Les préjugés dans la Musique (Interview...

  Musique

Le monde est depuis longtemps source de discriminations et de préjugés. Trop souvent des communautés ou des hommes sont mis de côté à cause de ...

 

''Les couples imaginaires" : l'oeuvre...

  Actualités

Installée à Toulouse, l'exposition d'Olivier Ciappa " Les Couples Imaginaires" a été vandalisée à 2 reprises. Après les violences physiques,...

 

Dans quel merde je me suis foutu ...

lyon
Photo
Date 19/02/2017 14:36

Bonjour à tous,

Désolé de venir vous embêter mais j'ai besoin de conseil.

Je m'explique, ça commence par une histoire banale d'amour entre un gay (moi) et un hétéro (mon amis).
Je suis amis avec lui depuis 5 ans, même plus maintenant je pense.

Au début, personne ne mon entourage ne savait que j'étais gay. Je gardais donc ce sentiment pour moi et c'était pas plus mal finalement.
Sauf que vers mes 22 ans, marre de me sentir seul et non assumé j'ai décidé d'eménager chez moi (au cas ou ça tournerait mal) afin de faire mon CO.

Chose faite vers Sept 2015, tout se passe plutôt bien dans mon cercle d'amis, la famille ça viendra après et ça s'est plutôt bien passé aussi, donc c'est cool. Tant de peur du rejet pendant des années pour au final se faire accepté c'est plutôt top.

Seulement voila, je n'ai vécu aucune expérience, je n'ai jamais essayé de chercher à rencontrer quelqu'un depuis tout ce temps.
Mon amour pour mon amis hétéro grandi de plus en plus, mais relève plutôt du fantasme.

Bien entendu, j'essaie toujours de le voir le maximum possible etc. mais il se trouve qu'à se moment, il est en couple avec une amie à moi. Soit.
Leur relation aura durée 2 ans, elle décide de le lacher à cause de ses problèmes d'addiction mais pas que.

Au passage, la plupart de mon groupe décide de le lacher pour les mêmes raisons. Il ne reste que moi.
On commence à se voir de plus en plus, à s'appeller limite tous les jours. Il n'a plus grand monde à qui parler et s'enfonce dans l'alcoolisme etc.
Je décide de ne pas le lacher (par amitié ou amour je n'en sais trop rien) et de resté à l'écoute au maximum.

Lorsque j'ai emménagé chez moi, je savais qu'on allait pouvoir se voir beaucoup plus et qu'on serait uniquement tous les deux.
On se voit au moins une fois ou deux par semaine pendant 1 an. Tout se passe plutôt bien mais à chaque fois qu'il part je me dis "mais merde si seulement un miracle pouvait se produire".

Et bien figurez vous que ça s'est produit. Un jour il vient chez moi, on commence à prendre l'apéro et commence à être plutôt bien.
Il me sort la vieille excuse de vouloir comparer la taille de nos b**** car il pense que la sienne est trop petite etc.
Au début je ne veux pas lui montrer la mienne car je savais que ça allait partir en couille, puis finalement j'accepte.

De lui même, il commence à me faire des avances plutôt direct, genre me toucher etc.
Je le préviens et je lui dis "fais attention, comme je te l'ai dis je suis gay".

Il va fumer une clope et revient, je me dis "après tout, j'aimerai bien en profité pour tester", je lui demande directement et clairement "ça te dérange si je m'amuse avec la tienne ?"
Il ne répond pas, et baisse immédiatement son calçon.

Bref, s'en suit une nuit de folie.

Il repart chez lui au petit matin. Je me sens mal. Je ne pense pas que c'était réel tellement ça me paraissait inattendu venu de sa part, et finalement je me fais une raison "si si lyon, tu as bien fais l'amour avec machin".
Mon cerveau part en couille, je suis dans l'incapacité de me focaliser sur autre chose que lui. Moi qui l'aime secrètement depuis tant d'années ...

Il revient chez moi deux jours après car il veut me parler. Je suis tout content et dans ma tête je me dis "c'est bon je vais être en couple ! avec celui qud j'aime !!"
Finalement c'est pour me dire qu'il regrette ce qu'il a fait et que c'est parce qu'il avait trop bu.

Autant vous dire que ma tête change radicalement. Je fais mine de rien, et le laisse repartir chez lui.
Trois jours après, il veut me revoir et revient chez moi pour qu'on re discute de ce qui s'est passé.

Il revient. Et cette fois, il me dit "non mais finalement j'ai bien aimé ce qu'on a fait et si t'es d'accord on peut recommencé histoire de testé des trucs mais ne t'attache pas trop car je suis hétéro et rien ne sera jamais possible entre nous à part de l'amusement".
Comme un con, plus grosse erreur de ma vie je lui dis "Bah écoute, tant qu'on y est je t'avoue que je t'aime depuis très longtemps, mais tkt je ne vais pas m'attacher j'ai bien compris le message".

Le soir même rebelotte, on s'amuse toute la nuit.
Ensuite, 2 semaines après on avait prévu que j'aille chez lui pendant une semaine.
J'y suis allé. Avant d'y allé, on parlait de ce qu'on allait faire chez lui par sms presque tous les jours, il m'a d'ailleurs demandé de supprimer les SMS devant lui par peur que je les divulgues aux amis qu'on a en commun.

Je vais donc chez lui, on s'amuse pendant quelques jours on commence limite à dormir ensemble.
BREF, je suis aux anges ! Jusqu'au moment ou il a du appeller le SAMU car il avait pris trop de codeine, bref sa partie sombre qui ressort.

Il s'avère qu'il a failli creuver, et d'après lui ce qu'il m'a dit, c'était une tentative de suicide vis à vis des choses qu'on a faites ensemble.

Bon .. je me sens mal, pourtant je n'ai rien fais de mal tout vient de lui m'enfin.
Il reste en HP pendant 1 mois à peu près, 1 mois pendant lequel je pose énormément de questions, à ne plus en dormir la nuit.
"Et si il pense si ? Et s'il me dit ça ? Et s'il me reparle plus jamais ? Pourquoi ? Comment ?"

Une torture mentale comme j'en ai jamais eu.

Après sa sortie de l'HP, il me recontacte (par mail d'ailleurs, il avait supprimé mon numéro) et on décide de se revoir pour "rediscuté de notre relation".

Il revient chez moi, apéro etc et me fait savoir qu'il ne veut plus recommencé ce genre de chose mais qu'il veut resté amis avec moi.
Je lui dis honêtement "écoute je suis désolé mais je ne peux pas. ça fait tellment longtemps que je t'aime secrètement je ne peux plus m'imaginer redevnir seulement amis, j'aurais toujours envie de plus".

On en discute pendant un petit moment et il revient sur le fait qu'on peut encore s'amuser.
On s'amuse donc maintenant depuis le mois se Septembre à raison de 2/3 fois par mois, car je travail on peut pas se voir +.

Je suis dans un état psychologique au bord du ridicule. Cette relation me torture.
J'ai l'impression qu'il ne veut pas s'assumer, et d'ailleurs je lui en ai parlé et il avait l'air plutôt d'accord.

Quand il vient chez moi, il reste de plus en plus et à chaque fois il se passe des choses suite à son initiative.
Je ne sais pas quoi en penser. Ca a vraiment l'air d'être de l'amusement pour lui, mais il se sert énormément de l'alcool pour justifier ce qu'il fait.

Je ne comprends plus rien. Hier je l'ai envoyé boulé par SMS car j'en peux plus de cette situation ou j'espère quelque chose alors qu'au final je suis toujours déçu, ou je me fais trop d'illusions.
J'ai l'impression de vivre notre relation d'une manière complètement différente de lui.

Enfin bref, je suis vraiment en mode dépression. À deux doigts de céder aux Anti Dépresseurs.
Je l'aime, vraiment trop. Malheuresement je ne sais pas si c'est un amour qui est impossible du fait qu'il ne veuille pas s'assumer ou si c'est juste un hétéro qui profite (ce qui soit dit en passant ne m'étonnerait pas de lui).

Qu'en pensez vous ? Dans tous les cas je ne peux pas réellement resté amis avec lui.
C'est impossible, j'en attendrai toujours + et ça me bloque dans ma recherche d'une moitié.

J'ai envie de lui envoyer un message en lui réexpliquant que ce n'est pas possible qu'il faut qu'on arrête de se voir, mais en même temps je l'aime tellement que je n'arrive pas à me détacher de cette situation. J'ai l'impression de l'abandonner, alors que lui doit s'en foutre de moi, bref je suis complètement perdu.
De plus, c'est quelqu'un de très égoiste qui ne pense qu'à ses addictions. Qui se dit hétéro alors qu'il vient chez moi, qu'il sait ce qui va se passé s'il vient. On dort ensemble depuis Septembre ...
F'in bref, désolé pour l'énorme pavé.

J'ai essayé de résumé au mieux, c'est très compliqué comme histoire j'ai surement oublié énormément de détails mais n'hésitez pas si vous avez des questions
et merci sincèrement de m'avoir lu jusqu'au bout.

Bis à tous !

Zerials
Photo
Date 19/02/2017 17:28

Effectivement, c'est une situation assez problématique
En plus au début de ton récit, c'est vraiment la situation dans laquelle je suis, un peu

Bref, est-ce que tu lui a déjà demandé ce qu'il ressentait vraiment vis-à-vis de toi ? Si vraiment t'es qu'un ami pour lui ?

Honnêtement je pense qu'il en a rien a foutre de toi, les gens comme lui, c'est à dire perdu, addict, sont des gens en gros gros manque d'affection, d'attention, et sont prêt a tout pour du soutien et du sexe. Tu es la seule figure de soutien dans son entourage, tu es donc la seule personne qui comble son manque et c'est pour ça qu'il reste tant accroché a toi, tu es comme indispensable pour lui, bien malheureusement.

J'ai connu une personne comme ça, un hétéro qui a cherché des excuses pour m'attirer à lui, c'était cet été et j'ai même posté car j'étais vraiment troublé. Pareillement, il se drogue énormément et j'ai remarqué qu'il cherche de l'affection de tout ce qui bouge. J'ai appris par la suite qu'il a même essayé de droguer une meuf pour lui faire l'amour.
Si je le voulais, je pourrais m'engager, là tout de suite, dans le même genre de relation avec lui, il suffirait d'un message sur Facebook. Je pourrais faire le connard et le manipuler alors même que les mecs comme ça manipulent par instinct.

En fait, comme beaucoup de gens, lorsqu'ils sont sous l'effet de substances, il ne pensent plus qu'a leur gueule.
Tu remarquera quand même que ton pote continue a venir te voir et coucher avec toi sachant pertinemment que tu es amoureux de lui et que cela te fait donc souffrir. Il en a donc rien a foutre de toi, de ce que tu peux ressentir, il joue avec toi et tes sentiments. Il fait pas ça par méchanceté je pense, mais par pulsions trop fortes pour être maîtrisées a cause de la drogue, mais aussi a cause de sens névroses (j'imagine que si il est aussi perturbé c'est parce qu'il n'a pas eu une vie facile)

Je pense qu'il faut que tu te sorte de cette situation immédiatement, avant que tu sois complètement foutu comme lui. Tu semble vraiment déstabilisé psychologiquement et tu es en danger, à mes yeux.
Essaie de le guider vers de l'aide. Comme je l'ai dit plus haut, ces mecs manipulent par instinct mais sont très faciles à manipuler en retour, surtout sous substances.
Essaie de lui trouver des experts qui peuvent l'aider, et si il ne veut pas, ou si ça marche pas. Laisse le tomber.

Effectivement, ce doit être compliqué moralement et sentimentalement de le laisser tomber, mais c'est inutile de rester avec lui dans ces conditions, c'est même dangereux. Tout ce qui se passerait c'est une chute imminente de ton moral qui te conduira à être aussi instable que lui. Tu es sa seule figure d'attention, donc si tu chute, il chutera encore plus.
Il faut être un peu égoïste ou tu t'en sortiras jamais.

lyon
Photo
Date 20/02/2017 19:02

Bref, est-ce que tu lui a déjà demandé ce qu'il ressentait vraiment vis-à-vis de toi ? Si vraiment t'es qu'un ami pour lui ?



Oui je lui ai déjà demandé. Et la réponse est que je suis un amis avec lequel il sait qu'il peut bien s'amuser dans tous les sens du terme.

En fait, comme beaucoup de gens, lorsqu'ils sont sous l'effet de substances, il ne pensent plus qu'a leur gueule.



Ouep. C'est encore plus bizarre que ça, en gros il était avec une amie à moi avant et elle l'a quitté pour ses addictions mais aussi pour cette raison la.

Essaie de lui trouver des experts qui peuvent l'aider, et si il ne veut pas, ou si ça marche pas. Laisse le tomber.



Déjà fait à plusieurs reprises. Amoureux comme je suis, j'étais comme sa meuf un peu donc bon, j'ai tout essayé depuis 5 ans, rien à faire.

Merci à toi de m'avoir répondu. Tu me confortes dans ce que je pensais et tu rejoins à 90% ce que me dis mon entourage mais j'avais besoin d'un avis externe, donc sincèrement merci.

Maintenant reste le plus dur à faire, le zapper de ma vie. Et ça c'est pas une mince histoire et c'est pas faute d'avoir essayé à plusieurs reprises, toujours avec des rechutes. Comme une drogue

 
3 messages - Page 1 sur 1 

Une seule page de résultat.

Poster une réponse


Relatif : Dans quel merde je me suis foutu ...

Nicolas Sarkozy, un homme du passé ?
par Alexandre0051 le 16/08/2014 13:14 - Lu 248 fois
il risque de foutre en l'air l'image de l'ump autant qu'il a foutu en l'air la sienne.l'ump a prouvé dernièrement qu'elle se démerdait bien toute seule pour foutre en l'air son image, haha.pas...
Le modo en carton
par le 20/04/2008 22:13 - Lu 541 fois
moi je tiens a dire qu'il é vraiment en carton se micka je me suis fait kicker pasque j'avais mis un "s" a la place de "ç" a ça va! bref un ga c exiter sur moi alors que je venais...
Finir sa vie seul, dévoré par son chat ?
par le 28/02/2011 1:09 - Lu 489 fois
merde j'ai 22 ans je suis celibataire et j'ai deux chats et j'adore le poulet... bon je suis definitivement foutu adieu monde cruel ^^
Que faites- vous la nuit ?
par Tic- le 22/07/2014 23:46 - Lu 5646 fois
je regarde aussi ! :d c'est super !il y en a certains qui jouent mal là dedans j'trouve u.u je suis trempé, ça me coule dans le dos pfff quel temps de merde,...
Pour les lycéens ^^
par Pinzutiii le 25/07/2010 19:22 - Lu 2180 fois
oué ba l'eco droit c'est de la merde u.u le pir c'est la gestion info j'ai une prof de merde qui te répéte ski a dans le livre et en plus te donne des controle...

Infos et prévention

Videos

  1/2 Dieu aime-t-il l'homosexualité ? 1/2
Ajouté le 22/07/11
Affichée 1261544 fois
4 votes, 3/5
  Post Secret
Ajouté le 11/10/07
Affichée 1308471 fois
7 votes, 5/5
  A quel âge sait-on qu'on est homo ?
Ajouté le 09/02/10
Affichée 1297553 fois
3 votes, 3/5
  Shirley Souagnon
Ajouté le 09/11/11
Affichée 1222474 fois
6 votes, 5/5
  NEXT Gay : Jason
Ajouté le 06/08/07
Affichée 1316265 fois
5 votes, 2/5