Le Bilan Hollande - Avis

CrimsonHawk
Photo
Date 12/01/2017 20:35

Aimée pour certain mais surtout détesté par d'autres, François Hollande s'apprête a rendre l'Elysée a son nouveau propriétaire en Mai 2017 mais finalement qu'avez-vous pensé de son programme et son bilan en général : ses moments fort, ses lois importantes, son gouvernement en général… satisfait ou déçue ?

Anonyme
Photo
Date 12/01/2017 21:07

Ça aurait pu être un bon quinquennat, en tout cas il a aidé à faire sauter certains verrous. Mais malheureusement les réformes qui ont été mises en oeuvre ont été vidées de leur contenu comme la Loi Macron (reculade face aux professions réglementées et d'autres choses), la loi travail (par exemple sur les licenciements et le plafonnement des indemnités en cas de licenciement abusif, c'est le cas pour la plupart des crimes y a un toujours un plafond, rajouts de complexités, etc). Le pire c'est que Hollande a sombré avec cette loi alors qu'elle reprend beaucoup de lois qui existaient déjà ...on peut aussi parler de la mauvaise communication du gouvernement.
Maintenant que j'y pense la reforme du collège a amené de bonnes mesures comme l'autonomie des établissements.
En elle même temps quand on a pas un parti uni on peut pas faire grand chose...

Paul22
Photo
Date 12/01/2017 23:07

Le seul truc positif du quinquennat Hollande c'est le mariage pour tous. Grâce à Hollande et Taubira nous ne sommes plus des "sous citoyens" et même si je n'aime pas Hollande (j'ai voté pour lui) je les remercie pour cette réforme.

Si on regarde la croissance économique, le chômage, la dette publique, c'est très mauvais.
Dans l'absolu c'est pas pire que Sarkozy, à la différence que la période 2007-2012 était une période de récession pour la zone euro alors qu'en 2012-2017 c'est une période de reprise, donc quand on compare avec nos voisins, le bilan est désastreux.

Je pense que le problème principal c'est qu'il a été élu pour mener une politique de gauche par des électeurs qui voulaient se débarrasser de Sarkozy (avec la taxe de 75% le "mon ennemi c'est la finance" alors qu'il a mené une politique de droite avec le pacte de responsabilité et la loi travail). Il a trahi ses électeurs et perdu sa popularité à gauche sans la retrouver à droite.

Dans l'absolu la loi travail je ne suis pas forcément contre , mais le fait qu'il n'est pas été élu pour la mettre en ½uvre, que Manuel Valls passe avec le 49.3, pose de gros problèmes de légitimité. En fait ça apporte la preuve qu'on n'est pas en démocratie (il aurait dit en 2012 pendant la campagne qu'il la mettrait en ½uvre ok, mais la mettre en ½uvre alors qu'il n'a pas été élu pour c'est antidémocratique).

Alors Est-ce que Sarkozy aurait fait mieux? Je ne pense pas. En fait j'en sais rien.
Déjà lui non plus il n'est pas démocrate (cf. le traité de Lisbonne) puis la croissance ne dépend pas forcément de la politique du chef de l'Etat. Il existe de nombreux facteurs exogènes (cours du pétrole de l'euro, la croissance des autres pays ,etc.).

Est-ce que je suis déçu par Hollande?
Non, car je n'attendais rien de lui.

Anonyme
Photo
Date 12/01/2017 23:14

Je suis pas d'accord aussi sur le fait qu'Hollande a fait une politique de droite : 57% de dépenses publiques, une imposition à plus de 50%, la baisse des charges et la flexibilisation du travail c'est une politique social-libérale et le social-libéralisme n'est pas de droite, au mieux au centre. Je tiens quand même à signaler que des nationalisations, un contrôle des prix, des salaires, des plans quinquennaux, en gros ce qu'on pourrait appeler une politique de gauche a été pratiquée par De Gaulle.
Quand on est élu et qu'on fait pas ce qu'ondit ne fait pas de cette personne un antidémocrate, pas du tout.

Paul22
Photo
Date 12/01/2017 23:27

La part des dépenses publiques dans le PIB ça ne dépend pas d'Hollande, c'est le résultat de décennies de politique en France. Ce qui compte c'est de regarder l'orientation. L'orientation du quinquennat, la trajectoire c'est une politique libérale (à partir de 2014), en tout cas que l'on dise "gauche" "centre" ou "droite" n'a pas d'importance, ce qui compte c'est que les électeurs ne l'ont pas élu pour ça. Donc il a perdu à gauche sans gagner à droite.


"Quand on est élu et qu'on fait pas ce qu'ondit ne fait pas de cette personne un antidémocrate, pas du tout."
C'est une blague j'espère!

Cycnos
Photo
Date 13/01/2017 20:21

J'étais pas partisan d'Hollande à la base : élire un parti de gauche alors qu'on se trouvait encore en période de crise, je trouvais ça un peu aberrant, cependant j'ai l'impression qu'il n'a pas mené une politique tant que ça de gauche du coup ça passe ahah. Au final j'ai trouvé ses réformes globalement moins désastreuses que ce à quoi je m'attendais : niveau réformes sociales on a obtenu le mariage gay, je vais pas m'en plaindre !

Sur la scène internationale, on s'en sort pas trop mal non-plus : autant je trouvais qu'il n'avait pas de charisme, autant les actions qu'il a mené étaient cohérentes et il a su préserver l'image de la France (cela dit, plusieurs événements ont joué en sa faveur sur ce point comme la COP21).
Par contre niveau communication se fut une horreur. Je comprends qu'il soit autant détesté par le peuple.

Il n'a pas trop mal géré la crise des migrants je trouve. L'implication de la France dans le conflit syrien c'était pas mal, dommage que les autres états n'ont pas particulièrement suivis. Au niveau terrorisme il a fait de son mieux même s'il y a beaucoup à dire sur l'état d'urgence et son application...

Bref, je n'attendais rien de lui à la base, du coup je suis pas particulièrement déçu : son mandat se termine et même s'il n'a peut-être pas réussi à relever la France, il ne l'a pas fait plonger non-plus. L'image de la France et son rayonnement à l'international n'ont pas été touchés (peut-être même qu'il y a du mieux) et on a obtenu quelques avancées sur le plan social. Son bilan n'est pas si négatif que ça à mes yeux.

Alredark
Photo
Date 13/01/2017 21:33

"reculade face aux professions réglementées et d'autres choses"
C'est pas plus mal qu'il n'ait pas touché aux professions réglementées de la santé, déjà. Qu'on réforme les taxis, oui, les médecins et les pharmaciens, non.

Hollande a eu une politique peu charismatique mais pragmatique: baisse des dépenses et de la dette. Il a hérité d'un bilan catastrophique laissé par Sarkozy, il a su faire avec. Il sera sûrement regretté plus tard.

Anonyme
Photo
Date 13/01/2017 22:13

Ouais ok pour les pharmaciens ou les médecins. Payer 500 ¤ un notaire pour signer un document ça fait mal au cul.
"L'implication de la France dans le conflit syrien c'était pas mal, dommage que les autres états n'ont pas particulièrement suivis."
Ouais.

Pandaren
Photo
Date 16/01/2017 18:32

Ouais mais la loi travail ça reste une catastrophe majeure que je peux pas lui pardonner.

Anonyme
Photo
Date 18/01/2017 10:56

Au contraire la loi travail est une réforme que les économistes (de droite jusqu'au centre-gauche d'ailleurs, soit je dirais la quasi-totalité des économistes) demandent. Après y a des trucs comme le forfait jour qui sont une mauvaise idée. Mais il y a aussi des trucs bien qui ont été abandonné comme l'encadrement des primes de licenciement abusifs (c'est le cas pour le racisme et la xénophobie pourtant ...). Et aussi il aurait fallu mettre fin aux 35 heures sans pour autant revenir aux 39 payées 35. Parce que je tiens à préciser que le partage du travail et ce qui va avec comme l'anti-immigration et les pré-retraites, sont un sophisme dénoncé par des gens de gauche comme Paul Krugman. Au Moyen-Âge un paysan travaillait en moyenne 3/4 heures par jour, soit en heures annuelles autant qu'aujourd'hui. Tandis que début 19è c'était plus de 3000 heures par semaine. Ce n'est pas étonnant, se confier aux heures de travail pour le nombre d'emplois est une erreur. Au début decl'industrialisation les ex-paysans se sont retrouvés à devoir trouver des emplois dans l'industrie où on travaillait beaucoup. Aujourd'hui le nombre d'heures de travail a diminué du fait de la productivité (qui crée de la croissance et de l'emploi ex : Usines Ford et la hausse de la conso qui a amené de l'emploi dans les usines), et de la disparition des emplois industriels où généralement on travaille plus longtemps tandis que d'autres emplois comme dans l'éducation, les services à la personne apparaissent, les services tout court sont apparus. Les emplois tertiaires sont plus à temps partiel. Pourtant des emplois sont apparus, au début de l'industrialisation (plus d'heures), et aujourd'hui aussi (mais qui durent moins longtemps).
Après, une critique c'est que la croissance potentielle française est de moins de 1%, donc il faut continuer les réformes des structures de l'économie. La croissance de 1,4% (je crois) est trop élevée techniquement ! Je rigole pas !
Mais je répète on ne peut pas faire grand chose avec le Parti Socialiste.

Anonyme
Photo
Date 18/01/2017 11:01

""Quand on est élu et qu'on fait pas ce qu'ondit ne fait pas de cette personne un antidémocrate, pas du tout."
C'est une blague j'espère!".
Bah non ! Il a été élu, c'est ça la démocratie, c'est la définition même.

"L'orientation du quinquennat, la trajectoire c'est une politique libérale".
Honnêtement, non, c'était du social-libéralisme, et encore du social-libéralisme timide.

La part des dépenses publiques dans le PIB ça ne dépend pas d'Hollande, c'est le résultat de décennies de politique en France.".
Enfin ouais mais sous Chirac les dépenses étaient moins élevées (50% du PIb, ce qui n'est pas très à droite d'ailleurs). Mais c'est vrai qu'il a reçu ça de Sarkozy.

Paul22
Photo
Date 20/01/2017 18:55

"Bah non ! Il a été élu, c'est ça la démocratie, c'est la définition même."
La définition de la démocratie, c'est le pouvoir du peuple par le peuple pour le peuple. Quand on choisit un président c'est sur la base d'un programme (normalement) , ne pas appliquer son programme et trahir ses promesses c'est antidémocratique.
En règle général, appliquer une mesure alors que la majorité de la population est contre c'est antidémocratique (peu importe que la mesure soit "bonne" ou "mauvaise" la démocratie ça veut dire que le peuple décide) .
Si le seul pouvoir qu'on a c'est de voter pour quelqu'un qui n'est même pas obligé de tenir ses engagements on peut se questionner sur la nature démocratique de notre régime....

"Honnêtement, non, c'était du social-libéralisme, et encore du social-libéralisme timide"
C'est quoi une VRAIE politique libérale alors (je demande sans ironie)

"Enfin ouais mais sous Chirac les dépenses étaient moins élevées (50% du PIb, ce qui n'est pas très à droite d'ailleurs). Mais c'est vrai qu'il a reçu ça de Sarkozy."
Après il ne faut rien exagérer, la dépense privée représente 200% du PIB si elle est calculée comme la dépense publique.

Anonyme
Photo
Date 20/01/2017 19:43

Une vraie politique libérale est une politique de faibles réglementation avec une régulation ayant pour but de garantir la concurrence libre et non-faussée, une garantir des libertés économiques (si on prend un extrême, les USA ont pour préavis de licenciement 0 jours ...), des entreprises publiques en très faible nombre, une orthodoxie budgétaire et monétaire (bon pour le coup ça c'est pas is présent que ça), un libre-échange, la lutte contre la corruption, la déconnexion entre lobbies er États, entre entreprises et États qui se doivent d'être neutres, des dépenses publiques limitées (moins de 45% au pif mais surrment pas 57% ni 50% d'ailleurs).

Y a des élections, la possibilité de fonder son parti, la liberté d'expression, etc, le pour par le peuple, c'est un vieux rêve populiste. Il n'y a pas de peuple, mais des peuples donc pas de possibilité de faire une politique pour le peuple".

skinny-boy
Photo
Date 21/01/2017 1:35

Je retiendrais que le mariage pour tous perso comme grand réforme. Le pire est qu'il a failli ne pas la faire sous la pression de lobby intégriste de LMPT.

La grand faiblesse d'Hollande est ses hésitations trop nombreuses en politique intérieure. Il s'est fixé un but: l'inversion de la courbe du chômage. Le problème est qu'il n'a jamais suivi de cap pour atteindre son objectif et a manqué de pédagogie.
Sinon, au niveau de la politique économique, on peut dire que c'est la politique Macron. C'est lui qui a été la tête pensante de la politique économique de la France depuis 5 ans.

Au niveau des institutions, rien n'a été fait sauf charcuter les régions juste pour dire qu'on a réformé quelque chose.
Il a reculé sur l'euthanasie, la PMA, la réforme des institutions, le droit de vote des étrangers, la déchéance de nationalité etc etc Bref, ça serait trop à lister ses reculades.

Bon après, ça aurait été pire avec Sarkozy mais le problème en France est qu'on vote contre quelqu'un, on choisit le moins pire. Notre système politique de la cinquième république (scrutin majoritaire et compagnie) favorise aussi cela.

Nevedrago
Photo
Date 25/02/2017 11:38

On pensait avoir touché le fond avec Hollande...
Vous avez fini de payer votre maison/appart, Macron veut vous faire payer une location fictive à l'État.
(Cela se répercutera sur la forte augmentation des loyers des locataires !)
Vidéo repris de LCP a l'Assemblée nationale :
 

 
15 messages - Page 1 sur 1 

Une seule page de résultat.

Poster une réponse


Relatif : Le Bilan Hollande - Avis

Pourquoi le mariage pour tous est néfaste pour nous.
par 36boy le 17/05/2013 13:16 - Lu 1530 fois
36boy, tu penses quoi de cet article ? ?
Saisie du conseil d'état par des associations anti mariage gay
par allomat69 le 27/08/2013 15:48 - Lu 157 fois
ils ont tout à fait raison, évidemment. pour preuve, un article édifiant sur le , légal depuis 12 ans aux pays-bas.
Le FN instrumentalise des gays pour son image ?
par Ahiyam75 le 03/02/2013 15:48 - Lu 1806 fois
non, ya la hollande aussi, et où l'auteur dit très clairement que l'extrème droite drague du côté de la cause lgbt pour "mieux ostraciser les musulmans" (et sinon j'aime beaucoup les...
Mariage gay... Pour quoi faire ?
par belgique_FR le 31/01/2013 0:32 - Lu 381 fois
permettre aux gays de se marier, c'est juste le catalyseur d'un bel effet papillon : les couples se feront de plus en plus visibles, et au final ça rentrera dans les moeurs, et la société ira...
Sondage concernant le second tour de l'élection présidentielle de 2012
par Aziraphale le 09/05/2012 20:49 - Lu 1716 fois
bwarf whitequeen t'es bien mignon mais avec 23% de chômage chez les -25ans on a d'un côté sarkozy qui propose rien et hollande qui annonce des aides aux créations d'emploi. niveau sécurité on a...

Infos et prévention

Videos

  Un Porte-Parole Homo Anti Mariage Gay Compare Hollande à Hitler
Ajouté le 13/01/13
Affichée 1233816 fois
10 votes, 3/5
  Twee vaders (deux pères)
Ajouté le 14/01/12
Affichée 1242286 fois
4 votes, 5/5
  Temps Present (1971) : Les Homophiles (3/3)
Ajouté le 11/04/11
Affichée 1338745 fois
7 votes, 5/5
  Meeting LGBT pour l'Égalité : Parti Socialiste
Ajouté le 03/04/12
Affichée 1240464 fois
20 votes, 5/5
  Keep your lips sealed
Ajouté le 22/07/14
Affichée 839976 fois
4 votes, 5/5

Les News

Fragilité, ton nom est femme ! Des Suffragettes jusqu'au mouvement Femen, de la petite-fille à Barbie jusqu'à la femme active, la Journée de la Femme est l'occasion de revenir sur ce que signifie pour nous le féminisme. Shakespeare avait raison : Fragilité ton nom est Femme. Non que la femme ne soit pas forte, mais sa situation, elle, souffre encore de l'adversité du patriarcat, de cet empire du père, de ce règne d'une société basée sur la domination de l'homme, et de cette histoire qui ignore la parité entre héros et héroïnes du passé.  
Élections et réseaux sociaux :... Vous l'avez sûrement remarqué, nous sommes en période électorale. Cependant, cette élection apporte une petite nouveauté par rapport aux précédentes : les réseaux sociaux. Facebook, Twitter, ou même Zag et autres plates-formes numériques permettent l'accès à de nouvelles sources d'information. Déterminantes ?  
François Hollande et les droits des... François Hollande est l'un candidats les plus sérieux pour les présidentielles de 2012. Lors d'une interview accordée au HES (Homosexualités et Socialisme, parti proche du Parti Socialiste), il détaille son programme en ce qui concerne les droits des homosexuels, lesbiennes, et transsexuels.