Les bisexuels peuvent-ils nous faire souffrir ?

kg
Photo
Date 19/09/2017 20:19

Oui titre de topic étrange, mais tomber amoureux d'un bisexuel ou d'une bisexuelle n'est pas t-il à la longue voué à souffrir ?

Je développe, en général tomber amoureux d'un ou une hétéro, c'est peine perdu du coup logiquement on essaye de passer vite à autre chose puisqu'on sait que jamais on ne pourra pécho >:o . ben oui parce qu'on a beau dire ce qui fait un couple (amour ou pas) c'est quand même la relation sexuelle (ça ne veut pas dire qu'il faut être en couple pour en avoir (de relations sexuelles), mais en principe tout les couples en ont).

Hors un(e) bisexuel(le) peut tomber amoureux d'une personne du sexe opposé. Hors on peut pas trop lutté contre ça. Je connais plus de bisexuel(le)s qui on quitté leur histoire d'amour du même sexe pour vivre une histoire d'amour avec le sexe opposé.

En ce qui me concerne je commence à m'attacher plus que de raison à un ami ("bisexuel", enfin même s'il n'utilise pas ce terme exactement, il dit quand même qu'il est plus attiré par le corps de la femme au départ et qu'il pense aussi à des garçons (sexuellement et amoureusement parlant)).

Si une femme le charme et qu'il la trouve charmante, du coup je ne pourrai pas rivaliser, enfin c'est ce que je pense.

Vous allez me dire oui mais l'inverse peut être également valable sauf qu'un mec en couple avec une fille, soit madame va jalousement veiller au grain, soit monsieur se l'interdira. Alors que je pense qu'une femme amoureuse ne se laissera nullement impressionné pour "draguer" un mec bi (y compris en couple avec un mec).

Mais cela est également valable pour les femmes bisexuelles, un mec ne se'empêchera pas de draguer une femme bisexuelle même si elle est en couple avec une autre femme.

Que pense pensez vous de cette question ? les bi aussi que pensent-ils de cela. Aviez vous été en couple avec une personne du même sexe que vous est dragué par le sexe opposé mais également attiré cela va de soi ?

En ligne tobis75
Photo
Date 19/09/2017 20:37

kg
Photo
Date 19/09/2017 21:58

tobis75 écrit:



ça ne répond pas à la question ! Car "Bernie Sanders" (qui est sur la photo) montre t'il juste un regard de dédain, d'étonnement ou ne comprends t-il pas la question ?

jesaispasptn
Photo
Date 20/09/2017 0:07

kg écrit:

ben oui parce qu'on a beau dire ce qui fait un couple (amour ou pas) c'est quand même la relation sexuelle (ça ne veut pas dire qu'il faut être en couple pour en avoir (de relations sexuelles), mais en principe tout les couples en ont).


Et les asexuels qui tombent amoureux ?

kg écrit:

Je connais plus de bisexuel(le)s qui on quitté leur histoire d'amour du même sexe pour vivre une histoire d'amour avec le sexe opposé.


TU connais, moi perso j'irai pas avec le genre opposé juste pour avoir l'air hétéro et avoir une vie "plus facile", une personne c'est une personne avant ce que sa relation avec elle pourrait apporter comme difficulté.
Les gens qui se mettent plus vers le genre opposé que le même genre, c'est plus du refoulement que de la bisexualité pour moi. Ou le hasard, tout simplement. (mais si tu me dis la majorité des tes connaissances, bah y'a pas que du hasard dedans alors)

Si t'aimes une personne, tu vas pas être plus attiré par d'autres, après c'est p't'être que moi hein, je suis resté sur un crush pas réciproque pendant trois ans sans jamais vraiment être attiré par d'autres, c'est pour dire, être attiré par plus d'un genre ça a rien à voir avec la capacité à résister à la "tentation", j'arrive pas à imaginer comment peut y'avoir des tentations quand t'aimes vraiment quelqu'un d'ailleurs. Après encore une fois peut être que y'a des gens plus allosexuels que d'autres ? idk (dsl pour le terme bizarre dire "sexuel" tout court c bizarre et gênant donc allosexuel, ça veut dire bah tout ce qui est à l'extérieur du spectre asexuel si je me trompe pas ??)

Oui c'est du dédain son gif pcq pour être honnête cette façon de faire un raccourci gens attiré par plus d'un genre = plus de risque de voir ailleurs que les autres c'est d'un ridicule.
Quelqu'un de bi qui te quitte pour une personne du genre opposé c'est la même chose que quelqu'un de gay qui te quitte pour quelqu'un d'autre du même genre, ils te quittent pour une personne, et si la personne bi te quitte pour avoir une vie d'hétéro normale, c'est pas un problème de bisexualité/pansexualité/whatevs, c'est un problème de refoulement.

En ligne tobis75
Photo
Date 20/09/2017 0:23

jesaispasptn écrit:

Oui c'est du dédain son gif pcq pour être honnête cette façon de faire un raccourci gens attiré par plus d'un genre = plus de risque de voir ailleurs que les autres c'est d'un ridicule.



Je suis compris <3


Je pensais que c'était terminé les bisexuels qui sont "rejetés" par les hétéros ET les homos. A croire que non.
Puis c'est plein de préjugés, de sexismes, surement maladroit vu la plus part des topics que j'ai lu de toi, mais quand même.

jesaispasptn
Photo
Date 20/09/2017 1:51

tobis75 écrit:

Puis c'est plein de préjugés, de sexismes, surement maladroit vu la plus part des topics que j'ai lu de toi, mais quand même.


Ah ouais bordel j'ai pas fais attention à ce passage là

kg écrit:

Vous allez me dire oui mais l'inverse peut être également valable sauf qu'un mec en couple avec une fille, soit madame va jalousement veiller au grain, soit monsieur se l'interdira. Alors que je pense qu'une femme amoureuse ne se laissera nullement impressionné pour "draguer" un mec bi (y compris en couple avec un mec).

Mais cela est également valable pour les femmes bisexuelles, un mec ne se'empêchera pas de draguer une femme bisexuelle même si elle est en couple avec une autre femme.


SÉRIEUSEMENT ???? ça veut dire quoi ça "madame va jalousement veiller au grain" ? que les femmes fliquent plus que les mecs ?? wowow (soit dit-en passant la jalousie maladive c'est pas l'apanage d'une relation avec un(e) bi mais d'une relation avec une des deux personnes qui a besoin de faire un travail sur elle-même si l'autre mérite pas ce comportement (et le mériter ça serait avoir déjà été voir ailleurs/volontairement foutre le doute au partenaire par sadisme ou je sais pas quoi) et clairement être bi ça le mérite pas) "soit monsieur se l'interdira" ???? pourquoi dans une relation hétéro le bi se l'interdirait plus qu'une relation homo ????
"une femme amoureuse ne se laissera nullement impressionnée pour draguer un mec bi", alors draguer quelqu'un en couple, c'est pas être amoureux, c'est avoir de l'irrespect
"Mais cela est également valable pour les femmes bisexuelles, un mec ne se'empêchera pas de draguer une femme bisexuelle même si elle est en couple avec une autre femme.", pareil.
Ca serait pareil encore une fois avec un gars amoureux qui draguerait un autre gars en couple gay, le genre a pas d'importance là-dedans, juste le respect que certains peuvent avoir ou non, et le niveau de sincérité/acceptation de son attirance pour le même genre de la personne qui se fait draguer.


Ah oui et j'oubliais pour ton problème, faut arrêter de voire ça comme une barrière, remplace par, par exemple, il préférait les mecs bruns et t'es blond (exemple hein), est-ce que tu considérerais que tu ferais pas le poids à côté d'un mec brun ? si oui bah écoute too bad, si non, bah c'est pareil, il préfère peut-être les physiques féminins, mais après tout il est aussi attiré par les mecs, et cette préférence pourrait changer qui sait.

kg
Photo
Date 20/09/2017 17:51

jesaispasptn écrit:
kg écrit:

ben oui parce qu'on a beau dire ce qui fait un couple (amour ou pas) c'est quand même la relation sexuelle (ça ne veut pas dire qu'il faut être en couple pour en avoir (de relations sexuelles), mais en principe tout les couples en ont).


Et les asexuels qui tombent amoureux ?

kg écrit:

Je connais plus de bisexuel(le)s qui on quitté leur histoire d'amour du même sexe pour vivre une histoire d'amour avec le sexe opposé.


TU connais, moi perso j'irai pas avec le genre opposé juste pour avoir l'air hétéro et avoir une vie "plus facile", une personne c'est une personne avant ce que sa relation avec elle pourrait apporter comme difficulté.
Les gens qui se mettent plus vers le genre opposé que le même genre, c'est plus du refoulement que de la bisexualité pour moi. Ou le hasard, tout simplement. (mais si tu me dis la majorité des tes connaissances, bah y'a pas que du hasard dedans alors)

Si t'aimes une personne, tu vas pas être plus attiré par d'autres, après c'est p't'être que moi hein, je suis resté sur un crush pas réciproque pendant trois ans sans jamais vraiment être attiré par d'autres, c'est pour dire, être attiré par plus d'un genre ça a rien à voir avec la capacité à résister à la "tentation", j'arrive pas à imaginer comment peut y'avoir des tentations quand t'aimes vraiment quelqu'un d'ailleurs. Après encore une fois peut être que y'a des gens plus allosexuels que d'autres ? idk (dsl pour le terme bizarre dire "sexuel" tout court c bizarre et gênant donc allosexuel, ça veut dire bah tout ce qui est à l'extérieur du spectre asexuel si je me trompe pas ??)

Oui c'est du dédain son gif pcq pour être honnête cette façon de faire un raccourci gens attiré par plus d'un genre = plus de risque de voir ailleurs que les autres c'est d'un ridicule.
Quelqu'un de bi qui te quitte pour une personne du genre opposé c'est la même chose que quelqu'un de gay qui te quitte pour quelqu'un d'autre du même genre, ils te quittent pour une personne, et si la personne bi te quitte pour avoir une vie d'hétéro normale, c'est pas un problème de bisexualité/pansexualité/whatevs, c'est un problème de refoulement.



Mais bon je vais répondre à tes questions. le principe d'un asexuel et de n'être attiré par aucun des deux sexes et n'éprouver que peu de désir sexuel finalement même si certaines vivent des relations "amoureuses"... ce qui est en soit doit être pas simple poir ses personnes et leurs partenaires à moins de vivre un amour platonique.


Je crois que tu m'as mal lu. Je ne dis pas que les bi sortent avec le sexe opposé pour faire "hétéro" comme tu dis, même s'il faut pas se leurrer ça leur sera plus facile (socialement parlant je veux dire). Mais là n'est pas le propos. Car dans ce cas, il peut y avoir aussi des gays qui se forcent avec le sexe opposé (donc finalement bi ou hétéro par contrainte).De plus je n'ai pas parlé de "hasard".

Je ne parles pas de grandes(ou petites) histoire d'amour. Car bien entendu ça sous entendrait que tout les couples (hétéro, homo et bi,...) seraient infidèles. Non je parle de ce qui se passe juste avant, le coup de c½ur si tu préfère, quand tu n'es pas encore en couple et que tu flash et commence à tomber in love. Car avant de te mettre en couple (a moins de se mettre en couple avec le premier venu) tu as une attirance, un coup de foudre et si c'est réciproque, sérieux et durable on peut parler là de couple enfin pour la "norme" hétéro ou gay.

Pour les bi, il y a une différence dans le sens ou il peut y avoir une attirance qui peut changer (changer d'orientation puisque un bi par définition et hétérogay autrement dit attiré par les hommes et les femmes - peut être pas en même temps pour tout le monde je l'accorde - mais d'une certaine façon à un moment donné il cherchera son "opposé" ou son "semblable". Ce qui je l'accorde ne veut pas dire qu'il va y avoir passage à l'acte, tout dépend de la densité de leur couple et de pleins d'autres paramètres.

Mais là aussi on me fait dire ce que je n'ai jamais prononcé. Je n'ai jamais dis que les bi se tapaient tout ce qui bougeaient. J'ai simplement évoqué qu'ils ne peuvent pas être insensible aux charmes des femmes (en parlant des garçons). D'où ma question, n'est ce pas s'embarquer dans une souffrance finalement ?

Ce n'est même pas du sexisme mais plutôt une prédominance pour la norme et une situation hétéronormée. Je vais développer car je pense qu'à moins d'avoir une femme ou un mec très ouvert sur la question, la plupart seront fier/fière d'avoir remis une personne dans le "droit chemin".

Donc oui, franchement je pense qu'une femme qui a une vu sur un mec bisexuel (à moins d'être ouverte d'esprit) et qui sait qu'il est en couple avec un autre mec, elle n'hésitera pas à le draguer. Pourquoi ? Parce que pour elle, une relation avec deux hommes ne peut être sérieuse et basé sur une construction durable (because pas d'enfants, pas de projets de vie famille et toute les choses hétéronormées) alors qu'elle hésiterait peut être un peu plus si elle piquait le mari/copain d'une de ses copines (à moins d'être totalement égocentré et penser qu'à elle).

A la différence, le mec va peut être vouloir proposer un truc à deux femmes ensembles (c'est le fantasme des hétéros, ne l'oublions pas) et s'il est plus fermé évidemment, il essaiera de "sauver" celle qu'il aime d'une relation qu'il jugera dévoyée.

Faite un "sondage" (autour de vous) et vous verrez vite, un homme qui quitterai sa femme pour un autre homme (mais valable aussi pour une femme qui quitterai son mari pour une femme). Ça serait mal vu encore par une grande partie de notre société. Les gens diraient "c'est dégueulasse de faire ça à sa femme/mari pour aller vers une personne du même sexe. Alors que curieusement, un homme qui quitterai son mec pour une femme (ou une femme qui quitterai sa femme pour un homme) curieusement beaucoup de gens ne trouveraient pas ça "dégueulasse" même bien au contraire. Car qu'on le veuille ou pas, on veut être dans la norme.

Là encore tu m'a une fois de plus mal lu quand je disais que ""madame va jalousement veiller au grain" puisque je disais juste le paragraphe en dessous que c'était aussi valable pour les bisexuelles autrement dit "Monsieur, va jalousement veiller au grain". Même si, et c'est un fait, comme je le dis plus haut le fantasme des mecs hétéros c'est de voir deux femmes ensemble et c'est rarement le fantasme de ses dames (à savoir de voir 2 mecs ensembles). C'est juste un fait.

Je pense profondément que le jour ou dans la tête des gens il n'y aura plus de distinction entre homo/bi/hétéro, plus d'hétéronormalisation, alors là oui tout ce que j'aurai dis sera faussé.

Ectom
Photo
Date 20/09/2017 18:03

C'est juste fatigant cette manie de "remettre en cause" notre sexualité à nous les bis, je me suis outé bi il y a à peine 2 mois et je n'ai jamais, au grand jamais, vécu et était la victime d'autant comportements biphobes (oui ça existe)

Donc non si on est bi on tombera amoureux de la personne qu'on aime et on vivra avec elle que soit un homme ou une femme (évidemment avec un homme on ferra face à l'homophobie) mais jamais je quitterai mon mec parce que c'est plus facile d'être avec une femme.

Et donc non en conclusion, sortir avec un bi ne vous ferra pas de mal au final parce que il n'ira pas au final vous quitter avec une femme. S'il vous quitte pour une femme c'est juste qu'il est désormais amoureux d'un femme et plus de vous et non par facilité.

D'ailleurs il est de plus en plus difficile de trouver un partenaire si on est outé bi, je parle ici du nombre de profil sur les appli de rencontre gay avec un petit "bi s'abstenir" et aussi des hétéros qui refuse, surement par ignorance, de sortir avec un/une bi.

Je prie pour qu'un jour la biphobie de la part de la communauté LGBTQ cesse d'exister, et que toutes les discriminations disparaissent

En ligne tobis75
Photo
Date 20/09/2017 18:03

kg écrit:

le fantasme des mecs hétéro c'est de voir deux femmes ensemble et c'est rarement le fantasme de ses dames (à savoir de voir 2 mecs ensembles). C'est juste un fait.




Yaoi wikipédia : Le yaoi (やおい?), aussi appelé boys' love, désigne dans la culture populaire japonaise un genre d'½uvres de fiction centré sur les relations sentimentales et/ou sexuelles entre personnages de sexe masculin. [...]

Bien que centré sur les relations homosexuelles masculines, le yaoi est un genre qui est principalement destiné au public féminin. Il cohabite avec le men's love, un autre genre qui traite de l'homosexualité masculine, cette fois destiné à un public gay.

jesaispasptn
Photo
Date 20/09/2017 18:17

pseudo écrit:

Car dans ce cas, il peut y avoir aussi des gays qui se forcent avec le sexe opposé (donc finalement bi ou hétéro par contrainte).


Oui mais pour les bi c'est plus facile puisqu'on peut aussi être attiré par le genre opposé, mais c'est quand même une sorte de refoulement.

pseudo écrit:

De plus je n'ai pas parlé de "hasard".


Donc pour toi tout tes amis bi se sont mis en couple hétéro par facilité et non pas par hasard ? (ou tu parles d'autre chose ? moi quand je parlais de hasard c'était par rapport au passage où tu parlais de tes amis bis qui finissaient tjrs en couple hétéro)

pseudo écrit:

Pour les bi, il y a une différence dans le sens ou il peut y avoir une attirance qui peut changer (changer d'orientation puisque un bi par définition et hétérogay autrement dit attiré par les hommes et les femmes - peut être pas en même temps pour tout le monde je l'accorde - mais d'une certaine façon à un moment donné il cherchera son "opposé" ou son "semblable".


C'est peut-être pas le cas pour tous, mais non, on est pas hétérogay, on est bi ? Perso, je suis attiré par une personne, le genre c'est un détail, et ça en tout temps, y'a pas de à un moment je suis gay, et au bout d'un moment je deviens hétéro, et si peut-être pour certains c'est le cas, y'a bcp de bi pour qui c'est comme ce que je dis.
Si je suis avec quelqu'un je vais pas me mettre à manquer du genre opposé de cette personne, et y'a plein d'autres bi dans le même cas.

pseudo écrit:

Je n'ai jamais dis que les bi se tapaient tout ce qui bougeaient. J'ai simplement évoqué qu'ils ne peuvent pas être insensible aux charmes des femmes (en parlant des garçons).


J'ai pas dis non plus que tu disais que les bis se tapaient tout ce qui bougeait ? Mais tu ne peux pas nier que tu suggères que les bis céderaient plus facilement à la tentation qu'un gay en couple avec un autre mec, puisque tu sembles considérer que le problème viens de la bisexualité, et non de la capacité de fidélité d'une personne. Un gay en couple pourrait ne pas être insensible aussi aux autres mecs, est-ce que t'as pensé à ça ? C'est exactement la même chose !

pseudo écrit:

Je vais développer car je pense qu'à moins d'avoir une femme ou un mec très ouvert sur la question, la plupart seront fier/fière d'avoir remis une personne dans le "droit chemin".


Ouais mais c'est à la limite de l'homophobie là, et qu'est-ce que ça à avoir avec le cliché de la femme hyper jalouse ?

pseudo écrit:

Là encore tu m'a une fois de plus mal lu quand je disais que ""madame va jalousement veiller au grain" puisque je disais juste le paragraphe en dessous que c'était aussi valable pour les bisexuelles autrement dit "Monsieur, va jalousement veiller au grain".


Où ça ? :

pseudo écrit:

Vous allez me dire oui mais l'inverse peut être également valable sauf qu'un mec en couple avec une fille, soit madame va jalousement veiller au grain, soit monsieur se l'interdira. Alors que je pense qu'une femme amoureuse ne se laissera nullement impressionné pour "draguer" un mec bi (y compris en couple avec un mec).

Mais cela est également valable pour les femmes bisexuelles, un mec ne se'empêchera pas de draguer une femme bisexuelle même si elle est en couple avec une autre femme.



pseudo écrit:

Même si, et c'est un fait, le fantasme des mecs hétéro c'est de voir deux femmes ensemble et c'est rarement le fantasme de ses dames (à savoir de voir 2 mecs ensembles).


Je te contredis sur un truc un peu inutile, mais pas du tout, le yaoi et autre romance gay écrite par des femmes pour des femmes est vachement populaire.

pseudo écrit:

Car qu'on le veuille ou pas, on veut être dans la norme.


Parle pas pour tout le monde merci. Pas la norme hétéronormative en tout cas.

pseudo écrit:

Et donc non en conclusion, sortir avec un bi ne vous ferra pas de mal au final parce que il n'ira pas au final vous quitter avec une femme. S'il vous quitte pour une femme c'est juste qu'il est désormais amoureux d'un femme et plus de vous et non par facilité.


Tout à fait ! C'est la même chose qu'un gay qui quitterait son mec pour un autre mec parce qu'il en est maintenant amoureux !

En ligne tobis75
Photo
Date 20/09/2017 18:26

kg écrit:

un bi par définition et hétérogay



Ah oui j'avais pas vu ça...
Un bi n'est pas un "hétérogay", tout comme une personne trans n'est pas un "hommefemme".

Tu déplores le manque de "distinction entre homo/bi/hétéro" mais tu fais tout le contraire..

Bouclette
Photo
Date 20/09/2017 19:30

kg écrit:

[...]un(e) bisexuel(le) peut tomber amoureux d'une personne du sexe opposé. Hors on peut pas trop lutté contre ça. Je connais plus de bisexuel(le)s qui on quitté leur histoire d'amour du même sexe pour vivre une histoire d'amour avec le sexe opposé.


On ne peut pas lutter contre ça, c'est vrai. Mais il peut autant arriver que la personne bisexuelle tombe amoureuse d'une personne de même sexe, comme l'a dit jesaispasptn.
Quant à ton expérience personnelle, c'est peu probable qu'elle soit représentative de la réalité. Tu ne connais qu'une poignée de personnes, et bien souvent tu n'es témoin que d'une partie de leur vie.
Et puis entre 100% homosexuel et 100% hétéro, il n'y a pas que le 50/50, c'est logique que certains soient un peu plus hétéro par exemple.

jesaispasptn écrit:

Si t'aimes une personne, tu vas pas être plus attiré par d'autres, après c'est p't'être que moi hein, je suis resté sur un crush pas réciproque pendant trois ans sans jamais vraiment être attiré par d'autres, c'est pour dire, être attiré par plus d'un genre ça a rien à voir avec la capacité à résister à la "tentation", j'arrive pas à imaginer comment peut y'avoir des tentations quand t'aimes vraiment quelqu'un d'ailleurs.


Ça peut arriver tout le monde n'a pas la même façon de gérer ça, en général la possibilité d'entretenir plusieurs relations n'est pas envisagée. À cause de ça, je vois des relations avoir des fins tristes alors qu'elles auraient sûrement pu durer, c'est dommage...

jesaispasptn
Photo
Date 20/09/2017 19:37

Bouclette écrit:

Ça peut arriver tout le monde n'a pas la même façon de gérer ça, en général la possibilité d'entretenir plusieurs relations n'est pas envisagée. À cause de ça, je vois des relations avoir des fins tristes alors qu'elles auraient sûrement pu durer, c'est dommage...


Oui c'est vrai, mais c'est pas un problème venant de l'orientation bisexuelle comme semble le penser kg.

Auzyris
Photo
Date 20/09/2017 20:12

J'sais pas moi la j'ai un bi en vue je me pose pas les questions que tu te pose, j'arrive pas à comprendre comment t'en est arrivé à ce genre de questionnement, théoriquement si t'es amoureux, ben t'es amoureux. C'est pas parce que d'un seul coup il va se dire merde c'est mieux vu autour de moi que je sorte avec quelqu'un du sexe opposé qu'il va arrêter d'aimer quelqu'un du même sexe et tomber amoureux de sexe opposé. Enfin après je dis ça, je dis rien, les autres ont déjà dit tout ce qu'il y avait à dire.

Delion
Photo
Date 20/09/2017 20:50

Coucou, oui je pense qu'un bisexuel peut nous faire souffrir, mais autant qu'un gay

kg
Photo
Date 20/09/2017 22:18

Ce qui est surprenant, c'est que dès qu'on évoque le sujet, je suis taxer d'homophobe, de biphobe et tout le reste. Faut pas tout mélanger.

Alors c'est vrai que beaucoup de bi que je connais aurait rêve "devenir ou redevenir hétéro" ça expliquant cela.

Déja les Yaoi même s'il a été destiné initialement aux femmes, rien ne dit qu'il fut un carton parmi les femmes.Et si on étayait plus largement ce phénomène japonais vous auriez constatez que maintenant les yaoi se sont hétérosexualisé notamment face aux critiques au japon d'être accusé d'hétérosexisme et également parce qu'ils ne suscitaient pas finalement beaucoup de passion chez les japonaises hétérosexuelles. Donc le Yaoi a marché principalement grâce à la communauté LGBT du japon, d'Asie et même au-delà. Donc dire que c'est une littérature manga destiné aux femmes (certes oui initialement) mais elle n'y a trouvé que peu de succès et sans la communauté LGBT, elle serait sans doute morte. Donc non, les femmes hétérosexuelles ne sont pas friandes de voir deux mecs ensembles contrairement aux fantasme de leur homologues masculins qui eux sont friand de voir deux femmes ensembles. Là aussi, je ne met pas tout le monde dans le même sac, mais c'est ce qui ressort parmi les différentes enquêtes et ce que l'on voit dans les porno hétéro (même si le porno ne reflète pas la réalité, je le consens bien volontiers).

Là aussi on me prête des raccourcis que je n'ai pas évoqué. Je n'ai jamais dit, un bi va quitter son mec (ou une bi sa nana) pour se mettre avec quelqu'un du sexe opposé par facilité. J'ai juste dit que si (pour un mec bi) une femme lui tournait autour et qu'il n'était pas insensible à son charme, sa vie, son histoire (bref un début de coup de foudre peut-être, un fantasme, que ne sais-je ?) il pourrait être tenté de quitter son mec pour la fille.

Bien évidemment un gay peut quitter son mec pour un autre gay et un hétéro peut quitter sa copine (ou son mec si c'est une fille) pour une autre personne et la souffrance pour la personne larguée reste la même.

Néanmoins, je reviens à mon histoire d'hétéronormalisation. Et là, petite parenthèse, jesaispasptn, je ne parle pas pour moi, ni pour vous, mais pour la majorité de la société constitué en grande partie d'hétéro c'est un fait.

Donc le bisexuel imaginons tombe amoureux de la fille (et il est tout a fait dans son droit) largue son mec (c'est moins cool mais ça arrive), soit ! Mais là ou je veux en venir, c'est que l'entourage du bi (hétéronormé) va l'encourager (au cas ou il est un doute) à quitter son mec pour la femme. Alors qu'en principe l'inverse ne se voit pas beaucoup. Sa famille et ses amis (hétéro) vont faire en sorte que cette relation avec cette fille fonctionne alors que s'il avait été avec un mec la donne aurait été peut-être différente.

Donc certes un mec bi ne quitte pas son mec par facilité (et je ne l'ai jamais évoqué) néanmoins s'il quitte son mec pour une femme, son entourage lui rendra peut être la vie plus facile et ça peut changer pas mal de chose dans une relation car on ne vit pas que d'amour et d'eau fraîche quand on est en couple. Donc, je pense que oui indirectement avec toute ses composantes (et tant que la société n'aura pas accepté toute les formes de sexualité) être en couple avec un bi peut nous amener à souffrir. D'une rupture comme toute les autres, certes, mais aussi parce que peut-être il n'y aura pas forcément le soutien escompté derrière.

Donc contrairement au procès que l'on me fait, ce n'est pas une question d'orientation sexuelle et en aucun cas de biphobie ou d'homophobie. C'est juste que la société étant ce qu'elle est, elle admettra plus facilement qu'un homme retourne avec une femme plutôt que l'inverse. Donc oui pour moi certains gays peuvent souffrir de la double peine, celle de la rupture comme tout couple mais aussi celle de n'avoir aucun soutien derrière.

NaniOkonawareru
Photo
Date 20/09/2017 23:02

juste pour le yaoi : il suffit de jeter un oeil sur internet pour voir que c'est principalement destiné aux filles (ou en tout cas que la plupart des gens qui en lisent sont des filles) ; je l'ai remarqué autant dans mon entourage, que sur internet
d'ailleurs les yaoi reprennent souvent les codes du shoujo (manga destiné aux filles à la base)
et si ça ne suffit pas, il y a des statistiques claires ici  

En ligne tobis75
Photo
Date 20/09/2017 23:42

kg écrit:

Déja les Yaoi même s'il a été destiné initialement aux femmes, rien ne dit qu'il fut un carton parmi les femmes.



Rien ne dit..

kg écrit:

mais elle n'y a trouvé que peu de succès



..mais moi je peux..

kg écrit:

Donc non, les femmes hétérosexuelles ne sont pas friandes de voir deux mecs ensembles



..l'affirmer.

kg écrit:

mais c'est ce qui ressort parmi les différentes enquêtes et ce que l'on voit dans les porno hétéro (même si le porno ne reflète pas la réalité, je le consens bien volontiers).



*réinsert le gif de Bernie Sanders*



kg écrit:

Donc contrairement au procès que l'on me fait, ce n'est pas une question d'orientation sexuelle



Qu'on est con ! On a mal lu, on a cru que c'était dans le titre : "Les bisexuels peuvent-ils nous faire souffrir ?" alors que pas du tout !

jesaispasptn
Photo
Date 21/09/2017 0:29

pseudo écrit:

Alors c'est vrai que beaucoup de bi que je connais n'aurait rêve "devenir ou redevenir hétéro" ça expliquant cela.


RE.FOU.LE.MENT
Pas bisexualité.

pseudo écrit:

Déja les Yaoi même s'il a été destiné initialement aux femmes, rien ne dit qu'il fut un carton parmi les femmes.Et si on étayait plus largement ce phénomène japonais vous auriez constatez que maintenant les yaoi se sont hétérosexualisé notamment face aux critiques au japon d'être accusé d'hétérosexisme et également parce qu'ils ne suscitaient pas finalement beaucoup de passion chez les japonaises hétérosexuelles. Donc le Yaoi a marché principalement grâce à la communauté LGBT du japon, d'Asie et même au-delà. Donc dire que c'est une littérature manga destiné aux femmes (certes oui initialement) mais elle n'y a trouvé que peu de succès et sans la communauté LGBT, elle serait sans doute morte. Donc non, les femmes hétérosexuelles ne sont pas friandes de voir deux mecs ensembles contrairement aux fantasme de leur homologues masculins qui eux sont friand de voir deux femmes ensembles. Là aussi, je ne met pas tout le monde dans le même sac, mais c'est ce qui ressort parmi les différentes enquêtes et ce que l'on voit dans les porno hétéro (même si le porno ne reflète pas la réalité, je le consens bien volontiers).


J'étais un gros avide lecteur de yaoi, et donc je traînais un peu dans cette "communauté", et crois moi, 99% du lectorat sont des filles. :/ Y'a même des critiques dessus chez certains féministes parce que, c'est hétérosexualisé c'est vrai, enfin les clichés et tout (le "soumis" qui ressemble souvent à une fille plate avec une bite), plus le fait que ça fétishiserait les relations gay. Fetish, oui, hors dire qu'un gay fétishise les relations homosexuelles ça a pas de sens, par contre une femme fétishisant les relations gay entre hommes, là oui. Après je dis pas que je suis d'accord, 'fin c'est pas tout blanc tout noir, mais ça montre que OUI le yaoi est populaire chez les femmes. Le lectorat yaoi EST féminin. Toutes les amies que j'ai pu me faire avec cette hobby, ben devine quoi, c'était des filles !
Les mecs sont juste peut-être plus vocale à propos de ça, comme toujours, donc ça donne sans doute l'impression qu'il y a plus de mecs amateurs de porno lesbiens que de filles yaoistes, mais je suis certain que y'a pas un si grand écart que ça.

pseudo écrit:

Je n'ai jamais dit, un bi va quitter son mec (ou une bi sa nana) pour se mettre avec quelqu'un du sexe opposé par facilité.


Excuse moi mais :

pseudo écrit:

tomber amoureux d'un bisexuel ou d'une bisexuelle n'est pas t-il à la longue voué à souffrir ?



pseudo écrit:

J'ai juste dit que si (pour un mec bi) une femme lui tournait autour et qu'il n'était pas insensible à son charme, sa vie, son histoire (bref un début de coup de foudre peut-être, un fantasme, que ne sais-je ?) il pourrait être tenté de quitter son mec pour la fille.


Quelle est la différence avec un gay qui se tournerait vers un autre mec ?

pseudo écrit:

Donc le bisexuel imaginons tombe amoureux de la fille (et il est tout a fait dans son droit) largue son mec (c'est moins cool mais ça arrive), soit ! Mais là ou je veux en venir, c'est que l'entourage du bi (hétéronormé) va l'encourager (au cas ou il est un doute) à quitter son mec pour la femme. Alors qu'en principe l'inverse ne se voit pas beaucoup. Sa famille et ses amis (hétéro) vont faire en sorte que cette relation avec cette fille fonctionne alors que s'il avait été avec un mec la donne aurait été peut-être différente.

Donc certes un mec bi ne quitte pas son mec par facilité (et je ne l'ai jamais évoqué) néanmoins s'il quitte son mec pour une femme, son entourage lui rendra peut être la vie plus facile et ça peut changer pas mal de chose dans une relation car on ne vit pas que d'amour et d'eau fraîche quand on est en couple. Donc, je pense que oui indirectement avec toute ses composantes (et tant que la société n'aura pas accepté toute les formes de sexualité) être en couple avec un bi peut nous amener à souffrir. D'une rupture comme toute les autres, certes, mais aussi parce que peut-être il n'y aura pas forcément le soutien escompté derrière.


C'est (presque) le même résultat qu'un gay qui va se refouler toute sa vie, sauf qu'au moins, le bi peut avoir la chance de bien le vivre si le hasard fait bien les choses.
Sauf qu'un bi qui s'assume et qui fait passer son bonheur avant celui des autres (enfin, le bonheur des autres qui reposerait sur le contrôle de la vie d'autrui) et pense qu'il est tout à fait en droit d'avoir l'orientation qu'il a, ben l'influence des autres autour ne va pas affecter ses relations. Faut arrêter de croire que le monde entier accepte la société hétéronormé, et c'est de moins en moins le cas en plus. Donc certes, tu trouveras des bi refoulés, mais aussi des gens qui ont aucune intention de se fondre dans le moule de la société.

pseudo écrit:

Donc contrairement au procès que l'on me fait, ce n'est pas une question d'orientation sexuelle et en aucun cas de biphobie ou d'homophobie.


Et bien tes premiers postes sont très très mal formulés.

pseudo écrit:

C'est juste que la société étant ce qu'elle est, elle admettra plus facilement qu'un homme retourne avec une femme plutôt que l'inverse. Donc oui pour moi certains gays peuvent souffrir de la double peine, celle de la rupture comme tout couple mais aussi celle de n'avoir aucun soutien derrière.


La bisexualité n'a rien à voir là-dedans !
Un gay autant refoulé que le portrait du bisexuel qui finirait dans un couple hétéro parce que poussé par son entourage (donc un peu refoulé), ça aurait le même résultat, sauf que les gays ont moins de chance de vivre heureux dans le refoulement, mais pour la personne qui se fait quitter parce que l'autre n'assume pas, c'est le même résultat ! La bisexualité n'a rien à voir là-dedans !
Un gay qui est quitté par son copain gay qui ne s'assumerait lui aussi n'aurait aucun soutien derrière ! C'est pas la bisexualité le problème, c'est la façon dont la personne s'assume ou pas, à quel point il peut mettre sa "nature" de côté pour satisfaire les attentes égoïstes des autres ! Les bi ont juste probablement plus de chance de vivre bien qu'un gay qui se forcerait à aller avec une femme.

kg
Photo
Date 21/09/2017 2:00

NaniOkonawareru écrit:

juste pour le yaoi : il suffit de jeter un oeil sur internet pour voir que c'est principalement destiné aux filles (ou en tout cas que la plupart des gens qui en lisent sont des filles) ; je l'ai remarqué autant dans mon entourage, que sur internet
d'ailleurs les yaoi reprennent souvent les codes du shoujo (manga destiné aux filles à la base)
et si ça ne suffit pas, il y a des statistiques claires ici  



Puisque tu site wikipedia, c'est sur même Wikipedia qu'ils disent que les Yaoi finissent par intéresser essentiellement que des LGBT et il précise que Kurihara Chiyo, un des auteurs de Yaoi délaissent les amours homosexuels dans ses magazines pour les transformer en amour hétérosexuel.Puis généralement les personnages des Yaoi ont des traits du visage très féminins. Mais bref une chose est de lire de la fiction, une autre chose et la réalité. Et désolé mais les femmes ne fantasment pas sur deux mecs qui couchent ensembles.

Sauf qu'un gay refoulé comme tu dis, je pense pas qu'il rendrait sa femme très heureuse (sexuellement parlant) ou alors il se forcerait ? Parce qu'en principe, si on est gay on n'aime pas le corps féminin - je n'ai pas dit que les gays n'aimaient pas les femmes, nuances - ils n'aiment et ne sont pas attiré pas les parties intimes de la femme.

Alors un gay dans le meilleur des cas, sa famille a pu se faire une raison définitive que son gars n'ira jamais avec une femme. Si la famille est ouverte d'esprit sur cette question, ils soutiendront sont fils qu'il soit en couple ou pas.

Dans le cas du bi, il y a toujours pour les parents l'espoir plus ou moins déclaré que leur fils finisse par choisir une femme (foyer, famille, enfants, petits-enfants). Même les plus tolérants des parents préférera que son fils ou sa fille devienne ou redevienne hétéro que bi ou homo. La plupart de ses même parents tolérant acceptent leur fils ou fille comme il/elle est.

D'ailleurs le mot tolérance (que je trouve ce mot laid) prend tout son sens. "Je tolère que..." sous entendu on aurait préféré autrement mais on fait avec. On voit bien qu'il y a encore du chemin à parcourir. Pourquoi "tolérer", "accepter" ? dirions-nous la même chose des hétéros ? D'ailleurs vous-même, nous-même on se le dit, j'accepte mon homosexualité. Un hétéro ne dis jamais ça, il ne dis jamais "j'accepte mon hétérosexualité", cela prouve qu'inconsciemment nous voyons encore l'homosexualité, la bisexualité,... comme quelque chose qui ne devrait pas être.

En ligne tobis75
Photo
Date 21/09/2017 3:43

kg écrit:

Et désolé mais les femmes ne fantasment pas sur deux mecs qui couchent ensembles.



Heureusement que tu es une femme, entourée de copine afin de faire de ton cas une généralité, ainsi qu'une statisticienne de renom pour affirmer de telles choses.

kg écrit:

Alors un gay dans le meilleur des cas, sa famille a pu se faire une raison définitive que son gars n'ira jamais avec une femme.



Dans le meilleur des cas sa famille n'a pas a se faire une raison puisque sa famille n'attendait rien de la sexualité de leur enfant.

kg écrit:

Dans le cas du bi, il y a toujours pour les parents l'espoir plus ou moins déclaré que leur fils finisse par choisir une femme



Parce que c'est vrai que c'est l'info la plus importante. "Papa, Maman, bon bah voila, je vous présente... Mon copain ... MAIS JE SUIS BI HEIN".

kg écrit:

Même les plus tolérants des parents préférera que son fils ou sa fille devienne ou redevienne hétéro que bi ou homo.



Heureusement que tu es le parent le plus tolérant pour nous affirmer ce genre de choses.

Non.

kg écrit:

Un hétéro ne dis jamais ça, il ne dis jamais "j'accepte mon hétérosexualité", cela prouve qu'inconsciemment nous voyons encore l'homosexualité, la bisexualité,... comme quelque chose qui ne devrait pas être.



Ou alors c'est juste une question d'habitude mais dire "qqc qui ne devrait pas être" c'est encore que tu as pov biaisé.

Un homme qui perd ses cheveux et que ça stresse va dire qu'il "accepte" cette chute. Comme qqc qui ne devrait pas être ? Non, la majorité des hommes sont voués à perdre leurs cheveux, et ce n'est absolument pas un signe de mauvaise santé.
Pourquoi on parle d'acceptation ? Parce qu'on a eu l'habitude d'avoir de cheveux. La question sociale vient ensuite, mais encore une fois elle tient surtout sur une question d'habitude.

L'homosexualité, bisexualité ou autre c'est pareil. On "s'accepte" parce qu'on a plutôt été entouré d'hétéro. Et pour beaucoup de personnes c'est tout. Pas de questionnement sur sa "normalité", pas de tiraillement psychologique. Rien de mal.

Et pire, des jeunes ne passent même pas par cette étape, je pense aux familles avec un membre ou des amis LGBT proches et dont le "sujet" est tout a fait quelconque.

jesaispasptn
Photo
Date 21/09/2017 3:52

kg écrit:

Et désolé mais les femmes ne fantasment pas sur deux mecs qui couchent ensembles.


mais bordel au lieu d'aller voire wikipedia juste va dans les communautés yaoi !! Y'a QUE des filles. ptn moi j'ai pas une vision wikipedia mais j'ai traîné dedans pendant des années alors je sais ce que je dis.
En plus tu cites un auteur sur combien ?? des milliers tiens ! j'ai même pas trouvé cette auteur en plus.

kg écrit:

Sauf qu'un gay refoulé comme tu dis, je pense pas qu'il rendrait sa femme très heureuse (sexuellement parlant) ou alors il se forcerait ? Parce qu'en principe, si on est gay on n'aime pas le corps féminin - je n'ai pas dit que les gays n'aimaient pas les femmes, nuances - ils n'aiment et ne sont pas attiré pas les parties intimes de la femme.


Oui et donc ? Ca empêche pas certains de se mettre des ½illères jusqu'à je sais pas quel âge.

kg écrit:

Alors un gay dans le meilleur des cas, sa famille a pu se faire une raison définitive que son gars n'ira jamais avec une femme. Si la famille est ouverte d'esprit sur cette question, ils soutiendront sont fils qu'il soit en couple ou pas.

Dans le cas du bi, il y a toujours pour les parents l'espoir plus ou moins déclaré que leur fils finisse par choisir une femme (foyer, famille, enfants, petits-enfants). Même les plus tolérants des parents préférera que son fils ou sa fille devienne ou redevienne hétéro que bi ou homo. La plupart de ses même parents tolérant acceptent leur fils ou fille comme il/elle est.


Je le répète, pas tout le monde ne vas aller mettre à mal son propre bonheur pour le caprice de certains, oui, des parents qui veulent un enfant hétéro et des petits enfants au dépit des choix de leur enfant, je considère ça comme un caprice.

kg écrit:

D'ailleurs le mot tolérance (que je trouve ce mot laid) prend tout son sens. "Je tolère que..." sous entendu on aurait préféré autrement mais on fait avec. On voit bien qu'il y a encore du chemin à parcourir. Pourquoi "tolérer", "accepter" ? dirions-nous la même chose des hétéros ? D'ailleurs vous-même, nous-même on se le dit, j'accepte mon homosexualité. Un hétéro ne dis jamais ça, il ne dis jamais "j'accepte mon hétérosexualité", cela prouve qu'inconsciemment nous voyons encore l'homosexualité, la bisexualité,... comme quelque chose qui ne devrait pas être.


Bah non, accepter, ça peut juste vouloir dire, "je me refoule pas". "Tolérer" ça a peut être un fond douteux, mais "accepter", c'est un terme très neutre.

tobis75 écrit:
kg écrit:

Alors un gay dans le meilleur des cas, sa famille a pu se faire une raison définitive que son gars n'ira jamais avec une femme.



Dans le meilleur des cas sa famille n'a pas a se faire une raison puisque sa famille n'attendait rien de la sexualité de leur enfant.


En plus ! Attendre des petits enfants et une hétérosexualité de son enfant c'est hyper égoïste et malsain.

 
117 messages - Page 1 sur 6 

Poster une réponse


Relatif : Les bisexuels peuvent-ils nous faire souffrir ?

Seule à trouver ce fait étrange ?
par Julie4ee le 11/06/2011 15:58 - Lu 658 fois
c'est bien un site de rencontre gay, mais étant donné que les transgenres et les bisexuels sont présents, peut etre que deux bisexuels peuvent sortir ensemble et avoir une...
J'ai couché avec un mec de 32 ans, aui a une copine ...
par captain_wr le 06/10/2014 21:47 - Lu 1316 fois
[contenu modéré] modération (needle) : propos pouvant heurter la sensibilité des bisexuels. tes plaisanteries peuvent te paraître innocentes alors qu'elles peuvent en blesser...
pourquoi est-ce si difficile
par le 25/11/2010 7:24 - Lu 191 fois
moi je préfère rester seul car avec l'amour on finit toujours par souffrir , pourquoi chercher quelque chose qui vas à la fin nous faire souffrir ....
Où sont les lesbienne? Aide
par cherriescoke le 22/06/2010 18:50 - Lu 686 fois
de toutes façons, je pense que nous naissons tous bisexuels et que ce sont nos parents et la société qui nous poussent à croire que nous devons nous contenter...
Le coup du "je tiens à toi"
par xroad le 27/01/2017 19:09 - Lu 349 fois
l'amour au sens large du terme en 2017 est vraiment mystérieux ...tu peux préciser ?les plans cul peuvent être agréable comme ils peuvent faire souffrir...

Infos et prévention

Videos

  La masculinité des femmes
Ajouté le 05/03/08
Affichée 1389017 fois
3 votes, 5/5
  Oil, Smoke & Mirrors
Ajouté le 14/08/07
Affichée 1383860 fois
4 votes, 4/5
  Spot Irlandais contre l'homophobie lycéenne
Ajouté le 29/10/11
Affichée 1313051 fois
14 votes, 5/5
  ZaGonCourts - Le Pli.
Ajouté le 29/04/11
Affichée 1382123 fois
96 votes, 4/5
  "Egalité"
Ajouté le 04/03/12
Affichée 1281683 fois
19 votes, 5/5