Comment avoir une relation normale avec le sex ?

Zerials
Photo
Date 17/05/2017 4:05

Yo tout le monde,

J'écris ce post dans une énième insomnie car je pense que je devrais parler d'une chose dont je ne peux finalement parler qu'ici.

J'ai depuis toujours eu une relation étrange avec le sexe, ou plutôt le sex avec une autre personne, et aujourd'hui c'est vraiment problématique.
Je m'explique, j'essaie de faire court.
A 13 ans, j'ai fait mon premier pas a peu près dans la période ou j'ai compris que j'étais gay. Un mec un peu plus vieux à l'internat catho malsain, à qui j'en avais parlé m'a un peu manipulé et finalement m'a conduit à faire les prélis dans la chapelle de l'internat (ultra glauque).
Bref il a éjaculé et ça m'a dégouté car j'avais jamais vu ça et j'étais un peu traumatisé toussa toussa

Une année plus tard, par là, j'ai commencé à avoir vraiment envie de baiser comme tout ado, mais la curiosité était vraiment forte et je me mettais en danger sur des sites chelous à seulement 13ans.
Par la suite j'ai oublié tout ça (la partie avec les sites chelous), je me le suis remémoré il y a seulement 1 ans.

Finalement à 15 ans, je saute le pas et tente un plan cul. J'ai trouvé ça extrêmement douloureux, j'ai pris aucun plaisir, et rien que de repenser au mec j'en frissonne.
Pendant des mois, j'ai été incapable ne serait-ce que de me branler.

Et puis ensuite j'ai commencé à aller sur Grindr. La plupart du temps je chauffais des mecs et finalement au dernier moment, je prenais peur et j'y allais pas. Des fois je sautais le pas, mais jamais plus que les prélis. A chaque fois je ne prenais aucun plaisir, c'était même gênant car je n'avais aucune érection.
Puis en octobre dernier je suis allé dans un sauna. Je me suis fait entraîné dans le noir par un vieux degeulasse et d'autres mecs, j'avais pas envie de dire non de peur de vexer (je sais c'est complètement débile) et je me suis retrouvé dans un truc chelou (sans détail). Finalement j'ai pris mon courage et je suis parti. Le vieux m'a suivi, me collait, me proposait de venir chez lui. J'ai du le pousser et j'me suis cassé. Tout ça le jour d'Halloween !

Finalement j'ai décidé d'y retourner avec plus de caractère il y a quelques mois et j'ai fait ce que j'avais envie. Seulement, encore une fois je n'ai pris aucun plaisir.

A chaque fois je me suis forcé, à chaque fois j'ai pris sur moi.
Finalement j'ai commencé une relation avec un mec il y a un mois, et à chaque fois qu'il essayait d'avoir un contact tactile, ou qu'il cherchait mon regard, je l'évitais, je tremblais. Mais bizzarement je ressentais des trucs vraiment beaucoup trop forts à mon gout. C'était incontrôlable et limite douloureux, ça me faisait trembler.
Finalement je lui ai foutu un rateau et j'lai fait chialer. Il m'a harcelé pendant quelques jours et ça m'a fait bizzare de ouf.

Finalement aujourd'hui je me retrouve coincé dans cet état de peur, que ce soit de mes sentiments, comme du contact. Je ne me suis jamais autant posé de questions sur ma sexualité, même quand j'étais ado.
Maintenant que je vis seul chez moi, je suis devenu un tantinet accro au porno et surtout aux plans cams avec lesquels je ne me sens pas coincé car je sais que je peux quitter à tout moment et qu'il n'y a aucun sentiment.
Je n'ai donc jamais ressenti du plaisir par quelqu'un d'autre que par moi même. Je n'ai jamais été amoureux, j'en ai même peur (et envie à la fois).

Je connais les tenants et les aboutissants de mon blocage affectif, mais comment après m'être forcé au sex des dizaines de fois, comment après tant d'expériences ratées, je peux me réconcilier avec le sex à deux ?
Comment vivre ses sentiments alors que c'est si... incontrôlable et incertain ?

Je suis ptet un peu parti en couille.

aracrush
Photo
Date 17/05/2017 17:07

En matière de sexe, se forcer mène à l'échec. Il faut que tu trouves quelqu'un qui te comprenne et surtout qui prendra le temps.

-Mest-
Photo
Date 17/05/2017 20:39

Déjà, je pense en effet que tes expériences de pré-ado sont "les racines" de ta vision des choses maintenant. Ensuite j'ai l'impression, de ce que je lis, que dans l'action tu te préoccupes plus de faire plaisir à l'autre qu'à toi. Je pense que pour le coup, tu devrais penser sur l'instant ou même avant, à ce que toi t'as envie de faire, et à te concentrer plus dessus.

Après j'ai beau parler et ne pas avoir eu les mêmes expériences que toi, j'en ai tiré les mêmes conclusions : seul, je suis mieux. Pour plus ou moins les mêmes raisons, j'arrive pas à baisser ma garde et à m'attacher. Et quand au cul, je sais pas, j'ai pas encore voulu tester, je le ferais qu'avec quelqu'un que j'estime vraiment, un jour, peut être.

Je pense qu'on est pas les seuls dans ce cas, mais c'est vrai que si tu souhaites que ça s'arrête c'est compliqué. Personnelement je tire de ce blocage une force qui m'aide à mieux me recentrer sur mes objectifs. Quand on aime quelqu'un ou qu'on est avec, on perd beaucoup de temps à penser à des trucs futils qui sont certes mignons ou inspirants sur le moment, mais qui servent pas à grand chose une fois qu'on aime plus la personne en question. Personnelement, je préfère avoir d'autres objectifs en tête. Après ça reste mon jugement et ma vision des choses, ça ne marche pas pour tout le monde ...

Zerials
Photo
Date 17/05/2017 22:10

Aracrush, je l'ai compris il y a seulement quelques mois ça, quand je suis retourné pour la deuxième fois au Sauna.
Mais j'ai l'impression que c'est trop tard maintenant, du coup. (Bien que je sais que ce n'est jamais trop tard, bref trop compliqué mdr)

Mest, je suis d'accord que ce blocage permet de pencher la balance sur la vie elle même au lieu des sentiments et donc d'avancer plus vite.
Mais pour moi les relations, l'amour, ça permet une évolution bien plus importante que tout les recentrages que l'on peut faire sur soi-même.

C'est ça qui est paradoxal, c'est que j'ai un problème à vivre les sentiments amoureux, mais j'ai pourtant une vision des choses assez belle là dessus. L'amour c'est pour moi une histoire de connexion. Je me vois mal aimer quelqu'un et le "désaimer" car je suis incapable de me détacher par moi-même de quelqu'un une fois y avoir été attaché. Enfin on ne sait jamais évidemment, mais qu'importe les sentiments que t'a avec la personne, une connexion reste une connexion et elle a peu de chances de disparaître.
Fin' j'sais pas j'aimerais vraiment une relation, et j'en ai peur à la fois. J'en suis même incapable physiquement de démontrer des sentiments à qui que ce soit d'autres qu'à mes amis très proches (donc 2-3 personnes) et encore je suis quand même sur la retenue, constamment.
Je suis incapable physiquement d'avoir le moindre contact physique. C'est même un gag dans mon cercle d'amis ! Ils rient de voir à quel point ça me met mal à l'aise de me mettre ne serait-ce qu'une main sur mon épaule.
Bref, je suis tellement perduuu.
C'est comme une seconde crise existentielle (après la crise d'ado) mais beaucoup moins douloureuse. Bien plus sous-jacente, ce n'est que secondaire et je n'y pense pas (ou j'essaie de pas y penser).
C'est vraiment étrange d'être adulte.

-Mest-
Photo
Date 18/05/2017 17:33

Zerials écrit:


Mais pour moi les relations, l'amour, ça permet une évolution bien plus importante que tout les recentrages que l'on peut faire sur soi-même.



C'est vrai, mais uniquement avec LA bonne personne, celle avec qui t'arrivera à créer un lien, une connexion comme tu dis. Et normalement, avec celle là ça se passera pas comme avant, y'aura un truc. A mon avis y'a juste qu'a attendre pour la trouver. Pas besoin d'essayer de forcer les choses, si tu dois tomber dessus, tu tomberas dessus un jour. En attendant le mieux, c'est de profiter de tout ce temps libre pour avancer, s'instruire, se renforcer. Je sais à quel point c'est horrible d'attendre (c'est pour ça que j'ai arrêté), mais c'est la meilleure option pour toi je pense.
Après, je reste à croire que malgré les maigres probabilités, on finit toujours par trouver cette personne et je souhaite que tu tombes dessus rapidement histoire de te faire avancer dans cette crise d'adulte.

Bon allez, je retourne dans mon repère d'ermite de l'amour, tchuss!

Zerials
Photo
Date 19/05/2017 17:51

Merci beaucoup pour ta réponse Mest !

J'essaye de croire qu'un jour j'aurais cette connexion. Mais quand j'y pense, je repense à ce mec avec qui j'ai essayé de créer une relation le mois dernier comme j'en ai parlé dans mon topic original.
Ce mec et moi on était grave sur la même longueur d'onde, j'ai senti un truc !
Et si finalement j'ai eu une connexion avec lui mais que j'ai totalement refoulé comme tout sentiment que je ressens ? Est-ce que finalement j'aurais pas eu peur de cette "connexion", des mes sentiments, comme d'hab ?

Putain mon cerveau est en surchauffe mdr
Le pire c'est qu'en tant normal, dans ce genre de période ou je me questionne sur tout, je passe mes nuits à réflechir sans dormir.
Maintenant je dort toujours pas mais pour pas réfléchir, je me nourris de Netflix, de Naruto et de joints. Du coup j'avance pas assez vite a mon coup.

En fait je veux mec caresser cheveux maintenant, tout de suite.

Auzyris
Photo
Date 22/05/2017 20:04

Salut Zerials, j'ai laisser de coté za-gay de coté y a un petit moment de ça maintenant ( faudrait que je mette à jour mon profil d'ailleurs ) mais je vois qu'en effet ta situation n'avance pas forcément '
J'ai commencé à avoir des rapports sexuel y a peu ( mois de septembre à peu près ) en passant par gringr et hornet, j'ai vu beaucoup trop de mec maintenant que j y pense, sauf que j'ai arrêter les applis y a 2 semaines maintenant.
Il se passe que le cul sur gringr, ben c'est avec des parfaits inconnus, donc pas forcément ce qui te correspond surtout que tu as du mal à dire non. Tu devrais éviter de faire une fixette sur les expériences passées et comme beaucoup te l'ont déjà dit tout simplement attendre, et ne pas recommencer à passer par gringr parce que ça ne semble pas être fait pour toi. Surtout au vu des mecs proches de chez toi vu que je t'ai déjà vu quand j'utilisais encore gringr, c'est pas forcément des perles dans les alentours xD
Ma situation est complétement différente de la tienne donc je ne peux pas vraiment te donner de conseil mais j'ai une amie qui à également des problèmes sur le côté affectif ( viol répété par son père et frère ) qui en est arrivé à se mutiler au cutter. Elle avait peur que les garçons soit trop tactiles avec elle mais elle à réussi à faire abstraction du passé, avec le temps, beaucoup de temps et avec des amis. Donc la seule chose que je peux te conseiller c'est d'être patient et d'attendre le bon avec qui tu auras réellement envie d'aller plus loin.

Zerials
Photo
Date 22/05/2017 23:46

Merci de ta réponse Auzyris

Ouais mais bon "le bon" comme vous dites tous il met du temps à venir hein.
Déja je pense que je trouverai jamais personne dans ce trou pommé qu'est la Haute-Savoie là, comme tu dit ce sont pas des perles (on peut le dire ils sont vraiment immonde dans le coin) mais en plus je pense que "le bon" devra être courageux.
Comme me l'a dit le mec avec qui j'ai essayé de me mettre en couple, je suis vraiment bizzare, voire frigide quant on en viens au sentiments amoureux.

Est-ce que ça existe quelqu'un qui a la patience et le courage nécessaire pour faire le premier pas, et tout les autres pas ? Car je suis incapable d'en faire un seul.

dylanju
Photo
Date 25/05/2017 1:19

Peut être que t'es pas prêt encore ou que tu porte en toi un traumatisme où une mauvaise relation au sex, sans que ce soit conscient et donc quand arrive le moment bah tu panique, après peut être que tu as besoin de trouver la bonne personne ou peut-être que tu as besoin de faire un (long) travail sur toi

Zerials
Photo
Date 26/05/2017 4:16

Justement c'est conscient maintenant, et je veux faire table rase de cela sans trop savoir par ou commencer...
Je pense que j'ai du travail à faire effectivement et cela pour avoir confiance en autrui afin de ne plus perdre la foi a chaque fois que je commence à parler à un mec intéressant

Auzyris
Photo
Date 26/05/2017 23:53

Je sais pas d'où vient mon prenium mais pas grave, on peut pas te donner de solution miracle Zerials car la maintenant que tu as identifier le problème il te faut faire un effort conscient au quotidien.
Et à vrai dire si tu es bizarre voire frigide comme tu dis quand tu en viens aux sentiments amoureux, tu devrais essayer d'en parler avec la personne avec qui tu essaye ou du moins espère que ça aille plus loin, histoire qu'il ne se dise pas que le problème ne vienne de lui. Ça peut être compliqué de se dire que ce n'est pas de sa faute si ce que tu décris se passe comme tu nous le dis.
Si je devais essayer de construire avec quelqu'un qui a les même problèmes que toi, mais qu'il m'en a parler au préalable, je serais beaucoup plus patient et compréhensif. Enfin ce n'est que mon avis, je ne peux rien affirmer vu que ça ne m'aie jamais arrivé.
maintenant que je me relis je me dis plus facile à dire qu'à faire, courage en tout cas et j'espère sincèrement que ton problème se réglera.

Zerials
Photo
Date 27/05/2017 12:45

C'est exactement que ce que j'avais fait il y a un mois
Je lui ai expliqué et même si il a eu du mal à comprendre, il a finit par être compréhensif.
Mais finalement j'ai pas kiffé et je lui ai mis un râteau mais bon ça ça venait de lui il me plaisait pas de ouf

Un effort conscient au quotidien ? C'est à dire ?
Au quotidien je suis pas exposé à mes sentiments ni au sexe donc je vois pas comment évoluer là dessus sans y être exposé...

Auzyris
Photo
Date 27/05/2017 15:17

Oui bon c'est vrai que là maintenant je sais pas vraiment comment tu peux faire un effort vu qu'il n y a rien qui te pousse à le faire.
Quand je parle d'effort conscient c'est mal dit du coup, mais genre quand une situation se présente qui te pousse à rejeter l'autre alors qu'en réalité il n y a aucune raison à ça, mon amie dans ces cas là savaient que c'était irrationnel et se refaisait toute la situation dans sa tête du pourquoi elle réagissait comme ça.
En se refaisant la situation elle se rendait compte sur le moment présent que ce n'était pas elle qui ne voulait pas mais son passé et au bout d'un moment ça a commencer à faire effet, jusqu'à ce qu'elle n'ait plus besoin de faire ça du tout.
Genre par exemple y a un mois, quand tu voulais lui mettre un râteau, eh bien tu t'empêche d'ouvrir ta bouche pour le lui mettre et tu analyse ta situation avant de le faire, pour savoir si c'est bien ce que tu veux, en l'occurrence non vu qu'il te plaisait énormément

Zerials
Photo
Date 29/05/2017 12:28

Bah c'est ce que j'ai essayé de faire avec lui, mais finalement je me suis forcé toute la soirée... J'ai trouvé les baisers degueu (façon je trouve ça degue un baiser) et il sentait la sueur (pas sa faute mais ça m'a révulsé) fin bref je suis pas sûr que ce ne soit que mon passé qui ne voulait pas de lui

Auzyris
Photo
Date 31/05/2017 0:14

Mais mdr la c'est un autre problème qu'on ne peut pas résoudre et que je ne veux pas essayer de résoudre d'ailleurs ( surtout avec les grosses chaleurs qui se pointent :p )

Anthony350
Photo
Date 02/06/2017 21:28

Hum...tu ne seras jamais à l'aise avec autrui si tu n'es pas à l'aise avec toi même.
Quand on bloque avec les autres c'est surtout en soi que se trouve la solution.

Ceux qui te disent d'attendre "le bon", on va passer. J'ai souvent eu "le con" mais jamais "le bon". Bref.

"Au quotidien je suis pas exposé à mes sentiments ni au sexe". Oui, au quotidien, tu te retrouves rarement face à toi même, et il est là le problème. J'ai moi même besoin de moments ou je suis solo, pour réfléchir à qui je suis et ce que je veux et ne veux pas. Ce que j'accepte ou non des autres, et c'est une introspection que tu devrais faire. Comment peux-tu être au clair avec autrui sans savoir ou tu te positionnes toi même.

Quand au sexe, déjà si tu cessais de te forcer ça irait mieux. J'ai l'impression que tu le fais par "respect des normes", que ce n'est pas vraiment toi qui choisis de le faire mais que tu te l'imposes eu égard à ce que fait la société.

J'ai fait des tas de trucs. Le sexe virtuel n'a plus trop de secrets pour moi, le sexe réel est depuis quelques temps déjà un terrain tout aussi connu et je refuse de faire la moindre chose avec quelqu'un envers qui je n'ai aucune connexion mentale (ou qui ne me propose aucun trip excepté le classique et ennuyeux brl/suce/sodo) . Le cul pour le cul ne m'intéresse pas. J'ai besoin de nourriture physique mais aussi et surtout mentale pour prendre un pied de ouf.

Fais le point sur toi même. Ca a l'air d'être un sacré bordel intérieur ton truc. Faut ranger!

Zerials
Photo
Date 03/06/2017 2:44

Et pourtant...!
Je suis quand même assez solitaire justement car j'aime être seul avec moi-même et réfléchir. J'ai juste l'impression d'être maintenant face à des problèmes inédits, que j'ai toujours caché sur le tapis (au point d'en avoir oublié certaines et je sais donc pas par ou commencer...
Le tout enrobé d'un questionnement de jeunes adultes basiques (si je dois continuer mes études (oui parce que j'ai pas validé mon année), comment être vraiment indépendant, comment je survivrai à la mort proche de ma grand-mère, etc...°) donc j'ai trop de choses à traiter.

Du coup maintenant j'aime être seul mais justement pour ne pas réfléchir
Quelques années en arrières pourtant, j'aurais réfléchit à tout et aurai tout balayé !
Maintenant que je suis un peu adulte, j'ai plus envie de me prendre la tête comme quand j'étais ado, d'être envahi par des questionnements et des sentiments inutiles, j'ai arrêté de mettre mon cerveau en ébullition et ça s'est fait tout seul

J'ai cru que la crise d'adolescence était un pic de questionnement, que c'était fini après, mais en fait on en a toujours autant, on a juste pas la même manière de les traiter.

allomat69
Photo
Date 04/06/2017 14:25

Vaut peut être mieux prendre tes questions par la fin.

"j'ai trop de choses à traiter"

On voit bien que tu risques le ras le bol, le
pétage de cable.
En résolvant en premier le plus facile et le plus urgent, et en te faisant aider si nécessaire pour le reste, ta barques devrait rester à flot puis pouvoir avancer.

"comment je survivrai à la mort proche de ma grand-mère"

Ta grand mère est inévitablement une personne d'expérience qui sait depuis longtemps qu'elle se rapproche de sa fin de vie. La seule chose que tu lui dois vraiment si elle a encore tout son esprit, c'est d'etre le plus disponible possible pour qu'elle te regarde et te parle régulièrement. Et que lorsqu'elle sera partie tu te souviennes des bons moments passés avec elle, non pas tous les jours pour te rendre malade, mais a des dates aniversaires avec ta famille.

Il ne faudrait pas te focaliser sur un sentiment d'abandon, certes bien compréhensible. Ceux qui partent on fait leur devoir, c'est a nous de trouver l'énergie de continuer avec les vivants.
Ultime conseil pour l'avoir moi-même vécu, il n'y a qu'en se sentant plus proche de sa famille qu'on peut supporter le jour éprouvant des funérails, et les jours suivants. C'est même le moment ou jamais de se rapprocher.
En un mot, pour avancer dans ces moments difficiles, on a pas d'autre choix que de "grandir".

A propos de ton blocage aux contacts physique...

Les comportements craintifs ou résultant d'expériences traumatisantes sont en partie réversibles avec le temps, qui est un allié.

Mais surtout tu peux avoir la chance de rencontrer quelqu'un qui a l'inverse de toi préfère se faire caliner plutot que caliner, et préfère que tu prennes l'initiative plutot que de te sauter dessus.

En outres tu peux te faire désirer avant de te laisser approcher, si tu le mets en scène cela peut être vu de l'extérieur comme une technique de drague plutot que comme un défaut.

Et je crois aussi qu'il vaut mieux éviter de raconter toutes nos névroses avant de partager notre intimité, c'est "tue l'amour". Se découvrir dans l'intimité est non seulement intéressant, mais surtout rassurant et permet de débloquer les verrous psychlogiques.

"les prélis dans la chapelle de l'internat (ultra glauque)."

Ce point précis - et non pas l'expérience inappropriée pour ton âge que tu évoques - peut être surmonté par un brin d'humour. Depuis que les lieux de culte phobiques de la sexualité existent (car il a existé des cultures qui ont sacralisé le plaisir sexuel...), tu n'imagines pas le nombre de jeunes qui ont croisé un regard amoureux dans un lieu de culte, ou découvert la sexualité cachés derrière un christ ou un bouddha. Parce que c'était à peu près le seul endroit isolé des regards de la nombreuse famille et de la société. Y compris des prètres dans la sacristie derrière le tabernacle lol.
La limite est l'abus, pas le lieu dont on peut rire car il est on ne plus humain.

Bref je ne dirais pas que tu vas pouvoir alléger ta barque en un claquement de doigt, mais il y a des soucis ré-étiquetables, d'autres progressement évacuables, et d'autres enfin où tu pourras te faire aider s'ils devenaient trop lourds...

Zerials
Photo
Date 05/06/2017 19:52

Effectivement, j'essaie déjà de régler tout ce qui est problème par rapport aux études, surtout qu'au fond c'est peu important.

J'ai pas encore vécu de mort d'une personne si proche de moi et j'ai vraiment peur de mettre du temps avant de m'en remettre.

Ce serait déjà une chance de trouver quelqu'un tout court, alors quelqu'un qui serait comme il faut vis-à-vis de mes névroses j'en demande pas tant haha
Le problème, c'est que mes névroses se font ressentir avant même d'en arriver à l'intimité. Quand un mec me plait vraiment, je peux pas le regarder dans les yeux, je vais être très froid. La personne peut penser que ça vient d'elle.

Ce point là bizarrement, bien que ce soit un peu un pilier, un première étincelle à mes névroses, est en effet un point que je prend avec humour Certains de mes amis me surnomment même "la chapelle" parfois, c'est pour dire

Quentin29
Photo
Date 20/06/2017 14:53

Si jamais tu veux tu manques de plaisir quand tu es avec un mec c'est peut etre juste parce vous ne vous connaissez pas et ne ressentez ce besoin l? non plus.
J'ai deja vecu la meme experience et je me suis dit qu'il fallait que je trouve le bon, un peu comme toi si j'ai bien suivi.
Apres y en a qui sont plus patients que d'autres x), pas sur qu'il y ait un reel avantage a l'etre de toute facon.
Bref si je devais donner des conseils, ce serait de demander a la prochaine personne avec laquelle tu vas sortir de prendre les choses plus lentement, discuter, apprendre a se connaitre. Et si elle veut pas et bah tant pis. Tu devrais essayer ca au moins une fois si tu l'as pas deja fait, et tu te sentirais plus ? l'aise avec le gars.
Et sinon si tu veux trouver plus de plaisir, peut etre qu'il y a des choses qui peuvent t'exciter plus, tout simplement. Apres c'est toujours delicat je sais

Zerials
Photo
Date 20/06/2017 16:02

Ouais j'ai pris cette résolution, plus de sexe avec une personne inconnue
Mais bon, tant que j'aurais pas couché avec quelqu'un avec du plaisir, je pourrais pas me sentir à l'aise avec le sexe.
D'ici là je pense qu'il faut juste que j'arrête de me prendre la tête !

AraleTv
Photo
Date 20/06/2017 16:08

Merde même Freud et Breuer auraient eu la tête retournée avec ton histoire, j'aurais aimé apporter un truc mais bon ça ça me dépasse Si tu as tendance à repousser ceux que tm bien, comment tu comptes régler ton problème ? Un jour faudra bien qu'un truc se décoince Bon j'ai espoir que t'y arrive un jour quand même. Bon courage !

 
26 messages - Page 1 sur 2 

Poster une réponse


Relatif : Comment avoir une relation normale avec le sex ?

Petite question du soir
par wran004 le 23/02/2013 21:44 - Lu 387 fois
"ça ce rapproche de la normale". elle n'a pas dit qu'une relation homo était anormale mais qu'une relation hétéro se rapproche de la normale donc est préférable dans...
Une question très très importante
par Dykstra le 15/01/2014 0:38 - Lu 502 fois
il n'est pas interdit de délirer, mais il est interdit a un nain, qui est un majeur sexuel de plus de 15 ans, d'avoir une relation physique avec un enfant. chez un nain tout...
j'ai besoin de faire mon coming out!
par edouard62 le 22/09/2013 13:41 - Lu 512 fois
j'aimerais tellement avoir la future vie que je vois dans mes rêves ( mariée, enfant..)une vie de famille normale quoi.cc, les gays peuvent se marier, avoir des enfants, et mener...
Je suis en couple, mais j'ai dansé avec un autre garçon et c'était troublant.
par GGgironde le 26/02/2014 20:14 - Lu 839 fois
bon j'ai lu tout ça ^^ y'a pas que du positif quand même. je suis un peu perturbé. il est certain que cette histoire m'a un peu secoué, je ne sais pas trop comment ça va se passer. je revois...
Avoir une première relation sérieuse avec un mec ...
par Baslito-D le 16/11/2012 14:48 - Lu 304 fois
salut à tous, déjà j'espère que vous allez bien, et puis je me présente, je m'appelle stéphane, j'ai 16 ans et je suis bi. et j'ai un problème, un petit, tout petit (énorme) problème. depuis...

Infos et prévention

Videos

  Infections sexuellement transmissibles (Comment ça va les filles ?)
Ajouté le 10/09/11
Affichée 1204019 fois
3 votes, 5/5
  Les sexualités (Comment ça va les filles?)
Ajouté le 26/07/11
Affichée 1220419 fois
5 votes, 5/5
  Comment ca va les filles ?
Ajouté le 16/07/11
Affichée 1223928 fois
2 votes, 5/5
  Bien vivre sa bisexualité (Europe 1)
Ajouté le 29/06/11
Affichée 1231195 fois
3 votes, 5/5
  Comment le dire à sa mère? [Extrait]
Ajouté le 20/11/07
Affichée 1263786 fois
16 votes, 3/5

Les News

Comment savoir si je lui plais Quelques indices pour savoir si tu as une chance.  
Préservatifs et lubrifiants Pour en finir avec les idées reçues  
Coming-Out S'assumer et faire son coming-out n'est jamais facile, surtout à sa famille. Surtout à 14 ans.  
Amour Séro-Différent Dans mon dernier billet de blogs, je vous ai amené à réfléchir sur la séropositivité et ses moyens de transmission. Aujourd'hui, j'essayerai de vous amener à réfléchir sur les couples de sérologies différentes.