Les préjugés dans la Musique (Interview...

  Musique

Le monde est depuis longtemps source de discriminations et de préjugés. Trop souvent des communautés ou des hommes sont mis de côté à cause de ...

 

''Les couples imaginaires" : l'oeuvre...

  Actualités

Installée à Toulouse, l'exposition d'Olivier Ciappa " Les Couples Imaginaires" a été vandalisée à 2 reprises. Après les violences physiques,...

 

Les bisexuels peuvent-ils nous faire souffrir ? 3° page

En ligne tobis75
Photo
Date 28/09/2017 16:10

kg écrit:

Et à un moment, ben ce désir il faut bien qu'il s'exprime aussi. Car vouloir juste faire croire qu'on vivrai sans sexualité est juste utopique.



#jesuisUtopie

kg écrit:

Sur la seconde question, c'est clair que c'est pas forcément du 50/50. D'ailleurs Kinsey, bien qu'il soit controversé, expliquait que finalement on était presque tous bisexuels et qu'il existait que très peu d'hétéro comme très peu d'homo. Puisque pour lui la sexualité humaine est un continuum avec une variation plus ou moins importante, je pense être d'accord avec cette étude là sur certains points.



Parce qu'en plus tu connais Kinsey oO. Mais comment tu peux sortir de telles choses . . .

jesaispasptn
Photo
Date 28/09/2017 20:12

kg écrit:

Ce que je voulais dire par là, désolé si je me suis pas assez bien exprimé. C'est qu'il y a des choses qui peuvent être passagère et d'autre plus durable, c'est dans ce sens là que je parlais de hiérarchisation ou plus exactement de degrés de gravité dans la maladie.


Ah c'est les Axis ça, faudrait que je regarde avec des sources plus fiables mais je crois que t'as raison et que les dépressions "événementielles" sont dans un axis séparé. (m'enfin c'est quand même dans le DSM)

kg écrit:

Tout humain peut avoir des "coups de cafard", des "blues" ou une petite déprime (qui est en fait une petite ou micro dépression si on va par là). Pourtant tout le monde n'est pas touché par la dépression (durable et chronique et pas que passagère).


Oui, mais ces coups de cafard, blues, et whatever n'inclut pas d'envie suicidaire.

kg écrit:

Car là aussi, dire que la femme soient moins attiré par le sexe que l'homme, c'est évidemment faux.


Je sais, c'est pour ça que j'ai dis "socialisation sexiste", certaines refoulent ça, ou bien en parle bien moins que les hommes.

kg écrit:

Ben tout simplement parce qu'elle le disent


Qui ? Si c'est ton entourage, désolé de te dire que c'est pas assez.

kg écrit:

En revanche, l'homophobie c'est les femmes je ne l'explique pas... pourquoi ? Je n'en sais rien.


Pareil refoulement parfois, ensuite juste être élevée dans un environnement homophobe et ne jamais le remettre en question c'est suffisant. (tout comme les hommes)

kg écrit:

Quant à bon nombre d'entre elles, sans aller jusqu'à de l'homophobie sont choqué par voir deux hommes s'embrasser par exemple.


J'ai l'impression que les hommes le sont beaucoup plus que les femmes, ou bien à égalité, parce que les hommes réagissent plus violemment.
M'enfin y'a quand même le cliché de la mère plus ou moins tolérante qui essaie d'empêcher le père homophobe de mal se comporter avec l'enfant gay, un peu pâle comme argument j'avoue, mais le contraire est moins dans les esprits faut quand même l'avouer.

kg écrit:

Alors oui bien entendu et heureusement, il y a des femmes plus ouvertes aussi, plus tolérantes et au contraire qui s'en font une joie de voir un de leur (frères, potes, voisins) s'outer et vivre au grand jour son histoire d'amour. Mais je ne suis pas si certains et si sur qu'elles soient majoritaires - y compris dans notre pays.


Encore une fois, fait attention à ta manière de formuler les choses, là tu donnes l'impression de dire que pour toi la majorité des femmes sont plus ou moins homophobes, et plus que les hommes. (je SAIS que tu ne veux pas dire ça, enfin je me doute)
Et bien autant que les hommes, fantasmer sur du porn lesbien c'est pas être "tolérant".

kg écrit:

Je n'ai jamais dis que toute les femmes rêvaient que leur mari/copain ramènent une copine à la maison pour un plan à 3. Je sais bien que c'est quelque chose de très minoritaire. Mais je pense que c'est encore plus minoritaire un mec qui ramène un copain à la maison pour un plan a 3 avec sa copine (avec bien sur les 2 mecs).


Du coup j'ai pensé à autre chose, ok, les plans à trois avec un mec et deux filles seraient moins minoritaires quand y'a un couple hétéro que deux mecs et une fille, mais qui te dis que les filles (si hétéro) ne se toucheraient pas et que le fantasme du mec c'est d'avoir deux filles pour lui ? Ca me semble plus réaliste.

tobis75 écrit:
pseudo écrit:

Et à un moment, ben ce désir il faut bien qu'il s'exprime aussi. Car vouloir juste faire croire qu'on vivrai sans sexualité est juste utopique.


#jesuisUtopie


Moi aussi tiens !

kg écrit:

Et je fais la différence et la distinction entre sexualité et sexe. Je peux vivre sans sexe, je pense pas pouvoir vivre sans sexualité.


Heu là je comprend pas ? Ca veut dire quoi sexualité pour toi si c'est pas sexe ?? Parce que autrement je vois pas de problème ?? (et même, si par sexualité, on parle de sexe, bah encore une fois ça dépend des gens et de la qualité de la relation dans laquelle ils sont)

kg écrit:

Mais en même temps si on va par là, la Sainte Eglise Catholique n'a absolument rien contre les homosexuels (ça vous étonne, hein ?) si ils ne couchent pas avec des hommes. Et ben oui, c'est quand même la condition sine qua none. Donc à un moment faut juste qu'on m'explique comment ils font avec leur sexualité - à moins d'être abstinent toute leurs vie).


Wtf ??? C'est pas comparable ??? (cc, tout les bi ne sépare pas les genres de telle façon qu'ils voient des qualités que d'autres n'ont pas et qu'ils manqueront de ces qualités, comme elle l'a expliqué, y'a différente sorte de bisexualité, ok la bisexualité "j'aime les hommes et les femmes" là où peut-être la personne classe les gens en genres et donc hypothétiquement aura un manque pour l'un ou l'autre (et encore ? ça dépend des gens ? et de la qualité de la relation dans laquelle ils seront ?) , mais aussi des bis qui voient des personnes avant leur genre ! oué !)

En ligne tobis75
Photo
Date 28/09/2017 22:20

jesaispasptn écrit:



tobis75 écrit:
pseudo écrit:

Et à un moment, ben ce désir il faut bien qu'il s'exprime aussi. Car vouloir juste faire croire qu'on vivrai sans sexualité est juste utopique.


#jesuisUtopie



Moi aussi tiens !



On baise quand tu veux

kg
Photo
Date 30/09/2017 1:37

tobis75 écrit:

#jesuisUtopie


J'espère que tu ne l'es pas avec ton compagnon supposé ou futur car malheureusement il pourra attendre encore très très très très très très longtemps. Car le but d'une utopie c'est justement de ne pas exister

tobis75 écrit:

Parce qu'en plus tu connais Kinsey oO. Mais comment tu peux sortir de telles choses . . .


Oui on doit boire le thé ensemble, dimanche. Tu veux venir ? :p
C'est sur darling, dans une utopie tout est possible

jesaispasptn écrit:

Ah c'est les Axis ça, faudrait que je regarde avec des sources plus fiables mais je crois que t'as raison et que les dépressions "événementielles" sont dans un axis séparé. (m'enfin c'est quand même dans le DSM)



jesaispasptn écrit:

Oui, mais ces coups de cafard, blues, et whatever n'inclut pas d'envie suicidaire.



Bien sur puisque la particularité même de cafard ou d'un blues c'est de ne pas durer... sauf s'il se transforme en dépression sévère et profonde. Puis la aussi le suicide ne touche pas tout les gens dépressif, disons qu'ils peuvent être plus exposé que les autres à cette tentation.

jesaispasptn écrit:

Je sais, c'est pour ça que j'ai dis "socialisation sexiste", certaines refoulent ça, ou bien en parle bien moins que les hommes.



jesaispasptn écrit:

Qui ? Si c'est ton entourage, désolé de te dire que c'est pas assez.


Non je ne parle pas que de mon entourage, une étude sur le sujet serait intéressante. Toutefois, je note d'après SOS homophobie que d'après eux, on constate une augmentation de l'homophobie ces dernières années. Alors si il est vrai toujours d'après ce rapport que les agressions physiques sont très majoritairement fait par des hommes. Néanmoins il existe une homophobie parmi les femmes (et ce ne sont pas des cas isolés). Seulement c'est plus caché, elles vont pas "péter la gueule à un homo", ça va être plus dans la subtilité, des petites phrases assassines, des regards désapprobateurs, de critiques. Mais je te l'accorde quand on parle d'homophobie et lgtphobie en général on a plus en tête la violences physiques et verbales (sous entendu les gros mots, les insultes). Alors que le rejet, l'ignorance fait partie intégrante de l'homophobie aussi mais elle est difficilement dénonçable.

jesaispasptn écrit:

J'ai l'impression que les hommes le sont beaucoup plus que les femmes, ou bien à égalité, parce que les hommes réagissent plus violemment.
M'enfin y'a quand même le cliché de la mère plus ou moins tolérante qui essaie d'empêcher le père homophobe de mal se comporter avec l'enfant gay, un peu pâle comme argument j'avoue, mais le contraire est moins dans les esprits faut quand même l'avouer.



Ouaip sauf que parfois la mère va "exciter" le père (non pas de manière sexuelle) pour que le père s'en prenne à son fils/fille homo ou bi. Il y a aussi d'autres cas ou elle va être plus pernicieuse, en cherchant à faire culpabiliser son fils ou sa fille. Puis heureusement il y a le cas de mère qui va soutenir son fils/sa fille coûte que coûte.

jesaispasptn écrit:

Encore une fois, fait attention à ta manière de formuler les choses, là tu donnes l'impression de dire que pour toi la majorité des femmes sont plus ou moins homophobes, et plus que les hommes. (je SAIS que tu ne veux pas dire ça, enfin je me doute)
Et bien autant que les hommes, fantasmer sur du porn lesbien c'est pas être "tolérant".



Comme je disais, l'homophobie chez un homme en général va être plus visible, coup d'éclat, violence physique et/ou verbale. Chez les femmes, ça se verra beaucoup moins, ça sera plus dans la subtilité, dans le dénigrement. Alors bien entendu je ne dis pas que la majorité des femmes sont homophobes (ni la majorité des hommes d'ailleurs) pour la bonne raison que la majorité n'y ai jamais confronté d'ailleurs. La plupart des gens, tant que chez pas chez eux, ils s'en foutent. Si j'avais été hétéro et si tu l'avais été, on serai en principe pas sur ce forum pour en discuter, osef ça ne serait pas notre "problème".

jesaispasptn écrit:

Du coup j'ai pensé à autre chose, ok, les plans à trois avec un mec et deux filles seraient moins minoritaires quand y'a un couple hétéro que deux mecs et une fille, mais qui te dis que les filles (si hétéro) ne se toucheraient pas et que le fantasme du mec c'est d'avoir deux filles pour lui ? Ca me semble plus réaliste


Là je crois que j'ai pas trop compris la réponse... Si tu veux dire dans les plan à trois, 2 filles et 1 mec, les filles ne se toucheraient pas et le mecs aurait juste 2 filles pour lui. Oui ça peut arriver mais souvent les deux femmes se touchent (ça ne veut pas dire qu'elle font tout, cuni et tout le reste) mais il y a entre les 2 filles une sensualité évidente (entre elle) qu'il n'y aurait pas entre 2 mecs entre eux + 1 fille (d'ailleurs je trouve ça dommage au non d'une sacro sainte virilité ?)

jesaispasptn écrit:

Heu là je comprend pas ? Ca veut dire quoi sexualité pour toi si c'est pas sexe ?? Parce que autrement je vois pas de problème ?? (et même, si par sexualité, on parle de sexe, bah encore une fois ça dépend des gens et de la qualité de la relation dans laquelle ils sont)



La sexualité inclut d'autre notion que simplement pour le dire crûment le coït. Dans la sexualité il y a la tendresse, le dialogue, la relation, les caresses, les mots doux et bien entendu les préliminaires et le coït, c'est un tout. Alors que pour moi le sexe c'est juste baiser. On peut faire du sexe sans aimer, sans même être en couple.

jesaispasptn écrit:

Wtf ??? C'est pas comparable ??? (cc, tout les bi ne sépare pas les genres de telle façon qu'ils voient des qualités que d'autres n'ont pas et qu'ils manqueront de ces qualités, comme elle l'a expliqué, y'a différente sorte de bisexualité, ok la bisexualité "j'aime les hommes et les femmes" là où peut-être la personne classe les gens en genres et donc hypothétiquement aura un manque pour l'un ou l'autre (et encore ? ça dépend des gens ? et de la qualité de la relation dans laquelle ils seront ?) , mais aussi des bis qui voient des personnes avant leur genre ! oué !)



Hmm tu me décris un peu le pansexualisme là... ce n'est pas un reproche d'ailleurs car je suis assez d'accord avec le pansexualisme (le pansexuel est amoureux d'une personne mais pas d'un genre) le bisexuel (est aussi amoureux je précise, mais la notion de genre est plus flagrante) Enfin là c'est un très vaste débat pan/bi !

tobis75 écrit:

On baise quand tu veux


On veut voir des actes pas des paroles

jesaispasptn
Photo
Date 30/09/2017 2:04

kg écrit:

Bien sur puisque la particularité même de cafard ou d'un blues c'est de ne pas durer... sauf s'il se transforme en dépression sévère et profonde. Puis la aussi le suicide ne touche pas tout les gens dépressif, disons qu'ils peuvent être plus exposé que les autres à cette tentation.


Oui, mais tout les gens suicidaires sont "au moins" dépressifs. (par "au moins", je veux dire que ça pourrais être une autre maladie)

kg écrit:

Néanmoins il existe une homophobie parmi les femmes (et ce ne sont pas des cas isolés).


On est d'accord, mais y'a autant d'hommes que de femmes homophobes.

kg écrit:

Là je crois que j'ai pas trop compris la réponse... Si tu veux dire dans les plan à trois, 2 filles et 1 mec, les filles ne se toucheraient pas et le mecs aurait juste 2 filles pour lui. Oui ça peut arriver mais souvent les deux femmes se touchent (ça ne veut pas dire qu'elle font tout, cuni et tout le reste) mais il y a entre les 2 filles une sensualité évidente (entre elle) qu'il n'y aurait pas entre 2 mecs entre eux + 1 fille (d'ailleurs je trouve ça dommage au non d'une sacro sainte virilité ?)


En faite c'était un peu en retard dans le débat donc comme réponse à cette situation ça avait sans doute aucun sens dsl, je revenais un peu sur le fait que tu penses que les plans à trois avec deux filles sont plus courants avec deux mecs en suggérant que deux filles se toucheraient plus facilement que deux mecs.
Mais tu te bases sur quoi à propos de ça ? Si c'est sur les pornos, évidemment on peut s'attendre à ça puisque la plus part on un publique masculin hétéro.
Quand-à la réalité...à moins que t'ais un sondage ou un étude sur le sujet, on peut que faire des suppositions.

kg écrit:

La sexualité inclut d'autre notion que simplement pour le dire crûment le coït. Dans la sexualité il y a la tendresse, le dialogue, la relation, les caresses, les mots doux et bien entendu les préliminaires et le coït, c'est un tout. Alors que pour moi le sexe c'est juste baiser. On peut faire du sexe sans aimer, sans même être en couple.


D'accord mais qu'est-ce que tu voulais dire en parlant du fait qu'un bi était attiré par les hommes et les femmes, et que on pouvait pas vivre une vie de couple sans sexualité ? Parce que bi ou pas, dans une relation saine, la personne l'a sa sexualité avec son partenaire, non ?
Je veux dire je comprend pas ce passage

kg écrit:

Toutefois, le désir lui en principe il il l'ai pour l'homme comme pour la femme (pas forcément en même temps, ça peut être par phase ou tout le temps, c'est selon). Et à un moment, ben ce désir il faut bien qu'il s'exprime aussi. Car vouloir juste faire croire qu'on vivrai sans sexualité est juste utopique. Et je fais la différence et la distinction entre sexualité et sexe. Je peux vivre sans sexe, je pense pas pouvoir vivre sans sexualité.



kg écrit:

Hmm tu me décris un peu le pansexualisme là... ce n'est pas un reproche d'ailleurs car je suis assez d'accord avec le pansexualisme (le pansexuel est amoureux d'une personne mais pas d'un genre) le bisexuel (est aussi amoureux je précise, mais la notion de genre est plus flagrante) Enfin là c'est un très vaste débat pan/bi !


Eh bien ça pourrait aussi être la bisexualité de certaines personnes, comme l'a dit la fille dans la vidéo, la définition est pas vraiment fixe quant-aux orientations où l'attraction va a plus d'un genre, et ça dépend un peu de l'individu.
Pour moi ce sont plus ou moins des synonymes.

kg écrit:
tobis75 écrit:

On baise quand tu veux

On veut voir des actes pas des paroles


On se calme les enfants.

En ligne tobis75
Photo
Date 30/09/2017 2:09

kg écrit:
tobis75 écrit:

#jesuisUtopie


J'espère que tu ne l'es pas avec ton compagnon supposé ou futur car malheureusement il pourra attendre encore très très très très très très longtemps. Car le but d'une utopie c'est justement de ne pas exister



J'ai étouffé de rire.

Voici ma maxime : "L'utopie n'est pas l'irréalisable mais l'irréalisé" - Théodore Monod

Bonne continuation.

Anonyme
Photo
Date 30/09/2017 13:14

*gasp*

kg
Photo
Date 30/09/2017 13:58

jesaispasptn écrit:

Oui, mais tout les gens suicidaires sont "au moins" dépressifs. (par "au moins", je veux dire que ça pourrais être une autre maladie)



Je suis d'accord en règle générale le suicide ou les gens suicidaire sont plus ou moins dépressifs. Je mettrai un peu à part la schizophrénie qui est une maladie assez particulière puisqu'il y a souvent dédoublement de personnalités, hallucinations visuelle et auditive... dans ce cas, pour eux le suicide est peut être lié à leur pathologie et pas forcément à un état dépressif, même s'ils sont souvent ou peuvent être touché par la dépression

jesaispasptn écrit:

On est d'accord, mais y'a autant d'hommes que de femmes homophobes.


Je n'ai jamais dis le contraire, l'homophobie se manifeste par contre souvent différemment qu'on soit un homme ou une femme.

jesaispasptn écrit:

En faite c'était un peu en retard dans le débat donc comme réponse à cette situation ça avait sans doute aucun sens dsl, je revenais un peu sur le fait que tu penses que les plans à trois avec deux filles sont plus courants avec deux mecs en suggérant que deux filles se toucheraient plus facilement que deux mecs.
Mais tu te bases sur quoi à propos de ça ? Si c'est sur les pornos, évidemment on peut s'attendre à ça puisque la plus part on un publique masculin hétéro.
Quand-à la réalité...à moins que t'ais un sondage ou un étude sur le sujet, on peut que faire des suppositions



Il suffit juste de voir lors de certaines soirées, on voit davantage de femmes se rouler des galoches (même rien que pour le "fun" parfois) alors que c'est plus rare de voir ça chez les mecs. Donc oui je pense que dans le jeu de la séduction deux femmes peuvent plus facilement se toucher (et ça choque beaucoup moins) que deux mecs.

jesaispasptn écrit:

D'accord mais qu'est-ce que tu voulais dire en parlant du fait qu'un bi était attiré par les hommes et les femmes, et que on pouvait pas vivre une vie de couple sans sexualité ? Parce que bi ou pas, dans une relation saine, la personne l'a sa sexualité avec son partenaire, non ?
Je veux dire je comprend pas ce passage



Je veux dire par là que si un bi a une attirance différente - et là c'est une vraie question et pas un jugement - qu'il deviens attiré par le même sexe ou le sexe opposé, comment gère t-il sa sexualité ?

Par exemple, un gay/une lesbienne, même s'il est moins amoureux de son/sa partenaire, il/elle reste excité par un corps d'homme/femme, physiologiquement parlant ça marche comme ça. Donc même s'il y a une baisse de flamme envers son copain/copine ils pourront quand même se retrouvé sur une sexualité. Et c'est peut être cette sexualité qui "sauvera" leur couple. Il en est de même pour un couple hétéro.

Mais pour un bisexuel/bisexuelle, et là ce n'est pas un jugement de valeur, mais une réelle question. Peut-il y avoir à un moment donné une attirance (physiologiquement parlant je parle bien sur) pour un autre genre ?

jesaispasptn écrit:

Eh bien ça pourrait aussi être la bisexualité de certaines personnes, comme l'a dit la fille dans la vidéo, la définition est pas vraiment fixe quant-aux orientations où l'attraction va a plus d'un genre, et ça dépend un peu de l'individu.
Pour moi ce sont plus ou moins des synonymes.


Pas sur que les pans veulent être confondus à des bisexuels et que des bisexuels veulent être confondus à des pansexuel. Mais là et un autre débat vaste qu'es ce qu'un pan et qu'es-ce qu'un bi ? Quel sont les vrais différences entre les deux.


kg écrit:
tobis75 écrit:

On baise quand tu veux

On veut voir des actes pas des paroles


On se calme les enfants.



baiser peut être un jeu très calme :p

kg
Photo
Date 30/09/2017 14:01

ShyTsundere écrit:

*gasp*



ça veut dire quoi "gasp" ?

jesaispasptn
Photo
Date 30/09/2017 19:06

kg écrit:

Je mettrai un peu à part la schizophrénie qui est une maladie assez particulière puisqu'il y a souvent dédoublement de personnalités


Le dédoublement de personnalité c'est le trouble dissociatif de l'identité par contre.

kg écrit:

Il suffit juste de voir lors de certaines soirées, on voit davantage de femmes se rouler des galoches (même rien que pour le "fun" parfois) alors que c'est plus rare de voir ça chez les mecs. Donc oui je pense que dans le jeu de la séduction deux femmes peuvent plus facilement se toucher (et ça choque beaucoup moins) que deux mecs.


D'accord mais y'a quand même un pas entre la galoche et le sexe. J'en suis quand même pas si sûr.

kg écrit:

Mais pour un bisexuel/bisexuelle, et là ce n'est pas un jugement de valeur, mais une réelle question. Peut-il y avoir à un moment donné une attirance (physiologiquement parlant je parle bien sur) pour un autre genre ?


Ah d'accord, ça "me semble" quand même rare qu'il puisse y'avoir des gens qui finissent dégoûtés physiologiquement par un genre auquel ils ont pu être attiré, enfin j'arrive pas à imaginer de quelle façon ça pourrait être possible (autre que trauma, etc), et si c'est juste du désintérêt...bah je vois pas comment ça peut arriver en ayant des sentiments.

kg écrit:

Pas sur que les pans veulent être confondus à des bisexuels et que des bisexuels veulent être confondus à des pansexuel. Mais là et un autre débat vaste qu'es ce qu'un pan et qu'es-ce qu'un bi ? Quel sont les vrais différences entre les deux.


À chacun son label et le sens qu'il lui donne.
À priori la pansexualité serait vraiment être attiré par tout les genres/s'en foutre du genre, alors qu'un bisexuel pourrait ne pas être attiré par un genre en particulier mais seulement par les autres, du coup là ça inclut la possibilité de plus de deux genres (que je n'ai pas envie de discuter d'ailleurs vu le peu de crédibilité que ça peut avoir pour certaines personnes). Mais il y a des gens qui se disent bi et qui ont une orientation qui correspond plus à l'une des définitions de la pansexualité que j'ai donné.
(moi perso je dis bi la plus part du temps parce que c'est plus connu que le terme pansexuel, et de toute façon les termes se multiplies et se complexifie donc à la fin idk)

kg
Photo
Date 01/10/2017 13:52

jesaispasptn écrit:

Le dédoublement de personnalité c'est le trouble dissociatif de l'identité par contre.


Tout à fait d'accord, mais je voulais dire par là, le schizophrène imaginons qu'il est dans sa tête "une voix" qui lui dise suicide-toi ? Ce n'est pas forcément dû à un trouble dépressif ? Enfin c'est une question.

jesaispasptn écrit:

D'accord mais y'a quand même un pas entre la galoche et le sexe. J'en suis quand même pas si sûr.


C'est sur, mais c'est déjà une première étape et pas des moindres. Après ça ne veut pas dire qu'elles iront plus loin non plus mais néanmoins ça marque une possibilité éventuel de... surtout s'il y a un ressenti par la suite.

jesaispasptn écrit:

Ah d'accord, ça "me semble" quand même rare qu'il puisse y'avoir des gens qui finissent dégoûtés physiologiquement par un genre auquel ils ont pu être attiré, enfin j'arrive pas à imaginer de quelle façon ça pourrait être possible (autre que trauma, etc), et si c'est juste du désintérêt...bah je vois pas comment ça peut arriver en ayant des sentiments.



Ça répond un peu à ma question, donc d'après toi, si j'ai bien compris, il n'y a vraiment de "phase" dans la bisexualité, mais toujours sous jacent cette attirance pour les deux genres. Ce qui bien entendu ne veut pas dire qu'il sera avec les deux genre en même temps, je n'ai pas dis cela. Mais et là j'en reviens au début du topic, imaginons que si ça femme/copine sait qu'il est bi ?

En général et ça me parait logique, une femme (hétéro) va quand même faire en sorte que son compagnon/mari ne drague pas d'autres filles ou que d'autres filles le draguent pas (et vice versa, les hommes envers leur copines) sans être pour autant hystérique dès qu'une fille adresse la parole à son copain (ou alors la fille doit avoir de sérieux problème psychique à régler).

Je ne dis pas non plus, que le bi drague tout ce qui bouge ou qu'il est la proie de tout le monde (bon s'il est beau comme un dieu, ça sera plus difficile pour ceux et celle qui aimerait sortir avec lui). Mais néanmoins ces certaines femmes il peux y avoir ce genre d'appréhension. La jalousie dans le couple, hélas existe je renvoi à deux liens qui en parle :    

Je pense déjà que les gays ont très vite compris que ce mode de vie basé sur une forme d'appartenance à l'autre (attention, je n'ai pas pas parlé d'infidélité non plus) peut être nocive. Je m'explique, je pense que l'autre ne nous appartiens pas et que dans l'amour rien ne vaut mieux que le bonheur aussi de l'autre. Que si on aime, on peut pas non plus "enfermer" l'autre dans une "boite". Et en même temps c'est aussi de quelque chose de terriblement humain, c'est cet émotion là qu'il faut transcender (sans non plus tomber dans la naïveté).

Je pense que la jalousie s'exprime de manière différente chez un homme que chez une femme dans un couple, la femme va en effet plus "fliquer" son mec voir qui lui parle, etc... alors que le mec lui va voir davantage rouge si sa copine porte des vêtements inhabituel, trop sexy ou si un homme a une proximité trop proche par exemple.

jesaispasptn
Photo
Date 01/10/2017 18:17

kg écrit:

Tout à fait d'accord, mais je voulais dire par là, le schizophrène imaginons qu'il est dans sa tête "une voix" qui lui dise suicide-toi ? Ce n'est pas forcément dû à un trouble dépressif ? Enfin c'est une question.


Oui peut être les pensées intrusives et hallucinations.

kg écrit:

Ça répond un peu à ma question, donc d'après toi, si j'ai bien compris, il n'y a vraiment de "phase" dans la bisexualité, mais toujours sous jacent cette attirance pour les deux genres.


Je peux pas parler pour toute les personnes bi, mais honnêtement j'arrive pas à imaginer ça, est-ce que des personnes hétéros ou gays ont commencé à trouver leur partenaire assez repoussant pour vouloir les quitter et sans raison (genre y'en a plein qui crache sur le physique de leurs exes, mais disons leur "nouvelle laideur" semble plus venir d'expériences douloureuses qui leur auront infligé qu'un changement de goût tout seul, ou alors ça se fera pas au milieu du couple alors que tout vas bien) ?
M'enfin, même si c'était possible, je suis sûrement pas la seule personne attiré par plusieurs genres à ne pas avoir ce genre de phase.

kg écrit:

En général et ça me parait logique, une femme (hétéro) va quand même faire en sorte que son compagnon/mari ne drague pas d'autres filles ou que d'autres filles le draguent pas (et vice versa, les hommes envers leur copines) sans être pour autant hystérique dès qu'une fille adresse la parole à son copain (ou alors la fille doit avoir de sérieux problème psychique à régler).

Je ne dis pas non plus, que le bi drague tout ce qui bouge ou qu'il est la proie de tout le monde (bon s'il est beau comme un dieu, ça sera plus difficile pour ceux et celle qui aimerait sortir avec lui). Mais néanmoins ces certaines femmes il peux y avoir ce genre d'appréhension. La jalousie dans le couple, hélas existe je renvoi à deux liens qui en parle : Doctissimo Elle

Je pense déjà que les gays ont très vite compris que ce mode de vie basé sur une forme d'appartenance à l'autre (attention, je n'ai pas pas parlé d'infidélité non plus) peut être nocive. Je m'explique, je pense que l'autre ne nous appartiens pas et que dans l'amour rien ne vaut mieux que le bonheur aussi de l'autre. Que si on aime, on peut pas non plus "enfermer" l'autre dans une "boite". Et en même temps c'est aussi de quelque chose de terriblement humain, c'est cet émotion là qu'il faut transcender (sans non plus tomber dans la naïveté).

Je pense que la jalousie s'exprime de manière différente chez un homme que chez une femme dans un couple, la femme va en effet plus "fliquer" son mec voir qui lui parle, etc... alors que le mec lui va voir davantage rouge si sa copine porte des vêtements inhabituel, trop sexy ou si un homme a une proximité trop proche par exemple.


Fliquer et vouloir contrôler l'apparence de son partenaire quand iel est irréprochable, c'est déjà malsain, ça peut que finir mal, soit le partenaire en aura marre et va lâcher la personne, soit la personne jalouse va détruire petit à petit son partenaire. En tout cas enfermer son partenaire va pas sauver son couple, même le détruire plus vite, donc bon.
Tu dis que c'est léger et habituel ce genre de comportement, mais moi je trouve ça déjà proche de l'extrême quand même, y'a des façons plus light et saines d'être un peu possessif, là c'est déjà très malsain. Le gars qui laisse pas sa copine s'habiller comme elle veut, c'est déjà obviously un reg flag.
Alors si tu veux dire par là, que avec une personne bi, la jalousie est multipliée (en plus comme l'a dit la fille dans la vidéo, c'est même pas vrai que quand on est attiré par plusieurs genres on a donc plus de choix, les goûts et les couleurs hein), et bien c'est pas parce que la personne est bi, c'est parce que la personne jalouse à un problème.

kg
Photo
Date 02/10/2017 12:33

jesaispasptn écrit:

Je peux pas parler pour toute les personnes bi, mais honnêtement j'arrive pas à imaginer ça, est-ce que des personnes hétéros ou gays ont commencé à trouver leur partenaire assez repoussant pour vouloir les quitter et sans raison (genre y'en a plein qui crache sur le physique de leurs exes, mais disons leur "nouvelle laideur" semble plus venir d'expériences douloureuses qui leur auront infligé qu'un changement de goût tout seul, ou alors ça se fera pas au milieu du couple alors que tout vas bien) ?
M'enfin, même si c'était possible, je suis sûrement pas la seule personne attiré par plusieurs genres à ne pas avoir ce genre de phase.



Enfin à la différence c'est que des hétéros et des gays comme j'ai précisé seront toujours excité et attiré (physiologiquement) par le sexe opposé (pour les hétéros) et par le même sexe pour les homos. C'est dans ce sens là que je parler de "repoussant". Si on met un mec hétéro devant une bite (ou un vagin si c'est une femme), il y a des risque (s'il est vraiment hétéro) qu'il soit "dégoutté" de toucher, masturber (bon bref toute la panoplie sexuel) et de même si on met un mec gay devant le vagin d'une femme (ou une lesbienne devant une bite). C'est en se sens là que je voulais l'expliquer. Alors qu'un bi n'est pas dégoutté ni par un sexe d'homme, ni par un sexe de femme sauf et d'où ma question si c'est "une phase". Autrement dit qu'iel ai des phases ou iel sera plus/moins/exclusivement attiré par des sexes masculins et d'autres moment ou iel sera plus/moins/exclusivement attiré par des sexes féminins.
Je suis d'accord il y a autant de bisexuel(le)s qu'il y a de conception de voir la bisexualité,ce n'est pas binaire, ce n'est pas 50/50, ça dépend de beaucoup de paramètres et y compris je pense pour les hétéros comme pour les homos. Là je ne développe pas consciemment tout les autres "paramètres" (l'amour, l'histoire, le sentiment, la rencontre,l'éducation...) qui entrent de faits en compte et peuvent modifier finalement tout.

jesaispasptn écrit:

Fliquer et vouloir contrôler l'apparence de son partenaire quand iel est irréprochable, c'est déjà malsain, ça peut que finir mal, soit le partenaire en aura marre et va lâcher la personne, soit la personne jalouse va détruire petit à petit son partenaire. En tout cas enfermer son partenaire va pas sauver son couple, même le détruire plus vite, donc bon.
Tu dis que c'est léger et habituel ce genre de comportement, mais moi je trouve ça déjà proche de l'extrême quand même, y'a des façons plus light et saines d'être un peu possessif, là c'est déjà très malsain. Le gars qui laisse pas sa copine s'habiller comme elle veut, c'est déjà obviously un reg flag.
Alors si tu veux dire par là, que avec une personne bi, la jalousie est multipliée (en plus comme l'a dit la fille dans la vidéo, c'est même pas vrai que quand on est attiré par plusieurs genres on a donc plus de choix, les goûts et les couleurs hein), et bien c'est pas parce que la personne est bi, c'est parce que la personne jalouse à un problème.



Je suis entièrement d'accord avec toi sur le fait de vouloir fliquer et contrôler son/sa partenaire qu'il s'agit d'une réelle pathologie. Mais malheureusement, il y a beaucoup de filles/mecs qui ont de sérieuses pathologies. Après il y a bien sur des façon plus subtile pour "marquer son territoire".

Mais à un moment donné, il peut y avoir une réaction (plus ou moins faite avec subtilité ou pas. Mais imagine que le mec est en soirée avec sa copine, une fille va "chauffer" le mec (parce que pour plein de raison, elle croit qu'il est célibataire ou l'alcool aidant ou même elle s'en fout qu'il soit maqué), je doute que la copine en question, reste de marbre (à moins que ça soit une manière de fonctionner dans leur couple). Et bien entendu l'inverse est également valable si c'était la fille qui était "draguée".

Alors certaines/certains de manière subtile vont se présenter poliment style "bonjour, je suis la copine/copain de x" d'autre vont réagir de manière plus disproportionné.

Pour la personne bisexuel(le) si la compagne/compagnon savent qu'il est bisexuel (et l'accepte évidemment comme tel), dans ce cas précisément, la fille ou le mec va - sans pour autant être dans une jalousie excessive - faire savoir que c'est son copain ou sa copine.

jesaispasptn
Photo
Date 02/10/2017 20:04

kg écrit:

Mais à un moment donné, il peut y avoir une réaction (plus ou moins faite avec subtilité ou pas. Mais imagine que le mec est en soirée avec sa copine, une fille va "chauffer" le mec (parce que pour plein de raison, elle croit qu'il est célibataire ou l'alcool aidant ou même elle s'en fout qu'il soit maqué), je doute que la copine en question, reste de marbre (à moins que ça soit une manière de fonctionner dans leur couple). Et bien entendu l'inverse est également valable si c'était la fille qui était "draguée".

Alors certaines/certains de manière subtile vont se présenter poliment style "bonjour, je suis la copine/copain de x" d'autre vont réagir de manière plus disproportionné.

Pour la personne bisexuel(le) si la compagne/compagnon savent qu'il est bisexuel (et l'accepte évidemment comme tel), dans ce cas précisément, la fille ou le mec va - sans pour autant être dans une jalousie excessive - faire savoir que c'est son copain ou sa copine.


Donc il n'y a pas de problème si le partenaire n'a rien à se reprocher et si l'autre partenaire n'est pas d'une jalousie malsaine.

kg
Photo
Date 04/10/2017 0:33

jesaispasptn écrit:

Donc il n'y a pas de problème si le partenaire n'a rien à se reprocher et si l'autre partenaire n'est pas d'une jalousie malsaine.



Dans le meilleur des monde, non. D'ailleurs celles et ceux qui réagissent ce sont souvent des mecs/filles qui n'ont pas beaucoup de confiance dans leurs partenaires.

Néanmoins, c'est quand même assez fréquent (ou on dira trop fréquent). Hélas en amour, on sait que de toute façon on pourra être amener à souffrir c'est un fait car si l'amour c'est ce qu'il y a peut-être de plus beau, c'est aussi ce qu'il y a de plus violent. D'ailleurs le "bi" en question celui qui me donne quelques "papillons" (certes il ne le sais pas, es-ce qu'il s'en doute ? Je n'en sais rien !)

Ben voila, peut être que j'ai tort, mais je le contacte pas trop et chaque fois je repousse le fait de le contacter (ceci dit, il me contacte pas plus que moi non plus, juste de temps en temps) car j'ai peur peut être que ça le saoule (même s'il ne me l'a jamais dit et jamais fait comprendre). ok je sais je suis un être "torturé". Et c'est un peu étrangement bête, mais je serai presque plus rassuré (enfin façon de parler bien sur) s'il me disait qu'il était en couple avec un mec que s'il me disait qu'il était avec une fille.

Pourquoi ? Ben parce que à défaut qu'il soit mon crush s'il est avec un mec, je sais que malgré tout on pourra conserver une amitié (car à la base c'est bien ça qu'il y avait). Alors que si c'est une fille, il y a de forte chance à parier qu'elle fasse des pieds et des mains pour qu'il coupe tout contact avec le milieu LGBT (vu qu'il est potentiellement "bi".

jesaispasptn
Photo
Date 04/10/2017 20:10

kg écrit:

D'ailleurs le "bi" en question celui qui me donne quelques "papillons" (certes il ne le sais pas, es-ce qu'il s'en doute ? Je n'en sais rien !)


Il manque le reste de la phrase non ?

kg écrit:

Et c'est un peu étrangement bête, mais je serai presque plus rassuré (enfin façon de parler bien sur) s'il me disait qu'il était en couple avec un mec que s'il me disait qu'il était avec une fille.


Déjà draguer quelqu'un en couple ça pue. Ensuite, si on écarte ça, et si la fille n'était pas parfaite ? Si leur couple battait de l'aile parce que la fille aurait un quelconque défaut envahissant, quelque chose qui mettrait à mal son attirance à elle ? C'est pas parce qu'il préférait les filles que s'il était avec une ça serait la fille parfaite, même un mec qui correspondrait à ses idéaux pourrait être bien mieux à côté.

kg écrit:

Ben parce que à défaut qu'il soit mon crush s'il est avec un mec, je sais que malgré tout on pourra conserver une amitié (car à la base c'est bien ça qu'il y avait). Alors que si c'est une fille, il y a de forte chance à parier qu'elle fasse des pieds et des mains pour qu'il couple tout contact avec le milieu LGBT (vu qu'il est potentiellement "bi".


Bien le sexisme, et y'a des mecs gays qui préféreront que leur partenaire coupe les ponts avec tout mecs potentiellement attirés par les mecs qu'il fréquente, et là je peux te dire que y'a eu des exemples sur za-gay.
Et encore une fois, c'est pas parce que la personne est bisexuelle, 'fin c'est pas la faute de la bisexualité, c'est parce que le partenaire à un gros problème de jalousie et de paranoïa.

kg
Photo
Date 10/10/2017 0:26

jesaispasptn écrit:

Il manque le reste de la phrase non ?



Non c'est juste que j'ai mal agencé mes deux paragraphes. Mais ça va avec le reste.

jesaispasptn écrit:

Déjà draguer quelqu'un en couple ça pue. Ensuite, si on écarte ça, et si la fille n'était pas parfaite ? Si leur couple battait de l'aile parce que la fille aurait un quelconque défaut envahissant, quelque chose qui mettrait à mal son attirance à elle ? C'est pas parce qu'il préférait les filles que s'il était avec une ça serait la fille parfaite, même un mec qui correspondrait à ses idéaux pourrait être bien mieux à côté.



Mais hélas, certains (et pas qu'un peu) ne se prive pas pour draguer même si le mec/fille est pris, ça ne leur effleure même pas l'esprit.

jesaispasptn écrit:

Bien le sexisme, et y'a des mecs gays qui préféreront que leur partenaire coupe les ponts avec tout mecs potentiellement attirés par les mecs qu'il fréquente, et là je peux te dire que y'a eu des exemples sur za-gay.
Et encore une fois, c'est pas parce que la personne est bisexuelle, 'fin c'est pas la faute de la bisexualité, c'est parce que le partenaire à un gros problème de jalousie et de paranoïa.



Ce n'est pas du sexisme. Tout comme tu le souligne dans certains couple gays, un des deux mecs refusent que l'autre va parler à d'autres mecs. Idem pour le couple hétéro, certains vont voir rouge si leur partenaire va voir (dans le sens de parler bien entendu, discuter, être pote) quelqu'un du sexe opposé.

Donc je suppose que pour certain(e)s bisexuel(le)s le partenaire en question ne vas pas pouvoir lui interdire de voire des garçons et des filles (à moins d'être profondément psychopathe) néanmoins ils/elles peuvent demander à ce qu'il/elle ne fréquente plus le milieu LGBT (là aussi je ne met pas tout le monde dans le même sac).

Pour la petite anecdote, j'avais un pote hétéro qui était solidaire des LGBT et qui fréquentait ce milieu (par pure solidarité) et bien à l'époque il avait rencontré une fille (je dirais une connasse en fait) qui lui interdisait de voir des LGBT, car disait-elle ça ne correspondait pas à l'image respectable de leur couple hétéro.

Donc la question, quand vous êtes en couple avec une personne du sexe opposé, vous outer vous en tant que bi ? Ou au contraire vous n'en dite rien ? (la aussi ça dépendra de chacun, certains le feront d'autre pas). Et seconde question, si votre petit(e) ami(e) le sait, comment le prend elle/il si vous continuer à fréquenter le milieu LGBT (asso, etc...) ? Et là aussi chacun(e) de ses partenaires réagira différemment ? Certain(e)s juste par appréhension de se faire piquer leur mec/copine ou d'autre par rapport à l'image "hétéronormé".

Enfin j'en conclus par quelque chose plus personnel que je comprends pas. Le mec sur qui je flashais un peu (a la base un pote quand même) ne me réponds plus. Et ça sans que je sache pourquoi. Perso je préfère qu'on me dise "merde" ou "dégage", c'est plus direct. Alors bien entendu je ne lui envoi pas non plus 50 messages par jours, j'ai du lui en envoyer 3 ou 4 en 15 jours c'est pas énorme quand même. Donc à votre avis que pourrais-je faire ? Laisser pisser, lui demander une explication à son silence ou attendre encore un peu ?

jesaispasptn
Photo
Date 10/10/2017 20:19

kg écrit:

Mais hélas, certains (et pas qu'un peu) ne se prive pas pour draguer même si le mec/fille est pris, ça ne leur effleure même pas l'esprit.


Souvent ce genre de personne va être jarter, sauf si la personne qui se fait draguer n'est pas réellement attachée à son partenaire actuelle, mais encore rien avoir avec l'orientation.

kg écrit:

Ce n'est pas du sexisme.


->

kg écrit:

Alors que si c'est une fille


Alors ok peut-être que par là tu voulais dire dans un couple hétéro, mais dans ce cas attention à la formulation.

kg écrit:

Donc je suppose que pour certain(e)s bisexuel(le)s le partenaire en question ne vas pas pouvoir lui interdire de voire des garçons et des filles (à moins d'être profondément psychopathe) néanmoins ils/elles peuvent demander à ce qu'il/elle ne fréquente plus le milieu LGBT (là aussi je ne met pas tout le monde dans le même sac).


Encore une fois, c'est la personne jalouse et qui a pas confiance qui a un problème.

kg écrit:

Pour la petite anecdote, j'avais un pote hétéro qui était solidaire des LGBT et qui fréquentait ce milieu (par pure solidarité) et bien à l'époque il avait rencontré une fille (je dirais une connasse en fait) qui lui interdisait de voir des LGBT, car disait-elle ça ne correspondait pas à l'image respectable de leur couple hétéro.


Plus qu'une connasse jalouse, c'est aussi une connasse homophobe.

kg écrit:

Enfin j'en conclus par quelque chose plus personnel que je comprends pas. Le mec sur qui je flashais un peu (a la base un pote quand même) ne me réponds plus. Et ça sans que je sache pourquoi. Perso je préfère qu'on me dise "merde" ou "dégage", c'est plus direct. Alors bien entendu je ne lui envoi pas non plus 50 messages par jours, j'ai du lui en envoyer 3 ou 4 en 15 jours c'est pas énorme quand même. Donc à votre avis que pourrais-je faire ? Laisser pisser, lui demander une explication à son silence ou attendre encore un peu ?


Ca dépend, vous étiez très proche ? Si non, ça sers à rien, laisse pisser.
Si vous l'étiez, attend peut-être, et demande des explications, mais seulement si vous l'étiez.

kg
Photo
Date 11/10/2017 13:07

jesaispasptn écrit:

Souvent ce genre de personne va être jarter, sauf si la personne qui se fait draguer n'est pas réellement attachée à son partenaire actuelle, mais encore rien avoir avec l'orientation.



Qu'elle ou il soit jarter c'est sur, enfin dans la plupart des cas mais ça n'enlèvera rien à la douleur de la personne "trompé". Je dirai même qu'il y a des filles ou des mecs qui vont draguer le/la partenaire (donc en sachant que les personnes qu'ils draguent sont en couples) sans même que le/la partenaire y soit pour quelque chose. Imagine si je "chauffe" ta copine/copain devant tes yeux, même si il/elle n'y peut rien, tu vas quand même voire un peu rouge.

jesaispasptn écrit:
kg écrit:

Ce n'est pas du sexisme.


->

kg écrit:

Alors que si c'est une fille


Alors ok peut-être que par là tu voulais dire dans un couple hétéro, mais dans ce cas attention à la formulation.



Alors je voulais juste revenir sur un point qui me semble un peu extraordinaire quand même. Dès qu'on dit certaines filles sont connes (de la même manière que certains mecs sont cons d'ailleurs) ça passe obligatoirement pour du sexisme ou de la misogynie... alors que ça n'a rien à voir. Il y a - désolé de le dire - des filles qui sont connes. C'est juste une réalité (tout comme il y a des mecs qui sont cons). Le sexisme pour moi seraient de dire elles sont toutes connes (ce qui inclurait que c'est lié à leur genre). Alors que là pas du tout. Il y a des filles super sympas et d'autres très connes je ne vois pas ce qui est choquant la dedans. Tout comme il y a des mecs super sympa et d'autres très cons.

Je pense qu'on a un soucis en France parfois de faire des amalgames parfois basiques sur les réelles discriminations et celles qui n'en relève pas.

Le pour "alors si c'est une fille" ce n'est pas une question que ça soit une fille, c'est juste que le cas (plus personnel) dont je parle il s'agit d'un mec "LGBT" et qui s'il est en couple avec une fille (non LGBT) il y a des chances qu'elle voit d'un mauvais oeil qu'il fréquente des assos LGBT - Sauf si elle est sensibilisé à cette cause.

Si mon crush avait été porté sur une fille, j'aurai dit il y a des chances qu'il le voit d'un mauvais ½il.


jesaispasptn écrit:

Encore une fois, c'est la personne jalouse et qui a pas confiance qui a un problème.


Ben oui et non, car là il s'agit pas simplement d'une question de jalousie - même si consciemment ou inconsciemment ça peut jouer. Si la fille/mec est hétéro et pas très sensible (sans pour autant être homophobe) à la communauté LGBT, elle/il va peut tiquer que son copain/copine voient encore le milieu LGBT.

D'ailleurs il y a beaucoup de bi (et là aussi rien à voir avec la biphobie) qui quand ils sont en couple avec une personne du sexe opposé ne fréquente plus (ou parfois moins) la communauté LGBT (assos, évenementiel,...). Alors là ou je suis d'accord avec toi, peut-être que certains n'assument pas vraiment et tout le temps leur bisexualité (ça c'est autre chose).

jesaispasptn écrit:

Plus qu'une connasse jalouse, c'est aussi une connasse homophobe.


Là aussi, l'homophobie a plusieurs visage. Car elle se disait pas homophobe du tout puisque son cousin était gay (donc de fait, pour elle, elle ne pouvait pas être homophobe). C'est comme ceux qui sont raciste et qui disent ma femme de ménage est noire. Comme si le simple fait d'avoir une personne dans leur entourage (étrangère, LGBT,...) les dédouaner automatiquement de tout racisme.

jesaispasptn écrit:

Ça dépend, vous étiez très proche ? Si non, ça sers à rien, laisse pisser.
Si vous l'étiez, attend peut-être, et demande des explications, mais seulement si vous l'étiez.



Proche oui je pense sinon, il me semble pas que tu fasse des confidences assez intimes à des "inconnus" ou des personnes pas très proches.

Après il y a un autre élément/facteur que je n'ai pas dit et qui peut-être (je n'affirme rien) pourrait expliquer bien des choses, c'est qu'il est bipolaire. Es-ce que cela peut rentrer en ligne de compte? Dans le sens ou peut-être que sa maladie fait qu'il y a des phases ou il soit très proche et d'autre ou il soit très distant, c'est une hypothèse, pas une certitude. Et peut-être que ça n'a rien contre moi, mais plutôt dû à sa maladie.

Parce qu'en effet là ou ça blesse un peu c'est le "silence" ne pas savoir pourquoi quelqu'un du jour au lendemain ne vous réponds plus ou quasiment plus, perso je préfère qu'on me dise directement "dégage" que rien me dire. Je sais très bien que c'est aussi dans l'air du temps, mais je pense que comme dis la citation (de Mahomet, je crois) "le silence est le meilleur des mépris".

jesaispasptn
Photo
Date 12/10/2017 2:02

kg écrit:

Qu'elle ou il soit jarter c'est sur, enfin dans la plupart des cas mais ça n'enlèvera rien à la douleur de la personne "trompé". Je dirai même qu'il y a des filles ou des mecs qui vont draguer le/la partenaire (donc en sachant que les personnes qu'ils draguent sont en couples) sans même que le/la partenaire y soit pour quelque chose. Imagine si je "chauffe" ta copine/copain devant tes yeux, même si il/elle n'y peut rien, tu vas quand même voire un peu rouge.


Ok, sauf que je verrai pas rouge contre mon/ma partenaire, mais contre la personne qui drague, parce que c'est pas la faute de la personne qui se fait draguer. Et si quelqu'un blâme leur partenaire alors que c'est l'autre qui force, bah ce quelqu'un est juste en tort.

kg écrit:

Le pour "alors si c'est une fille" ce n'est pas une question que ça soit une fille, c'est juste que le cas (plus personnel) dont je parle il s'agit d'un mec "LGBT" et qui s'il est en couple avec une fille (non LGBT) il y a des chances qu'elle voit d'un mauvais oeil qu'il fréquente des assos LGBT - Sauf si elle est sensibilisé à cette cause.

Si mon crush avait été porté sur une fille, j'aurai dit il y a des chances qu'il le voit d'un mauvais ½il.


D'accord c'était peut-être pas très clair, mais je suis un peu revenu sur l'accusation de sexisme en me disant peut-être que c'était la formulation de ta phrase qui en donnait l'impression.
Ensuite je pensais que c'était toujours en général cette partie de la réponse et pas par rapport à une expérience personnelle.

kg écrit:

Ben oui et non, car là il s'agit pas simplement d'une question de jalousie - même si consciemment ou inconsciemment ça peut jouer. Si la fille/mec est hétéro et pas très sensible (sans pour autant être homophobe) à la communauté LGBT, elle/il va peut tiquer que son copain/copine voient encore le milieu LGBT.


Désolé perso je trouve ça problématique quand le conjoint d'une personne est embêté que celle-ci soit d'une communauté qui invite pas forcément à la tromperie, pour moi c'est de la jalousie en tout cas, y'a aucune bonne raison d'être parano parce que ton conjoint a besoin de partager ses expériences avec des gens qui lui ressemble, ou quoi qu'est la fonction d'appartenir au milieu LGBT. La seule raison c'est que la personne soit infidèle, et encore une fois rien avoir avec l'orientation, après tout une personne bi infidèle pourrait très bien être infidèle avec une autre personne du genre opposé.


kg écrit:

Proche oui je pense sinon, il me semble pas que tu fasse des confidences assez intimes à des "inconnus" ou des personnes pas très proches.

Après il y a un autre élément/facteur que je n'ai pas dit et qui peut-être (je n'affirme rien) pourrait expliquer bien des choses, c'est qu'il est bipolaire. Es-ce que cela peut rentrer en ligne de compte? Dans le sens ou peut-être que sa maladie fait qu'il y a des phases ou il soit très proche et d'autre ou il soit très distant, c'est une hypothèse, pas une certitude. Et peut-être que ça n'a rien contre moi, mais plutôt dû à sa maladie.

Parce qu'en effet là ou ça blesse un peu c'est le "silence" ne pas savoir pourquoi quelqu'un du jour au lendemain ne vous réponds plus ou quasiment plus, perso je préfère qu'on me dise directement "dégage" que rien me dire. Je sais très bien que c'est aussi dans l'air du temps, mais je pense que comme dis la citation (de Mahomet, je crois) "le silence est le meilleur des mépris".


Dans ce cas relance-le, c'est vrai que y'a des paramètres qui permettent pas les certitudes.
Après tout dans la bipolarité y'a les phases dépressives, genre le côté isolation sociale, et tout.

SmithBogossJR
Photo
Date 12/10/2017 9:17

Les bières c'est que des pédés.

kg
Photo
Date 12/10/2017 15:23

jesaispasptn écrit:

Ok, sauf que je verrai pas rouge contre mon/ma partenaire, mais contre la personne qui drague, parce que c'est pas la faute de la personne qui se fait draguer. Et si quelqu'un blâme leur partenaire alors que c'est l'autre qui force, bah ce quelqu'un est juste en tort.



On est bien d'accord j'ai jamais dis qu'il fallait blâmer la personne draguée (sauf si elle succombe au "jeu", mais là c'est autre chose) et je pense qu'un mec reste pas de marbre non plus si la fille est plus qu'insistante (une fille peut-être davantage stoïque face à un dragueur) car je vois rarement les mecs réagit comme ça face a des femmes :



jesaispasptn écrit:

D'accord c'était peut-être pas très clair, mais je suis un peu revenu sur l'accusation de sexisme en me disant peut-être que c'était la formulation de ta phrase qui en donnait l'impression.
Ensuite je pensais que c'était toujours en général cette partie de la réponse et pas par rapport à une expérience personnelle.



Non, je ne pense pas que toute les filles soient des pu*** (pas plus que tout les mecs soient des sombres conn***) mais je fais la distinction entre une généralité et une particularité. Je ne suis ni dans un sexisme discriminant ni dans un angélisme. Si il y a des filles super, il y a aussi des vrais connasses et pareillement pour les mecs. L'angélisme serait de dire : toutes les femmes sont "intouchables", sacro-saintes et d'idéaliser tout ce qu'elles peuvent dire et la discrimination serait proche de la misogynie en les condamnant pour le simple fait qu'elles soient des femmes. J'ai déjà entendu certains hommes (hétéros souvent) considérer les femmes comme des déesses vivantes, ce qui me fait un peu rire car elles sont juste comme nous à mon avis, ni moins, mais ni plus non plus (juste une complémentarité).

Je dirais - enfin ce n'est que mon avis - que même les hommes (même gays) ne pourraient pas vivre sans femmes (je ne parle pas là de sexualité bien entendu) ça peut être la meilleure copine, la mère, etc... en revanche c'est triste à dire mais les femmes homophobes peuvent vivre sans gays ou plus exactement s'en passe. Et les femmes ne peuvent pas vivre sans hommes. Si on supputait deux mondes avec que des femmes d'un côté et que des hommes d'un autres côtés, sans qu'ils ne se croisent jamais, je ne pense pas que ça serait viable... enfin autre débat bien sur !

jesaispasptn écrit:

Désolé perso je trouve ça problématique quand le conjoint d'une personne est embêté que celle-ci soit d'une communauté qui invite pas forcément à la tromperie, pour moi c'est de la jalousie en tout cas, y'a aucune bonne raison d'être parano parce que ton conjoint a besoin de partager ses expériences avec des gens qui lui ressemble, ou quoi qu'est la fonction d'appartenir au milieu LGBT. La seule raison c'est que la personne soit infidèle, et encore une fois rien avoir avec l'orientation, après tout une personne bi infidèle pourrait très bien être infidèle avec une autre personne du genre opposé.



Dans ce cas il s'agit pas d'infidélité puisque tu le dis, un(e) mec/fille bi peut très bien être infidèle avec une personne du sexe opposé (comme un(e) mec/fille hétéro d'ailleurs). Je pense qu'au delà c'est aussi l'appréhension d'être pas un couple "totalement hétéro", hétéronormée). Puis le temps ou le bi est dans une asso LGBT (même par pur soutien) le ou la partenaire ne passe pas de temps avec lui, sauf évidemment si il/elle est "ouverte" sur cette question et qu'il/elle trouve intéressant de s'y investir (même en étant hétéros)... ce qui est quand même rare (rare de voir des personnes hétéro dans des assos LGBT).

Non je pense aussi que ça va au delà, il y a bon nombre de couple qui veulent façonner leur vie de couple à leur image à eux (et là je suis d'accord avec toi c'est vachement égoïste) en faisant fi parfois de ce que veut ou désir l'autre.

Un monde idéal serait de voir des LGBTH (H pour hétéro) mais d'un côté on a des H (hétéros) qui sont réticent à se fondre dans un monde LGBT et de l'autre certains LGBT qui verraient d'un mauvais oeil des H (hétéros) s'investir dans leurs activités/associations.


jesaispasptn écrit:

Dans ce cas relance-le, c'est vrai que y'a des paramètres qui permettent pas les certitudes.
Après tout dans la bipolarité y'a les phases dépressives, genre le côté isolation sociale, et tout.



Ben j'en saurai plus dans les jours qui viennent car vu qu'on fréquente la même assos LGBT, peut-être, s'il est là, je pourrai voir et parler avec lui. S'il n'est pas là, alors ça voudrais dire qu'il me "fuirait" auquel cas a un moment donné il faudra "percer l'abcès" ou alors ça peut aussi vouloir dire (ce n'est qu'une hypothèse) qu'étant en couple avec une fille, il se tient éloigné de tout monde LGBT (soit parce qu'elle le pousserait vers cela ou que lui ferait un déni d'une part de sa sexualité envers elle) ou alors d'autre hypothèses que j'ignore.

 
117 messages - Page 3 sur 6 

Poster une réponse


Relatif : Les bisexuels peuvent-ils nous faire souffrir ?

Seule à trouver ce fait étrange ?
par Julie4ee le 11/06/2011 15:58 - Lu 658 fois
c'est bien un site de rencontre gay, mais étant donné que les transgenres et les bisexuels sont présents, peut etre que deux bisexuels peuvent sortir ensemble et avoir une...
J'ai couché avec un mec de 32 ans, aui a une copine ...
par captain_wr le 06/10/2014 21:47 - Lu 1316 fois
[contenu modéré] modération (needle) : propos pouvant heurter la sensibilité des bisexuels. tes plaisanteries peuvent te paraître innocentes alors qu'elles peuvent en blesser...
pourquoi est-ce si difficile
par le 25/11/2010 7:24 - Lu 191 fois
moi je préfère rester seul car avec l'amour on finit toujours par souffrir , pourquoi chercher quelque chose qui vas à la fin nous faire souffrir ....
Où sont les lesbienne? Aide
par cherriescoke le 22/06/2010 18:50 - Lu 686 fois
de toutes façons, je pense que nous naissons tous bisexuels et que ce sont nos parents et la société qui nous poussent à croire que nous devons nous contenter...
Le coup du "je tiens à toi"
par xroad le 27/01/2017 19:09 - Lu 349 fois
l'amour au sens large du terme en 2017 est vraiment mystérieux ...tu peux préciser ?les plans cul peuvent être agréable comme ils peuvent faire souffrir...

Infos et prévention

Videos

  La masculinité des femmes
Ajouté le 05/03/08
Affichée 1389017 fois
3 votes, 5/5
  Oil, Smoke & Mirrors
Ajouté le 14/08/07
Affichée 1383860 fois
4 votes, 4/5
  Spot Irlandais contre l'homophobie lycéenne
Ajouté le 29/10/11
Affichée 1313051 fois
14 votes, 5/5
  ZaGonCourts - Le Pli.
Ajouté le 29/04/11
Affichée 1382123 fois
96 votes, 4/5
  "Egalité"
Ajouté le 04/03/12
Affichée 1281683 fois
19 votes, 5/5