Les préjugés dans la Musique (Interview...

  Musique

Le monde est depuis longtemps source de discriminations et de préjugés. Trop souvent des communautés ou des hommes sont mis de côté à cause de ...

 

''Les couples imaginaires" : l'oeuvre...

  Actualités

Installée à Toulouse, l'exposition d'Olivier Ciappa " Les Couples Imaginaires" a été vandalisée à 2 reprises. Après les violences physiques,...

 

Le plus grand génocide de l'histoire

Mid
Photo
Date 11/02/2017 0:54

Et bien selon certaines « sources » ; il s'agirait de l' « Hindi Kouch ».
80 millions d'indiens de confession hindouiste massacrés par les musulmans en cinq siècles.
Cependant peu d'articles sur le sujet quand on fait des recherches sur la toile, même pas d'article Wikipédia là-dessus.
Avec si peu de ressources informatives et documentatives disponibles, et par conséquent, des recherches sérieusement infructueuses, je voulais savoir s'il y a des personnes qui ont pu se pencher sur le sujet ?

Ensuite, si l'on admet que l'Hindi Kouch est véridique ainsi que les chiffres, peut-on dès lors considérer qu'il s'agisse d'un même génocide, continu malgré tous les changements qui ont lieu dans le monde indien en cinq siècles d'histoire ?

Anonyme
Photo
Date 11/02/2017 12:44

Non. Un génocide c'est l'extermination voulue d'un peuple ou d'une culture. On parle pas donc de génocide.
Pour wikipedia, c'est l'article : "conquêtes musulmanes des Indes".
Pour les chiffres c'est tout à fait possible : Inde + Pakistan + Bangladesh = c'est plus de 1,4 milliards d'habitants.
Les guerres ont duré 500 ans, et il y avait des centaines de millions d'habitants. En plus, les mongols s'y sont mêlés, et les mongols ne sont pas tendres ... Du coup c'est possible.
Mais il faut replacer ça dans le temps et le nombre d'habitants.

BleenBird
Photo
Date 11/02/2017 12:51

Se méfier des articles wikipédia non sourcés d'une part, et se méfier encore plus des articles de la fachosphère qui ont le chic de faire de la propagande sur le sujet en amalgamant tout et n'importe quoi.

Si tu veux te renseigner sur un sujet aussi complexe que l'histoire de cette période et plus précisément sur le Sultanat de Delhi et tant d'autres, qui a vu passer aussi bien une femme Sultan que des despotes très certainement.
Il faut commencer par saisir tous les facteurs qui ont permis l'émergence et l'expansion fulgurante de l'empire dans cette contrée du monde, il y a je pense aussi bien des motivations matérialistes que des visions philosophiques.
Tu devrais commencer peut-être par te pencher sur la dynastie Abbasside et plus particulièrement sur un tournant de l'histoire avec un personnage clé de cette période, Houlagou Khan.

Chronologiquement et si tu restes passionné avec un esprit critique, tu devrais y trouver des réponses bien plus objectives.

Anonyme
Photo
Date 11/02/2017 12:54

Par contre l'Inde ça n'existe pas ! C'est une nation artificielle comme le Pakistan qui a été créée par la colonisation.
Et de 2) comme dit bleenbird. Ne pas oublier que les nationalistes hindous adorent cette histoire.
80 millions c'est surement exagéré et ils ont surement omis de préciser qu'il y a aussi eu des morts musulmans. Et en plus la plupart des guerres en Inde ont fait des millions de morts.

BleenBird
Photo
Date 11/02/2017 12:55

93430 écrit:

Par contre l'Inde ça n'existe pas ! C'est une nation artificielle comme le Pakistan qui a été créée par la colonisation.



Toutafé, le concept d'état nation.

Scipio
Photo
Date 11/02/2017 14:58

 

Actuellement, l'article 1 de la Constitution de la République d'Inde dispose que "l'Inde, c'est-à-dire Bharat, est une union d'États". Ce pays comporte 29 États, 7 Territoires, de nombreuses langues vernaculaires, des scheduled tribes, etc. C'est un pays avant tout très diversifié, dans son administration, ses langues, religions, paysages, histoires. Une partie du monde qui fut avec le Moyen-Orient, le berceau de nombreuses cultures actuelles ; n'oubliez pas que nos chiffres (système de numération) viennent de l'Inde !

Il est très difficile d'obtenir le qualificatif de génocide, l'ONU ne l'a pas délivré pour les amérindiens dont leur quasi-disparition s'est déroulée sur plus de quatre siècles.  
Pour autant, les meurtres et assassinats d'hindouistes ont bien eu lieu (reste à déterminer la quantité, mais dans une région du monde très peuplée, les valeurs absolues sont très vite impressionnantes). Nous pouvons soit nous contenter de suivre les institutions officielles, en l'espèce, l'ONU, et ne pas parler de génocide, soit définir selon nos propres critères, mais dans ce cas, c'est une vision personnelle, il ne faut pas chercher à réduire au silence ceux qui ne sont pas d'accord avec cette vision officieuse (cela dit, même quand une version historique est officiellement reconnue, il ne faut pas chercher à instituer une pensée unique).

allomat69
Photo
Date 11/02/2017 15:47

Les guerres antiques puis médiévales appliquaient le principe de soumission contre protection sinon massacre, plus connu sous le non de "féodal" ou encore "tribal" dont il héritait. Dans le contexte oû tout homme masculin était supposé porter une arme, et être capable de défendre sa famille et son clan, c'est-a-dire d'être un guerrier. C'était un principe général, les grandes civilisations entretenaient des armées de soldats, mais il y avait une porosité entre civils et soldats, les civils n'ayant généralement pas le choix de le rester en temps de guerre, lequel était fréquent sinon permanant.

Dans ce contexte il est exact que l'islamisation du sous continent indien s'est faite sous la contrainte, que pas mal de gens se sont probablement fait massacrer, et que la plupart des immenses temples kilométriques hindous finement sculptés on été détruits au nom du monothéisme. Il ne reste actuellement des grands temples que dans les régions exentrées par rapport à l'acces du sous continent par le nord, telles que sud-est, est, centrales, ou dans les déserts du nord-ouest.

Il est aussi exact que la religion hindoue étaient centrée sur la séduction, qui lui a permis de rayonner sur des milliers de km, que ne lui permettait pas la faiblesse militaire de son émiettement féodal. Elle n'avait donc pas d'antécédant de massacres "hors les murs", même si son histoire interne a été plutot "saignante". Alors que la civilisation arabo-musulmane s'est propagée rapidement par la force et l'astuce. On pourrait en dire autant de la civilisation chinoise, sauf que la chaine de l'himalaya était à l'époque quasiment infranchissable par la force et protégeait le sous continent indien.

Actuellement dans le monde les guerres et colonisations, puisque toujours en cours, essaient de cibler préférentiellement les soldats, et autant que possible pas leur famille ni les civils. Sinon on parle de crimes de guerre. Mais bon la limite peu parfois etre encore floue, même si on s'interdit en pricipe d'utiliser des armes stratégiques, et qu'on essaie de ne pas faire trop de dommage colatéraux aux civils. Mais régulièrement des écoles, hopitaux, établissement acceuillant du public, convois de civils, etc, sont gravement atteints. Sans compter lorsque c'est intentionnel. Puis Trump a donné le LA en n'excluant pas le recours aux bombes nucléaires tactiques, qui ne sont pas encore stratégiques , mais déjà nucléaires et "sales" pour les civils. Il faut avoir en mémoire que la guerre propre c'est la paix (il n'y a que des guerres sales).

Pour être complet, malgré tous les efforts de Mahatma Gandhi les tensions inter-religieuses ont conduit au moment de l'indépendance post-coloniale à la séparation et déplacement des musulmans dans les actuels Pakistan et Bangladesh, et les hindous sur l'actuelle Inde. Devoir séparer pour éviter une guerre civile est plutot déchirant, risqué, et souvent mortel, il vaut toujours mieux ne pas créer les conditions qui y conduisent.

Actuellement les tensions remontent à nouveau, à la fois à la frontière indo-pakistanaise, et entre hindoux et musulmans (restés) en Inde. Comme partout la réislamisation des musulmans sous la pression des islamistes extrémistes politiques n'y est pas étrangère, mais le renouveau nationaliste conservateur hindoux non plus, y compris le renouveau du conservatisme de caste. Bref l'Inde n'échappe pas au repli communautaire pour tenter de sauver des traditions millénaires dans le grand brassage de la mondialisation.

Enfin je suis passé sur ton profil regarder s'il n'évoquait pas un de ces trolls français ou étrangers qui cherchent à monter les communautés françaises les unes contre les autres, de façon à fabriquer des précurseurs des guerre civile. Mais je pense reconnaitre une saine curiosité, et que tu ne peux pas ignorer ce qu'est une guerre civile, qui a été jusqu'à déchirer des familles distantes de 2000 km du nord au sud en Asie. Et donc que cela vallait la peine de répondre du mieux possible à ta question, même si j'ignore dans le détail combien de morts et de souffrances ont été occasionnés par les guerres et tensions religieuse du sous contnent indien.

BleenBird
Photo
Date 11/02/2017 22:37

Scipio écrit:

 

Magnifique, un régal pour les yeux et ça calme direct les esprits.

Allomat, un commentaire à faire ?

kahooli
Photo
Date 12/02/2017 0:37

Je n'ai pas assez de connaissances précises sur le sujet.
Ce que je sais en revanche, c'est qu'il y a bien eu des massacres de la part des musulmans face aux Hindous pour causes religieuses. Les musulmans considéraient certaines pratiques comme étant de la pure barbarie.
L'Inde est un pays où les filles sont victimes d'infanticide (encore aujourd'hui), à une époque la veuve (pas forcément partout) était supposée s'imoler vivante avec son mari décédé, le sacrifice humain pouvait aussi être pratiqué jusqu'au 19eme siècle (aujourd'hui interdit quelques dizaines restent pratiqués dans les régions très rurales),...
Attention, je n'excuse pas les musulmans, j'essaye d'expliquer en partie le choc entre les deux civilisations.

BleenBird
Photo
Date 12/02/2017 2:03

kahooli écrit:

Je n'ai pas assez de connaissances précises sur le sujet.
Ce que je sais en revanche, c'est qu'il y a bien eu des massacres de la part des musulmans face aux Hindous pour causes religieuses. Les musulmans considéraient certaines pratiques comme étant de la pure barbarie.
L'Inde est un pays où les filles sont victimes d'infanticide (encore aujourd'hui), à une époque la veuve (pas forcément partout) était supposée s'imoler vivante avec son mari décédé, le sacrifice humain pouvait aussi être pratiqué jusqu'au 19eme siècle (aujourd'hui interdit quelques dizaines restent pratiqués dans les régions très rurales),...
Attention, je n'excuse pas les musulmans, j'essaye d'expliquer en partie le choc entre les deux civilisations.



Oh chez les musulmans tu sais, il y a encore de nombreuses sectes ou des mouvements avec des brassages culturels improbables avec des résidus des croyances antérieurs à l'islam.
Comme le Mazdéisme, l'Ahmadisme et tant d'autres. Ça fait des trucs chelous, parfois très profond à voir philosophiquement et parfois monstrueusement incompréhensible.

-Rebellion-
Photo
Date 12/02/2017 11:44

BleenBird écrit:

Se méfier des articles wikipédia non sourcés d'une part, et se méfier encore plus des articles de la fachosphère qui ont le chic de faire de la propagande sur le sujet en amalgamant tout et n'importe quoi.


bah sur tout les sujets sensibles faut se méfier de wikipédia . Faut bien regarder l'onglet disscussion pour voir comment a évolué le truc

theo8563
Photo
Date 12/02/2017 16:54

Je connais un forum où ce genre de topic serait parti en quéquette. Beaucoup plus de maturité, ici.

Mid
Photo
Date 12/02/2017 18:49

C'est vrai que quand on tape « Hindi kouch » sur Google, on tombe essentiellement sur des sites islamophobes, qu'on ait ou non de l'affection pour cette religion, on s'accordera à dire que ça ne peut pas être objectif.

kahooli écrit:

Ce que je sais en revanche, c'est qu'il y a bien eu des massacres de la part des musulmans face aux Hindous pour causes religieuses. Les musulmans considéraient certaines pratiques comme étant de la pure barbarie.
L'Inde est un pays où les filles sont victimes d'infanticide (encore aujourd'hui), à une époque la veuve (pas forcément partout) était supposée s'imoler vivante avec son mari décédé, le sacrifice humain pouvait aussi être pratiqué jusqu'au 19eme siècle (aujourd'hui interdit quelques dizaines restent pratiqués dans les régions très rurales),...


Ouais, choc des civilisations sans doute. Enfin j'ai rarement cru comprendre que les femmes étaient privilégiées ou valorisées dans les pays musulmans ou régions à majorité islamique, c'est un peu considéré comme des sous-produits. Beaucoup de paradoxes dans la culture islamique, je m'y perds.

93430 écrit:

En plus, les mongols s'y sont mêlés, et les mongols ne sont pas tendres ... Du coup c'est possible.


Je pensais que les Mongols n'avaient jamais réussi à aller au-delà de l'Indus. Après quand tu parles des mongols, tu parles également de Tamerlan ? Parce que ses conquêtes ont été sanglantes et meurtrières (15 - 20 millions de morts je crois) ; et il faisait des tours aves les crânes des villageois qui lui résistaient... Des hindous il y en avait jusqu'en Afghanistan je crois, on pourrait ainsi l'inclure dans l'Hindi Kouch ?

BleenBird
Photo
Date 12/02/2017 20:38

Mid écrit:

Je pensais que les Mongols n'avaient jamais réussi à aller au-delà de l'Indus. Après quand tu parles des mongols, tu parles également de Tamerlan ? Parce que ses conquêtes ont été sanglantes et meurtrières (15 - 20 millions de morts je crois) ; et il faisait des tours aves les crânes des villageois qui lui résistaient... Des hindous il y en avait jusqu'en Afghanistan je crois, on pourrait ainsi l'inclure dans l'Hindi Kouch ?



Bleenbird à écrit:

Tu devrais commencer peut-être par te pencher sur la dynastie Abbasside et plus particulièrement sur un tournant de l'histoire avec un personnage clé de cette période, Houlagou Khan.
Chronologiquement et si tu restes passionné avec un esprit critique, tu devrais y trouver des réponses bien plus objectives.

allomat69
Photo
Date 12/02/2017 21:17

BleenBird écrit:
Scipio écrit:

 

Magnifique, un régal pour les yeux et ça calme direct les esprits.

Allomat, un commentaire à faire ?



J'ai répondu à la question posée de difficulté de qualification de génocide dans le contexte historique.

Il n'empeche qu'il ne faudrait pas prendre pour des victimes les envahisseurs islamiques qui ont détruit les temples de façon comparable à ce que fait actuellement Daech, et ont massacré les hindous qui leur résistait, pour des raisons religieuses comparables.

Comme je l'indiquais la culture religieuse hindoue, et ses chiismes tels que le bouddhisme procédaient plutot par séduction pour étendre leur influence. Mais bon il y a aussi des limites à la non violence, les humains ont des comportements communs.

Mais on ne peut pas dissocier les tensions interreligieuses actuelles des destructions cultuelles massives par les moghols, qui laisse encore actuellement des traces chez les nationalistes hindous, et sont réavivé par la réislamisation des musulmans.

Mid
Photo
Date 12/02/2017 21:50

Bleenbird à écrit:

Tu devrais commencer peut-être par te pencher sur la dynastie Abbasside et plus particulièrement sur un tournant de l'histoire avec un personnage clé de cette période, Houlagou Khan.
Chronologiquement et si tu restes passionné avec un esprit critique, tu devrais y trouver des réponses bien plus objectives.


xD
Et dire que je n'ai même pas tilté à la vue du « Khan »... J'me déçois tout seul !
Bah merci, je vais voir ça de plus près.

BleenBird
Photo
Date 13/02/2017 0:41

Owi Allomat, On pourrait facilement situer Daesh au temps des dynasties <3 <3 <3

Cette vision étriquée de l'histoire et cette manière de comparer l'histoire à aujourd'hui, sur des territoires aussi vastes que flous et sur des périodes aussi longues, qui regroupent des milliers d'acteurs. Avec une multitude de dynasties, des milliers de gouverneurs, des centaines de Sultans (dédi pour Razia al-Din <3), de Rajas, d'Empereurs, de Khans, de clans, de tribus, d'alliance inter-religieuse, de guerres intestines, de pillages, de commerces, d'expéditions, de conquêtes et de reconquêtes avec son lot de massacre ou de projet civilisationnel.
En passant par les perses, les moghol, Les turkmènes, les arabes, les tibétains, les Chinois et la liste peut continuer jusqu'au petit matin.
Bref, Allomat, ça me dépasse.

Rien que sur des récits éclairs comme la bataille de Talas ou sur la bio d'un personnage comme Jai Singh II, on ne peut que s'incliner face à la complexité du sujet.


Et même les historiens du temps des Abbassides ne s'aventurent pas pour parler de génocide avec l'invasion sanglante des Mongols durant la chute de Bagdad en 656 de l'hégire et sur les massacres dans les provinces voisines 50 ans auparavant.

"On pourrait en dire autant de la civilisation chinoise, sauf que la chaine de l'himalaya était à l'époque quasiment infranchissable par la force et protégeait le sous continent indien."

Blabla...



Quoi qu'il en soit, si le "génocide" avait bien lieu, il n'y aurait plus aucun temple datant de la période pré-islamique dans cette contrée du monde.


Donc oui Mid, Houlagou Khan est un personnage clé pour comprendre objectivement la période qui t'intéresse. Chronologiquement et si tu gardes la pêche, le cheminement peut se faire vers l'empire Ottoman, l'empire Ghaznévides avec la Dynastie Mamelouk etc...Qu'on situe bien dans la vidéo de Scipio.

Et pour finir, tu peux te pencher rapidos sur l'une des plus grandes dynastie qu'a connue cette région (3 millions km² au bas mot et qu'on appelle aujourd'hui Inde: https://www.herodote.net/Indes-synthese-1918.php

A ce sujet, il manquerait plus qu'Allomat nous conte l'histoire du petit fils de Houlagou Khan, descendant direct de Gengis Khan et qui a été converti à l'islam par la force XD


Conclusion, si t'es passionné par l'histoire, tu pourrais passer des centaines d'heures à dépouiller les bibliothèques, les ouvrages, les documents et autres récits sur ce vaste monde.

allomat69
Photo
Date 13/02/2017 8:50

"Cette vision étriquée de l'histoire et cette manière de comparer l'histoire à aujourd'hui, sur des territoires aussi vastes que flous et sur des périodes aussi longues, qui regroupent des milliers d'acteurs. Avec une multitude de dynasties, des milliers de gouverneurs, des centaines de Sultans (dédi pour Razia al-Din <3), de Rajas, d'Empereurs, de Khans, de clans, de tribus, d'alliance inter-religieuse, de guerres intestines, de pillages, de commerces, d'expéditions, de conquêtes et de reconquêtes avec son lot de massacre ou de projet civilisationnel.
En passant par les perses, les moghol, Les turkmènes, les arabes, les tibétains, les Chinois et la liste peut continuer jusqu'au petit matin.
Bref, Allomat, ça me dépasse."

Il n'empèche qu'il y avait une culture du sous-continent indien (qui perdure toujours en Inde notamment dont l'occident dénonce les archaïsmes), qui a conduit à une multiplication des dieux et des cultes, à des ajouts et remodelages des temples, à une cohabitation et un mode de diffusion des croyances vers l'est plutôt pacifiques contrairement à d'autres cultures notamment monothéistes. Ce qui fait qu'actuellement les lieux sacrés hindous ont une longue histoire avec des parties anciennes qui peut être antérieures à l'époque médiévale, des parties rénovées, et des parties nouvelles, comme dans nos églises et mosquées d'ailleurs. Et que ces temples n'existent plus que dans les régions excentrées par rapport aux régions du nord qui ont été islamisées par la force, parce qu'ailleurs ils ont été détruits, et les gens qui cherchaient à résister massacrés.

Cela n'a pas empêché que les rois et maharajas hindous aient guerroyé les uns contre les autres, que leur royaumes aient été nombreux et à géométrie variable, et que cela a pu être saignant. Mais les fondements de leurs cultures et cultes étaient identiques, et ils ne se battaient pas contre leur culture et leurs dieux.

On rappelle de manière identique la christianisation par la force et la destruction des cultes et lieux de cultures anciens ailleurs, mais il se trouve que dans le sous continent indien la principale religion monothéiste à l'ouvrage était l'islam. Que l'histoire soit plus compliquée dans le détail c'est certain, mais l'histoire à des lignes de plus grande pente.

La référence à Daech c'est pour rappeler que le principe d'imposer une religion par la force et exploser les autres lieux de cultes y compris historiques peut encore exister de nos jours. En cherchant bien on pourrait même trouver une grande et magnifique mosquée historique que des adeptes d'une religion monothéiste concurrente ont juré de détruire pour y reconstruire leur temple. Les religions monothéistes ont certains croyants comme ça.

BleenBird
Photo
Date 13/02/2017 12:14

Vision étriquée j'ai dit et je pèse mes mots,

Aveuglé par une islamopsychose qui a l'air de te plaire d'ailleurs, puisque toi Allomat, tu ne te gênes plus pour dénigrer à la moindre occasion des pans entiers de l'histoire sur tous les sujets possibles et inimaginables et sur tous les terrains. Je te regarde faire ici comme ailleurs et c'est toujours drôle de te voir parler de "voile, daesh, pendaisons" et autres coupeurs de têtes à la moindre occasion. Mais je commence à perdre patience avec toi.

Tu réduis l'histoire de l'hindouisme d'une part à ce qu'elle n'est pas et d'autres part, à ce qu'elle n'a jamais été. Une religion dite: "pacifiste". Avec des chiismes aussi archaïques qu'inhumain et la liste des dérives est archi-longue.
Mais moi vois-tu, par respect et humilité pour l'histoire, je ne m'aventurerai pas là dedans contrairement à toi. Mais si tu insistes...Et des guerres inter-religieuse au sein même de l'hindouisme, pour des raisons matérialiste et philosophique, on peut en trouver.
Bref, je préfère de loin regarder les points communs de l'hindouisme avec l'islam que de jouer à confronter les religions comme le font les nationalistes aujourd'hui. Et on peut surement les compter par millier les points commun.
J'ai déjà commencé une liste que je garde bien au chaud au cas où tu insisterais là dessus.

Quant aux vieux temples Hindous, datant de la période pré-islamique, qu'on trouve encore dans le vieux Delhi et ailleurs, au coeur même des anciens Sultanat. Là, tu le rayes volontiers de ton imaginaire. Mais ça ne m'étonne pas de toi.

Quoi qu'il en soit, on impose pas l'islam par la force à des millions d'individus. On impose pas l'islam aux Moghol, on impose pas l'islam aux chinois, en "Inde" et partout ailleurs dans le monde par le sang et les armes.

Zheng He, Musulman, eunuque et Amiral de la dynastie Ming reste une pointure en matière d'exemple ou Le maharâja Jai Singh II qui n'était pas musulman.(Tiens ? ces musulmans génocidaires seraient-ils devenu fou au point de nommer des gouverneurs non musulmans au coeur même de l'empire ?).
Quant à Moïse Maïmonide, au dessus de lui, c'est le soleil. Et des exemples de ce type, il y en a une ribambelle.


Sache juste que la religion musulmane était maître de ces contrées durant des siècles, maître en savoir et culturellement imposante, car la langue du savoir c'était l'arabe et la langue de l'islam, c'était l'arabe. Et pas le sabre.

Ils avaient une administration et des institutions bien ficelées, héritées des perses et des byzantins. Et un savoir inégalé en matière de science, tout ceci, militairement bien gardé.
Et un système d'impôt équitable, que ça te plaise ou non.

En conclusion, si la partition britannique n'avait pas eu lieu, l'Islam aurait probablement gardée sa place forte et continué son brassage culturel avec des citoyens de toutes les confessions.
Comme du temps des Sultanats qui gouvernaient et cohabitaient avec des rajas pour le meilleur et pour le pire.

Oh au cas où tu ne l'aurais pas remarqué sur ton écran minuscule, durant des millénaires, le concept d'état nation n'existait pas.
Il n'y avait pas de passeport, pas de carte ou de photos d'identité et encore moins d'aéroport.
Et dans ce vaste empire, on passait d'une région à une autre à pied, en monture et en bateau avec un simple: Assalam Alaykum.

allomat69
Photo
Date 13/02/2017 13:53

"Quoi qu'il en soit, on impose pas l'islam par la force à des millions d'individus."

Comme le christianisme n'a pas été imposé aux amérindiens ?


Si je trouve anachronique d'étiqueter de génocide les méthodes tribalo-féodales anciennes que j'appelle "soumission contre protection sinon massacre", je ne comprends pas pourquoi il faudrait les réduire à de la poussière d'histoire lorsqu'elles ont eu lieu.

A fortiori lorsque cette histoire permet de comprendre les tensions inter-religieuses intérieures actuelles en Inde ou à la frontière indo-pakistanaise.

Et encore plus lorsque des groupes extrémistes minoritaires tels que Daech tentent de restaurer ces méthodes anciennes.

Il serait vain de chercher des charniers en Indes, ni la crémation funéraire ni le climat tropical permettent aux archéologues d'en retrouver des traces. Par contre comme je l'ai précisé la répartition des derniers grands temples médiévaux de taille kilométrique puisque c'était la coutume cultuelle, épouse les limites d'influence de l'islamisation par la force. La survivance de quelques temples érotiques à Kadjurao tient du miracle.

Car il convient de noter que outre la tradition de représenter les dieux sous une forme humaine, l'héritage du culte phallique d'origine préhistorique, et la mode "top-less" des femmes indiennes, la fréquente sacralisation de la sexualité érotique sculptée sur les parois des temples ne pouvaient que déplaire aux souverains et religieux monothéistes musulmans.

Je trouve que l'historienne indienne Meenakshi Jain explique plutot bien le contexte indien, et que cela vaut la peine de lire ses explications :
http://www.jaia-bharati.org/histoire/destruc-temples.htm

Un extrait :
"Les gouvernements hindou et bouddhiste n'ont jamais eu le côté brutal qui a été la caractéristique constante de la domination musulmane ; jamais ils n'ont entraîné de conversions forcées, ni l'imposition d'une élite politique étrangère, ni la prédominance d'une langue et d'une culture étrangères. Il est vrai que l'Inde a connu dans son passé lointain des souverains étrangers, mais ils s'étaient complètement immergés dans l'esprit du pays et s'étaient voués à propager la grandeur de sa civilisation."

Si on veut ne pas inciter à la haine actuelle et être plus précis sur les conversions forcées qui furent à la mode dans le passé chez certaines religions monothéistes, notamment musulmanes et chrétiennes, il faudrait peut-être plutot évoquer des "génocides culturels" et massacres de populations résistantes.

BleenBird
Photo
Date 13/02/2017 14:25

"Comme le christianisme n'a pas été imposé aux amérindiens ? "

L'Islam a imposé sa présence du sud de l'Europe jusqu'aux confins de l'Asie de la même manière que le christianisme avec les amérindiens ?
Non mais c'est une blague ? Combien de chrétiens, de juifs et d'hindous subsistent encore, avec leur culture, leur tradition, leur temple, leur m½urs dans l'histoire de l'Islam ?
Ma parole, t'es à l'ouest. Jérusalem, le Caire, Damas, New Delhi et tant d'autres villes millénaire en sont la preuve vivante et devraient te mettre à genou face à l'évidence du caractère tolérant de l'Islam.

Quoi qu'il en soit, on impose pas l'islam par la force à des millions d'individus. On impose pas l'islam aux Moghol, on impose pas l'islam aux chinois, en "Inde" et partout ailleurs dans le monde par le sang et les armes.
Zheng He, Musulman, eunuque et Amiral de la dynastie Ming reste une pointure en matière d'exemple ou Le maharâja Jai Singh II qui n'était pas musulman.(Tiens ? ces musulmans génocidaires seraient-ils devenu fou au point de nommer des gouverneurs non musulmans au coeur même de l'empire ?).
Quant à Moïse Maïmonide, au dessus de lui, c'est le soleil. Et des exemples de ce type, il y en a une ribambelle.


Et relis bien mon post avant de prétendre que je réduis toute les conquêtes de l'islam à une simple parole d'amour et de paix.



De la même manière que tu pourrais ne pas réduire l'hindouisme à la non violence ou à la barbarie entre les sectes rivales, les castes guerrières, les infanticides de masse et la condition déplorable des femmes. Puisque c'est bien réel tout ça.
Extrait:
"Le 5 juin 1984, le temple d'or fut le théâtre d'une opération militaire ordonnée par le Premier ministre indien, Indira Gandhi, dans le but de déloger les indépendantistes sikhs qui s'y étaient retranchés. Ce massacre fit officiellement 84 tués et 248 blessés parmi les soldats assaillants, tandis que les pèlerins devaient dénombrer 493 tués (dont 100 femmes et 75 enfants) et 86 blessés.
Le temple, de nouveau incendié durant l'opération, a été reconstruit.

La violation de leur lieu saint fut considérée comme une insulte majeur par certains Sikhs. Le massacre eut pour conséquence l'assassinat d'Indira Gandhi quatre mois plus tard par ses gardes du corps sikhs."



Un extrait :

"Mais l'hindouisme est si pluriel que des tendances très diverses s'y manifestent, tendances qui s'échelonnent du refus de la guerre et de la violence (même envers les animaux) au fanatisme violent le plus épuré "

http://www.leconflit.com/article-hindouisme-et-guerre-121416655.html

On pourrait parler aussi du Bouddhisme, mais là, on ferait des jaloux du coté de la Shoah.

Extrait : "La plupart des bouddhistes occidentaux trouveront cet exposé dérangeant pour le c½ur et pour l'esprit."

http://www.zen-occidental.net/articles1/baran1.html

L'alliance des Abbasside avec des tibétains durant la Bataille de Talas pourrait déjà t'éclairer sur la complexité du sujet.

BleenBird
Photo
Date 13/02/2017 14:53

Ah et juste comme ça, au passage, il y a des courants de pensées en Islam qui croient fermement à la réincarnation, à la non-violence, au végétarisme, fondent des écoles d'art-martiaux et prient toutes sortes d'idoles.

Mais là, c'est un autre lvl pour toi, t'arriverais jamais à le comprendre.

Extrait : AL Râzi 864- 932 :
"Quant aux bêtes de somme herbivores, il ne faut pas les tuer mais alléger leur fardeau comme nous l'avons dit, nous abstenir de les consommer autant que possible et ne pas les féconder afin qu'ils ne se multiplient pas et que nous n'ayons pas besoin de les massacrer davantage quand cela serait nécessaire. Et même s'il n'y a pas d'espoir de délivrer une âme d'un corps animal autre que l'homme, ce n'est pas du tout une raison valable pour les tuer. Les philosophes ont différé sur cette question, certains pensant que l'homme peut manger de la viande et d'autres étant de l'avis contraire. Socrate, quant à lui, fait partie de ceux qui ne le permettent pas.
Du fait qu'il n'est pas raisonnable et juste que l'homme fasse du mal à un autre que lui, il s'en suit qu'il n'est pas du tout raisonnable ou juste qu'il se fasse du mal à lui-même. Cela inclut beaucoup d'actions que la raison défend, comme les pratiques de ces Indiens aspirant au sacrifice pour Dieu, qui infligent des brûlures à leur corps ou s'étendent sur des planches à clous, ou comme celles des Manichéens qui se castrent pour ne pas céder à leur penchant sexuel, qui s'épuisent par la faim et la soif, et se salissent volontairement en utilisant l'urine à la place de l'eau.
"


Il y avait même des lois très strictes dans l'empire qui obligeaient les gens à ne jamais dépasser une charge sur leur monture et interdisaient de rester sur une monture pour flâner ou pour discuter.
Alors l'empire, c'était pour le pire et le meilleur.

 
200 messages - Page 1 sur 10 

Poster une réponse


Relatif : Le plus grand génocide de l'histoire

Le mot sans fin
par ptitgars1986 le 24/06/2014 22:24 - Lu 86497 fois
génocide ((( le génocide au rwanda dura du 6 avril au 4 juillet 1994. l'onu estime que quelque 800 000 rwandais, en majorité tutsi, ont trouvé la mort durant ces trois mois....
L'Adhésion de la Turquie dans l'UE
par Freax le 14/06/2010 16:29 - Lu 823 fois
vu ce qu'il se passe en ce moment c'est : non, non, non, et non ! que la turquie arrête de menacer israël, qu'elle reconnaisse le génocide arménien, et que la situation avec...
France Allemagne par Nicolas Sarkozy
par Estwald le 29/01/2008 15:40 - Lu 252 fois
citation : lilou44la france n'a pas inventé la solution finale, n'a pas commis de génocide et bla bla bla -> selon moi, le fait d'y avoir participé, c'est commettre un...
Moins de jours fériés chrétiens au nom de la laicité
par loover le 17/08/2012 19:29 - Lu 1041 fois
je n'ai rien assimilé du tout ! tu affabules merde ! ou alors tu nies sciemment le poids de plus d'un millénaire de chrétienté dans l'imaginaire collectif ! je n'ai pas d'opinion sur le...
Turquie, France, génocides...
par Harfang le 12/01/2012 16:13 - Lu 519 fois
dans tout les cas ce n'est pas à l'état d'écrire l'histoire et encore moins une histoire qui serait officielle! il y a des historiens, laissez-les travailler et se confronter. le...

Infos et prévention

Videos

  Toute une histoire (1/3)
Ajouté le 19/09/11
Affichée 1184164 fois
3 votes, 5/5
  Toute une histoire (2/3)
Ajouté le 19/09/11
Affichée 1182608 fois
2 votes, 5/5
  Toute une histoire (3/3)
Ajouté le 19/09/11
Affichée 1182002 fois
7 votes, 5/5
  Le baiser du mémorial des victimes homosexuelles à Berlin (actu)
Ajouté le 03/04/10
Affichée 1238870 fois
2 votes, 5/5
  Charlie et son grand frere
Ajouté le 20/11/11
Affichée 1158662 fois
2 votes, 1/5

Les News

Le grand cahier d'Agota Kristof Le grand cahier d'Agota KRISTOF est un livre très intéressant qui mérite vraiment d'être lu, je vous le conseille fortement alors pour vous donner envie ce lire voilà mon résumé personnel et comme il s'agit de mon devoir de français je vous le propose comme un commentaire composé traitant de l'éducation.  
Maria Sharapova ou la malédiction... Maria Sharapova est une grande championne mais depuis un certains temps, une malédiction lui colle à la peau.  
J'ai testé pour vous... être... Je suis grand. La plupart des gens considèrent le fait d'être grand comme un bienfait, un avantage, un cadeau du ciel. La plupart des hommes se plaignent d'une taille trop faible ; vous n'avez rien compris. Contentez-vous de ce que vous avez, petits capricieux. Si en revanche on vous prend souvent pour un haricot magique vous avez toute mon amitié.  
⁠Star Trek Into Darkness : la... J.J. Abrams ressuscite la franchise, et connaît un succès mondial avec "Star Trek", qui semble relancer la saga sur grand écran. L'arrivée en salles, en juin 2013, de sa suite directe, "Star Trek Into Darkness", confirme-t'elle pour de bon la renaissance de la célèbre série de science-fiction ?  
Federer : Le retour en grâce ? Roger Federer est décidément un trentenaire fringuant. Près de trois ans après avoir connu les joies de la paternité et à peine plus de six mois après avoir passé la barre - symbolique - pour tout sportif de haut niveau, des trente ans, le Suisse n'a jamais été aussi proche de retrouver son trône. Pour la première fois depuis des mois, les fans du joueur helvète s'enthousiasment d'un retour en grâce de leur champion et dans les sphères d'amateurs de tennis, une question, encore posée que timidement, interpelle et passionne : Federer peut-il redevenir n°1 mondial ? Eléments de réponse...