Je n'en peux plus de souffrir

tom877
Photo
Date 05/09/2017 23:11

Bonjour,

Je viens ici parce que je n'ai personne à qui me confier et que je n'en peux plus de ma situation.

J'ai réalisé que j'étais gay assez tôt vers 11 ans. A cette époque je me voyais dans le future avoir une vie avec une famille etc. Au début, j'étais anéantie parce que je ne voyais aucune autre personne gay autour de moi et je me suis rapidement sentie très triste.

Assez rapidement, je me suis demandé si j'allais trouver quelqu'un qui m'aimer et je suis devenu très triste.
A l'age de 13 ans je pensais souvent à me suicider mais je me suis ravisé en me disant que mon future pouvait être meilleur, après tout je ne connaissais encore rien de la vie. Je me suis alors totalement focalisé sur mes études.

Au lycée, j'ai continué cette image de l'élève parfait en oubliant totalement l'envie d'une relation sentimentale. Sauf qu'en terminal je suis tombé amoureux d'un mec de ma classe qui lui aussi était gay. Après avoir sympathisé toute l'année, je lui ai avoué mes sentiments qui ne partageaient pas. Bizarrement je n'étais pas vraiment triste j'avais encore beaucoup de projets.

Je suis allé en classe préparatoire où mon image d'excellent d'élève a été détruite, je suis tombé amoureux d'un homme que je voyais presque tout les jours. Cette homme avait une femme donc je savais qu'il n'y avait aucun espoir mais il m'était impossible de passé à autre chose. Cette année a été extrêmement difficile mais j'avais encore l'espoir d'une vie meilleur en école d'ingé.

Arrivé en école, je suis retombé amoureux d'un mec puis j'ai appris qu'il était en couple. Et là je suis détruit. Non pas à cause de lui mais parce que d'un coup je me rends compte que ma situation ne s'ameliora jamais.

Etre homosexuel est la pire chose qui m'est arrivé. Lorsque je rencontre une homme qui me plaît les chances qu'il soit hétérosexuel sont infimes et je suis souvent déçu. La plupart des gays que je rencontre sont souvent efféminés or je voudrais juste un simple mec et cela semble impossible à trouver vu le nombre de gay

A ce jour je pense constamment à me suicider, ça fait dix ans que je suis malheureux que je cache cette tristesse dans mes études. Je suis à bout de souffle, j'en ai marre de souffrir, d'avoir l'impression que je ne pourrais jamais trouver quelqu'un qui me plaise. La seule chose qui m'empêche de me suicider sont mes parents, je ne veux pas les faire souffrir.

Or la souffrance que je ressens aujourd'hui est trop forte, je crois que je ne pourrais plus vivre pour eux encore longtemps. Je me sens perdu, seul, sans espoir, des rêves brisés.

NaniOkonawareru
Photo
Date 06/09/2017 0:02

Salut !
Est-ce que tu as essayé des méthodes utilisant un média internet ? C'est probablement le moyen le plus efficace de nouer des relations avec des gens LGBT, et à fortiori de trouver quelqu'un avec qui il pourrait y avoir une relation amoureuse réciproque. Je sais que ce n'est pas glamour de ne pas se rencontrer sur un coup de foudre ; mais si tu en es arrivé à ce point, il vaut mieux tenter plutôt que rien ?
Dans tous les cas, les relations peuvent arriver à tout moment, mais il faut les provoquer un peu. Aller en boîte gay ou gay-friendly, traîner sur les applis de rencontre... Si on s'y prend bien, cela peut apporter de belles relations (à condition de faire attention à soi).
Mais si tu parviens déjà à te créer un environnement avec quelques gens LGBT, tu te sentiras probablement beaucoup moins seul. Pourquoi ne pas aller à un meet ? (il y en a très peu ici, mais tu trouveras probablement quelques meets sur  )
Voilà j'ai exposé quelques solutions pour trouver des gens LGBT autour de toi, qui passent surtout par internet (mais pourquoi se priver de ce merveilleux outil qui permet d'être mis en relation avec les gens qui nous ressemblent lorsqu'on se sent seul ?)

Et un conseil, aussi : le jour où quelqu'un qui te plaît répond positif à ta demande, ne t'accroche pas à lui comme une huître sur un rocher, ça risque probablement de l'effrayer (même si tu en as très envie). Garde toujours de l'autonomie (enfin c'est un conseil, tu en fais ce que tu veux).

J'espère que je t'ai un peu aidé, bonne chance ! Essaie ce que je t'ai dit si tu ne l'as pas déjà fait
(si tu veux tu peux parler par message privé avec moi, je suis prêt à aider & écouter du mieux que je peux)

Teiresias
Photo
Date 06/09/2017 7:03

tom877 écrit:

Etre homosexuel est la pire chose qui m'est arrivé. Lorsque je rencontre une homme qui me plaît les chances qu'il soit [homosexuel] sont infimes et je suis souvent déçu.



Je compatis : tout le désespoir de mon adolescence est dans cette phrase. L'aiguille dans la meule de foin. Mais ce problème est celui de toutes les aiguilles, aussi ont-elles tendance à se chercher les unes les autres, c'est-à-dire qu'elles te cherchent aussi ; disons, en gros, que ton problème est surtout de trouver la meule où les aiguilles se concentrent.
-- Bars, bars dansants, boîtes LGBT
-- Sites et applis de rencontres (Tinder, Grinder, Planetromeo, Okcupid)
-- Meetings organisés par différents forums, comme le dit NaniOkonawereru : Zag est un peu mort, mais tu peux aller voir sur Betolerant et sur Et-alors.net
-- Associations (elles sont nombreuses)
-- Soirées organisées par telle association ou tel établissement, et ouvertes à tous
-- Soirées organisées par une personne LGBT (je ne parle que d'expérience, mais il me semble rare qu'une telle personne n'en connaisse pas d'autres ; aussi je te conseille de te rapprocher des rares personnes que tu connais, même si elles ne t'attirent pas sexuellement)
-- Gay Pride
-- Facs de lettres
-- Paris

Je te conseille de privilégier les choses qui permettent de rencontrer des groupes et de se faire des amis : en gros, les meetings et les assos. Et-alors en organise fréquemment. Cela te permettrait de rompre avec l'isolement, ce que ne permettent pas de faire les sites et applis consacrés aux rencontres en tête-à-tête. Ta représentation des gays bénéficierait en outre d'un gros ravalement de façade. Il ne s'agit pas d'intégrer la "communauté gay", qui n'est qu'une abstraction, mais d'avoir quelques connaissances, voire ta petite communauté de l'Anneau à toi, afin de rencontrer les amis d'amis et d'avoir des gens avec qui sortir et parler. C'est, ce me semble, ce qu'il y a de plus urgent.

tom877 écrit:

La plupart des gays que je rencontre sont souvent efféminés or je voudrais juste un simple mec et cela semble impossible à trouver vu le nombre de gay



Des gays susceptibles d'être pris pour des hétérosexuels, il y en a, et pas qu'un peu. Et puis les goûts et les couleurs, ça évolue, sois-en certain.
Note : les gens efféminés sont aussi de simples mecs.

tom877 écrit:


A ce jour je pense constamment à me suicider, ça fait dix ans que je suis malheureux que je cache cette tristesse dans mes études. Je suis à bout de souffle, j'en ai marre de souffrir, d'avoir l'impression que je ne pourrais jamais trouver quelqu'un qui me plaise. La seule chose qui m'empêche de me suicider sont mes parents, je ne veux pas les faire souffrir.



En as-tu parlé à ton médecin ?
Avis non certifié : ce serait quand même un peu bêbête de tout lâcher pour ça. L'amour est une drogue puissante, mais les relations amoureuses ne conduisent pas nécessairement au bonheur.

Bouclette
Photo
Date 06/09/2017 20:40

Je pense qu'on est nombreux à avoir été dans ta situation. Pour ma part, le truc qui m'a sauvé c'est de m'être fait des amis LGBT. Avant ça, j'ai longtemps été sans connaître la moindre personne homosexuelle de près ou de loin. Du coup, malgré le fait d'être très bien entouré niveau amis, d'avoir des passions prenantes et tout, plus le temps passait et plus je me sentais vide et seul. Le jour où j'ai commencé à fréquenter des gays et des lesbiennes ça a vraiment tout changé, d'un seul coup je me suis senti un peu plus complet.

En fait je vais pas dire grand chose de plus que Nani et Teiresias. Utilise les moyens qui te conviennent (dont internet, mais t'as déjà commencé vu que t'es venu poster ici) pour rencontrer des gens. Je radote un peu mais je pense qu'on ne peut pas vraiment se passer d'une certaine dose de communautarisme LGBT.

hugobossu
Photo
Date 06/09/2017 21:35

Ah c'est marrant ! Moi c'est un peu pareil.

J'ai peut-être la solution...

DEVIENS UNE DRAG QUEEN !



PS : le truc, c'est que t'as rien à perdre, puis on finira tous mort tôt ou tard, donc même si t'as l'impression que ta vie est nulle, baaah, rattache toi à des trucs que t'aimes bien. La musique, les jeux, la bouffe, ... ?

PS2 : les chats, ou autres, c'est bien.

manumanu38
Photo
Date 07/09/2017 2:09

salut,
courage!
le fait que tu connaisses que des gays effeminés montre que tu n'en connais pas beaucoup
je confirme lieux association soirée lgbt,
je connais trop bien les envies suicidaires, je ne'ai pas de solution magique,
mais je sais que rester seul ce n'est pas une solution
et puis.....
putain t'es jeune va faire la fete, rencontre du monde, il ne te plaise pas, et alors? ils ont des potes et des potes de potes,
et puis avoir de "vrai" potes c'est aussi important qu'etre en couple, eux ils seront là après une rupture,
et peut etre tu te trompes en pensant que ton problème est d'etre gay,
je connais des hétéros qui ont le meme problème, le problème n'est pas forcement d'etre gay ou hetero, mais si on va pas a la rencontre du monde le monde ne vient pas à nous
je sais que c'est difficile mais cherche et ne t'arretes pas à la 1ère deception, et surtout amuses toi!!!!
moi c'est un pote qui m'a aidé à sortir de ma depression....il m'a carrement gueulé dessus, me montrant comment je m'etais renfermé à me plaindre tout le temps reelement chercher de solutions, ne pensant plus qu'a mes problèmes et donc...à moi!
s'oublié un peu et se tourné reelement vers les autres sans arrière pensé ça fait du bien!
voilà j'ai peut etre dit que des conneries je ne sais pas je ne te connais pas,
mais je t'envoie un gros calinous, allez sourit!!

Teiresias
Photo
Date 07/09/2017 16:43

manumanu38 écrit:

le fait que tu connaisses que des gays effeminés montre que tu n'en connais pas beauco



J'ai tilté sur le même truc.

manumanu38 écrit:

et puis avoir de "vrai" potes c'est aussi important qu'etre en couple, eux ils seront là après une rupture,



Ben ouais ! C'est étonnant, la persistance de toutes ces illusions sur l'amour, à notre époque. L'amour, c'est fait pour éprouver des sensations fortes. Mais en faire l'ingrédient fondamental du bonheur, c'est un peu risqué.

manumanu38 écrit:

et peut etre tu te trompes en pensant que ton problème est d'etre gay,



Sans doute en partie, mais pas entièrement. Les chiffres sur le suicide des homos, tout ça...

manumanu38 écrit:

moi c'est un pote qui m'a aidé à sortir de ma depression....il m'a carrement gueulé dessus, me montrant comment je m'etais renfermé à me plaindre tout le temps reelement chercher de solutions, ne pensant plus qu'a mes problèmes et donc...à moi!



Bravo. M'enfin, généralement, la base de la dépression, c'est qu'il ne suffit pas de se dire qu'on va se bouger le cul pour s'en sortir, un des symptômes de la maladie étant précisément la perte de la volonté.

manumanu38 écrit:

s'oublié un peu et se tourné reelement vers les autres sans arrière pensé ça fait du bien!



M'enfin, s'il n'y a personne vers qui se tourner... Il me semble que le problème de notre héros est davantage son isolement actuel que sa sociabilité et son goût de la rencontre. J'espère que nos conseils l'inspireront.

Teiresias
Photo
Date 07/09/2017 16:51

Bon, solution concrète : on organise un meeting pour rencontrer tom877 ? (En espérant qu'il vive à Paris.)

Bouclette
Photo
Date 07/09/2017 19:15

Il habite à Nice, c'est juste un peu au sud de Paris

mais oué faudrait refaire des meets.

Teiresias
Photo
Date 07/09/2017 19:57

Ah oui, la lointaine banlieue quoi.

Anonyme
Photo
Date 08/09/2017 0:15

Ecoute garçon. Je vais avoir 20 ans dans moins de 3 semaines sans n'avoir jamais eu de mecs de toute ma vie. Je n'ai eu aucune relation amoureuse. A un moment, je souffrais de dépendance affective et donc j'enchaînais les targets/crushs et à chaque fois ça ne marchait pas, je souffrais de plus en plus. Je ne savais jamais pourquoi. Pourtant, on me dit souvent que j'ai une belle personnalité, une intelligence peu commune et que je suis mignon. Mais le problème ne vient pas forcément de toi.
A un moment, j'ai arrêté de chercher car visiblement, je m'enfermais dans une spirale en me disant: '' Je ne suis rien sans un mec '', '' je ne peux pas vivre ma vie sans un mec '', '' j'ai besoin d'affection, d'amour ''.
(surtout que j'ai très peur de finir ma vie seul).

Depuis janvier dernier, tout va pour le mieux. J'ai compris ce qu'il n'allait pas. Je m'acceptais pas tel que je suis, pas mon homosexualité mais ce que je suis en tant que personne. J'ai appris à m'aimer, à avoir confiance en moi. Ceci est très important pour quiconque l'estime de soi.

Comment veut-tu que quelqu'un t'aime si tu n'es pas fichu de t'aimer toi-même ?

Pour te dire, apprend à être seul, apprend à aimer être seul de temps de temps. Sors avec tes ami(e)s, profite de la vie. Tu as 23 ans, c'est le début de ta vie. Ne t'enquiquine pas avec les problèmes amoureux, on m'a toujours dit que l'amour vient quand on s'y attend le moins. Personnellement, j'y crois et je n'attends plus rien de qui que ce soit. En attendant plus rien de quiconque, c'est impossible d'avoir de la déception. *

Pourtant, j'ai connu des amis gays qui ont eu des relations amoureuses et tous m'ont dit à peu près ceci: C'est tellement bête d'avoir des relations amoureuses alors que j'étais jeune. Car finalement, ton adolescence et ta jeunesse, tu en profites pas tellement.

Tiens bon !

Mid
Photo
Date 08/09/2017 18:33

Feals écrit:

Ecoute garçon.


Euh ? Il me semble qu'on dit ça quand on est plus âgé que son interlocuteur ?

Ralala, ces jeunes qui prennent trop la confiance !




PS : Sinon je plussoie ce que Feals a dit.

Teiresias
Photo
Date 08/09/2017 19:31

Feals écrit:

C'est tellement bête d'avoir des relations amoureuses alors que j'étais jeune. Car finalement, ton adolescence et ta jeunesse, tu en profites pas tellement.



Ah ? Pourquoi ?

Anonyme
Photo
Date 09/09/2017 16:37

Teiresias écrit:
Feals écrit:

C'est tellement bête d'avoir des relations amoureuses alors que j'étais jeune. Car finalement, ton adolescence et ta jeunesse, tu en profites pas tellement.



Ah ? Pourquoi ?



'' Pourtant, j'ai connu des amis gays qui ont eu des relations amoureuses et tous m'ont dit à peu près ceci ''
Ce n'est pas moi, roh :v

Teiresias
Photo
Date 09/09/2017 17:49

D'accord, mais quels sont leurs arguments ?

dydy85000
Photo
Date 22/09/2017 20:59

Bon je ne sais pas si je pourrai être d'une grande aide ! Mais je te comprends vu que je vis la même chose que toi (mis-à-part les études xD). Bon c'est compliqué c'est certains ! Quand tu commence à avoir un crush tu te dis que peut-être celui-ci est gay et t'aime bien du coup tu commences à t'imaginer à un avenir avec lui et du coup ça fait encore plus mal !

Dis-toi qu'un moment ou un autre ça va arriver ! Tu va finir par trouver quelqu'un et qui vivra verra ! Bon ok la peur de finir seul fait très mal ! Mais dis-toi que ce n'est pas en mourant que tu va trouver quelqu'un ! Au contraire, dis-toi que c'est une raison de plus de rester en vie ! Même si c'est compliqué de voir des couples partout !

Au final, en plus des autres conseils, je peux te proposer de calmer ta frustration, ta tristesse. Peut-être en écrivant ce que tu as sur le c½ur sur une feuille à papier. Ou peut-être en regardant des séries où un couple peut te plaire et des personnages auxquels tu t'assimile. Bon cette dernière n'est pas la meilleure des idées car au final tu risques de t'enfermer dans une bulle mais on peut s'en sortir !

En tout cas bonne chance ! Si tu as besoin de parler n'hésite pas ! On peut très bien s'entre-aider entre célibataires de toujours xD

 
16 messages - Page 1 sur 1 

Une seule page de résultat.

Poster une réponse


Relatif : Je n'en peux plus de souffrir

Suis-je le seul à n'avoir jamais connu l'amour réciproque ?
par JeTaimeDeja le 29/07/2012 10:19 - Lu 869 fois
je crois que j'ai un coté maso ... et que ... je préfère : aimer davantage que l'on ne m'aime ! comme ca ... je souffre, mais je ne fais pas souffrir. parce que tu ne peux te forcer...
Amour, amour
par Maximal le 30/03/2008 12:53 - Lu 140 fois
je n'ai pas dit que tu l'avais dit. ;) pour être plus clair, l'amour ne fait pas souffrir. mais c'est un prétexte à souffrir davantage, oui. comme à peu...
L'amour véritable existe-t-il encore ?
par DylanB77 le 08/07/2012 3:55 - Lu 1076 fois
"en revanche, je peux te dire que le peu d'amour que j'ai connu avec qqun m'a énormément fait souffrir." pareil. déjà que l'amour en soit peut faire souffrir, j'imagine même...
Ma mère ou vous je sais pas qui croire...
par Souterrain le 30/09/2014 20:20 - Lu 1228 fois
un cheval ne peux pas se transformer en chien ! un gay ne peux pas se transformer en hétéro ! la comparaison est nulle mais voila, tu es ce que tu es. ce n'est pas à toi de changer mais...
Existe-t-il un seuil?
par x-tra-smooth le 10/04/2012 23:01 - Lu 263 fois
attention, ne pas prendre trop de risque pour éviter de souffrir peux au final faire louper de bonnes expériences !! on a rien sans rien, ce n'est pas en ce cachant derrière sa carapace...

Infos et prévention

Videos

  Les paradoxes de notre époque
Ajouté le 23/03/12
Affichée 1261530 fois
51 votes, 5/5
  2/2 Dieu aime-t-il l'homosexualité ? 2/2
Ajouté le 22/07/11
Affichée 1327489 fois
1 votes, 5/5
  Can you pay attention to my hands mister? Peux-tu faire attention à mes mains, Monsieur ?
Ajouté le 08/08/11
Affichée 1335417 fois
53 votes, 5/5