Les bisexuels peuvent-ils nous faire souffrir ? 4° page

kg
Photo
Date 12/10/2017 15:25

SmithBogossJR écrit:

Les bières c'est que des pédés.



Ben non, les bières c'est féminin. Tu dis une bière, pas un bière. Donc conclusion les bières sont "hétéros" (car proportion gardé, il y a plus de mecs qui boivent de bière - voir qui boivent tout court - que des femmes).

jesaispasptn
Photo
Date 13/10/2017 2:54

kg écrit:

je pense qu'un mec reste pas de marbre non plus si la fille est plus qu'insistante (une fille peut-être davantage stoïque face à un dragueur)


Stéréotypes

kg écrit:

Si on supputait deux mondes avec que des femmes d'un côté et que des hommes d'un autres côtés, sans qu'ils ne se croisent jamais, je ne pense pas que ça serait viable...


Oh si la reproduction était possible entre personne du même sexe, les gays (femmes et hommes) misogynes et misandristes en seraient satisfaits.

kg écrit:

Je pense qu'au delà c'est aussi l'appréhension d'être pas un couple "totalement hétéro", hétéronormée).


C'est stupide.

kg écrit:

Puis le temps ou le bi est dans une asso LGBT (même par pur soutien) le ou la partenaire ne passe pas de temps avec lui


Ca aussi c'est stupide, si tu peux pas laisser ton partenaire avoir ses propres activités vaux mieux pas avoir de relation tout court et se remettre en question, le but c'est pas d'être collé h24.
Si le partenaire accepte pas ce qui à tient à coeur son partenaire parce que "ouin ouin ça m'intéresse pas " ben iel en vaut pas la peine.

kg écrit:

Non je pense aussi que ça va au delà, il y a bon nombre de couple qui veulent façonner leur vie de couple à leur image à eux (et là je suis d'accord avec toi c'est vachement égoïste) en faisant fi parfois de ce que veut ou désir l'autre.


Ces personnes là n'en valent pas la peine et si leur partenaire à un tant soit peu d'amour propre, iel vont pas accepter ce comportement.

kg écrit:

Un monde idéal serait de voir des LGBTH (H pour hétéro) mais d'un côté on a des H (hétéros) qui sont réticent à se fondre dans un monde LGBT et de l'autre certains LGBT qui verraient d'un mauvais oeil des H (hétéros) s'investir dans leurs activités/associations.


Ca arrivera quand y'aura plus de discriminations, si ça arrive. (j'veux dire, les lgbt ont de bonnes raisons de voire d'un mauvais oeil des hétéros dans des milieux lgbt dans certains cas, par exemple le groupe de filles hétéros qui vont dans des bars gays comme elles iraient faire du tourisme)

kg
Photo
Date 13/10/2017 16:04

jesaispasptn écrit:

Stéréotypes



Ben pourtant si, les mecs sont plus sensibles sur le point de vue de la sexualité que les filles. C'est d'ailleurs ce qui fait une différence fondamentale entre un homme et une femme. Attention, je ne dis pas que tout les mecs baisent tout le temps, ni qu'ils ne pensent qu'à ça.

Mais c'est assez flagrant, imaginons qu'une fille chaufferais un mec (mais en mode caresser l'entrejambe et tout) ben il y aura bien plus de mec qui s'emballeront physiologiquement (érection, excitation) alors qu'un mec ferait la même chose à une fille, elle ne le vivrait pas de la même manière.

jesaispasptn écrit:

Oh si la reproduction était possible entre personne du même sexe, les gays (femmes et hommes) misogynes et misandristes en seraient satisfaits.



Déjà pour cette raison, mais pas que... comment ferais tout les hétéros ?

jesaispasptn écrit:

C'est stupide.


Et suis d'accord c'est stupide, mais je serai curieux de savoir d'ailleurs, puisque t'es bi, si tu sortais avec une fille (hétéro à priori) et que tu continuait à fréquenter le milieu LGBT, ce qu'elle en penserait. 1/ soit elle est hyper ouverte sur la question et au contraire t'encouragerai (ce que j'ai évoquée) 2/ Il y a des chance qu'elle te demanderai pourquoi ? Voir te faire comprendre que ce n'est pas ou plus la peine d'y aller 3/ soit comme tu sera avec une fille, tout le côté LGBT tu délaisserai... à moins bien sur d'établir les conditions avant.

Je ne parles pas bien entendu d'une gay pride une fois par ans. N'importe qu'elle fille ou mec pas trop con (mais je dirais plutôt fille car les mecs hétéro ont toujours peur de l'image que ça renverrai) pourrait être potentiellement partant(e) pour aller à une gay pride.

jesaispasptn écrit:

Ca aussi c'est stupide, si tu peux pas laisser ton partenaire avoir ses propres activités vaux mieux pas avoir de relation tout court et se remettre en question, le but c'est pas d'être collé h24.
Si le partenaire accepte pas ce qui à tient à coeur son partenaire parce que "ouin ouin ça m'intéresse pas " ben iel en vaut pas la peine.



Là aussi je suis d'accord, je ne dis pas que je fonctionne comme ça, je dis juste comment certains couples fonctionnent. Par exemple j'avais une pote (hétérosexuelle) depuis qu'elle est maquée avec son mec, ben on ne la voit plus. C'est juste un mode de fonctionnement conjugal que je trouve malsain. Et malheureusement il y en a plus qu'on le croit des personnes qui fonctionnent comme cela. Je note - et ce n'est pas un stéréotype - que dans le milieu LGBT il y a peut être moins ce problème là en général (la aussi, je n'ai pas dis tous).

Après oui, il y a des partenaires assez égocentré sur eux et leur couple et que plus rien n'existe en dehors. Là aussi je trouve ça très débile. Je ne dis pas que tous les couples fonctionnent comme ça (heureusement que non) mais je constate malheureusement qu'il y en a encore trop et que certains aurait tendance plutôt à se renfermer sur eux et leur couple plutôt que de s'ouvrir. Alors tu vas me dire, oui mais c'est normal qu'un couple prenne un peu plus de temps pour "eux deux" (on est d'accord) par contre qu'ils ne consacre pas une partie de leur temps pour eux-même (et plus eux deux) et pour leurs amis/asso/entourage c'est là que ça devient critique. C'est le genre de couple qui généralement fini par "exploser".

jesaispasptn écrit:

Ces personnes là n'en valent pas la peine et si leur partenaire à un tant soit peu d'amour propre, iel vont pas accepter ce comportement.



Sauf que quand l'un des deux est raide dingue amoureu(se)x... en général il est prêt à toute les concessions (et encore je trouve que le mot concession est mal choisi, je devrait plutôt dire une sorte "d'esclavage sentimental" L'amour rend aveugle prend tout son sens dans ce cas là. Parfois amour et raison ne se marient pas très bien pourtant ils le devrait.

jesaispasptn écrit:

Ca arrivera quand y'aura plus de discriminations, si ça arrive. (j'veux dire, les lgbt ont de bonnes raisons de voire d'un mauvais oeil des hétéros dans des milieux lgbt dans certains cas, par exemple le groupe de filles hétéros qui vont dans des bars gays comme elles iraient faire du tourisme)



Alors la question que je (me) pose, pourquoi les filles hétéros iraient faire du "tourisme" dans un bar gay ? Serait-ce parce qu'elle espère changer la cuti d'un beau mec gay (en hétéro) ? Car sinon je n'en vois vraiment la fin (si ce n'est pour accompagner un/une pote LGBT).

SmithBogossJR
Photo
Date 13/10/2017 19:01

Je voulais écrire "bi". Correcteur automatique.

jesaispasptn
Photo
Date 13/10/2017 19:24

kg écrit:

Ben pourtant si, les mecs sont plus sensibles sur le point de vue de la sexualité que les filles. C'est d'ailleurs ce qui fait une différence fondamentale entre un homme et une femme. Attention, je ne dis pas que tout les mecs baisent tout le temps, ni qu'ils ne pensent qu'à ça.

Mais c'est assez flagrant, imaginons qu'une fille chaufferais un mec (mais en mode caresser l'entrejambe et tout) ben il y aura bien plus de mec qui s'emballeront physiologiquement (érection, excitation) alors qu'un mec ferait la même chose à une fille, elle ne le vivrait pas de la même manière.


Si il y a une part de culturelle, je suis quand même sûr que ce ne sont que des stéréotypes et pas la réalité. Vu qu'on attend d'un mec de jamais refusé quelque chose de sexuel, on entendra plus parler de ceux qui sautent sur l'occasion que le contraire, puisqu'il risquerait d'être vu comme un loser. Inversement pout une fille puisqu'elle risquerait d'être vu comme une pute.

kg écrit:

puisque t'es bi, si tu sortais avec une fille (hétéro à priori) et que tu continuait à fréquenter le milieu LGBT, ce qu'elle en penserait. 1/ soit elle est hyper ouverte sur la question et au contraire t'encouragerai (ce que j'ai évoquée) 2/ Il y a des chance qu'elle te demanderai pourquoi ? Voir te faire comprendre que ce n'est pas ou plus la peine d'y aller 3/ soit comme tu sera avec une fille, tout le côté LGBT tu délaisserai... à moins bien sur d'établir les conditions avant.


(bon je participe pas trop dans les milieux lgbt en vrai mais je vais imaginer)
Une personne qui n'accepte pas ce que je suis, ou ce qui serait important pour moi, je la jarte, déjà je vois même pas comment je pourrai avoir des sentiments pour une personne comme ça (même si je participe pas dans le milieu lgbt (enfin je vais pas dans des lieux et j'ai pas vraiment d'amis lgbt quoi) j'en parle quand même donc si la personne est un peu bigot je le saurai direct).

kg écrit:

Alors tu vas me dire, oui mais c'est normal qu'un couple prenne un peu plus de temps pour "eux deux" (on est d'accord) par contre qu'ils ne consacre pas une partie de leur temps pour eux-même (et plus eux deux) et pour leurs amis/asso/entourage c'est là que ça devient critique.


Ah non mais je suis d'accord, bonjour l'isolation, d'ailleurs c'est une tactique d'un partenaire abusif, bon après y'en a ils se coupent du monde avec total consentement eh.

kg écrit:

Sauf que quand l'un des deux est raide dingue amoureu(se)x... en général il est prêt à toute les concessions (et encore je trouve que le mot concession est mal choisi, je devrait plutôt dire une sorte "d'esclavage sentimental" L'amour rend aveugle prend tout son sens dans ce cas là. Parfois amour et raison ne se marient pas très bien pourtant ils le devrait.


Ca n'empêche que c'est malsain.
Et puis si quelqu'un participe dans le milieu lgbt, c'est qu'il est bien engagé, donc plus difficilement contrôlé pour des raisons discriminatoires. (srx quand t'es à fond dans la défense des lgbt un(e) lgbtophobe ne pourra qu'être pas attirant(e))

kg écrit:

pourquoi les filles hétéros iraient faire du "tourisme" dans un bar gay ? Serait-ce parce qu'elle espère changer la cuti d'un beau mec gay (en hétéro) ?


peut-être, ou simplement parce que c'est "original" (stéréotypes et tout), en tout cas pas pour des bonnes raisons apparemment.

kg
Photo
Date 14/10/2017 1:34

SmithBogossJR écrit:

Je voulais écrire "bi". Correcteur automatique.



Les bi vont être sans doute ravi de ce mot un peu insultant surtout dans la phrase ou tu le dis je te cite :

SmithBogossJR écrit:

Les bières c'est que des pédés.


rectificatif :

SmithBogossJR écrit:

Les bi c'est que des pédés.


un peu violent non?

kg
Photo
Date 14/10/2017 2:09

jesaispasptn écrit:

Si il y a une part de culturelle, je suis quand même sûr que ce ne sont que des stéréotypes et pas la réalité. Vu qu'on attend d'un mec de jamais refusé quelque chose de sexuel, on entendra plus parler de ceux qui sautent sur l'occasion que le contraire, puisqu'il risquerait d'être vu comme un loser. Inversement pout une fille puisqu'elle risquerait d'être vu comme une pute.



Hmmm je reste un peu sceptique quand même. Pourquoi ? Parce que biologiquement parlant il y a quand même une réaction assez forte. Si une personne (homme comme femme d'ailleurs) met sa main sur l'entrejambe d'un mec, ah un moment tot ou tard ça risque de gonfler. Ce qui ne veut pas du tout dire que le mec est pour autant consentant... il y a une nuance. Je parlais donc du coup d'une sensibilité métaphysique, physiologique. Une femme ne ressentira pas forcément ni une excitation, ni du plaisir et encore moins dans ce cadre là. C'est aussi pour cela d'ailleurs qu'on parle si peu d'hommes (adultes) violés. Non pas parce qu'il y en a pas, mais parce qu'il y a souvent un mélange de culpabilité, d'ailleurs un petit lien qui explique la situation  .

Et comme l'explique ce témoignage c'est d'autant plus dur qu'il y a excitation, jouissance même. Alors qu'une femme violé ne vas pas forcément (et bien souvent) pas dans le même état, car physiologiquement déjà, une femme elle n'est pas excité comme ça, il y a plein d'autre paramètres qui rentre en compte, dont l'envie. Alors qu'un mec peut être excité sexuellement sans pour autant en avoir envie.



jesaispasptn écrit:

(bon je participe pas trop dans les milieux lgbt en vrai mais je vais imaginer)
Une personne qui n'accepte pas ce que je suis, ou ce qui serait important pour moi, je la jarte, déjà je vois même pas comment je pourrai avoir des sentiments pour une personne comme ça (même si je participe pas dans le milieu lgbt (enfin je vais pas dans des lieux et j'ai pas vraiment d'amis lgbt quoi) j'en parle quand même donc si la personne est un peu bigot je le saurai direct).



Déjà c'est sur que si tu fréquente pas trop le milieu associatif ou autre LGBT, la question se posera moins. Après quand tu commences un relation, tu n'avance pas forcément d'entrée de jeu ta bisexualité. Et si tu tombe amoureux là ça deviens plus compliqué. L'amour n'est pas qu'un truc qui se calcule parfois tu peux avoir les sentiments qui s'emballe à ton détriment.

jesaispasptn écrit:

Ah non mais je suis d'accord, bonjour l'isolation, d'ailleurs c'est une tactique d'un partenaire abusif, bon après y'en a ils se coupent du monde avec total consentement eh.


Oui des couples qui s'isolent il y en a plus qu'on ne le crois hélas...

jesaispasptn écrit:

Ca n'empêche que c'est malsain.
Et puis si quelqu'un participe dans le milieu lgbt, c'est qu'il est bien engagé, donc plus difficilement contrôlé pour des raisons discriminatoires. (srx quand t'es à fond dans la défense des lgbt un(e) lgbtophobe ne pourra qu'être pas attirant(e))



Ben justement non, ça ne se voit pas au premier coup d'oeil parfois. C'est sur que si tu vois une Anne-charlotte (prénom bien catho d'ailleurs) avec sa jupe plissé bleue, ça ne donnera pas envie c'est sur. Puis c'est quand même rare que la femme (ou le mec) d'entrée de jeux te dise "je ne veux pas si, pas ça, pas de lgbt,..." car c'est sur ça refroidi direct. Ça va être plus subtil. style "ben non j'avais prévu autre chose tu va pas aller à cette assos lgbt" ou "c'est embêtant parce que je voulais rester avec toi", Pour moi ça s'apparente à de la manipulation.

jesaispasptn écrit:

peut-être, ou simplement parce que c'est "original" (stéréotypes et tout), en tout cas pas pour des bonnes raisons apparemment.


Ben si c'est pour se foutre de la gueule des gays (entre copines, pas ouvertement quoi que certaines le feraient) c'est pas mieux c'est même carrément homophobe.

jesaispasptn
Photo
Date 15/10/2017 8:26

kg écrit:

Ce qui ne veut pas du tout dire que le mec est pour autant consentant...


Voilà tu le dis, qu'une personne soit physiologiquement excitée ou pas, ça change rien à son consentement.

kg écrit:

Une femme ne ressentira pas forcément ni une excitation, ni du plaisir et encore moins dans ce cadre là.


T'as jamais entendu parlé du fait qu'énormément de femmes ne portent pas plainte en partie parce qu'elles sentent comme si "elles l'avaient chercher" parce que justement le corps souvent réagit en excitation par peur d'être blesser ? Oui la lubrification féminine (je la fais graphique, mais qui se déclenche probablement pour pas que les tissus vaginales se fissurent et que ça pisse le sang) ça peut être considéré comme la trique masculine, alors j'en sais rien pour les fonctions protectrices que ça peut donner par contre pour une érection, en tout cas l'excitation physiologique est tout aussi fréquente chez les femmes.

kg écrit:

C'est aussi pour cela d'ailleurs qu'on parle si peu d'hommes (adultes) violés. Non pas parce qu'il y en a pas, mais parce qu'il y a souvent un mélange de culpabilité


Il y a toujours de la culpabilité même chez les victimes de viols féminines, mais peut-être moins que les hommes c'est sûr, étant donné que les idées reçues considèrent qu'un homme est toujours partant en tout temps pour du sexe/ou est capable de se défendre, ça rajoute un poids. Mais en réalité c'est le viol tout court qui est vue différemment des autres types de crimes, et dont les victimes sont jugées pas tout le temps comme des victimes à 100% (et c'est dégueulasse, mais c'est un autre sujet).

kg écrit:

Alors qu'une femme violé ne vas pas forcément (et bien souvent) pas dans le même état, car physiologiquement déjà, une femme elle n'est pas excité comme ça, il y a plein d'autre paramètres qui rentre en compte, dont l'envie.


Faux mais j'ai expliqué plus haut.
(d'ailleurs je rajoute un truc mais j'ai plus la source (ni le terme exact rip) donc c'est à prendre avec des pincettes (en plus ça s'trouve ça concerne que des pathologies particulières, là j'suis pas sûr), y'a disons parfois des réactions du corps humains qui fait qu'une personne peut ressentir de l'excitation sans être consciemment excitée, ça arrive pour certaines personnes souffrant de trouble obsessionnel compulsif notamment, j'avais lu que n'importe quelle mention de sexualité dans n'importe quel contexte pouvait provoqué une réaction physiologique, et justement ces personnes peuvent en souffrir et se sentir dégoûtantes, parce qu'elles pensent être consciemment excitées par des choses douteuses, alors que non, c'est une simple réaction physiologique)

kg écrit:

Après quand tu commences un relation, tu n'avance pas forcément d'entrée de jeu ta bisexualité.


Pourquoi pas ? Ca fait partit de moi, et c'est plutôt visible, à moins que je veuille VRAIMENT le cacher, les gens avec qui j'ai un minimum d'interaction s'en rendent compte très vite.
Bon après ouais c'est pas le cas de toute les personnalités de parler de qui les attire et ce genre de trucs en général, mais ça viendra quand même avec une personne qui te plaît, et si tu t'assumes.

kg écrit:

L'amour n'est pas qu'un truc qui se calcule parfois tu peux avoir les sentiments qui s'emballe à ton détriment.


Pour ma part ça va être difficile j'ai des opinions tranchées (trucs lgbt inclus), ce qui fait que je serai dégoûté de quiconque manifestera une "opinion" inverse (entre guillemet parce que souvent les opinions portant sur des gens et des caractéristiques qu'ils peuvent pas contrôler, c'est pas des opinions mais des préjugés), bg ou pas. C'est pas parce que je fréquente pas le milieu lgbt irl que ces questions ont pas une importance dans ma vie.

kg écrit:

Ben justement non, ça ne se voit pas au premier coup d'oeil parfois. C'est sur que si tu vois une Anne-charlotte (prénom bien catho d'ailleurs) avec sa jupe plissé bleue, ça ne donnera pas envie c'est sur. Puis c'est quand même rare que la femme (ou le mec) d'entrée de jeux te dise "je ne veux pas si, pas ça, pas de lgbt,..." car c'est sur ça refroidi direct. Ça va être plus subtil. style "ben non j'avais prévu autre chose tu va pas aller à cette assos lgbt" ou "c'est embêtant parce que je voulais rester avec toi", Pour moi ça s'apparente à de la manipulation.


Ca fini toujours mal en général ce genre de cas là, donc oui, j'imagine que la personne peut la jouer sneak et monter en crescendo dans le contrôle pour chopper sa cible, mais ça fini jamais bien pour eux. Toujours malsain et la personne qui manipule est toujours un/e gros/se con/nasse avec de gros problèmes à régler chez un psy, et la personne manipuler si n'ayant rien à se rapprocher (pas infidèle etc), bah elle est toujours innocente.

Beastlings
Photo
Date 15/10/2017 18:22

Alors je vais me faire niquer , mais bon tu souhaite la r?alit? ? mon avis , alors oui c'est compliqu? , voure tr?s dur et oui tu vas souffrir .

Beaucoup vont te dire que non , qu il faut faire confiance , que l amour etc . Oui mais non , pas du tout . Ces gens vivent encore dans un monde oubils croivent que tout le monde est gentil et penssera a toi avant de faire du mal . Mais c est faux . Peut etre une infinit? de personnes ne serrons pas comme ?a , mais tu auras le temps de crev? avant de trouver le bon .

Ayant enchain? les (connards ) de bisexuel , crois moi a moins que tu sois sur que ce soit quelqu un de bien et que tu es pris le temps de mettre au clair les intentions et desirs des 2 parties , fuis aussi loin que tu peux ..


Je sais que ta raison comprendra et que ton coeur dictera le contraire ! Mais fais attention !

NaniOkonawareru
Photo
Date 15/10/2017 19:57

Beastlings écrit:

Ayant enchain? les (connards ) de bisexuel , crois moi a moins que tu sois sur que ce soit quelqu un de bien et que tu es pris le temps de mettre au clair les intentions et desirs des 2 parties , fuis aussi loin que tu peux ..


En bleu : ce qu'il faut faire avant toute relation, qu'elle soit avec un bi un hétéro un gay ou un panda, si on ne veut pas qu'il y aie trop d'eau de boudin. Que ce soit en amitié ou en amour.

En rouge : un bon petit propos biphobe comme on les aime. Ça n'aurait pas été biphobe si tu t'étais exprimé comme ça : "Ayant enchaîné des bisexuels qui étaient tous des connards, j'ai une mauvaise expérience avec les bis"
Voilà, vive la biphobie. Ils ne sont pas comme nous, ce sont des animaux/décérébrés/personnes sans moeurs/connards. (Rayer les mentions inutiles)

Continuons de diaboliser les autres, c'est comme ça que tout le monde pourra vivre en paix.

kg
Photo
Date 15/10/2017 21:13

jesaispasptn écrit:

T'as jamais entendu parlé du fait qu'énormément de femmes ne portent pas plainte en partie parce qu'elles sentent comme si "elles l'avaient chercher" parce que justement le corps souvent réagit en excitation par peur d'être blesser ? Oui la lubrification féminine (je la fais graphique, mais qui se déclenche probablement pour pas que les tissus vaginales se fissurent et que ça pisse le sang) ça peut être considéré comme la trique masculine, alors j'en sais rien pour les fonctions protectrices que ça peut donner par contre pour une érection, en tout cas l'excitation physiologique est tout aussi fréquente chez les femmes.



Et pourtant il y a aussi beaucoup de femmes qui ont souffert (physiquement je parle) par leur violeurs de douleurs pelviennes notamment, certaines même de déchirure... des sensations de brûlures pendant l'hymen, car il faut bien comprendre les violeurs n'y vont pas tous parfois avec de la tendresse ça serait plutôt l'inverse même. Car le vagin pour qu'il soit lubrifier (naturellement) il faut qu'elle ressentent en elle ce désir, une excitation, et c'est le contraire sous la contrainte et la violence, le vagin peut se rétracter. Toutefois, il y a parfois des relations sexuelles qui sont non consenties, vécues comme des agressions, mais qui ne se passe pas de manière agressives et violentes physiquement, ça peut être parce que la fille est bourrée, droguée, parce qu'elle se laisse faire par peur, du coup elle subie mais en même temps elle peut y éprouver du plaisir. Je suppose que c'est de ce cas là dont tu veux parler. Après qu'il y ai de la culpabilité dans les deux cas, oui, la c'est un traumatisme psychologique.

jesaispasptn écrit:

Il y a toujours de la culpabilité même chez les victimes de viols féminines, mais peut-être moins que les hommes c'est sûr, étant donné que les idées reçues considèrent qu'un homme est toujours partant en tout temps pour du sexe/ou est capable de se défendre, ça rajoute un poids. Mais en réalité c'est le viol tout court qui est vue différemment des autres types de crimes, et dont les victimes sont jugées pas tout le temps comme des victimes à 100% (et c'est dégueulasse, mais c'est un autre sujet).



Chez l'homme, s'il y a viol par une femme, il y a doublement de la culpabilité car physiquement un homme est censé être plus fort qu'une femme et donc du coup ça parait inconcevable, s'il ne s'est pas défendue, c'est parce qu'il le voulait bien finalement - un peu le même style de phrase, si la femme porte un décolletée c'est qu'elle l'a cherchée. De plus un homme osera encore moins porter plainte (surtout si sa violeuse est une femme) car de simple fait, il sera discrédité. Même dans le cas d'inceste ou de pédophilie commise par des femmes, ça reste tabou car d'une ce n'est pas imaginable et de deux, on invoquera le côté maternel de la femme (même s'il y a dérive en terme d'attouchement).

jesaispasptn écrit:

Faux mais j'ai expliqué plus haut.
(d'ailleurs je rajoute un truc mais j'ai plus la source (ni le terme exact rip) donc c'est à prendre avec des pincettes (en plus ça s'trouve ça concerne que des pathologies particulières, là j'suis pas sûr), y'a disons parfois des réactions du corps humains qui fait qu'une personne peut ressentir de l'excitation sans être consciemment excitée, ça arrive pour certaines personnes souffrant de trouble obsessionnel compulsif notamment, j'avais lu que n'importe quelle mention de sexualité dans n'importe quel contexte pouvait provoqué une réaction physiologique, et justement ces personnes peuvent en souffrir et se sentir dégoûtantes, parce qu'elles pensent être consciemment excitées par des choses douteuses, alors que non, c'est une simple réaction physiologique)



Comme moi plus haut j'ai étayé mes propos.


jesaispasptn écrit:

Pourquoi pas ? Ca fait partit de moi, et c'est plutôt visible, à moins que je veuille VRAIMENT le cacher, les gens avec qui j'ai un minimum d'interaction s'en rendent compte très vite.
Bon après ouais c'est pas le cas de toute les personnalités de parler de qui les attire et ce genre de trucs en général, mais ça viendra quand même avec une personne qui te plaît, et si tu t'assumes.



Visible ? a moins que le mec soit maniéré, effeminée, en général ça n'est pas trop visible (voir même pas du tout). Mais comme tu dis, pour cela faut que le mec/fille s'assume et pas seulement face à des LGBT.

jesaispasptn écrit:

Pour ma part ça va être difficile j'ai des opinions tranchées (trucs lgbt inclus), ce qui fait que je serai dégoûté de quiconque manifestera une "opinion" inverse (entre guillemet parce que souvent les opinions portant sur des gens et des caractéristiques qu'ils peuvent pas contrôler, c'est pas des opinions mais des préjugés), bg ou pas. C'est pas parce que je fréquente pas le milieu lgbt irl que ces questions ont pas une importance dans ma vie.


Tout le monde n'est pas dans ton cas.

jesaispasptn écrit:

Ca fini toujours mal en général ce genre de cas là, donc oui, j'imagine que la personne peut la jouer sneak et monter en crescendo dans le contrôle pour chopper sa cible, mais ça fini jamais bien pour eux. Toujours malsain et la personne qui manipule est toujours un/e gros/se con/nasse avec de gros problèmes à régler chez un psy, et la personne manipuler si n'ayant rien à se rapprocher (pas infidèle etc), bah elle est toujours innocente.


C'est vrai mais hélas beaucoup de mecs/filles tombent dans le panneau et se réveille juste une fois la relation terminé (mais généralement le vide a été fait entre temps). Pour reparler de mon "crush" même si c'est juste un pote, il n'ai finalement pas venu, à notre réunion lgbt, donc je n'en sais pas plus.

jesaispasptn
Photo
Date 15/10/2017 21:57

J'ai envie d'insulter Beastlings gjlkljzfgb

NaniOkonawareru écrit:

"Ayant enchaîné des bisexuels qui étaient tous des connards, j'ai une mauvaise expérience avec les bis"


Oui enfin c'est limite quand même, ça reste des préjugés et même si tourné de façon plus soft une généralisation.

kg écrit:

Et pourtant il y a aussi beaucoup de femmes qui ont souffert (physiquement je parle) par leur violeurs de douleurs pelviennes notamment, certaines même de déchirure... des sensations de brûlures pendant l'hymen, car il faut bien comprendre les violeurs n'y vont pas tous parfois avec de la tendresse ça serait plutôt l'inverse même.


Oui après ça n'évite pas les blessures quand ça se passe violemment !

kg écrit:

Je suppose que c'est de ce cas là dont tu veux parler.


Je pense quand même que chez certaines personnes une excitation physiologique va se déclencher même dans des cas violents, l'instinct de protection du corps, après oui ce n'est pas systématique.

kg écrit:

Visible ?


Je veux dire que personnellement j'en parle beaucoup.

kg écrit:

Tout le monde n'est pas dans ton cas.


Mais je ne suis pas le seul.

NaniOkonawareru
Photo
Date 16/10/2017 16:43

jesaispasptn écrit:
NaniOkonawareru écrit:

"Ayant enchaîné des bisexuels qui étaient tous des connards, j'ai une mauvaise expérience avec les bis"


Oui enfin c'est limite quand même, ça reste des préjugés et même si tourné de façon plus soft une généralisation.


Ça traduit un ressenti subjectif plutôt que quelque chose qui se veut universel ("la réalité" d'après Beastlings (lol))
C'est en gros admettre une biphobie interne, en ayant conscience de la subjectivité de cette biphobie, et donc en ayant conscience que ce n'est possiblement pas la réalité.
Mais c'est vrai que ça reste biphobe d'associer le trait "connard" avec "bi", c'est un problème dans l'esprit humain : quand on vit une expérience, tout ce qui rappelle l'expérience en question est vu comme lié à celle-ci.
Par exemple, si tous les gens que je connais qui ont des cheveux rouges sont sympas, j'aurais une sympathie plus prononcée pour les gens aux cheveux rouges. Dans ce cas là, j'aurais tort de dire "tous les gens aux cheveux rouges sont sympas", mais j'aurais raison de dire "tous les gens aux cheveux rouges que je connais sont sympas". Je pense qu'il y a une nuance assez prononcée.

kg
Photo
Date 17/10/2017 1:25

Ça ne serait pas biphobe si Beastlings avait dis, certains bisexuels (qu'il connait) sont des connards... parce que oui hélas il y a des bisexuel(le)s, des gays, des lesbiennes, des hétéros qui sont des connasses et des connards (comme des riches, des pauvres, des handicapés, des valides, des étrangers, des français) mais ce qui en rien ne veut dire que tout les bisexuel(le)s, des gays, des lesbiennes, des hétéros sont des connards.

Après @Beastlings comment les as tu enchainé/enchaîné car la c'est pas le même topo. Après ma question était certes un peu piquante mais pas du tout biphobe (car je n'en fait pas une affirmation et surtout je laisse une incertitude dessus "peuvent-ils" et non pas "ils vont".

En revanche, je pense que toute relation amoureuse peut nous amener à de la souffrance (quel que soit cette relation d'ailleurs). Car c'est le principe même de l'amour de finalement être voué à une forme de souffrance (l'amour avec un petit a) Car qui dit aimer, dit vouloir être avec la personne (en tout cas le plus possible) et qui dit cela, dis forcément que ça créera des tensions à un moment donné ou à un autre et ces tensions, ces disputes, nous feront souffrir. En fin de compte l'amour peut (je n'ai pas dis qu'il devenait obligatoirement) devenir une drogue dure qui se transforme en poison toxique.

Après @NaniOkonawareru là aussi la sympathie, l'antipathie c'est assez subjectif en soi. Tu peut par exemple aimer une personne parce que tu la trouve sympa et que manifestement elle l'air avec toi. Cela ne veut pas dire qu'elle est sympa avec quelqu'un d'autre.

Eva Braun trouvais son compagnon peut être très sympa, très génial alors que pour beaucoup d'entre nous c'était un connard fini. On est tous le "con" de quelqu'un finalement (plus ou moins bien sur) et pourtant même ceux qu'on a adulé, trouver géniaux pouvait être des ordures avec d'autres.

jesaispasptn
Photo
Date 17/10/2017 2:39

kg écrit:

Après ma question était certes un peu piquante mais pas du tout biphobe (car je n'en fait pas une affirmation et surtout je laisse une incertitude dessus "peuvent-ils" et non pas "ils vont".


Ca reste limite (mais utile si tu es arrivé à cette dernière réflexion

En revanche, je pense que toute relation amoureuse peut nous amener à de la souffrance (quel que soit cette relation d'ailleurs). Car c'est le principe même de l'amour de finalement être voué à une forme de souffrance (l'amour avec un petit a) Car qui dit aimer, dit vouloir être avec la personne (en tout cas le plus possible) et qui dit cela, dis forcément que ça créera des tensions à un moment donné ou à un autre et ces tensions, ces disputes, nous feront souffrir. En fin de compte l'amour peut (je n'ai pas dis qu'il devenait obligatoirement) devenir une drogue dure qui se transforme en poison toxique.

et plus mettre en lumière la faute à une orientation sexuelle/romantique grâce au topic donc ça passe).

 
81 messages - Page 4 sur 4 

Poster une réponse


Relatif : Les bisexuels peuvent-ils nous faire souffrir ?

Seule à trouver ce fait étrange ?
par Julie4ee le 11/06/2011 15:58 - Lu 658 fois
c'est bien un site de rencontre gay, mais étant donné que les transgenres et les bisexuels sont présents, peut etre que deux bisexuels peuvent sortir ensemble et avoir une...
J'ai couché avec un mec de 32 ans, aui a une copine ...
par captain_wr le 06/10/2014 21:47 - Lu 1316 fois
[contenu modéré] modération (needle) : propos pouvant heurter la sensibilité des bisexuels. tes plaisanteries peuvent te paraître innocentes alors qu'elles peuvent en blesser...
pourquoi est-ce si difficile
par le 25/11/2010 7:24 - Lu 191 fois
moi je préfère rester seul car avec l'amour on finit toujours par souffrir , pourquoi chercher quelque chose qui vas à la fin nous faire souffrir ....
Où sont les lesbienne? Aide
par cherriescoke le 22/06/2010 18:50 - Lu 686 fois
de toutes façons, je pense que nous naissons tous bisexuels et que ce sont nos parents et la société qui nous poussent à croire que nous devons nous contenter...
Le coup du "je tiens à toi"
par xroad le 27/01/2017 19:09 - Lu 349 fois
l'amour au sens large du terme en 2017 est vraiment mystérieux ...tu peux préciser ?les plans cul peuvent être agréable comme ils peuvent faire souffrir...

Infos et prévention

Videos

  La masculinité des femmes
Ajouté le 05/03/08
Affichée 1345588 fois
3 votes, 5/5
  Oil, Smoke & Mirrors
Ajouté le 14/08/07
Affichée 1340455 fois
4 votes, 4/5
  Spot Irlandais contre l'homophobie lycéenne
Ajouté le 29/10/11
Affichée 1269644 fois
14 votes, 5/5
  ZaGonCourts - Le Pli.
Ajouté le 29/04/11
Affichée 1338710 fois
96 votes, 4/5
  "Egalité"
Ajouté le 04/03/12
Affichée 1238286 fois
19 votes, 5/5