Les préjugés dans la Musique (Interview...

  Musique

Le monde est depuis longtemps source de discriminations et de préjugés. Trop souvent des communautés ou des hommes sont mis de côté à cause de ...

 

''Les couples imaginaires" : l'oeuvre...

  Actualités

Installée à Toulouse, l'exposition d'Olivier Ciappa " Les Couples Imaginaires" a été vandalisée à 2 reprises. Après les violences physiques,...

 

Jusqu'où le refoulement peut aller.

edig
Photo
Date 01/08/2017 15:54

Si j'écrit sur ce forum, c'est pour partager une période tumultueuse de ma vie. J'ai toujours bien vécu mon homosexualité étant caché aux yeux des autres malgré quelques soupçons, mais jamais de force majeur. Je suis quelqu'un de très introspectif et un éternel angoissé mais ma jovialité et mon aspect neutre masque pas mal mes craintes.
Tout semblais me sourire dans la vie, j'allais enfin pouvoir vivre la vie que je voulais: Faire des études qui me passionnent, terminer l'hypocrisie avec les gens que je n'aime pas et enfin sortir de ma zone de confort pour faire ce qui me plaît. Mais voilà, mon troisième sens me l'avait avertit: "tout se sait", je le pressentais. Les regards désemparé et haineux se fixait sur moi, j'entendais les messe basses et les moqueries des gens derrière mon dos, c'est à partir de là que j'ai su qu'ils savaient tout. Je ne savais pas que la vérité allait éclaté si rapidement, mais j'y étais préparé. J'ai honte d'en parler, mais derrière mon air équilibré, juste et correct, je visionnais des films érotiques gay dont j'en suis pas du tout fier. Ils avaient tout sur moi, une meuf de ma classe m'a piraté et a découvert toutes ces choses compromettantes sur mon telephone, il faut savoir que je suis quelqu'un de très observateur et que quand il se passe quelque chose derrière moi, je le devine rapidement, personne n'est venu m'en informer.
Cette expérience a été un tournant dans ma vie et c'est le cas de le dire, c'était après la faim ou encore la torture, la pire chose que je pouvais vivre. Et pourtant, je suis toujours en vie mais j'ai due traverser plusieurs phases avant de me rendre à l'évidence: Premièrement, celle du déni, (ça a duré deux jours) j'ai réussi à me convaincre que ce n'étais pas moi et je me rendais fou en inventant un mensonge tout sauf crédible et d'autre part une conscience religieuse s'est élevé en moi. Deuxièmement, celle de la victimisation, il faut savoir que la situation était assez paradoxale, tout le monde était au courant mais personne avait le cran de m'en parler sûrement par gène ou par dégoût, leur comportement avaient changé vis-à-vis de moi, je m'appuyait donc sur ça pour les snober et ignorer certain, c'était une manière pour moi de me protéger et de me sentir supérieur, j'avais aussi une fausse haute estime de moi-même, à ce moment-là. Et puis troisièmement, celle de l'évidence, j'ai commencé à accepter le fait qu'ils le savent et que cette situation est irréversible, j'ai donc poursuivit ma vie comme si rien ne c'était passé en me complaisant à vivre dans le mensonge.
Désormais en vacances, je n'ai pas l'esprit tranquil, la question crucial qu'est mon homosexualité ne peut être occulté. Cette histoire m'a obligé à regarder la vérité en face. Depuis je m'intéresse à ce qu'est réellement être gay au-delà de tout cliché sans fréquenter les milieux gays.
J'aimerais savoir ce que vous pensez de cette expérience, du coup? Est-ce que cela vous parle, vous rappelle une autre expérience? Je prend aussi les conseils, à part le coming-out, c'est mort.
Je me sens sale depuis et surtout par rapport à la religion. De plus, on a beau dire que le regard des autres ne compte pas mais le fait qu'ils peuvent s'imaginer que je ne suis pas sincère, que je joue un rôle et que j'ai sûrement déçu énormément de gens me hante terriblement et me travaille. Je tiens à partager un article qui m'a beaucoup éclairé sur moi en générale, à lire impérativement:  

jesaispasptn
Photo
Date 01/08/2017 16:53

Alors déjà, c'est dégueulasse de la part de ceux qui ont répandu la nouvelle, la personne qui t'as piraté, etc etc, ils avaient pas à faire ça, et ils ont pas à te rejeter à propos de ça, tout ceux qui te rejettent parce qu'ils savent que t'es gay, ou qui on répandu le truc, tu peux les jarter de ta vie sans te retourner.

Ensuite, ce qu'on veut tous, c'est être heureux non ? Toi aussi, donc il faut faire ce qu'il faut pour. Entre autres, challenger ce qui en toi te rend pas heureux, et aussi virer à l'extérieur ce qui ne te rend pas heureux (enfin du mieux que tu peux, c'est vrai que si t'habites dans une ville de merde niveau tolérance c'est pas en un claquement de doigts que tu peux t'en aller...), attention, pour la première, ce qui ne te rend pas heureux, c'est pas ton homosexualité, c'est les pensées que tu à vis à vis de ça, ton éducation, tes principes, ta religion, si tout ça t'empêches d'être heureux, remet tout ça en question, la seule chose importante, c'est d'avoir une vie la plus heureuse possible, sans que ça ne soit au détriment de celles des autres (et ta vie sentimentale n'a aucun impact sur la vie des autres que celui qu'ils lui donnent, c'est donc eux le problème).
Ça va pas se faire en un claquement de doigt, va falloir que tu fasses un travail sur toi-même, mais ça peut se faire, il faut juste garder en tête que ce que tu veux, c'est être heureux, tant que ça n'a pas d'impacte négatif direct sur les autres, et de faire tout ce que tu peux pour l'être, c'est la seule chose importante.

edig
Photo
Date 01/08/2017 18:58

Je suis d'accord, surtout que cela ne regarde que moi, personne n'a de lien avec cette affaire. Au départ j'ai pensé a une volonté de me nuire mais avec le temps, je me dis que le choc a due être si grand qu'elle voulait le partager aux autres, je n'arrive pas à réellement lui en vouloir car je dois d'abord l'assumer avant de décrier quoi que ce soit.
Je pense que la première raison pour laquelle, ils m'ont rejeté, c'est à cause des vidéos très sexuelles (et car en dehors de toute homophobie, le sexe homo dérange et choque plus que le sexe hétéro, dans la société en générale à cause de la dominance de caractère sexuelle hétéro dans les médias) car je connais certains qui sont tolérants vis-à-vis de l'homosexualité après il y a une part important à qui ma sexualité cause problème.
Après cela dit, je ne me sens pas près à mettre mes valeurs de côté pour vivre pleinement ma vie sentimentale, je ne sais pas si j'arriverais à me regarder dans une glace après, il faudrait peut-être que je me pardonne et m'accepte d'abord pour agir en conformité avec moi-même.

jesaispasptn
Photo
Date 01/08/2017 19:34

edig écrit:

Je pense que la première raison pour laquelle, ils m'ont rejeté, c'est à cause des vidéos très sexuelles


Certes c'est gênant, mais c'est de leur faute, s'ils avaient pas fouillé ils seraient pas au courant, c'est ta vie privée, s'ils culpabilisent pas par rapport à ça et font de leur gêne ta responsabilité, c'est pas non plus la peine de les garder dans ta vie.
Et pour cette fille, homophobe ou pas, ce qu'elle t'as fait est de l'irrespect total et surtout très dangereux, si elle avait fait ça à quelqu'un avec des parents extrêmement homophobes et abusifs et qu'ils auraient fini par l'apprendre ça aurait pu finir de façon très grave, ses actes sont complètement irresponsables.

edig écrit:

Après cela dit, je ne me sens pas près à mettre mes valeurs de côté pour vivre pleinement ma vie sentimentale, je ne sais pas si j'arriverais à me regarder dans une glace après, il faudrait peut-être que je me pardonne et m'accepte d'abord pour agir en conformité avec moi-même.


Ça se fait pas en un coup oui, juste, réfléchit bien à tout ça, fait de l'introspection, soit juste sûr de faire les bons choix pour toi-même.

edig
Photo
Date 01/08/2017 20:08

Je ne me sens pas du tout responsable de la gêne occasionnée après... Ils n'ont jamais fait parti de ma vie, la preuve je ne l'est reverrais peut-être plus jamais, puisqu'on passe aux études supérieures. Je n'ai jamais construit de réelles amitiés depuis le collège que des personne pour me tenir compagnie et pour rire, donc les gens ne sont pas importants pour moi. Ce qui me dérange, c'est le fait que je n'assume pas cela et que leur regard par rapport à ça m'importe alors forcément. J'ai de la chance, cette affaire n'a pas touché mon cercle familiale même si j'ai des doutes pour ma s½ur et que j'ai des craintes pour l'avenir, mais je préfère pas m'y attarder.
Avant cette histoire, il était absolument inconcevable pour moi d'en parler, aujourd'hui même s'il est toujours inconcevable, je me sens capable d'en parler dans un forum et d'en réfléchir, c'est déjà un grand pas...

Anonyme
Photo
Date 02/08/2017 19:52

1.

edig écrit:

J'aimerais savoir ce que vous pensez de cette expérience, du coup? Est-ce que cela vous parle, vous rappelle une autre expérience?



C'est une expérience courante - pour ne pas dire un passage obligatoire - dans la vie des homosexuels et bisexuels. C'est plus ou moins facile à surmonter selon les environnements.

2.

edig écrit:

Je me sens sale depuis et surtout par rapport à la religion.


Pourquoi ?

3.

edig écrit:

De plus, on a beau dire que le regard des autres ne compte pas mais le fait qu'ils peuvent s'imaginer que je ne suis pas sincère, que je joue un rôle et que j'ai sûrement déçu énormément de gens me hante terriblement et me travaille.



Jouer un rôle est un acte quotidien dans la vie de tous les jours. Cela ne concerne pas que les homosexuels, et heureusement. Se mettre dans la peau d'un personnage est une façon d'être acteur de sa propre vie. Dans le monde professionnel, cela est très utile.
Dans ta situation, il s'agit d'une facette pour ne pas te laisser heurter par les évènements. Ce n'est pas être hypocrite. C'est un moyen de se préserver et de ne pas laisser n'importe qui entrer dans son intimité.

Etant donné que tes "amis" se sont permis de violer cette frontière à laquelle tu tiens, il me semble logique de chercher à consolider cette séparation entre toi et eux.
Enfin, tu verras que les gens sont statistiquement plus tolérants et plus matures dans les études supérieures. Cela sera certainement plus facile pour toi de te faire des amis.

edig
Photo
Date 03/08/2017 3:14

pseudo écrit:

C'est une expérience courante - pour ne pas dire un passage obligatoire - dans la vie des homosexuels et bisexuels. C'est plus ou moins facile à surmonter selon les environnements.



Y a des gays qui parviennent à le cacher jusqu'à leur vie de couple hétéro et sûrement de nombreuses personnes jusqu'à leur tombe après moi je n'ai pas eu de chance. C'est clair que dans la cité où je vis, l'homosexualité, c'est haram mais dans mon lycée, c'est plutôt acceptable.

pseudo écrit:

Pourquoi ?



Je regrette de ne plus avoir cru en dieux pendant toutes ses années et de m'être laisser regarder des choses pas très catholique. J'ai pour habitude d'être droit dans la vie et le fait que ces choses au départ cachées sont révélé au grand jour, je réalise ce coté malsain chez moi. J'espère que dieu me pardonnera et que je me pardonnerais avant tout. C'est pas facile car je suis très dur avec moi-même

pseudo écrit:

Jouer un rôle est un acte quotidien dans la vie de tous les jours. Cela ne concerne pas que les homosexuels, et heureusement. Se mettre dans la peau d'un personnage est une façon d'être acteur de sa propre vie. Dans le monde professionnel, cela est très utile.
Dans ta situation, il s'agit d'une facette pour ne pas te laisser heurter par les évènements. Ce n'est pas être hypocrite. C'est un moyen de se préserver et de ne pas laisser n'importe qui entrer dans son intimité.

Etant donné que tes "amis" se sont permis de violer cette frontière à laquelle tu tiens, il me semble logique de chercher à consolider cette séparation entre toi et eux.
Enfin, tu verras que les gens sont statistiquement plus tolérants et plus matures dans les études supérieures. Cela sera certainement plus facile pour toi de te faire des amis.



Oui, je veux bien l'entendre, mais le problème, c'est que les gens sont dans la logique soi-disant gay-friendly, que les gens doivent assumer leur orientation sexuelle, l'identité sexuelle représente toute une personne , ces gens-là n'ont pas la mesure de la pression que l'on endure. Selon moi, c'est une question qui reste dans l'ordre de l'intimité et ne représente rien par rapport à ce que je suis, or les gens adoptent une attitude faussement gentil pour te faire sortir les verres du nez, mais ne comprennent pas qu'ils infantilisent la personne et le mettent moins en confiance.
Ah mais clairement, ces "amis" ne m'ont même pas parlé de leur trouvaille donc ce ne sont pas mes amis mais de toute façon ça ne m'étonne pas d'eux.
Je suis arrivé à un point où ça ne m'inquiète plus trop d'être connu homosexuel mais de là en parler... C'est beaucoup trop pour moi.

Capell
Photo
Date 04/08/2017 17:44

Laisse tomber la religion c'est un peu comme croire au Père Noël, tu n'as pas besoin d'un berger pour être guidé comme tous les autres moutons dans la même direction ! Vis ta vie en fonction de qui tu es car c'est comme ça seulement que tu seras épanoui. L'important c'est de faire ce qui te plaît sans nuire aux autres, et aimer ne nuit à personne, ce sont les autres qui te nuisent s'ils t'empêchent d'aimer.

Je ne peux m'empêcher de citer les paroles de cette chanson de France Gall :

Si on t'organise une vie bien dirigée
Où tu t'oublieras vite
Si on te fait danser sur une musique sans âme
Comme un amour qu'on quitte
Si tu réalises que la vie n'est pas là
Que le matin tu te lèves sans savoir où tu vas

Résiste
Prouve que tu existes
Cherche ton bonheur partout, va
Refuse ce monde égoïste
Yeah, yeah, yeah, résiste
Suis ton c½ur qui insiste
Ce monde n'est pas le tien, viens
Bats-toi, signe et persiste
Yeah, yeah, yeah, résiste

Tant de libertés pour si peu de bonheur
Est-ce que ça vaut la peine?
Si on veut t'amener à renier tes erreurs
C'est pas pour ça qu'on t'aime, non
Si tu réalises que l'amour n'est pas là
Que le soir tu te couches
Sans aucun rêve en toi

Résiste
Prouve que tu existes
Cherche ton bonheur partout, va
Refuse ce monde égoïste

NaniOkonawareru
Photo
Date 05/08/2017 2:52

Je pense qu'il y a peut-être aussi quelques psaumes -dans ce vieux livre poussiéreux et sans âme qu'est la Bible- qui sont presque capables de rivaliser avec une chanson de France Gall niveau spiritualité (mais j'exagère peut-être un peu... )
wink

Humoristique
Photo
Date 05/08/2017 12:25

Le refoulement peut aller jusqu'à la prostate.

edig
Photo
Date 05/08/2017 14:13

Capell écrit:

Laisse tomber la religion c'est un peu comme croire au Père Noël, tu n'as pas besoin d'un berger pour être guidé comme tous les autres moutons dans la même direction ! Vis ta vie en fonction de qui tu es car c'est comme ça seulement que tu seras épanoui. L'important c'est de faire ce qui te plaît sans nuire aux autres, et aimer ne nuit à personne, ce sont les autres qui te nuisent s'ils t'empêchent d'aimer.


Je ne sais pas si renier mes croyances pour vivre en adéquation avec ce que je suis me rendrai heureux, au final. Je prie tous le jours depuis cette période afin que dieu pardonne mes pêchés et je compte me rendre plus souvent à l'église (beaucoup d'église fermé l'été). J'ai accepté que mon homosexualité est impardonnable et inacceptable par rapport à la religion, je ne culpabilise plus pour ça, en revanche, je reste réticent par rapport à toute relation sexuelle. Alors, finalement le religion m'aide à me pardonner, me fait sentir en cohérence avec des principes dans lesquelles j'adhère, donc participe à me rendre plus heureux.

-Mest-
Photo
Date 06/08/2017 2:05

Et selon toi pourquoi est-ce que c'est si dégradant d'être gay ?

Tu te fies beaucoup à la religion, mais au final aux yeux de ton dieu, une espèce de soeur thérésa gay (ou lesbienne du coup) aura plus de valeur que papy FN qui prône l'intolérance à la manif pour tous, je me trompe? Tu as l'air de quelqu'un d'assez droit, ne checerchant pas à nuire aux autres, et tant mieux! C'est ça que ton dieu devrait juger avant tout, non ?

Anonyme
Photo
Date 06/08/2017 4:32

edit écrit:

J'ai pour habitude d'être droit dans la vie et le fait que ces choses au départ cachées sont révélé au grand jour, je réalise ce coté malsain chez moi.



En quoi avoir des tendances homosexuels empêcherait quelqu'un d'être droit ?

Cela mériterait que l'on s'attarde sur ce que signifie pour toi "être droit". La définition pouvant varier d'un individu à l'autre.

Par exemple, pour moi, la droiture est un comportement qui équilibre deux notions : la raison et l'empathie.
Autrement dit, selon ma définition, quelqu'un de droit est quelqu'un qui se conduit avec les autres de la façon dont il voudrait que les autres se conduisent avec lui tout en privilégiant le flegme au détriment de ses passions et de ses émotions.
L'exaltation de ces dernières étant encadrée dans des temps culturels et sportifs bien délimités afin de ne pas les laisser déborder sur sa vie sociale ou professionnelle.

Selon ma vision des choses, un homosexuel émancipé peut donc totalement être "droit".

edig
Photo
Date 06/08/2017 14:50

Attention, je parle de droiture par rapport aux films érotiques (j'admet que je n'ai pas été assez clair sur ce point), je ne trouve pas l'homosexualité dégradant même si cette idée-là est très répandue dans mon entourage.
Mon comportement envers les autres a toujours été respectueux et je ne laisse pas la haine m'envahir pour détruire quelqu'un, ce n'est pas dans mes gênes donc à ce niveau je suis quelqu'un d'exemplaire même si j'étais athée toutes ces années. Le problème de certains qui s'estiment très pieux, c'est qu'ils ont une attitude très stigmatisant et méprisant envers l'homosexuel en oubliant que leur comportement est tout aussi blamable qu'eux. Ils ne prennent pas en compte les bons comportements que cette personne fournis chaque jours et ne se focalise seulement sur les mauvais cotés Cette personne "pieuse" isoler des grands pêché, s'enfonce chaque jours par sa méchanceté et son intolérance sans s'en rendre compte.

Teiresias
Photo
Date 09/08/2017 11:14

pseudo écrit:

J'ai honte d'en parler, mais derrière mon air équilibré, juste et correct, je visionnais des films érotiques gay dont j'en suis pas du tout fier.



Tout le monde fait ça. Nous jouons un rôle, tous.

pseudo écrit:

Depuis je m'intéresse à ce qu'est réellement être gay au-delà de tout cliché sans fréquenter les milieux gays.



C'est quoi, ne pas réellement être gay ? Pourquoi ne pas fréquenter les "milieux" ?

pseudo écrit:


Je me sens sale depuis et surtout par rapport à la religion.



Laquelle ? Pourquoi ?

pseudo écrit:

De plus, on a beau dire que le regard des autres ne compte pas mais le fait qu'ils peuvent s'imaginer que je ne suis pas sincère, que je joue un rôle et que j'ai sûrement déçu énormément de gens me hante terriblement et me travaille.



Le regard des autres compte évidemment. Il n'y a que les naïfs et les hypocrites pour le nier : "l'enfer, c'est les autres". Et tout le monde joue un rôle. L'empereur Auguste mourut, rapporte-t-on, en prononçant la phrase suivante : plaudite, acta fabula est, "applaudissez, la pièce est jouée".

edig
Photo
Date 09/08/2017 13:20

Teiresias écrit:

Tout le monde fait ça. Nous jouons un rôle, tous.



N'empêche que ça me dégoute avec du recul.

Teiresias écrit:

C'est quoi, ne pas réellement être gay ? Pourquoi ne pas fréquenter les "milieux" ?



Aimer les femmes, je crois, je ne suis pas sûr d'avoir compris la question.
J'ai pas envie qu'on me repère dans ces endroits-là, je pense être trop jeune, tout ce qui est bar, soirée etc. je ne tient pas et j'ai beaucoup d'apriori sur ces endroits-là ce qui me fait peur.

Teiresias écrit:

Laquelle ? Pourquoi ?



Je suis chrétien protestant. Au moment où j'avais écrit ça, c'était par rapport aux films -18 mêlé au fait que c'était gay mais après de longue réflexion, je ne me sent pas vraiment sale aux yeux de la religion.


Teiresias écrit:

Le regard des autres compte évidemment. Il n'y a que les naïfs et les hypocrites pour le nier : "l'enfer, c'est les autres". Et tout le monde joue un rôle. L'empereur Auguste mourut, rapporte-t-on, en prononçant la phrase suivante : plaudite, acta fabula est, "applaudissez, la pièce est jouée"



Je suis d'accord, le regard des autres est un souci propre à l'homme vivant en société et voulant correspondre au norme imposé. A une echelle plus restreinte, son entourage sociale, il cherche à protégé sa réputation et à entretenir l'image qu'il veut donner de lui. Néanmoins, le regard des autres peut devenir un véritable poison t'emprisonnant dans un moule qui ne te correspond pas, cela a des effets nocif et anxiogène pour l'homme. C'est à partir de ce postulat que certains s'appuient pour dire que le regard des autres ne doit pas compter.

Teiresias
Photo
Date 09/08/2017 18:01

edig écrit:

Aimer les femmes, je crois, je ne suis pas sûr d'avoir compris la question.



Tu as parlé d'être "réellement gay". Qu'est-ce que ça veut dire ?

edig écrit:

J'ai pas envie qu'on me repère dans ces endroits-là, je pense être trop jeune, tout ce qui est bar, soirée etc. je ne tient pas et j'ai beaucoup d'apriori sur ces endroits-là ce qui me fait peur.



Lesquels ? De toute façon, il n'est pas nécessaire d'aller dans ces endroits pour vivre tranquillement. Mais il serait dommage d'en avoir une opinion réductrice.

edig
Photo
Date 09/08/2017 23:08

Moi qui avait des questionnements et beaucoup d'apriori vis-à-vis des gays en générale, j'ai appris à connaître la communauté gay dans toutes ses formes à travers des articles et des documentaires, donc à dépasser tout préjugé que je pouvais avoir pour me construire ma propre opinion de ce qu'être "réellement gay".

Tout ce qui est bar, boîte, association, espace spécialisé pour les gays. Ce ne sont pas des passages obligatoires mais je pense à ceux qui souhaitent s'engager dans des relations amoureuses mais qui sont limité par le peu de présence d'homo dans leurs lieux de fréquentations habituelles, après je sais pas.

Teiresias
Photo
Date 10/08/2017 10:38

Ah, c'est sûr, nous ne sommes pas nombreux, quel que soit le lieu. As-tu des amis avec qui visiter un peu ces lieux qui te rebutent ? C'est un peu dommage de mettre les bars et les associations dans le panier des boîtes. Un bar gay, bien souvent, n'est pas autre chose qu'un bar, et les associations, il y en a de toutes sortes. Il y a aussi des forums qui proposent des meetings.

edig
Photo
Date 10/08/2017 15:10

Je n'ai pas vraiment d'amis avec qui visiter ces lieux. J'aimerais tellement découvrir mais je me sent pas prêt, je préfère attendre.

raphg81
Photo
Date 12/08/2017 19:47

Capell écrit:

Laisse tomber la religion c'est un peu comme croire au Père Noël, tu n'as pas besoin d'un berger pour être guidé comme tous les autres moutons dans la même direction ! Vis ta vie en fonction de qui tu es car c'est comme ça seulement que tu seras épanoui. L'important c'est de faire ce qui te plaît sans nuire aux autres, et aimer ne nuit à personne, ce sont les autres qui te nuisent s'ils t'empêchent d'aimer.

Je ne peux m'empêcher de citer les paroles de cette chanson de France Gall :

Si on t'organise une vie bien dirigée
Où tu t'oublieras vite
Si on te fait danser sur une musique sans âme
Comme un amour qu'on quitte
Si tu réalises que la vie n'est pas là
Que le matin tu te lèves sans savoir où tu vas

Résiste
Prouve que tu existes
Cherche ton bonheur partout, va
Refuse ce monde égoïste
Yeah, yeah, yeah, résiste
Suis ton c½ur qui insiste
Ce monde n'est pas le tien, viens
Bats-toi, signe et persiste
Yeah, yeah, yeah, résiste

Tant de libertés pour si peu de bonheur
Est-ce que ça vaut la peine?
Si on veut t'amener à renier tes erreurs
C'est pas pour ça qu'on t'aime, non
Si tu réalises que l'amour n'est pas là
Que le soir tu te couches
Sans aucun rêve en toi

Résiste
Prouve que tu existes
Cherche ton bonheur partout, va
Refuse ce monde égoïste




J'approuve totalement

edig
Photo
Date 03/12/2017 12:16

Me revoilà,

Depuis cette histoire, je suis en train de traverser une période étrange.
Tout d'abord, j'ai tourné le dos à pratiquement tout mon lycée, me suis fait de nouveaux potes dans ma fac mais rien à changé, je n'ai pas développé de réelles amitiés comme si je ne suis pas capable d'aimer les gens. De plus, maintenant que j'écoute mon c½ur, mes attirances, étrangement, je commence à m'intéresser aux mecs de ma fac, à les observer, à me demander s'il est gay ou pas, choses que je me fichais complètement avant.
Surtout, je me suis jamais senti aussi seul dans ma vie. Je ressens le besoin extrême de me dévoiler, de parler de moi et d'être accompagné dans mes questionnements. Encore avant je me sentais seul parce que je n'avais pas d'amis mais c'était à la limite supportable, là c'est juste horrible, je sens que ça me ronge.
Pour finir, je vis sans cesse avec la boule au ventre que les gens savent ce que j'ai fait, j'angoisse de revivre ce que j'ai vécu. J'ai toujours cette impression que les gens sont au courant, ça nuit mes journées et ça me fatigue. L'impression de voir du dégoût dans le regard des autres. Je le vis très mal, ça m'empêche même de dormir. Là je me demande juste, quant est-ce que je vais enfin pouvoir trouver la paix intérieure? Plus me soucier du regard des autres? C'est vraiment usant.
J'écoute de la musique, change beaucoup de chose dans ma vie pour tourner la page, mais je rumine tout le temps et j'ai du mal à m'impliquer comme je voudrais dans mes études que j'adore.
J'essaie toujours de voir le côté positif lorsque des choses comme ça arrive, du genre: "j'apprend de mes erreurs", mais là j'ai du mal à voir en quoi cela va m'aider à avancer dans la vie, peut-être qu'il faut que j'attende pour avoir la réponse mais je vois ici comme une condamnation qui s'abat sur moi. Parfois j'imagine ma vie sans cela et je me vois juste heureux, sans problèmes. C'est dans ces moments-là où je réalise que les gens qui m'ont outé vont peut-être réussir à gâcher ma vie.

 
24 messages - Page 1 sur 2 

Poster une réponse


Relatif : Jusqu'où le refoulement peut aller.

Asexualité, désintérêt: Serions nous brisés ?
par BlueCheshire le 19/02/2016 17:29 - Lu 233 fois
allons, on va pas ergoter pendant des heures, tu sais comme moi que quand tu dis "un échappement à une sexualité qui ne leur convient pas", tu impliques derrière que y'a "une sexualité qui...
Help bi refoulé ??????
par Van-V le 06/09/2013 23:38 - Lu 325 fois
pourquoi parler vous de refoulement -,-' c'est juste un temps d'adaptation et a ta place j'attendrais un peux ;)oui parce que c'est pas un refoulement, je l'avoue être bi... ^^
Etonné par ma propre réaction
par Nii-san le 06/11/2011 19:53 - Lu 321 fois
a partir du moment ou tu l'as avoué à cette amie, tu as fait un pas dans l'acceptation de toi. du coup maintenant que tu as commençé et que tu vois que tu es accepté comme tel (l'accepation des...
Êtes-vous déjà tombés sur des gays qui paraissaient être hétéros ?
par tusco14 le 25/02/2016 14:54 - Lu 1211 fois
ah oui effectivement, il y a des propos homophobes ici : rébellion pense que l'orientation sexuelle se porte nécessairement sur soi et lorsque cela ne se devine pas, c'est qu'il y a du...
Peur -panique- du sexe, refoulements, dépression.
par Drella le 31/03/2013 21:29 - Lu 1955 fois
tu es de toute évidence tres anxieux. des médicaments pourraient te calmer, mais impacteraient ta libido, je ne sais pas si c'est adéquat. "je crois que j'vais aller voir un...

Infos et prévention

Videos

  Belaïla ham bakaïts-Yhontn Gtro
Ajouté le 24/09/07
Affichée 1381182 fois
7 votes, 4/5
  Magnet : Amour au féminin
Ajouté le 02/04/13
Affichée 1223017 fois
17 votes, 5/5
  ZaGonCourts - Tant Bien que Mâle
Ajouté le 28/04/11
Affichée 1378572 fois
1 votes, 5/5
  Homo-Gène - le clip de Jon Cafee
Ajouté le 09/12/11
Affichée 1293051 fois
8 votes, 4/5
  Petit questionnaire de l'hétérosexualité
Ajouté le 28/05/11
Affichée 1381535 fois
21 votes, 5/5

Les News

Amélie-les-crayons, ce bijou... C'est en toute discrétion qu'Amélie-les-crayons a sorti son troisième album, « Jusqu'à la mer » en cette fin d'automne 2012. C'est fort dommage. Surpassant de loin une production musicale française bien plus médiatisée, cet album méritait bien un petit hommage. C'est chose faite.  
L'histoire d'une vie Récit : Pourquoi vouloir raconter ici une partie de ma vie ? Parce que trop peu de gens la connaissent. De plus pour pouvoir enfin passer à autre chose et tourner définitivement la page, je veux qu'une partie de ma vie soit conservé ici par écrit.