Distinguer le vrai et le faux sur Internet

Anonyme
Photo
Date 07/03/2017 20:02

Bonjour.

Plusieurs révolutions de l'information ont secoué notre histoire.
La première datant de -4000 avant Jésus-Christ concerne la découverte de l'écriture. Découverte qui a été utile pour faire prospérer des mythes et des valeurs.

Une autre de ces révolutions est la découverte de l'imprimerie, qui a généré avec elle l'accès pour tous aux textes sacrés, aux images et à la multiplicité des interprétations.

La dernière de ces révolutions est sans-doute la naissance du numérique - qui permet la multiplication des textes, des images et des idées à travers le monde indépendamment des pouvoirs et des frontières. Quitte à faire voler les censures totalitaires en éclat. Ou quitte à sombrer dans l'ère de la post-Vérité.

Je vous soumets donc une question : Comment faîtes vous pour discerner le vrai du faux lorsque vous naviguez sur Internet ? Comment faites-vous pour vous assurer que l'article que vous lisez et qui est rédigé par un personnage charismatique n'est pas un tissu de mensonges ou d'approximations ?

(On définit par Vrai le fait scientifique matériel.)

Phylos
Photo
Date 07/03/2017 20:57

C'est assez compliqué.

Il faut avoir un esprit critique assez exacerbé, et pouvoir détecter des incohérences. Ensuite, il faut varier les sources. Certaines sont plus fiables que d'autres ...

A part cela, rien n'est infaillible.

Orceoh
Photo
Date 07/03/2017 21:10

Ca va être de plus en plus difficile, et c'est assez effrayant.

Déjà par la multiplication des médias "clickbait" qui ne visent qu'à faire du chiffre par la diffusion, voire la création, de fausses informations, et leur propagation via les réseaux sociaux par une majorité de gens qui les partageront sans chercher à en vérifier la véracité. Ensuite les technologies pour créér de fausses mais crédibles images/vidéos (qui jusqu'alors servaient de "preuves" d'authenticité) s'améliorent, et nombreux sont ceux qui s'en servent avec de mauvaises intentions.
Pis les gens peuvent gober n'importe quoi, qu'importe les informations fournies (Mandela Effect, théories conspirationnistes...).

Comme dit Phylos, c'est donc affaire d'esprit critique, multiplication des sources, une certaine habitude à avoir de la méfiance pour chaque morceau d'information consulté sur le net.

Brrrr

Anonyme
Photo
Date 07/03/2017 22:07

L'esprit critique c'est comme l'intelligence. Tout le monde prétend le détenir mais finalement, très peu de personnes font preuve de scepticisme face aux infos qu'ils reçoivent (je me place dans le lot).

Les recommandations de vérifier les sources sont assez éparses.
Vérifier : cela demande du temps, et nous n'avons pas forcément le temps de tout vérifier lorsque, sur notre fil Facebook ou Twitter apparaît une multitude d'actualités en accord avec nos convictions politiques, philosophiques ou spirituelles.

Ne peut-on pas essayer ensemble de mettre au point une méthode ? Vous parlez de vérifier les sources. Vous reconnaissez que c'est difficile, et il est vrai que c'est compliqué. De plus en plus avec le développement des logiciels de trucage.
Aussi face à une information extra-ordinaire comment discriminez-vous les sources sérieuses des sources fiables ?

Je vous propose un jeu. Je vais vous partager une info laissant sous-entendre que le phénomène filmé est extra-ordinaire.
Il serait intéressant que vous expliquiez comment vous avez trouvé qu'il s'agit d'une information plus sensationnaliste que sensationnelle.

Tartanpionmdr
Photo
Date 07/03/2017 22:14

Et bein tu vas sur Google !

tobis75
Photo
Date 07/03/2017 22:21

Après pour éviter que ça empire, faut commencer par blacklister tous les sites de news qui ont pour habitude de modifier les infos pour faire du click, voir de rependre des informations non vérifiées. Même si ça peut divertir et parfois rependre des informations de manière juste, une source qui n'est pas majoritairement fiable est une source à éviter absolument.

Ensuite se tourner vers les infos vérifiées par l'AFP, Reuters, Associated Press etc.. Qui pour l'instant sont encore tout à fait correct.

Egalement ne pas s'emballer sur des informations, toujours prendre son temps de vérifier, et d'attendre confirmation et reconfirmation si le doute est trop gros.

En ce qui me concerne je ne me suis jamais retrouvé fasse à une info qui m'a laisser un doute sur sa fiabilité. Je ne peux pas dire si c'est parce que j'applique ce qui a été dit plus haut (par les autres et par moi) ou si c'est parce que j'ai "une expérience/un raisonnement" qui fait que je m'en sors pour discerner le vrai du faux. C'est certainement un peu des deux, mais le deuxième est important. Il faut plutôt être trop méfiant que crédule.

Ne pas hésiter à se tourner vers les ONGI également.
GreenPeace et National Geographic sont excellent si tu t'intéresses à l'environnement par exemple.


Et, n'en déplaisent à certains, Wikileaks, Snowden & co sont fiables (finalement aujourd'hui quand un "leaks" sort, les concernés n'essayent même pas de le contredire) et sont une bonne source d'information pour tous les sujets "cachés" on va dire...



EDIT : Suite à ta vidéo, la chaîne s'appelle : "les buzzs de la semaine", la vidéo parle d'OVNI (sujet au combien typique des "fausses infos" ), et le titre est ultra clickbait (même en enlevant OVNI).
Bref, commence par ne pas laisser ta curiosité tomber la dedans si ça passe sur twitter ou facebook (et supprimer la source qui fait que c'est arrivé devant toi), ou sinon avoir du temps à perdre.

Paul22
Photo
Date 07/03/2017 22:24

Le plus important est de varier les sources.
Essayer de voir qui dit l'information.

« On définit par Vrai le fait scientifique matériel ».
C'est assez difficile car il y a les faits mais il y a l'interprétation des faits. Pour moi le plus dangereux ce ne sont pas les « fake news » mais les « no news ».

Je pense que l' « ère de la post vérité » est un mythe, c'est croire qu'il y a eu une « ère de la vérité » mais elle était quand cette « ère de la vérité » (où les médias disaient tous la vérité où les politiques ne mentaient pas et où les gens ne croyaient pas les mensonges).
Je pense que le problème c'est que les médias « mainstream » participent souvent à une manipulation de l'opinion pas en mentant mais dans leur manière de « présenter » les faits.
Les gens vont donc être prêt à croire n'importe quoi du moment que ce n'est pas « mainstream ».

Il faut avoir un esprit critique pour internet et pour la télévision.

Anonyme
Photo
Date 07/03/2017 22:44

Tobis75 écrit:

Ne pas hésiter à se tourner vers les ONGI également.
GreenPeace et National Geographic sont excellent si tu t'intéresses à l'environnement par exemple.


Et, n'en déplaisent à certains, Wikileaks, Snowden & co sont fiables (finalement aujourd'hui quand un "leaks" sort, les concernés n'essayent même pas de le contredire) et sont une bonne source d'information pour tous les sujets "cachés" on va dire...



Pour Greenpeace, je suis tombé sur un article alertant sur l'utilisation des OGM dans l'agriculture et prétextant que les effets sur la santé humaine étaient inconnus.  

J'ai fait mes recherches, et je suis tombé sur cette vidéo, relayant des sources qui a priori me semble plus fiables que celles de Greenpeace car faisant l'objet d'un consensus scientifique. Consensus allant à l'encontre de ce qui est dit par la brochure écologiste. ( ). La question revient : Qui croire ? Des scientifiques réunis en comité qui pourraient (selon certains) être influencés par des intérêts financiers ou des militants soumis à des biais liés à leur engagement politique ?




tobis75 écrit:

Suite à ta vidéo, la chaîne s'appelle : "les buzzs de la semaine", la vidéo parle d'OVNI (sujet au combien typique des "fausses infos" ), et le titre est ultra clickbait (même en enlevant OVNI).
Bref, commence par ne pas laisser ta curiosité tomber la dedans si ça passe sur twitter ou facebook (et supprimer la source qui fait que c'est arrivé devant toi), ou sinon avoir du temps à perdre.



Le titre est effectivement pute-à-clic. Mais en soit, la fausseté de l'information n'est pas démontrée. (On est d'accord,il ne s'agit pas d'un OVNI). Ce qui est intéressant, c'est la méthode employée pour arriver à cette conclusion.
La mauvaise réputation d'un journal est un indice pour discerner le vrai du faux. En fait c'est le premier réflexe à avoir (ne pas croire une source qui a déjà menti par le passé). Pourtant... on peut pousser l'expérience encore plus loin et démontrer point par point que cela est faux.

tobis75
Photo
Date 07/03/2017 23:03

Epistemie écrit:

Qui croire ?



Commencer par opposer les dates. Il y a ici 8 ans d'écart entre les deux documents. Ensuite approfondir par rapport aux références. Et DBY ne dit pas qu'ils ne sont pas du tout nocifs, il dit "ça dépend" (de mémoire, je n'ai pas revu la vidéo).
DBY a déjà dit d'énormes conneries également sur FB et twitter (bien moins en vidéo). Puis c'est de la vulgarisation, malgré que ce ne soit pas un amateur, il a bien d'autres choses à respecter avant de se poser la question de si ce qu'il dit est vrai ou non (respecter le format youtube, garder une cohérence de propos et par rapport à ses anciennes vidéo, vulgariser quelques unes de ses recherches, l'impossibilité de tout traiter etc..).



Epistemie écrit:

Le titre est effectivement putaclic. Mais en soit, la fausseté de l'information n'est pas démontrée. (On est d'accord,il ne s'agit pas d'un OVNI). Ce qui est intéressant, c'est la méthode employée pour arriver à cette conclusion.



Si tu veux chercher à démontrer la véracité (ou non) de toutes les informations putaclic qui te passent sous les yeux, tu rentres donc la catégorie "temps à perdre".
Peut être une piste pour te sortir de ça, "enquêter" que sur les informations que tu recherches, et non sur les informations qu'on t'apporte contre ton grès.



Epistemie écrit:

Pourtant... on peut pousser l'expérience encore plus loin et démontrer point par point que cela est faux.



Avoir des convictions personnelles et ne pas tomber dans du "tout relativisme" peut également aide.

Anonyme
Photo
Date 07/03/2017 23:17

pseudo écrit:

DBY a déjà dit d'énormes conneries également sur FB et twitter (bien moins en vidéo). Puis c'est de la vulgarisation, malgré que ce ne soit pas un amateur, il a bien d'autres choses à respecter avant de se poser la question de si ce qu'il dit est vrai ou non (respecter le format youtube, garder une cohérence de propos et par rapport à ses anciennes vidéo, vulgariser quelques unes de ses recherches, l'impossibilité de tout traiter etc..).



Ce qui est important ce n'est pas DBY mais les sources avec lesquels il travaille. Je n'avais pas vu l'ancienneté du document de Greenpeace. Je m'en excuse. Mais je ne pense pas que cet organisme soit revenu sur ses positions. (si?)

Tobis75 écrit:


Si tu veux chercher à démontrer la véracité (ou non) de toutes les informations putaclic qui te passent sous les yeux, tu rentres donc la catégorie "temps à perdre".
Peut être une piste pour te sortir de ça, "enquêter" que sur les informations que tu recherches, et non sur les informations qu'on t'apporte contre ton grès.



On ne va pas toute les débunker. Mais s'entraîner à en débunker une de temps en temps permet de s'entraîner à aiguiser son esprit critique. Cela permet éventuellement d'éviter que des gens croient et partagent n'importe quoi. Ce n'est jamais du temps perdu.

Tobis75 écrit:

Avoir des convictions personnelles et ne pas tomber dans du "tout relativisme" peut également aide.



Tomber dans le relativisme est en effet un très gros piège.

Ce sont nos convictions personnelles qui sont nos principales ennemies. Un espace de raison est selon moi un espace ou les convictions (politiques, religieuses) sont mises temporairement à la porte. La suspension du jugement me semble indispensable lors de la phase de recherche pour ne pas que celle-ci soit influencée par notre sensibilité.

Paul22 écrit:

Il faut avoir un esprit critique pour internet et pour la télévision.



Tout le monde prétend avoir un esprit critique. Même ceux qui croient en des choses fausses.

tobis75
Photo
Date 07/03/2017 23:35

Je me renseignerait un peu plus sur Greenpeace plus tard, mais ce que je vais dire en bas va permettre d'expliquer un peu.


Sinon je pense qu'il y a assez d'entrainement à avoir sur des informations moins kitschs que celle d'un OVNI ultra clickbait.


Les convictions personnelles sont plutôt très importante (après ils faut les travailler). Mais on est dans de grands thèmes "uniquement" lier à des convictions.

Exemple : Enfin le consensus scientifique est d'accord pour dire que le réchauffement climatique est bien réel. Cependant il y a encore un clivage sur le fait que oui ou non l'homme à un impact dessus. Comment trancher ? Laisser la question ouverte (relativisme) ou admettre AU MINIMUM que même si l'homme à possiblement un impact non majoritaire sur le réchauffement climatique, cela n'empêche pas que ce que fait l'homme est nocif pour la planète.

Même chose pour les effets des OGM. Tu trouveras des documents disant du bien, d'autres du mal. Comment trancher ?
Convictions personnelles. Personnellement ton c½ur est plutôt écologiste, prônant la nature comme elle doit l'être ou tu es plutôt une personne qui pense que tout ce que fait l'homme est bon, que le fait que ce soit des sociétés multimilliardaire qui s'occupent de ça est bon signe (car ce sont des gens qui ont réussi économiquement par exemple).
Je me permettrai de lier ça à l' "intelligence" égalent.

Anonyme
Photo
Date 08/03/2017 0:25

Tobis75 écrit:

Enfin le consensus scientifique est d'accord pour dire que le réchauffement climatique est bien réel. Cependant il y a encore un clivage sur le fait que oui ou non l'homme à un impact dessus.



Non, il y a un consensus dans les causes du réchauffement climatique. L'action de l'homme accélère ce phénomène. Comme pour l'innocuité des OGMs, il y a suffisamment d'études en climatologie pour mettre en avant cela.
Même si il faut toujours être sceptique car la certitude n'existe pas, il est aujourd'hui plus rationnel de considérer que le forçage anthropique du XXeme/XXIeme a une responsabilité majeur dans notre situation actuelle.
Il ne s'agit pas des conclusions d'un obscur spécialiste habitué des plateaux tv en guerre contre l'Institution scientifique. C'est un consensus de climatologues.
Cela n'empêche pas des gens avec un CV impressionnant de contester les preuves pour x raisons.

pseudo écrit:

Même chose pour les effets des OGM. Tu trouveras des documents disant du bien, d'autres du mal. Comment trancher ?
Convictions personnelles. Personnellement ton c½ur est plutôt écologiste, prônant la nature comme elle doit l'être ou tu es plutôt une personne qui pense que tout ce que fait l'homme est bon, que le fait que ce soit des sociétés multimilliardaire qui s'occupent de ça est bon signe (car ce sont des gens qui ont réussi économiquement par exemple).
Je me permettrai de lier ça à l' "intelligence" égalent.



Il ne faut pas caricaturer les positions. On a d'une part un sophisme faisant un appel à la Nature (Ce que produit la Nature est forcément bon, et ce qui est produit par l'homme forcément mauvais - rhétorique utilisée pour condamner l'homosexualité comme pour vendre du yaourt bio). Et on a également ce que l'on appelle un faux dilemme. Soit il faut être du côté des écolos, soit du côté du capitalisme américain (le self made man guidé par Dieu). Il n'y a aucune place pour un avis divergent.
Mes convictions personnelles ne seront pas ébranlées si on découvre que tel OGM est mauvais pour la Santé.
En revanche, ce qui m'intéresse c'est de savoir si il est dangereux ou non pour ma santé de consommer cet OGM.
A aucun moment mes convictions personnelles n'entrent en ligne de compte.

Je ne fais pas confiance à mon coeur. Et encore moins à mon cerveau. Je regarde les sources. Si elles sont publiées dans une revue à comité de lecture reconnue pour sa capacité à se corriger (exemple : Nature) , il me semble que cela accrédite l'information. Il doit y avoir bien entendu des laboratoires indépendants dans ces comités de lecture.
Si en plus il y a beaucoup d'études, la marge d'erreurs se réduit.

tobis75
Photo
Date 08/03/2017 0:35

Tu trouveras pourtant pléthore de sites "sérieux" qui remettent en question l'impact de l'homme sur le changement climatique.



Pour le reste c'était un écart volontairement caricatural. Et l'adverbe "plutôt" était justement la pour dire que la question ne devait pas être tranché uniquement pour un coté ou l'autre.

"Il n'y a aucune place pour un avis divergent." Pas d'accord.

"ce qui m'intéresse c'est de savoir si il est dangereux ou non pour la santé de consommer cet OGM. "
Si tu ne trouves pas la réponse absolue (que tu ne trouveras JAMAIS). Il te reste quoi ? T'appuyer en ce que tu crois. En qui et quoi tu as confiance.


Parce que si tu espères la solution magique à toutes les questions sur la vie, l'univers et le reste. Raté, elle n'existe pas. Soit tu relativises tout (raisonnement compréhensible mais facile), soit tu t'appuies sur ce qu'il te reste, c'est à dire te faire ton propre avis en connaissance du plus grand nombre d'éléments selon ce qui te caractérise.

Anonyme
Photo
Date 08/03/2017 0:43

Tobis75 écrit:


Tu trouveras pourtant pléthore de sites "sérieux" qui remettent en question l'impact de l'homme sur le changement climatique.



Un exemple ?

Tobis75 écrit:

"ce qui m'intéresse c'est de savoir si il est dangereux ou non pour la santé de consommer cet OGM. "
Si tu ne trouves pas la réponse absolue (que tu ne trouveras JAMAIS). Il te reste quoi ? T'appuyer en ce que tu crois. En qui et quoi tu as confiance.



Sauf que je ne crois pas ce que mon intuition me dit de croire. Je tiens trop à ma santé pour cela. Je fais donc confiance au consensus de scientifiques experts sur la question. Mais pas seulement. Sur le nombre d'études qu'il y a. Sur le facteur d'impact des revues qui éditent ses études. Plus ce dernier est élevé, plus cela me semble sérieux.

Cela ne va pas anéantir le risque. Le système de peer reviewing n'est pas parfait. Mais c'est actuellement ce qui fonctionne le mieux pour s'approcher d'une vérité scientifique.

tobis75
Photo
Date 08/03/2017 0:48

 

Quatrième lien en recherchant sur google.



Tes convictions personnelles influencent indirectement ta lecture des documents et le choix que tu fais de ces documents, tu ne peux pas dire que ça n'a rien à voir .

Anonyme
Photo
Date 10/03/2017 20:03

Tobis75 écrit:

Tes convictions personnelles influencent indirectement ta lecture des documents et le choix que tu fais de ces documents, tu ne peux pas dire que ça n'a rien à voir.



Cela s'appelle le biais de confirmation. Nous y sommes tous soumis, pour le meilleur et pour le pire.
C'est pour cela qu'il faut lutter contre cela lorsque l'on recherche une vérité scientifique en cherchant un consensus (analysé par plusieurs personnes spécialistes du sujet et mis en avant par diverses expérimentations). Cette pratique réduit l'impact de ce biais.


Tobis75 écrit:


Humans are NOT to blame for global warming, says Greenpeace co-founder, as he insists there is 'no scientific proof' climate change is manmade

Quatrième lien en recherchant sur google.



Ni le Daily mail (presse libérale cherchant à spectaculariser l'information) , ni Greenpeace (organisme orienté politiquement) , ni les premiers liens suggérés par Google ne sont des sources d'informations fiables. Ils n'ont pour ainsi dire aucun crédit.


Sur le réchauffement climatique, il y a bel et bien un consensus qui penche en faveur d'un facteur anthropique aggravant le phénomène.

Voici un article proposé par le site de vulgarisation scientifique "la théière cosmique" (en référence à la théière de Russell) qui analyse le déni de science autour du Réchauffement climatique anthropique :   Chiffres à l'appui et sources fiables.

Google scholar > Daily Mail.

tobis75
Photo
Date 10/03/2017 21:05

Un consensus qui penche en faveur d'un facteur aggravant un phénomène... Toutes ces formes nous indiquent bien que c'est une vérité absolue xD

Et Google Scholar n'est pas orienté politiquement peut être ? Oo

Si tu définies toi même ce qui est fiable, ce qui a du crédit etc... Alors je ne comprends pas l'intérêt du topic.

Anonyme
Photo
Date 10/03/2017 23:06

Tobis75 écrit:

Un consensus qui penche en faveur d'un facteur aggravant un phénomène... Toutes ces formes nous indiquent bien que c'est une vérité absolue xD



Un consensus de 97% (si je ne me trompe pas). En matière de scepticisme, la certitude n'existe pas étant donné qu'on ne peut pas prouver l'inexistence d'un phénomène de façon absolue.

tobis75 écrit:



Et Google Scholar n'est pas orienté politiquement peut être ? Oo


On ne peut pas affirmer que quelque chose est 100% dépolitisée. Mais dans la mesure ou un article universitaire (qui apparaît dans Google scholar) est relu par un ou plusieurs comités de lecture (c'est à dire par des paires qui se feraient une joie de souligner les erreurs d'une publication) le risque de produire un information orientée est moindre. En tout cas moins courrant qu'une publication dans un organe de presse (qui a besoin d'être spectaculaire pour survivre).

Tobis75 écrit:

Si tu définies toi même ce qui est fiable, ce qui a du crédit etc... Alors je ne comprends pas l'intérêt du topic.



Ce n'est pas moi qui définis ce qui est fiable ou ce qui ne l'est pas. Moi je ne fais qu'exposer une méthode. Le topic a pour but de voir quelles sont vos méthodes à vous.

Fizwizbiz
Photo
Date 11/03/2017 4:28

Epistemie : J'imagine que tu dois connaître la chaîne Youtube "Hygiène Mentale", n'est-ce pas ?

Anonyme
Photo
Date 11/03/2017 9:36

Oui. Très bonne chaîne.

allomat69
Photo
Date 11/03/2017 22:52

Internet ou quelque soit le média...

Une information ne peut jamais être sure à 100%, mais dans les pays démocratiques où la liberté des média et d'expression sont garantis, pour l'essentiel des informations on finit par connaitre la vérité ou en tout cas la réalité un jour ou l'autre. Des sources ont la réputation d'être plus fiables que d'autres, publient des infos traçables. Voyager pour se rendre compte nous-mêmes n'est pas toujours impossible, et même très recommandé.

Mais avec les limites que les informations suivent des modes et croyances y compris les sciences, qu'il y a des facteurs d'échelle qui ne permettent pas d'anticiper la réalité du futur et de l'au-delà, les infos naissent de sources peu nombreuses, communiqués de presse, rumeurs, etc, répliqués à l'identique, les infos naissent aussi d'intérets commerciaux ou financiers, les infos stratégiques sont formatées pour défendre les intérets de notre camps, il y a même dans chaque culture des infos formatées par cette culture pour cette culture, y compris chez nous évidemment.

D'où la nécessité aussi de diversifier ses sources, et notamment d'avoir accès à la presse internationale, étrangère, souvent en anglais, sinon maintenant pas trop mal traduite par google.

Y compris avoir accès aux presses de pays "concurrents", qui affichent l'information de la culture "concurrente" selon ses intérets, peuvent avoir intéret à désinformer, mais aussi avoir intéret à divulguer des informations occultées, tabous, ou déformées chez nous. A manier avec précaution donc, notamment la presse russe et chinoise.

Bon après c'est intéressant de s'approcher de la réalité, mais cela ne change pas nécessairement le cours des choses, y compris dans une démocratie où la majorité peut être manipulée.

SmithBogossJR
Photo
Date 01/08/2017 16:15

Euh... E fait je pense que le biais de confirmation est très important. Une étude a été faite et montre que même lorsqu'on demonte les hoaxes, rien que le fait d'avoir été exposé à ça, ne nous fait pas changer d'avis... On a conscience que c'est faux pourtant on s'en fout. Bon par contre. C'était une étude sur el vote.
Après, j'aimerais dire un truc. En prenant exemple sur l'économie on peut dire que certains medias adoptent un nom qui revendique un domaine de recherches alors qu'ils sont clairement partials. En économie, il y a plusieurs journaux en France : surtout Alternatives économiques, la Tribune et les Échos. Autant dire qu'Alternatives économiques est partial, sa position c'est l'extrême-gauche et la gauche tout en revendiquant le champ économique. Si on regarde les deux autres, ils sont plutôt partials MAIS ils ouvrent leurs pages à d'autres. Les Échos publient des articles de Stiglitz (clairement pas en phase avec la ligne libérale du journal...). Ces deux journaux ne revendiquent en rien le champs économique tandis qu'AE revendique les alternatives alors qu'on ne voit jamais d'articles venant de l'Ecole autrichienne d'économie, ou d'autres.
Ça marche aussi pour les ONG, Greenpeace est clairement de gauche et de mauvaise foi sur certains sujets (OGM), tout ce qui est association de contribuables aussi sont de partis pris... Le problème c'est que beaucoup de gens pensent que "c'est psk c 1 ONG c sureman fiable et vré"... Si ça vient de l'Etat c forcément faux alors que l'Insee par exemple est neutre et que des organismes comme le conseil d'analyse économique peut parfois prendre le contrepied du gouvernement. La Cour des Comptes aussi c'est un boulet pour l'Etat souvent...
Il y a aussi les étiquetages comme le Figaro est un journal facho et ultra-ce que tu veux pour des gens de gauche, tandis que Liberation est un démolisseur de société pour des gens de droite. Les gens n'iront pas se fier et chercher des points de vue différents alors que ces deux journaux peuvent apporter des contradictions qui aident à voir le vrai du faux.
Après, y a un truc, c'est que certains journalistes parlent de sujets où ils ne sont pas experts (sciences, économie, sociologie, etc), en plus de la politisation qui peut pousser à la mauvaise foi (exemple : Les sondages, bah oui s'ils sont fiables pour l'élection présidentielle c'est qu'il n'y a pas d'assemblee à élire et des méthodes différentes).


Du coup, je pense qu'il y a plusieurs choses à faire. Aller confronter son point de vue, analyser le discours, remonter à la source (OMS, FMI, INSEE, AFP...), essayer de connaître le contexte d'une info, de voir si on peur considérer la source ou l'info comme sérieux, voir si le point de vue est considéré comme majoritaire oar la communauté de recherche (dès qu'elle utilise des méthodes scientifiques, je sais que ce n'est pas un argument mais ça peut éclairer quand même), connaitre et comprendre l'argumentation, sur quoi elle repose...

 
22 messages - Page 1 sur 1 

Une seule page de résultat.

Poster une réponse


Relatif : Distinguer le vrai et le faux sur Internet

Pique-niquons à Paris [Meet]3.7.10 - MORT
par le 07/06/2010 23:17 - Lu 3274 fois
bah c'est devenue tellement normal que maintenant, c'est difficile de distinguer le vrai du faux, tu crois pas ? x)
Le Kikivaposter !
par le 01/11/2016 13:17 - Lu 58605 fois
moreno et en même temps tu dis vrai mais ta réponse est fausse xd c'est le paradoxe ultime! qui dit vrai a faux et celui qui dit faux a vrai! :p faux j'ai...
Je ne suis pas en phase avec les homos !
par xiaonan le 07/06/2009 23:33 - Lu 1011 fois
t'es un vrai faux homosexuel. pourquoi vrai faux homosexuel ? c'est quoi un "vrai" homosexuel ? y'a une vraie définition du vrai...
Décision prendre très vite je panique ..
par iTToine le 02/01/2013 22:28 - Lu 1806 fois
oui euh enfin faux etre aveuglé de la vie pour tomber amoureux par internet ........desole mais internet n'ai pas la vie réeel.
Réflexion sur la démocratie
par VD1 le 12/12/2011 17:40 - Lu 350 fois
si j'avais voulu être insultant, je t'aurais sorti combien je trouve pathétique cette déplorable manie qu'ont les nationalos de prétendre déterminer qui est un vrai ou un faux français,...

Infos et prévention

Videos

  SuperLulu
Ajouté le 09/10/11
Affichée 1317794 fois
1 votes, 5/5
  QBOY. is just so fly
Ajouté le 27/11/07
Affichée 1383760 fois
5 votes, 3/5
  Clean
Ajouté le 29/03/11
Affichée 1380109 fois
5 votes, 4/5
  Bref, j'ai pas dormi
Ajouté le 02/12/11
Affichée 1298618 fois
7 votes, 4/5
  Liza Monet - My best Plan
Ajouté le 02/11/12
Affichée 1276738 fois
26 votes, 2/5

Les News

Rencontres : dix mois de prison... Mardi dernier, le tribunal correctionnel de Liège a condamné un Bruxellois pour faux en informatique.  
Navigateur web Opera: C'est dans... Vous les connaissez bien : Google Chrome, Internet Explorer, Firefox, Safari. Mais connaissez vous Opéra ? Le navigateur web européen a sorti sa version 15 pour succéder à la 12.10. Malgré ses faibles parts de marché (autour de 1%) le petit navigateur se sent encouragé par ses quelques 300 millions d'utilisateurs. A l'heure où les grandes multinationales américaines sont soupçonnées de collaborer avec l'agence d'espionnage NSA et le programme PRISM il est temps de s'interroger sur les alternatives crédibles qui existent.  
Visitez des chambres ! « Dans ma chambre » est un site novateur de partage de photos de chambres ouvert depuis 20 jours, à visiter sans modération par tout le monde que vous soyez en quête de voyeurisme, de découverte ou d’inspiration pour meubler leur chambre !  
Suppression des pubs sur les... Parmi les annonces de Nicolas Sarkozy au cours de sa conférence de presse figure la suppression de la publicité sur la télévision du service public. Quelle bonne idée!  
L'essor d'une communauté... Les homosexuel-le-s sont de plus en plus nombreux à se connecter sur la Toile, comment expliquer ce phénomène ?