dans sa vie. Ils sont restés ensembles pendant 3 ans, mais après une mauvaise année de relation, son copain l'a quitté. Il dit qu'il en était presque soulagé, car son ex était devenu trop collant, voulant tout faire ensembles. Ils ont rompu depuis un an environ, mais n'ont réellement coupé tout contact que depuis quelques mois.

Je quitte sa maison à 19h. C'est tard, et je trouvais que ça faisait squatteur. Mais plus tôt dans la journée quand je prévois de partir, il me fait clairement comprendre qu'il préfère que je reste avec lui, dans le lit, pendant qu'il se repose avant un dîner avec une amie. Ayant un véritable petit coup de c½ur pour lui, je ne me fais pas prier. On reste simplement allongés sur le lit, habillés, lui profitant de mes caresses, et me les rendant de temps en temps.

A mon départ, je lui propose qu'on se voit le week-end prochain, mais il part à Taïwan pendant deux semaines. La veille de son départ, je lui envoie un petit message pour lui souhaiter bon voyage, auquel il répond gentiment.

Le jour même de son retour, il reprend contact dès le matin, avant de s'endormir pour le reste de la journée. Le soir même je lui propose que l'on se voit le week-end. Il accepte.

Deuxième rdv donc, tout se passe très bien. Il m'arrive de lui caresser la main ou de l'embrasser en public, il réagit très bien. Il me parle aussi d'un drame familial, un peu ému à la fin. Chose rare dès un second rdv. Mais ça me fait plaisir, car je me dit qu'il me considère un minimum pour me confier ça.

Comme par hasard, le bar que je nous ai choisi, se trouve juste à côté du restaurant appartenant à sa colocataire. On y passe la fin de soirée. Je ne l'accompagne pas chez lui, car étant fatigué par le voyage et malade, il me dit avoir besoin d'une bonne nuit de sommeil. Mais me rassure sur le fait que ce sera pour une prochaine fois.

Et c'est là que les choses se compliquent.

Le lundi suivant le week-end, je lui demande s'il va mieux. On échange quelques messages, puis il finit par ignorer mon dernier message, qui était pourtant une question. Trouvant ça un peu bizarre, je me dis que sa situation a peut-être empiré. Mardi je lui redemande donc si tout va bien, lui spécifiant que je n'ai pas envie d'être trop collant, mais que je voulais juste m'assurer qu'il allait bien. Il me répond que non au contraire, il va même mieux qu'avant.

Je prend alors un peu la mouche de m'être donc visiblement pris un vent sans aucune raison valable. Et je commence à réaliser que je suis quasiment toujours celui qui initie une discussion, tous les 2-3 jours, et toujours celui qui envoi le dernier message. Je décide de rester muet pendant 3 jours pour guetter une réaction de sa part, rien.

Je ne m'en formalise pas plus que ça, même si ça ne me fait pas spécialement plaisir. Je lui propose un 3e rdv (pour la 3e semaine consécutive donc, exceptées les 2 semaines de voyage). Nous sommes vendredi soir. Il me répond le lendemain en début d'après-midi. On choisit de se voir lundi.

Je propose une ou deux idées de films à voir au cinéma, elles ne lui conviennent pas. Je lui demande s'il a une idée en particulier. Et là, la bataille commence. Message lu, mais aucune réponse. Deuxième vent, le premier étant le lundi de la même semaine. Je me dis qu'il répondra peut-être plus tard, cherchant quelque chose à proposer. Dimanche, fin d'après-midi, toujours rien. Je le relance, message même pas lu (on se parle par Whatsapp). Vers 22h je tente une dernière fois, me disant qu'après je laisse tomber. Je l'appelle, répondeur, je lui laisse un message lui expliquant que sans vouloir être insistant, il faudrait que je sache pour pouvoir planifier ma journée.

Le lendemain matin, jour du supposé rdv donc, je constate un appel manqué de sa part à 5h du matin. Trouvant cela bizarre je lui envoie un message lui demandant si tout vas bien. Il est environ 9h. Je l'appelle, ça va directement sur répondeur, comme la veille au soir. Je me dis vers 11h qu'encore une fois, dernière chance : j'appelle, répondeur direct, tant pis. S'il ne répond pas c'est que de toute évidence, il ne veut pas.

Vers midi, je constate que non seulement Monsieur est connecté sur l'appli de rencontre, et est donc disponible, joignable, mais qu'en plus il a même pris le temps de changer sa photo de profil à l'instant. Depuis que l'on s'est vu il se connecte tous les jours. Ça ne me dérange pas, je fais pareil, et nous ne sommes après tout pas ensembles. Mais voir qu'il prend le temps d'y aller tous les jours comme une horloge, mais qu'il ne prend même pas le temps de répondre aux messages, cela commence profondément à m'agacer.

Pas très longtemps après la visite quotidienne sur le site, Monsieur prend enfin le temps de répondre : "Allons prendre un verre." Tout ça pour ça. Je prend les choses en mains, ne me risquant pas à lui demander une adresse pour ensuite encore attendre pendant des siècles. En quelques messages, le compte est bon : lieu, heure, c'est pesé emballé. Ouf.

20 minutes avant l'heure du rdv, alors que je suis sur le chemin, il m'appelle. M'expliquant qu'à cause d'une urgence il a dû partir de chez lui sans pouvoir se changer, et est donc trop mal habillé pour le bar plutôt chic que je nous ai choisi. Il propose donc que l'on se voit dans un autre bar... littéralement collé au restaurant de sa coloc. Je commence sérieusement à m'énerver intérieurement. Je voulais avoir rdv avec lui, pas avec lui et sa coloc, aussi gentille soit-elle.

Une fois arrivé, il me demande si je veux rester au bar, ou commander à boire et emmener les verres dans le restaurant. J'ai donc au choix : un bar bruyant et bondé (bizarre d'ailleurs pour un lundi, mais enfin bref), ou le restaurant de son amie fermé, donc calme, avec uniquement lui, et son amie occupée de son côté à trouver de nouvelles recettes pour son resto. Je choisis bon gré mal gré la deuxième option. Au moins nous pourrons parler.

Penses-tu ! J'ai le malheur de lui montrer UNE vidéo humoristique sur téléphone, UNE, et la machine est lancée. Il me montre vidéos sur vidéos. Une blague d'ascenseur, un clip de Taylor Swift, un clip de Sam Smith, 4-5 clips de Glee... Sans compter les deux ou trois fois où il aide son amie, même si brièvement.

Nous avons bien le temps de discuter, mais clairement, on est pas du tout au même niveau que les deux premiers rdv. Là je n'ai pas l'impression d'être à un rencard, j'ai l'impression de passer du simple temps avec un pote. Et après ses absences répétées par téléphone, constater une telle régression au niveau de l'intimité est assez dur à avaler. Aucun signe d'affection de ma part, mis à part une petite caresse sur la main après qu'il se soit fait mal.

J'apprend de son propre aveu qu'il est un flemmard de compétition. Faisait nuit blanche pour apprendre ses leçons la veille du contrôle quand il était étudiant, ne va voir le médecin que lorsqu'il est au seuil de la mort... Je comprend donc mieux ses absences et longueurs par texto, même si je continue de penser qu'il exagère.

Fin de soirée, nous quittons le restaurant. La grande question : m'invitera-t-il à passer la nuit chez lui ? Les paris sont ouverts. Il me demande alors si j'ai prévu quelque chose pour le reste de la soirée. Bingo, me dis-je. Je lui dis donc que non, et lui demande s'il veut que je rentre avec lui. Déception : Monsieur est ENCORE fatigué. Après avoir oublié mon parapluie, de nouveau dans le resto avec lui pour le récupérer, je lui demande s'il est sûr de vouloir rentrer seul. Rien à faire, il est vraiment fatigué et a vraiment besoin d'une bonne nuit de sommeil le pauvre chou... Je n'insiste pas plus.

Avant de me quitter il m'explique qu'il partira peut-être le week-end au Portugal. Il compte également bientôt organiser une soirée, et compte me revoir d'ici là. Et il m'embrasse brièvement. Première fois qu'il m'embrasse de lui-même sans aucune initiative de ma part. Cela sauve la soirée.

Je lui envoie un message quelques heures plus tard, le remerciant pour la soirée et le baisé, et lui souhaitant une bonne nuit. Message lu, pas répondu. Je commence vraiment à me dire qu'il y a un problème, qu'il a peut-être un "blocage" à ce niveau, en raison de sa mauvaise et unique expérience amoureuse avec son ex. Je n'envoie rien jusqu'à vendredi, veille de son voyage donc. Je lui demande comment il va, lui souhaite un bon voyage, comme ce que j'avais déjà fait lors de son premier voyage pour Taïwan. Toujours lu, toujours pas répondu.

Trop c'est trop. Je décide de ne plus rien lui envoyer tant qu'il ne se réveille pas... jusqu'à ce vendredi, une semaine plus tard donc. Je sais, je suis faible... Je lui envoie donc ces 2 memes pour lui faire remarquer de manière légère sa manie de ne pas répondre :





Sa réponse en tout et pour tout : "Lol". Me disant qu'il n'a visiblement pas compris que j'étais un minimum sérieux malgré l'utilisation de memes, m'attendant à des excuses et/ou des explications, je me décide de lui parler plus sérieusement : "Blague à part, sérieusement mec. Deux messages et tu les ignores tous les deux... C'est pas la fin du monde, mais quand-même "

Message lu, rien répondu.

Je ne comprend juste pas.

Quand on se rencontre il semble vraiment heureux de me voir, se confie beaucoup sur sa vie familiale et privée, on a pas mal de points en commun, il prend le temps de me voir toutes les semaines, me recontacte dès son retour en France, il m'embrasse à notre dernier rdv... pour ensuite se comporter comme ça.

Je ne comprend pas.

Je regrette d'avoir autant laissé couler depuis le début, ne voulant pas être le mec pot-de-colle et exigeant des choses dès le début de la relation. Peut-être a-t-il pris cela pour une faiblesse, a compris que j'étais déjà très charmé par lui, et en profite désormais. A part ne plus rien envoyer, quand bien même il n'envoie rien en 2 mois, je ne sais pas trop quoi faire d'autre. Il faut bien que je lui montre un moment que j'ai ma fierté, non ? Déjà que j'ai laissé passer pas mal de choses...

Ayant une personnalité enfantine malgré ses 28 ans, peut-être ne voit-il peut-être pas le problème dans son comportement ?
N'ayant eu qu'un copain dans sa vie, peut-être n'est-il pas habitué aux rencards, et peut-être ne sait-il pas ce qui se fait et ne se fait pas ?
Peut-être n'étais-je qu'une distraction, un jeu ?
Peut-être est-il toujours intéressé par moi, mais me considérant comme acquis, ne prend plus la peine de me traiter avec considération comme au tout début ?

Vraiment, tout ce que je veux c'est comprendre son attitude, le cerner. J'ai horreur d'être dans l'inconnu, de ne pas savoir si entre moi et un mec c'est toujours d'actualité ou pas, et si non, pourquoi. Mais comme je l'ai dit, j'ai épuisé toutes mes cartes, je ne peux absolument pas me permettre de le relancer encore pour avoir une explication. Ce serait n'avoir aucun amour propre. J'ai vraiment l'impression d'être au pied du mur.

L'un de vous aurait-il vécu une situation semblable ?

NaniOkonawareru
Photo
Date 14/10/2017 20:06

Coucou, personnellement je pense que c'est un écart entre vos personnalités, toi qui préfère répondre rapidement, et lui qui est visiblement un procrastinateur over 9000
En gros imagine-toi que chaque effort pour lui est invivable, et que le seul moment qui compte les 3/4 du temps c'est les 2 minutes précédant le présent, et les 2 minutes suivant le présent.
Donc quand il voit ton message, il n'a peut-être pas envie de répondre sur le moment, il oublie, il y repense 1h plus tard, se dit que ce serait bizarre de répondre maintenant. Alors il ne le fait pas parce qu'il devrait prendre sur lui et que ça coûte un effort. Il y repense le lendemain et se dit qu'il ne répondra peut-être pas du tout et que tu vas peut-être juste oublier.
Je sais pas si tu cernes un peu le personnage, mais en gros :

Ayant une personnalité enfantine malgré ses 28 ans, ne voit-il peut-être pas le problème dans son comportement


Oui. En gros c'est ça. Je suis pareil, en moins pire, cela dit à sa place je t'aurais peut-être expliqué mon comportement.

Je te conseille de ne pas hésiter à t'énerver un peu, si tu lui montre toujours un visage tout souriant il ne changera pas son comportement. En gros, ne lui laisse pas tout le pouvoir de te répondre quand il veut, met lui un peu plus la pression, la pression marchera mieux sur quelqu'un avec cette personnalité pour voir si tu comptes pour lui. Il ne s'agit pas non plus de devenir un tyran, bien entendu, mais plutôt de lui faire comprendre par l'émotion qu'il y a un problème (et l'émotion qui fait bouger les gens mous, c'est la colère je pense, en tout cas c'est comme ça pour moi)
Et fais-lui sentir que ses actions présentes ont un impact sur l'avenir. S'il ne te répond pas assez rapidement, dis-lui que tu attends une réponse, sans quoi tu sentiras que tu n'as pas d'intérêt pour lui. Et si il ne répond pas malgré la pression, ben laisse-tomber ^_^" dans tous les cas il faut qu'il fasse un effort, et si il ne se dispose pas à en faire, ça n'avancera jamais
Aussi, si tu vois que tu as besoin de toujours mettre la pression et donner de l'énergie, ça ne sert à rien de mettre toute ton énergie sur son cas.

Et enfin, attends quelque chose de lui. Ça n'est pas à toi de donner sans cesse pendant que lui reçoit tout. Si tu donnes beaucoup et reçois très peu, ce n'est pas équilibré, et ça va juste te faire souffrir.

Voilà je crois que j'ai donné à peu près mon point de vue sur la situation : n'hésite pas à être plus sévère avec lui, dans une certaine mesure.

PS: quand je dis "s'énerver", je veux dire pointer du doigt ce qui ne va pas, en montrant un visage de colère (ou de tristesse, mais la colère ça fait plus bouger les gens); ça ne veut pas dire lui crier dessus en disant qu'il ne t'a pas fait un bisou cette fois-ci. Pointe le problème général, plutôt que la conséquence du problème qui s'est présentée cette fois-ci.

En ligne Cycnos
Photo
Date 14/10/2017 22:17

Corrige-moi si je me trompe, mais il ne me semble pas avoir lu dans ton pavé qu'il t'ait indiqué explicitement à un moment qu'il cherchait à démarrer une relation sérieuse avec toi : il a peut-être quelqu'un d'autre en vue et te considère d'avantage comme un pote ou une solution de repli. S'il ne te contacte pas pendant plusieurs semaines, c'est peut-être signe qu'il est passé à autre chose.

Outre cela, il ne répond peut-être pas aux messages lorsqu'il est avec quelqu'un d'autre (ce qui peut se comprendre) et préfère remettre ça à plus tard. Peut-être aussi, qu'il n'a pas envie de te répondre parce qu'il ne sait pas trop quoi répondre à ce moment-là, trouve ton message sans intérêt ou peut-être encore qu'il n'a pas envie de rester scotché à son téléphone pendant l'heure qui suivra pour répondre à tes textos.
Perso, le téléphone et les messageries instantanées ça me gave au plus haut point : c'est un bouffe temps considérable et ça parasite toute activité que tu fais à ce moment-là. Je comprends pas comment font les gens pour rester rivés à leurs écrans ou répondre dès qu'un message arrive.

Après il semblerait que ce ne soit pas dans sa nature d'aller vers les autres, de prendre des initiatives, mais bon, ça c'est encore un autre point.

HarleyKid
Photo
Date 14/10/2017 22:36

Merci beaucoup pour ton long message NaniOkonawareru, ça fait très plaisir.

NaniOkonawareru écrit:

Coucou, personnellement je pense que c'est un écart entre vos personnalités, toi qui préfère répondre rapidement, et lui qui est visiblement un procrastinateur over 9000



Oui, pour moi il n'y a aucun doute là-dessus. On est comme le yin et le yang de ce côté là. Je suis du genre à projeter sur le long terme, à prendre de l'avance. Lui, il est du genre à réagir à la dernière seconde de la dernière minute.

NaniOkonawareru écrit:

En gros imagine-toi que chaque effort pour lui est invivable, et que le seul moment qui compte les 3/4 du temps c'est les 2 minutes précédant le présent, et les 2 minutes suivant le présent.
Donc quand il voit ton message, il n'a peut-être pas envie de répondre sur le moment, il oublie, il y repense 1h plus tard, se dit que ce serait bizarre de répondre maintenant. Alors il ne le fait pas parce qu'il devrait prendre sur lui et que ça coûte un effort. Il y repense le lendemain et se dit qu'il ne répondra peut-être pas du tout et que tu vas peut-être juste oublier.



C'est ce que je me disais un moment. Le coup du "j'ai le flemme je répondrai plus tard, ah bah maintenant c'est trop tard donc tant pis". Mais même quand je lui fais justement remarquer ça, il fait encore la même chose avec ce message précis. J'ai franchement du mal à croire qu'à ce niveau, ce ne soit que de la flemmardise innocente, et non une sorte de snobisme délibéré. Trois fois de suite quand même, si on excepte le petit "Lol".

Y'a vraiment des gars qui sont tellement flemmards qu'ils sont capables de foutre un vent trois fois de suite, même à un gars qui leur plaît, en sachant pertinemment comment le gars risque de le prendre ? C'est quand même un signe de désintérêt à ce point, non ?

NaniOkonawareru écrit:

Je sais pas si tu cernes un peu le personnage, mais en gros :

Ayant une personnalité enfantine malgré ses 28 ans, ne voit-il peut-être pas le problème dans son comportement


Oui. En gros c'est ça. Je suis pareil, en moins pire, cela dit à sa place je t'aurais peut-être expliqué mon comportement.



Le problème, c'est que je lui ai déjà explicitement dit que ça me dérangeait. Par l'humour d'abord, et sur un ton plus sérieux ensuite. Comment ne peut-il toujours pas voir qu'il y a un problème, alors que je lui écrit noir sur blanc qu'il y en a un, de problème ? Je ne veux pas être méchant vis-à-vis de lui, mais s'il ne comprend toujours pas à ce stade là, c'est à se demander si chez lui c'est bien allumé à tous les étages... Je sais qu'il y a des gars qui sont plutôt lents d'esprit mais quand même.

NaniOkonawareru écrit:

Je te conseille de ne pas hésiter à t'énerver un peu, si tu lui montre toujours un visage tout souriant il ne changera pas son comportement. En gros, ne lui laisse pas tout le pouvoir de te répondre quand il veut, met lui un peu plus la pression, la pression marchera mieux sur quelqu'un avec cette personnalité pour voir si tu comptes pour lui. Il ne s'agit pas non plus de devenir un tyran, bien entendu, mais plutôt de lui faire comprendre par l'émotion qu'il y a un problème (et l'émotion qui fait bouger les gens mous, c'est la colère je pense, en tout cas c'est comme ça pour moi)
Et fais-lui sentir que ses actions présentes ont un impact sur l'avenir. S'il ne te répond pas assez rapidement, dis-lui que tu attends une réponse, sans quoi tu sentiras que tu n'as pas d'intérêt pour lui. Et si il ne répond pas malgré la pression, ben laisse-tomber ^_^" dans tous les cas il faut qu'il fasse un effort, et si il ne se dispose pas à en faire, ça n'avancera jamais



100% d'accord avec toi. Le truc c'est que... je me suis déjà attaché à lui, le salaud. En temps normal, un gars que se comporte comme ça, je l'aurai déjà balancé depuis belles lurettes. Mais lui... c'est différent. Pas que je sois déjà amoureux, mais j'ai vraiment eu un petit quelque chose pour lui. Ce qui fait que je veux vraiment, vraiment, que ça marche entre lui et moi. Ce qui fait que je suis vraiment, vraiment, effrayé à l'idée d'une confrontation trop "brutale" qui pourrait le faire fuir.

Surtout quand je sais que si ça a foiré avec son ex, c'est (notamment) parce qu'il était trop collant. J'ai vraiment pas envie de passer pour un cas bis en étant trop demandeur, trop exigeant. C'est pour ça que je fais limite un blocage et n'ose rien lui faire remarquer de manière plus frontale. J'ai l'impression que la moindre plainte que j'émettrais, aussi légitime soit-elle, me ferait passer pour un chieur. Et ça me "paralyse" assez.

Là par exemple j'aurais aimé l'appeler, ou lui envoyer un dernier message plus frontal et mettant cartes sur table. Mais j'aurais trop l'impression de me rabaisser en lui courant après de la sorte. J'ai peur que ça lui montre que je suis décidément à fond sur lui quoi qu'il arrive, et qu'il m'a déjà acquis.

Mes amies me disaient toutes de l'ignorer, de ne rien envoyer, cela depuis la première fois qu'il m'a mit un vent. J'ai tenu 3 jours, la fois d'après j'ai tenu une semaine. Je ne sais pas si c'est une bonne approche. En tout cas, ça ne me ressemble pas. Je suis plutôt du genre à mettre cartes sur tables et à tenter le tout pour le tout avec le gars. Si ça marche tant mieux, si ça ne marche pas, tant pis. Mais comme je l'ai dit, avec lui je bloque, parce si ça ne marche pas, non pas "tant pis", je serai vraiment touché d'avoir perdu toute chance avec lui.

Je me dis que son comportement s'explique peut-être par le fait que ce n'est que le début de notre "relation". (Peut-on même déjà parler de relation à ce stade ?) Je me dis du coup que si je suis un minimum patient ça finira par payer, et que je pourrai ensuite le confronter sur ça quand (et si) notre relation devient plus solide par la suite. Mais que là, vu qu'on en est qu'au début, et qu'il n'est sûrement pas encore attaché à moi comme moi je suis déjà attaché à lui, tout ce que j'y gagnerai en m'énervant contre lui ce sera de le faire fuir.

J'avais pensé à peut-être me remettre dans une grève de messages, comme conseillé par mes amies, histoire de me laisser le temps d'éventuellement lui manquer, lui faire comprendre que je ne vais pas lui courir après éternellement. Puis me manifester le 8 novembre, jour de son anniversaire, pour une dernière chance. Venir au restaurant où il travaille (celui de sa coloc où on est déjà allés 2 fois) avec un gâteau, le même que je lui avait apporté le jour de notre première rencontre, et qui lui avait fait très plaisir.

De cette manière ça lui montrerait, après les 3 semaines et demie de silence, que je peux très bien faire ma vie sans lui, mais que je suis encore ouvert à l'idée de poursuivre une relation, s'il en a également envie. Un peu comme un "subtile" et dernier avertissement. Même s'il n'est pas là ce jour là (il travaille à temps partiel), je pourrai toujours le donner à son amie proprio du resto qui est très gentille et semble m'apprécier. Et lui demander de dire à l'intéressé que s'il veut continuer la relation, il n'a qu'à me contacter, mais que moi de mon côté, c'était mon dernier geste.

Si après ça il ne fait rien, ça voudra dire ce que ça voudra dire, il n'y aura plus rien à faire.

Bonne idée ?

NaniOkonawareru écrit:

Aussi, si tu vois que tu as besoin de toujours mettre la pression et donner de l'énergie, ça ne sert à rien de mettre toute ton énergie sur son cas.

Et enfin, attends quelque chose de lui. Ça n'est pas à toi de donner sans cesse pendant que lui reçoit tout. Si tu donnes beaucoup et reçois très peu, ce n'est pas équilibré, et ça va juste te faire souffrir.



Trop tard, c'est déjà fait ! La semaine de son premier vent, j'étais per-du ! Tournant et retournant mon cerveau dans tous les sens pour comprendre son comportement. Pendant son absence juste avant notre troisième rdv, pareil ! Et là honnêtement je suis limite désespéré. Je sais, c'est ridicule d'être dans cet état pour un gars que l'on ne connaît que depuis un mois et que l'on n'a vu que 3 fois. Je n'en n'ai pas l'habitude. Mais avec lui, comme je l'ai dit, c'est différent.

Et le fait qu'il n'ai par-contre pas la flemme de consulter le site de rencontre TOUS les jours, même très tard le soir malgré ses soit-disant "fatigues", ça n'aide en rien. Surtout que dernièrement, il y passe beaucoup de temps. Je me dis alors qu'il est peut-être en train de me mettre entre parenthèses, pour voir s'il n'y a pas mieux ailleurs. D'où le fait qu'en face à face il soit très présent et enthousiaste, mais qu'entre temps il soit aussi distant.

NaniOkonawareru écrit:

Voilà je crois que j'ai donné à peu près mon point de vue sur la situation : n'hésite pas à être plus sévère avec lui, dans une certaine mesure.

PS: quand je dis "s'énerver", je veux dire pointer du doigt ce qui ne va pas, en montrant un visage de colère (ou de tristesse, mais la colère ça fait plus bouger les gens); ça ne veut pas dire lui crier dessus en disant qu'il ne t'a pas fait un bisou cette fois-ci. Pointe le problème général, plutôt que la conséquence du problème qui s'est présentée cette fois-ci.



Mais il faudrait déjà que l'on se voit... En l'état actuel je ne peux décemment pas l'inviter à un rdv comme j'ai l'habitude de le faire chaque semaine, comme si de rien n'était. Ça ferait trop insistant, non ? Donner rdv à un gars même pas fichu de répondre à tes derniers messages... Après comme j'ai dit il y a mon idée de passage au resto le jour de son anniversaire, mais ce ne serait donc pas avant 3 semaines et demie... De plus je ne pourrai pas me permettre d'avoir une vraie discussion avec lui en plein milieu de son travail.

En fait je sais vraiment pas quoi faire :
- Si je reprend contact, je fais pot-de-colle et ne fais preuve d'aucun amour propre, donnant l'image d'un véritable toutou. Ce qui en plus, risque de le faire fuir...
- Si je ne fais rien, la situation risque de s'entasser. Il peut m'oublier, rencontrer quelqu'un d'autres et passer à autre chose...

Merci pour ta réponse également Cycnos

Cycnos écrit:

Corrige-moi si je me trompe, mais il ne me semble pas avoir lu dans ton pavé qu'il t'ait indiqué explicitement à un moment qu'il cherchait à démarrer une relation sérieuse avec toi : il a peut-être quelqu'un d'autre en vue et te considère d'avantage comme un pote ou une solution de repli.



Non en effet. Quand je lui ai demandé ce qu'il cherchait, il m'a répondu "Ça dépend du gars". Je ne me fais donc pas d'illusions à ce nouveau là, je sais que tout reste potentiellement à faire avec lui. Mais quand bien même : foutre des vents de la sorte aux gens, ça ne se fait pas. Que l'on parle de petit-copain, d'ami ou même de sex friend. A l'occasion je dis pas, je veux bien être conciliant et laisser passer en me disant qu'il y a sûrement une raison. Mais quand ça devient une habitude, c'est quand même normal que j'ai l'impression que le gars se moque de moi.

Et même si je suis conscient que ce n'est pas une preuve absolue : encore une fois, il m'a confié des choses assez personnelles, s'est facilement ouvert à moi, très vite. Je pense surtout à son drame familial, qui n'est vraiment pas quelque chose dont l'on parle habituellement dès le second rdv. Il en parlait même avec un peu d'émotion dans la voix. J'ai du mal à croire qu'il puisse se confier de la sorte envers quelqu'un qu'il ne considère que comme une sorte de bouche-trou.

Pour ce qui est de l'option pote, sensation que j'ai largement eu lors du troisième rdv, je trouve que ça ne colle néanmoins pas avec quelqu'un qui s'affiche avec moi en mode "couple" en public, et notamment devant amie, colloc/amie/patronne, et petit-copain de la colloc/amie/patronne... et qui t'embrasse pour te dire au revoir. Si c'est le cas, il a une drôle de vision de ce qu'est un pote...

Le fait qu'il fréquente quelqu'un d'autre en parallèle et soit dans une phase de "comparaisons" entre ses différents choix me semble par-contre beaucoup plus envisageable.

Cycnos écrit:

S'il ne te contacte pas pendant plusieurs semaines, c'est peut-être signe qu'il est passé à autre chose.



C'est ce que je pensais aussi il y a un certain temps. Mais quand je vois que certains gars se réveillent au bout de plus d'un mois...

Cycnos écrit:

Outre cela, il ne répond peut-être pas aux messages lorsqu'il est avec quelqu'un d'autre (ce qui peut se comprendre) et préfère remettre ça à plus tard.



Si ce n'était que ça, ce ne serait pas vraiment un soucis. Un peu agaçant mais sans plus. Mais entre répondre plus tard et ne pas répondre tout court, y'a une différence...

Cycnos écrit:

Peut-être aussi, qu'il n'a pas envie de te répondre parce qu'il ne sait pas trop quoi répondre à ce moment-là, trouve ton message sans intérêt ou peut-être encore qu'il n'a pas envie de rester scotché à son téléphone pendant l'heure qui suivra pour répondre à tes textos.
Perso, le téléphone et les messageries instantanées ça me gave au plus haut point : c'est un bouffe temps considérable et ça parasite toute activité que tu fais à ce moment-là. Je comprends pas comment font les gens pour rester rivés à leurs écrans ou répondre dès qu'un message arrive.



Les derniers messages n'étaient pas des invitations à des discussions. Ce sont des messages typiques d'après rencard ou d'avant voyage auxquels les gens répondent habituellement, ne serait-ce que par politesse. Ça ne prend même pas une minute, il n'est pas question d'être rivé sur son téléphone.

"Merci pour la soirée... et le baisé J'espère te revoir bientôt. Dors bien."

"Salut, comment vas-tu ? Si tu prévois toujours d'aller au Portugal, je te souhaite un bon voyage. Prend soin de toi."

Je ne vois pas comment on ne peut pas savoir quoi répondre à ce genre de messages, messages auxquels il prenait la peine de répondre au départ. Voici par exemple son message après que je lui souhaite un bon voyage pour Taïwan :

"Merci, t'es trop gentil. Je reviens le 21, on se reverra de nouveau."

Passer de ce genre de messages à un silence complet, c'est tout de même bizarre.

Cycnos écrit:

Après il semblerait que ce ne soit pas dans sa nature d'aller vers les autres, de prendre des initiatives, mais bon, ça c'est encore un autre point.



Je pense aussi. Surtout que vu que son ex était carrément collant, j'imagine que c'était l'ex en question qui prenait toutes les initiatives dans le couple. Peut-être y a-t-il été habitué.

Capell
Photo
Date 15/10/2017 0:15

Pour ma part je ne trouverais juste pas ça très réconfortant dans les deux cas : c'est soit un manque de respect envers toi, qu'il le réalise ou pas et donc un manque de maturité, soit un manque d'intérêt et il se sert alors un peu de toi qui est tombé sous son charme.

A un moment donné il faut effectivement mettre les poings sur les "i" si rien ne change, savoir aussi ce que tu veux toi, savoir si tu peux comprendre cela et si c'est vraiment justifié ou si tu peux toi-même supporter ça, ou si vous pouvez vous mettre d'accord pour échanger au moins un petit message dans la journée ou la semaine, connaitre les attentes de chacun, etc...

Certes le virtuel et les messages SMS ou courriel ce n'est pas top mais je crois que quand on tient à l'autre on fait l'effort d'y répondre. Donc je trouve également que ça fait plus copinage que véritable relation amoureuse.

De la même manière "être collé à son copain" c'est tout de même bien une preuve d'affection, d'autres préfèrent l'être moins, mais je pense qu'il vaut mieux en tout cas être avec quelqu'un qui partage le même ressenti afin de pouvoir être épanoui et de ne pas être trop frustré ou d'avoir peur d'être le collant ou le collé.

Avec le temps on devient souvent plus exigeant et l'on essaye d'éviter des personnes, des personnalités, des relations et des comportements qui ne nous correspondent pas et qui n'aboutiront pas à ce que l'on souhaite.

HarleyKid
Photo
Date 15/10/2017 15:11

Capell écrit:

Pour ma part je ne trouverais juste pas ça très réconfortant dans les deux cas : c'est soit un manque de respect envers toi, qu'il le réalise ou pas et donc un manque de maturité, soit un manque d'intérêt et il se sert alors un peu de toi qui est tombé sous son charme.



Personnellement je pencherais pour le premier cas, voire peut-être un peu des deux. Il n'est clairement pas assez mature. Aucun soucis avec le fait d'avoir une âme d'enfant, j'en ai une aussi, et c'est en partie ce qui me plaît chez lui. Mais âme d'enfant ou pas, il y a un moment où il faut savoir se comporter en adulte. Il a 28 ans quand même, bientôt 29. Je n'en n'ai que 21, et pourtant j'ai l'impression d'être bien plus "adulte" que lui.

Capell écrit:

A un moment donné il faut effectivement mettre les poings sur les "i" si rien ne change, savoir aussi ce que tu veux toi, savoir si tu peux comprendre cela et si c'est vraiment justifié ou si tu peux toi-même supporter ça, ou si vous pouvez vous mettre d'accord pour échanger au moins un petit message dans la journée ou la semaine, connaitre les attentes de chacun, etc...

Certes le virtuel et les messages SMS ou courriel ce n'est pas top mais je crois que quand on tient à l'autre on fait l'effort d'y répondre. Donc je trouve également que ça fait plus copinage que véritable relation amoureuse.



Le fait d'être faignant, c'est quelque chose que je peux supporter jusqu'à une certaine mesure. J'ai aussi mes moments de paresse.
Qu'il ne soit pas du genre à envoyer des messages, je veux bien comprendre ça aussi.
Mais là où personnellement je pose la limite, c'est dans le fait de ne même pas prendre la peine de répondre au peu de messages que je lui envoie dans des circonstances exceptionnelles (après un rencard, avant un voyage, pour planifier un rdv...) S'il n'est même pas capable de ce strict minimum, autant dire qu'il n'est pas du tout intéressé par une quelconque relation, qu'elle soit amoureuse ou amicale. Si c'est comme ça qu'il a l'habitude de traiter son entourage, je suis bien surpris que personne ne lui ai sérieusement fait de remarques avant. Personne n'ose rien lui dire ou quoi ?

Il a d'ailleurs dit quelque chose de très révélateur lors de notre dernière sortie entre po... heu pardon, "rencard". Après m'avoir expliqué à quel point il était faignant, il a conclut en disant que jusqu'ici, ça lui a plutôt bien réussi, donc il ne voyait pas de raison de changer. Ça aurait vraiment dû me mettre la puce à l'oreille.

Il applique visiblement la même logique avec moi. Pourquoi changer lorsque ce n'est pas nécessaire ? Pourquoi prendre la peine de répondre, quand il sait que je finirai de toute façon par passer outre et relancer le contact comme si de rien n'était ? Je pense qu'il a bien besoin d'un bon petit coup de pied au cul. Il doit comprendre que je ne vais pas tout accepter à cause de sa p'tite bouille d'ange, et que s'il veut continuer à me voir, même en temps que simple ami, il a intérêt à mieux me traiter. Et par mieux me traiter, ne pas me mettre plusieurs vents à la suite serait déjà un bon début... Autant dire que je ne demande pas la lune !

Capell écrit:

De la même manière "être collé à son copain" c'est tout de même bien une preuve d'affection, d'autres préfèrent l'être moins, mais je pense qu'il vaut mieux en tout cas être avec quelqu'un qui partage le même ressenti afin de pouvoir être épanoui et de ne pas être trop frustré ou d'avoir peur d'être le collant ou le collé.

Avec le temps on devient souvent plus exigeant et l'on essaye d'éviter des personnes, des personnalités, des relations et des comportements qui ne nous correspondent pas et qui n'aboutiront pas à ce que l'on souhaite.



C'est ce que je pense aussi. Mais vu que c'est le tout début, j'essayais d'être patient, me disant qu'il lui faudrait un peu de temps pour se comporter plus sérieusement dans la relation. J'ai clairement compris qu'autant moi je suis quelqu'un qui vise déjà une possible relation sérieuse, autant lui, même s'il n'est pas fermé sur la question, il y va beaucoup plus au feeling, en mode cool Raoul. Je me disais "chacun son rythme, rien ne presse, laisse-lui le temps, sois pas impatient". Donc le fait qu'il soit au départ plus dans une ambiguïté avec moi, entre relation amicale et amoureuse, ne me dérangeait pas plus que ça. Je me disais qu'il aurait bien le temps de se décider sur ce qu'il veut avec moi. Sauf qu'amical ou pas, amoureux ou pas, dans tout type de relation y'a un minimum de considération à avoir pour la personne. L'ensemble de son comportement me fait plus penser à une certaine immaturité de sa part, plus qu'à un vrai rejet pas assumé.

Mais il est évident que la prochaine que l'on se voit (si l'on se revoit), il va falloir en parler et mettre les points sur les "i", comme tu dis.

Bouclette
Photo
Date 16/10/2017 19:08

Je pense qu'il faut bien distinguer le cas d'un message appelant une réponse et d'un message qui n'en appelle pas forcément. Si le message n'appelle pas nécessairement une réponse (du genre un message qui dit bonne nuit) je m'inquiéterais pas plus que ça.

Si un message appelle une réponse, et que cette réponse n'arrive pas, c'est probable qu'il y ait une manque d'intérêt de l'autre côté. Parce que ok, il y a des choses qu'on reporte au lendemain, puis au surlendemain jusqu'au jour où on admet qu'on le fera pas, mais inconsciemment on a souvent départagé dès le début les choses qu'on ferait vraiment plus tard des choses qu'on ne fera jamais (à moins qu'une cause extérieure vienne nous obliger à le faire).

Se convaincre qu'on fera la chose plus tard est juste un moyen de ne pas ressentir de culpabilité. Ça fonctionne bien, c'est rassurant, presque comme si le truc à faire était déjà fait. Mais les choses qu'on fait pas, c'est généralement qu'on a jugé que l'investissement qu'elles demandaient n'était pas à la hauteur de la gratification.

SayitRight
Photo
Date 19/10/2017 19:21

Salut !
Clairement tu perds ton temps. Car quand on veut, on peut. Ce n'est pas de la fainéantise, mais juste du désintérêt. Tu es là tant mieux, tu n'es pas là tant pis, je pense que c'est sa manière de fonctionner.
Tu sais quoi faire en plus car tu le dit toi même : "En temps normal, un gars que se comporte comme ça, je l'aurai déjà balancé depuis belles lurettes" et ça, c'était la réaction appropriée. Tu ne l'as pas car tu as eu un petit coup de coeur (on ne contrôle pas tout ) ce qui biaise ton jugement.
Honnêtement tu as envie de comprendre quelqu'un qui ne cherches pas à te comprendre ? Penser à quelqu'un qui ne penses pas à toi ? Faire des efforts pour quelqu'un qui n'en fait pas pour toi ? Te projeter avec quelqu'un qui ne se projette pas avec toi ? Tu vaut sûrement mieux que ça et cette relation au rabais. C'est typiquement le genre de mec "au feeling", mou comme un oreiller qui a trop servit ! Qui souhaites que les efforts viennent des autres car il n'attends rien. Et toi en attendant tu t'épuises pour rien. C'est sûrement pas un mauvais type mais tu te gâches !
Concentres toi sur d'autres personnes, si votre relation lui manque il te le fera savoir. Ou pas. Et dans ce cas là tu n'aura rien perdu

Bouclette
Photo
Date 22/10/2017 17:43

Tiens-nous au courant de l'évolution de la situation HarleyKid

 
9 messages - Page 1 sur 1 

Une seule page de résultat.

Poster une réponse


Relatif : Je ne comprend pas son comportement

hum.. can you help me a little bit...
par myside le 04/03/2009 23:30 - Lu 450 fois
ben si xd ta vu ce que t'ecris xd comportement incomprehensible , meme toi tu te comprend pas xd
Quel est votre style de fille ?
par Secret33 le 25/12/2013 2:41 - Lu 3596 fois
j'aime les filles feminines de l'exterrieur, mais qui ont un comportement légèrement masculin, à l'interrieur (je me comprend). Ça me rend... ... ...
Les gay et les nanas
par le 06/08/2010 2:09 - Lu 753 fois
ia pas de comportement homo ou hétéro c'est puéril...quand je dis comportement, ca veut dire "comportement stéréotypé"
Comment lui dire que je suis gay ? Alors que lui l'est
par le 02/06/2011 22:28 - Lu 413 fois
pourquoi les allumeurs/mecs ambigus ont tous l'air d'avoir le même profil(ie: comportement)?peut etre qu'ils n'ont pas le même comportement mais que ceux qui sont attirés par eux...
Les homophobes sur internet
par La_Meule le 22/03/2015 9:15 - Lu 252 fois
moui, ça ressemble d'avantage à un masculiniste conservateur des stéréotypes distinguant l'homme de la femme, plutôt qu'à un homophobe au sens propre du terme. d'après ce qu'on comprend, voir...

Infos et prévention

Videos

  Les guerres du siècle en bouffe
Ajouté le 06/03/08
Affichée 1365521 fois
2 votes, 5/5
  Robbie Williams façon «Brokeback Mountain» (clip vidéo)
Ajouté le 15/06/11
Affichée 1349874 fois
8 votes, 4/5
  Summer Storm
Ajouté le 24/09/07
Affichée 1367342 fois
3 votes, 3/5