Train_Thalys_728x90

Le coup du "je tiens à toi" 2° page

CrimsonHawk
Photo
Date 22/01/2017 2:25

Vous n'étiez pas en couple donc il n'avait rien promis, cherché du sérieux ne veut pas dire ne pas vouloir s'amuser de temps en temps en attentant sachant qu'une relation purement sexuel peut souvent déboucher sur une relation plus profonde après…

La fidélité ne signifie pas toujours l'exclusivité amoureuse ou sexuel mais plutôt être honnête avec son partenaire, certains couples vivent très bien bien en étant « libre » d'autres moins comme certains vivent très bien en étant "exclusif" et d'autres moins.

NaniOkonawareru
Photo
Date 22/01/2017 2:46

Matta écrit:

Donc tu n'as pas un besoin de fidélité.. Et pour moi, mélange relation amoureuse & sérieuse, avec plan cul, c'est que dans le fond, ce n'est pas un réel amour (et que le bonheur chez ces personnes là, passe par d'autres priorités, comme le plaisir sexuel).


Pour toi, oui; mais tu ne peux pas reprocher à d'autres gens de fonctionner différemment, sous prétexte que seul l'amour exclusif existe et qu'il est universel... ce qui n'est pas le cas.
Cumuler une (ou des) relation(s) amoureuse(s) avec des rencontres sexuelles, si on considère qu'il est possible d'aimer plusieurs personnes (et c'est possible, mais seule l'expérience peut vous servir de preuve), fait tout à fait sens. Et on ne peut pas reprocher à quelqu'un de ne pas avoir la même vie amoureuse/sexuelle que la nôtre.

Matta écrit:

Je suis peut-être vieux jeu.. mais je trouve choquant votre tendance à dédiaboliser les relations libertines.. à chercher à dire avec une logique du "C'est comme ça et pas autrement" qu'on peut et que c'est NORMAL de pouvoir aimer quelqu'un et faire du sexe n'importe où à côté, et que c'est aux j'imagine dit "traditionaliste", qu'ils doivent s'adapter.
C'est avec ce genre de discours et de comportement qu'on donne une image à la communauté LGBT complètement fofolle, immature, sans amour, pas sérieuse.. et c'est à cause de ça qu'une partie des Gays ne ce retrouvent plus dans cette communauté, et sont donc complètement perdu.
Je vais faire ma LePen, mais vous êtes dangereux avec des propos de la sorte..
PS: Je précise dans le terme "NORMAL", que je parle d'une normalité, donc d'une majorité, d'une globalité, de quelque chose de fréquent et donc d'habituel.. Un homo étant marginal malgré lui, qu'on le veuille ou non..


Je ne dis pas que la moyenne des gens ont leurs relations de cette manière; je ne dis pas non plus que les actuels exclusifs devraient devenir poly/libertins/etc.
Je dis que on ne peut pas reprocher aux autre de ne pas aimer comme on aime, et de ne pas mener leurs relations comme nous on les mène, tant qu'ils les mènent avec respect et honnêteté.

Un des principaux problèmes au sein des minorités stigmatisées est qu'il existe des sous-minorités qui sont stigmatisées par la première minorité. En d'autre termes, il existe des intolérants dans la 1ere minorité qui refusent leurs droits à la sous-minorité.

Ce "genre de comportement" cherche à protéger ceux qui se font stigmatiser et à faire en sorte qu'ils soient respectés, lorsqu'ils ne font rien de mal. Malheureusement, ce genre de comportement donne une image frivole et superficielle de la communauté gay... Que faire ?
Tenir des "propos dangereux" et aider les stigmatisés parmi les stigmatisés (càd les non-exclusifs parmi les homosexuels) au risque de rendre la communauté irrespectable aux yeux des intolérants; ou alors surtout m'abstenir de défendre ceux qui ont besoin d'être défendu, pour ne pas effrayer les intolérants ?


Cette distinction entre les bons gays qui montrent le côté socialement acceptable car normal, et les mauvais gays parias qui montrent un côté socialement inacceptable car anormal, me fait vomir franchement. Je préfère largement soutenir chaque personne pour qu'elle puisse vivre comme elle l'entend, plutôt que de mettre une partie de la minorité de côté parce qu'elle ne correspondent pas à ce qu'on attend d'elle au sein même de la minorité...

Bouclette
Photo
Date 22/01/2017 9:56

Matta écrit:

Donc tu n'as pas un besoin de fidélité.. Et pour moi, mélange relation amoureuse & sérieuse, avec plan cul, c'est que dans le fond, ce n'est pas un réel amour (et que le bonheur chez ces personnes là, passe par d'autres priorités, comme le plaisir sexuel).

Je suis peut-être vieux jeu.. mais je trouve choquant votre tendance à dédiaboliser les relations libertines.. à chercher à dire avec une logique du "C'est comme ça et pas autrement" qu'on peut et que c'est NORMAL de pouvoir aimer quelqu'un et faire du sexe n'importe où à côté, et que c'est aux j'imagine dit "traditionaliste", qu'ils doivent s'adapter.
C'est avec ce genre de discours et de comportement qu'on donne une image à la communauté LGBT complètement fofolle, immature, sans amour, pas sérieuse.. et c'est à cause de ça qu'une partie des Gays ne ce retrouvent plus dans cette communauté, et sont donc complètement perdu.
Je vais faire ma LePen, mais vous êtes dangereux avec des propos de la sorte..
PS: Je précise dans le terme "NORMAL", que je parle d'une normalité, donc d'une majorité, d'une globalité, de quelque chose de fréquent et donc d'habituel.. Un homo étant marginal malgré lui, qu'on le veuille ou non..



Mais t'es qui pour dire "ça c'est du vrai amour", "ça c'est pas du vrai amour" ? À aucun moment tu ne définis ce que tu appelles l'amour, tu te bases juste sur ton ressenti personnel et tu ne peux pas imaginer que d'autres personnes vivent ça différemment.

Tu me rappelles un homme politique français, de sinistre mémoire, qui disait à peu près la même chose sur l'homosexualité. Pour lui, l'homosexualité était une forme de narcissisme pervers, car le vrai amour -selon lui- recherchait la différence (donc le sexe "opposé" ), et l'individu homosexuel -toujours selon lui- en recherchant son semblable a un comportement de névrosé incapable de connaître le "vrai amour". En fait il était juste incapable d'admettre que certaines formes d'amour étaient hors de portée de sa compréhension. On ne demande à personne de comprendre, juste d'admettre que nous ne sommes pas la mesure de toute chose.

Tu penses réellement que c'est dangereux ce qu'on dit ? vraiment ? C'est dangereux de dire que ceux qui ne se reconnaissent pas dans le seul schéma reconnu dans notre société comme "normal" ne sont pas des monstres "[...] fofolle, immature, sans amour, pas sérieuse [...]" ? Une fois de plus je rejoins NaniOkonawareru là-dessus.
Nous donnons une mauvaise image de la "communauté LGBT" ? Tu ressors le vieil argument selon lequel les folles, les butch, les pratiquant du BDSM, etc donnent une mauvaise image des LGBT. Le problème c'est plutôt que d'une part certaines personnes font un amalgame, et d'autre part que ces mêmes personnes sont intolérantes vis-à-vis des folles, des butch, etc.

xroad
Photo
Date 22/01/2017 14:50

CrimsonHawk écrit:

Vous n'étiez pas en couple donc il n'avait rien promis



A aucun moment je parle de promesse ou même de fidélité. Il ne faut pas tout mélanger. Je pars du constat que c'est un peu déstabilisant de prétendre vouloir du sérieux + dire qu'on tient à quelqu'un et par derrière faire des plans culs. Que ce soit son mode de vie avant que l'on se connaisse OK il faisait et fait ce qu'il veut, c'est son modèle sexuel... Je ne suis pas là pour arriver dans sa vie et changer ses habitudes. Mais a l'instant T ou il me dit qu'il tient à moi, je sais pas on ne court pas plusieurs lièvres à la fois... Faut arrêter le double discours et dire vouloir chercher du sérieux... J'ai un peu du mal à lié "vouloir du sérieux" et "faire des plans culs" ce qui allient sont ceux qui font des plans culs jusqu'a trouver le bon... (je ne critique pas attention) mais ce n'est pas la façon dont je vois les choses... je ne m'amuse pas a TESTER avant de trouver le bon...

Pour moi l'amour et la naissance des sentiments passent par ce que l'on va ressentir au fond de soit pour une personne, le feeling, la complicité, le charme, l'attirance, l'envie de construire quelque chose... ensuite si je couche avec cette personne et que sexuellement je ne monte pas au rideau peut importe, je continuerais a etre avec, je ne vais pas changer de mec sous pretexte que sexuellement c'était pas ça. Je ne choisis pas mon mec sur un critère sexuel... A chacun son mode de recherche. Pour moi c'est pas logique... "Ah tient toi tu baises bien je pense qu'il y a moyen qu'on se mette en couple et peut-etre qu'après avoir vu mon cul tu éprouverais des sentiments, que la complicité naitra... etc..."

Matta écrit:

Je suis peut-être vieux jeu.. mais je trouve choquant votre tendance à dédiaboliser les relations libertines.. à chercher à dire avec une logique du "C'est comme ça et pas autrement" qu'on peut et que c'est NORMAL de pouvoir aimer quelqu'un et faire du sexe n'importe où à côté, et que c'est aux j'imagine dit "traditionaliste", qu'ils doivent s'adapter.
C'est avec ce genre de discours et de comportement qu'on donne une image à la communauté LGBT complètement fofolle, immature, sans amour, pas sérieuse.. et c'est à cause de ça qu'une partie des Gays ne ce retrouvent plus dans cette communauté, et sont donc complètement perdu.
Je vais faire ma LePen, mais vous êtes dangereux avec des propos de la sorte..
PS: Je précise dans le terme "NORMAL", que je parle d'une normalité, donc d'une majorité, d'une globalité, de quelque chose de fréquent et donc d'habituel.. Un homo étant marginal malgré lui, qu'on le veuille ou non..



Tu n'es pas vieux jeu, je pense comme toi...

Bouclette
Photo
Date 22/01/2017 16:11

xroad écrit:

ensuite si je couche avec cette personne et que sexuellement je ne monte pas au rideau peut importe, je continuerais a etre avec, je ne vais pas changer de mec sous pretexte que sexuellement c'était pas ça. Je ne choisis pas mon mec sur un critère sexuel...


D'un côté tu as tout à fait raison. Le sexe n'est qu'une des nombreuses choses que l'on peut partager dans une relation amoureuse. Il y a des personnes pour qui ce n'est pas une préoccupation majeure, et il y en a même qui ne s'y intéressent pas.

En revanche, prenons le cas de quelqu'un qui accorde une grande importance au sexe, et qui désire s'engager à n'avoir des relations sexuelles qu'avec une seule personne. Si son partenaire ne le satisfait pas sexuellement, la relation est vouée à l'échec. Au début ça ne posera peut-être pas de problème, mais la frustration devrait s'aggraver avec le temps. C'est d'ailleurs un problème très courant si on juge d'après les topics postés ici.

Matta écrit:

je trouve choquant votre tendance à dédiaboliser les relations libertines


Je n'avais pas fait attention à ce passage. Le message est clair. Il n'y a rien à y ajouter, ça illustre suffisamment ta fermeture d'esprit.

Tu penses qu'il faut diaboliser les relations libertines.

CrimsonHawk
Photo
Date 22/01/2017 19:11

xroad écrit:
CrimsonHawk écrit:

Vous n'étiez pas en couple donc il n'avait rien promis



A aucun moment je parle de promesse ou même de fidélité. Il ne faut pas tout mélanger. Je pars du constat que c'est un peu déstabilisant de prétendre vouloir du sérieux + dire qu'on tient à quelqu'un et par derrière faire des plans culs. Que ce soit son mode de vie avant que l'on se connaisse OK il faisait et fait ce qu'il veut, c'est son modèle sexuel... Je ne suis pas là pour arriver dans sa vie et changer ses habitudes. Mais a l'instant T ou il me dit qu'il tient à moi, je sais pas on ne court pas plusieurs lièvres à la fois... Faut arrêter le double discours et dire vouloir chercher du sérieux... J'ai un peu du mal à lié "vouloir du sérieux" et "faire des plans culs" ce qui allient sont ceux qui font des plans culs jusqu'a trouver le bon... (je ne critique pas attention) mais ce n'est pas la façon dont je vois les choses... je ne m'amuse pas a TESTER avant de trouver le bon...

Pour moi l'amour et la naissance des sentiments passent par ce que l'on va ressentir au fond de soit pour une personne, le feeling, la complicité, le charme, l'attirance, l'envie de construire quelque chose... ensuite si je couche avec cette personne et que sexuellement je ne monte pas au rideau peut importe, je continuerais a etre avec, je ne vais pas changer de mec sous pretexte que sexuellement c'était pas ça. Je ne choisis pas mon mec sur un critère sexuel... A chacun son mode de recherche. Pour moi c'est pas logique... "Ah tient toi tu baises bien je pense qu'il y a moyen qu'on se mette en couple et peut-etre qu'après avoir vu mon cul tu éprouverais des sentiments, que la complicité naitra... etc..."



Oui c'est exactement que j'ai expliqué après, tu n'a pas tord, ni raison, tu a ta vision et lui il a la sienne, moi par exemple, je ne vois clairement pas être en couple sur du long terme avec un mec avec qui ça ne colle pas sexuellement au mieux on restera amis mais certainement pas en couple tandis que d'autre mecs attache peu importance, chacun est différent, toi et ce garçon vous n'étiez pas fait pour être en ensemble point.

Scipio
Photo
Date 22/01/2017 21:07

Je suis plutôt d'accord avec Nani.

NaniOkonawareru
Photo
Date 22/01/2017 23:35

Bouclette complète mon propos ((et me fait sentir moins seul dans ma colère soit dit en passant )).

... J'ai un peu du mal à lié "vouloir du sérieux" et "faire des plans culs" ce qui allient sont ceux qui font des plans culs jusqu'a trouver le bon...


On peut aussi faire des plans, et à côté chercher une relation stable... Tout est possible dans la nature (ce qui est merveilleux) ..! Tant que cela se fait dans le respect et la sincérité, on peut laisser les gens vivre sans les blâmer (ce qui est merveilleux) !


Juste pour préciser : Personnellement, je ne fais ni plans cul ni ne cherche de sérieux (enfin je ne me reconnais dans aucun des cas énoncés dans le topic); ce qui n'empêche pas que je tente de faire accepter que tous les amours, toutes les manières de sexer, toutes les manières de vivre sont potentiellement dans la nature; et que tant qu'elles ne rompent pas une règle de morale que l'on peut considérer comme absolue (liberté, égalité, respect, etc.), elles n'ont pas à être blâmées.
Et cette lutte implique que j'argumente en faveur de positions que je n'occupe pas (par exemple, ce n'est pas parce que je ne suis pas une femme, que je ne peux pas militer pour le droit des femmes). J'essaie d'œuvrer pour un bien commun; et non pour ma petite personne ridicule.

Edit, et comme on me le propose, on peut même faire une meilleure image : Militer pour la forêt sans être un arbre !

Anonyme
Photo
Date 23/01/2017 13:46

Avant de vouloir dessiner les contours d'une relation dite "fidèle", il est préférable d'être en couple, enfin je crois...

xroad écrit:

Le fait était là. Il demandait toujours après moi. Je commençais à m'attacher à lui mais je ne lui dévoilait pas, de peur qu'il en joue. Par contre de son côté il me répétait souvent qu'il tenait à moi. Quand il me contrariait et que je faisais un peu la tête il m'appelait par téléphone



Phylos écrit:

Mais tant que vous n'avez rien signé, y'a pas d'exclusivité qui tienne



Oui ou autrement il faudrait redéfinir les frontières de l'infidélité, quand est-ce qu'elle commence ?


Bref je ne connais pas tous les tenants et les aboutissants de votre relation. Tout ce que je peux ajouter, sans prendre de risque, c'est que le jeu de séduction pour "rechercher du sérieux", ce qui est le cas de monsieur X si j'ai bien compris, implique parfois qu'on ait des relations sexuelles ou plans cul, appelez ça comme vous voulez.


Pour ce qui est du reste des interventions, le libertinage en couple comme certains l'entendent, est parfaitement compatible avec la fidélité et c'est une norme sociale, mais ça implique un consentement mutuel.
Autrement on tombe dans l'infidélité, avec tous les risques que cela comporte.

raphg81
Photo
Date 23/01/2017 14:31

Bouclette écrit:
raphg81 écrit:

L'amour au sens large du terme en 2017 est vraiment mystérieux ...


Tu peux préciser ?



Les plans cul peuvent être agréable comme ils peuvent faire souffrir...

Matta
Photo
Date 23/01/2017 15:49

Je ne pense pas qu'il faut diaboliser les relations libertines, je ne suis pas fermé.. Je pense juste qu'il faut arrêter d'en faire l'apologie, et de les placer à titre égale d'une relation dite "normal", même si ce mot vous fait peur.. parce que même dans l'homo-séxualité, même en étant marginal, on peux avoir une certaine normalité.

Et non, je suis désolé pour vous, mais le véritable amour, il est pas libertin. L'amour que vous prôné, c'est un amour différent.. basé sur autres choses que le sentiment profond. Vous dite que j'ai tord, que je n'ai pas la science infuse et que vous avez probablement raison, je ne suis personne pour dire ce qu'est aimer..

Mais ce n'est pas moi qui a donné la définition à ce mot, c'est inscris depuis bien plus longtemps que nos existences,
C'est juste vous, qui à travers vos messages essayer de modifier le sens profond du mot "aimer" pour l'approprier à votre perversion légèrement malsaine et marginale ( que je respecte malgré tout, chacun ses choix, il faut faire au mieux pour être heureux ! ).
Mais juste.. arrêtez de confondre votre vision de la vie avec un amour sincère,
Ce que vous avez, ce n'est pas l'amour d'une personne, c'est l'amour de l'aventure, de la rencontre, du sexe, et à côté de ça, du confort sentimental d'avoir une épaule sur qui ce reposer entre deux.

Basta pour moi.

Bouclette
Photo
Date 23/01/2017 17:55

Matta écrit:

votre perversion légèrement malsaine


coucou Christine

NaniOkonawareru
Photo
Date 23/01/2017 19:07

Alors, prenons une institution dite 'objective' telle que le dictionnaire Larousse par exemple  
Premièrement, amour a une définition très vague et multiple, qui s'amorce à plein de contextes différents.
Donc, affinons et prenons l'idée de l'amour tel que tu en parles (qui n'est pas la seule définition du mot) : sincère, basé sur le sentiment profond, qui se distingue d'autres 'types' d'amour, qui implique forcément l'exclusivité sexuelle, qui est associé à de l'attirance sexuelle
Je note que les amours dont je parle on la partie bleue en commun, et la partie rouge en différence.

Quand au sens du mot "amour" en général :
Je crois que la notion d'amour est difficile à cerner; un coup de foudre implique-t-il l'amour ou non ? Un attachement sur la durée est-il de l'amour ? L'amour s'accompagne-t-il toujours de sexualité..? Qu'est-ce qui rend l'amour filial différent de l'amour romantique, et surtout pourquoi ces deux choses portent-elles le même nom ? Plus globalement, qu'est-ce qui fait que ce mot englobe tant de notions que l'on sépare pourtant dans nos têtes mais pas dans les mots ? On peut dire "je t'aime" à un ami, un amant, un membre de sa famille... Mais cette phrase a-t-elle toujours le même sens, et si non pourquoi utiliser la même phrase ? Pourquoi parle-t-on de "faire l'amour" plutôt que de "faire du sexe"; le sexe et l'amour ont-ils par conséquent quelque chose de profondément lié, et si oui qu'est-ce ? ...
Bref je pourrais continuer encore; j'aimerais qu'on accepte notre incapacité à répondre avec certitude à ces questions; et c'est très difficile de pouvoir affirmer avec certitude que l'on connaît l'amour de fond en comble, qu'on sait ce qui est de l'amour et ce qui n'en est pas; qu'on sait quelle est la bonne utilisation du mot... Au point de vouloir imposer sa vision de l'amour aux autres, et de décider pour eux si ils aiment ou non.

 


(sinon c'est amusant car je considère moi-même que l'amour exclusif associé à la jalousie est "légèrement malsain"; or il me semble qu'il est socialement acceptable d'être jaloux.se en couple ahah)

Matta
Photo
Date 23/01/2017 22:29

La définition parle d'elle-même.
Un coup de foudre n'implique pas forcément l'amour, car il y a le béguin, où juste le fantasme du début..
Un attachement sur la durée n'est pas forcément de l'amour, car ça peut-être une amitié mal perçu, ou une attirance mal comprise.
L'amour ne s'accompagne pas toujours de sexualité.. L'amour d'un dieu dans le cas des nonnes par exemple ( et j'en ai connu plusieurs ) est un amour sincère qu'elle porte ( dans cet exemple, à Jésus ) avec qui elles sont marié.
L'amour filial est différente de l'amour romantique par la simple est bonne raison qu'on ne va pas le ressentir de la même manière, qu'on va pas le vivre de la même manière, et qu'on va/peux faire des choix dans un cas qui sont impensable dans l'autre ( sauf si on parle d'amour incestueux, là c'est différent ).
Dire je t'aime à un ami, un amant ou un membre de la famille n'a pas le même sens.. car un je t'aime provient d'une amitié profonde, un autre d'un attachement familiale ect.
Faire l'amour = Faire l'acte sexuel avec sentiment, avec quelqu'un qu'on aime.
Faire du sexe = Faire du sexe, juste baiser parce que c'est cool et ça fait du bien, c'est des bons moments de plaisir.

Pourquoi on utilise le même mot à des fins différentes ? Car il est plus facile de dire que tu fais l'amour à ton sexfriend, ça fait plus propre, plutôt que simplement dire que tu le baise. C'est juste une excuse pour ce donner l'illusion de faire autre chose que l'on fait vraiment, une sorte d'hypocrisie.

Je ne connais surement pas l'amour de fond en comble, je suis bien trop jeune pour ça.. mais je sais différencier l'amour des autres types d'attachements, et ne pas faire la confusion.
Appeler un chat, un chat, et une relation libertine, une libertine ( pas pour rien qu'on appel pas ça une relation amoureuse ).

---
L'amour exclusif associé à de la jalousie est légèrement malsain, je suis bien d'accord. Car la jalousie, même si normal, est quelque chose de malsain.. C'est un comportement malsain..

Je sais que vous êtes nombreux à vouloir vous donner bonne conscience sur les plans culs que vous avez vécu, et sur les histoires où vous avez peut-être mis quelqu'un cocu, c'est pas grave.. mais c'est pas une raison pour crier partout que le libertinage est égal à une relation sincère et amoureuse.

CrimsonHawk
Photo
Date 23/01/2017 23:05

L'amour n'a rien a voir avec la sexualité mais ça n'a pas grand chose a voir avec l'exclusivité ou la fidélité, il faut arrêter de comparer toujours les modes de vie pour montrer la supériorité de l'un ou l'autre et surtout arrêter de diaboliser la sexualité, un plan cul n'a rien de honteux ou dégradant, ce n'est pas parce qu'un couple est libertin que les deux partenaires ne peuvent pas s'aimer et avoir du respect pour l'autre faut arrêter les conneries....

Pour finir étant déjà marginalisé parcequ'on est homos, je pense qu'il est inutile de vouloir chercher a être ou plutôt paraître normal car pour la société nous somme déjà hors-normes.

Matta
Photo
Date 23/01/2017 23:17

C'est pas la sexualité que je diabolise, ce serait le libertinage à la limite..
Et mon message, là, ce n'est pas de le diaboliser, mais d'arrête de lire partout sur ce forum des messages qui à l'inverse, le dédiabolise à t-elle point dans faire une norme, et cette norme fait la honte de notre communauté.
J'ai honte d'être pédé quand je passe mes journées à lire ces dizaines de message qui disent qu'être en couple et enchaîner des mecs sur le côté, c'est tout à fait normal.
Vous êtes à l'image de nos clichés..

NaniOkonawareru
Photo
Date 24/01/2017 0:26

Matta écrit:

Pourquoi on utilise le même mot à des fins différentes ? Car il est plus facile de dire que tu fais l'amour à ton sexfriend, ça fait plus propre, plutôt que simplement dire que tu le baise. C'est juste une excuse pour ce donner l'illusion de faire autre chose que l'on fait vraiment, une sorte d'hypocrisie.


Aha je ne m'attendais pas à ce que tu répondes, c'étaient des questions dont les réponses pourraient faire plusieurs pages chacune, même si tu y as répondu rapidement (et je suis globalement d'accord avec tes réponses, même si je reste sur ma faim avec la question à laquelle tu n'as répondu qu'à moitié ↓ )
Pourquoi parle-t-on d'amour filial, d'amour pour ses amis, d'amour pour son concubin; pourquoi n'utilise-t-on pas un mot différent si chaque notion est différente ? Surtout que ce sont des notions qui sont censées être très anciennes; et que par conséquent on a eu tout notre temps pour créer des mots qui les qualifient.

Matta écrit:

( pas pour rien qu'on appel pas ça une relation amoureuse )


Si, une relation amoureuse libertine..? Pour avoir des amis qui sont dans une relation libertine, je vois que ça marche plutôt très bien et que c'est tout aussi sain qu'une autre relation amoureuse.

Matta écrit:

C'est pas la sexualité que je diabolise, ce serait le libertinage à la limite..
Et mon message, là, ce n'est pas de le diaboliser, mais d'arrête de lire partout sur ce forum des messages qui à l'inverse, le dédiabolise à t-elle point dans faire une norme, et cette norme fait la honte de notre communauté.
J'ai honte d'être pédé quand je passe mes journées à lire ces dizaines de message qui disent qu'être en couple et enchaîner des mecs sur le côté, c'est tout à fait normal.
Vous êtes à l'image de nos clichés..


Diaboliser, et inviter à ne pas dédiaboliser, c'est... sensiblement similaire; le résultat est le même.

Nous sommes déjà homosexuels, ce qui signifie que nous avons une pression assez forte sur nous. Dans l'idéal, nous nous libérerions de cette pression normative, et vivrions heureux. (je suppose que tu es d'accord pour dire que c'est l'idéal, de vivre heureux et libérés ?)
Mais quelles sont ces pressions normatives ? Notamment les clichés, que tu mets en relief; par exemple le cliché du gay frivole & libertin. Nous pouvons au choix :
# suivre ces clichés (qui rajoute de la pression normative, puisque ces clichés rajoutent des caractères hors-norme au fait d'être homosexuel), ce qui n'a pas grand intérêt, à part subir encore plus de pressions, se faire encore plus mal voir -entre autres parmi les homosexuels-, et devoir cacher sa vraie personnalité et façon de vivre aux yeux des autres.
# ne surtout pas suivre ces clichés (ce qui supprime de la pression normative, mais rajoute au fait de devoir utiliser une image de nous qui n'est pas nous) On devient donc un anti-cliché, une personne parfaitement alignée aux normes... mais homosexuelle (et ça c'est pas très bien..!) Résultat mitigé, on est libre d'être homosexuel mais pas libre d'être qui on veut; et en plus de cela on subit toujours la pression normative due au fait d'être homosexuel.
# s'en foutre royalement des normes et vivre heureux et épanoui tranquillement loin des rageux; le résultat est quelques remarques quand au fait d'être qui on est (que de toute manière on aurait reçu aussi en étant homosexuel), et la joie le bonheur pour un monde meilleur.

J'ai choisi quelle solution je prenais, personnellement ! Et je suis prêt à soutenir ceux qui comme moi choisissent de s'en foutre royalement des normes, et de vivre heureux et épanouis loin des rageux. Et si tout le monde faisait de même, je ne vois pas vraiment ce qui pourrait advenir de mal.

Matta écrit:

Je sais que vous êtes nombreux à vouloir vous donner bonne conscience sur les plans culs que vous avez vécu, et sur les histoires où vous avez peut-être mis quelqu'un cocu, c'est pas grave.. mais c'est pas une raison pour crier partout que le libertinage est égal à une relation sincère et amoureuse.


Et ensuite, arrête s'il-te-plaît de croire que je défends forcément une cause dont je fais partie. Je n'ai jamais eu de relations sexuelles au-delà des expériences adolescentes basiques avec un seul partenaire (et je n'ai pas vraiment envie d'étaler ma vie sexuelle ici...).
Pas besoin d'être un arbre pour défendre la forêt.

Sinon je suis globalement d'accord avec CrimsonHawk, et avec Matta sur la majeure partie des points que je n'ai pas relevé, aussi.

Bouclette
Photo
Date 24/01/2017 17:54

Matta écrit:

Je sais que vous êtes nombreux à vouloir vous donner bonne conscience sur les plans culs que vous avez vécu, et sur les histoires où vous avez peut-être mis quelqu'un cocu, c'est pas grave..


Tu ne me verras pas défendre le fait de tromper son partenaire. Pour moi, une relation amoureuse doit être juste, et mentir à quelqu'un qui te fait confiance ça ne va pas du tout dans ce sens là.

Scipio
Photo
Date 24/01/2017 19:24

La quête d'un amour unique, fusionnel, et idyllique, si elle ne correspond pas à notre personnalité, mène à une sorte d'aliénation. Cet objectif peut être en adéquation avec la nature de certains, je n'en doute pas, tout comme il me semble invraisemblable que ce soit l'unique moyen pour atteindre le bonheur optimal en amour. Nous ne pouvons pas tous rentrer dans le même moule.

Tout comme nous cassons au marteau la voie à suivre pour tous en matière d'identité de genre idéale, d'orientation sexuelle idéale, il faudrait détruire cette vision idéale de l'amour à suivre pour tous. Que chacun soit libre de choisir en fonction de sa propre personnalité, et donc de ses propres envies. En somme, être seul responsable de notre vie et du choix des chemins à emprunter pour atteindre le plus grand bonheur possible, celui qui arrive lorsque nous vivons en osmose avec notre personnalité complexe et dynamique. L'atteinte au bonheur d'autrui est pour moi la seule limite.

Je comprends la crainte de Matta et d'autres intervenants, ils pensent peut-être que la propagande (faiblissante) de l'amour fusionnel, unique et cie. sera remplacée par une autre propagande, celle en faveur du libertinage ou d'une autre conception de l'amour. Si cela devait arriver, je me trouverais à leurs côtés pour combattre le nouvel endoctrinement. Je ne suis pas contre votre modèle, ni pour celui que je viens d'évoquer, ce ne sont que des exemples provenant d'une même cascade de conséquences pratiques découlant d'un principe supérieur. Je suis pour l'épanouissement personnel, et j'ose partir du postulat que le quidam sait mieux que moi comment il peut atteindre son bonheur. Mais je respecte ceux qui pensent le contraire.

-Rebellion-
Photo
Date 24/01/2017 19:29

moi ca me fait penser à ca

TCHOIN

-Rebellion-
Photo
Date 24/01/2017 19:35

Matta écrit:

Je ne pense pas qu'il faut diaboliser les relations libertines, je ne suis pas fermé.. Je pense juste qu'il faut arrêter d'en faire l'apologie, et de les placer à titre égale d'une relation dite "normal", même si ce mot vous fait peur.. parce que même dans l'homo-séxualité, même en étant marginal, on peux avoir une certaine normalité.

Et non, je suis désolé pour vous, mais le véritable amour, il est pas libertin. L'amour que vous prôné, c'est un amour différent.. basé sur autres choses que le sentiment profond. Vous dite que j'ai tord, que je n'ai pas la science infuse et que vous avez probablement raison, je ne suis personne pour dire ce qu'est aimer..

Mais ce n'est pas moi qui a donné la définition à ce mot, c'est inscris depuis bien plus longtemps que nos existences,
C'est juste vous, qui à travers vos messages essayer de modifier le sens profond du mot "aimer" pour l'approprier à votre perversion légèrement malsaine et marginale ( que je respecte malgré tout, chacun ses choix, il faut faire au mieux pour être heureux ! ).
Mais juste.. arrêtez de confondre votre vision de la vie avec un amour sincère,
Ce que vous avez, ce n'est pas l'amour d'une personne, c'est l'amour de l'aventure, de la rencontre, du sexe, et à côté de ça, du confort sentimental d'avoir une épaule sur qui ce reposer entre deux.

Basta pour moi.



Il y a certaines personnes qui ne sont tout simplement incapables de se tenir à ca ,ils aiment profondément mais sont incapables de se tenir à une seule personne.
Ce tyoe d'homme existe et je comprends que cela choque des personnes qui ne peuvent même pas le concevoir ....
Tout le monde n'est pas fait pour aller avec tout le monde

Anonyme
Photo
Date 25/01/2017 18:44

bah écoutes c'est normal, si il veut du sérieux avec toi et que tu montres pas son intéret pour lui, il continue à chercher ailleurs

 
45 messages - Page 2 sur 3 

Poster une réponse


Relatif : Le coup du "je tiens à toi"

Parents n'acceptent pas que je sois lesbienne..!
par le 27/07/2009 14:52 - Lu 1596 fois
oui on dirait vraiment n'empeche... je tiens le coup....je tiens le coup.... :)
sans RE..père
par le 04/07/2009 16:59 - Lu 251 fois
:( bonne chance et tiens le coup, va voir ton père sur sa tombe, j'espère qu'il te verra de la haut, désolé je ne sais pas comment sa se passe quand on part :( bonne chance...
Je me présente, Brendan.
par le 10/09/2008 10:54 - Lu 438 fois
tu tiens réellement à ce qu'il se suicide ou qu'il fugue ou quoi ? o__o bienvenue à toi, et euh... tiens le coup hein, si c'est vraiment comme ça xd
Club du manque d'affection
par Eva9814 le 21/11/2014 22:22 - Lu 24600 fois
hum.. quand tu as le balai à deux centimètres de tes fesses c'est un tout petit peu moins drôle d'un coup xd tiens tiens.. il me dit quelque chose ce sport ! ^^ et tu as une...
préjugés sur le sexe entre 2hommes et 2femmes
par zadd le 08/07/2010 13:11 - Lu 301 fois
deux gros tas bodybuildés en train de mutuellement se démolir l'arrière-train en gueulant "et tiens, tiens, tiens!" et en crachant un coup ou deux sur l'autre.ou...

Infos et prévention

Videos

  Homosexualité : Coup de gueule de Gerald (des G-Squad)
Ajouté le 11/03/12
Affichée 1279453 fois
42 votes, 5/5
  Coup de foudre : Pierre Palmade / Karim Achoui (23/05/09)
Ajouté le 24/05/09
Affichée 1345791 fois
0 votes, 0/5
  Don du sang homosexuel, coup de gueule.
Ajouté le 08/01/13
Affichée 1270557 fois
31 votes, 5/5
  The first time
Ajouté le 21/11/11
Affichée 1301102 fois
3 votes, 5/5
  Coup de gueule des guignols et Solidarité Sida
Ajouté le 04/01/11
Affichée 1379069 fois
3 votes, 5/5