Train_Thalys_728x90

Que pensez vous donc de Avery Jackson ? 2° page

Cristagalli
Photo
Date 22/12/2016 17:28

-Rebellion- écrit:

tu crois pas qu'à 9 ans c'est légèrement tot pour changer de sexe ?



Je sais pas, est-ce que c'est tôt pour être certain qu'on est cisgenre ? Parce que peut-être faudrait interdire aux gens de se présenter d'un sexe ou de l'autre jusqu'à leurs 18 ans, on sait jamais, n'importe qui peut être trans.

-Rebellion- écrit:

bon vu qu'il se travestit et qu'il s'est pas fait opéré ca va encore .



Tu peux dire "elle". Ça te coute rien. Tu perdras pas tes muscles, promis.

En ligne -Rebellion-
Photo
Date 22/12/2016 22:31

Cristagalli écrit:
-Rebellion- écrit:

tu crois pas qu'à 9 ans c'est légèrement tot pour changer de sexe ?



Je sais pas, est-ce que c'est tôt pour être certain qu'on est cisgenre ? Parce que peut-être faudrait interdire aux gens de se présenter d'un sexe ou de l'autre jusqu'à leurs 18 ans, on sait jamais, n'importe qui peut être trans.


J'avoue , qui pourrait être cis à part quasiment toute la population de la planète ? franchement c'est tellement peu courant les personnes cis genres.
bon admettons que l'on sois pas sur d'être cisgenre en enfant chez la majorité des gens , un changement de sexe c'est pas comme dans les sims , C'EST A VIE !

Cristagalli écrit:
-Rebellion- écrit:

bon vu qu'il se travestit et qu'il s'est pas fait opéré ca va encore .



Tu peux dire "elle". Ça te coute rien. Tu perdras pas tes muscles, promis.


Il porte juste des jupes roses ...pourquoi ca parle de muscle ?

pseudo écrit:


"-Angoisse permanente de l'enfant en étant considérée comme garçon.
-Diagnostiquée avec une dysphorie de genre
-Acceptation des parents, ils reçoivent des conseils pour l'enfant, mais perdent des "amis".
-L'enfant est heureuse en fille, malgré les moqueries des camarades d'école et des gens. (Elle reçoit maintenant une instruction à domicile)".

Y a pas à débattre.



Mouais , bon si les psys sont ok .
enfin j'aimerai quand même voir leur méthodes ,mais si l'enfant est heureux tant mieux pour elle.

kg
Photo
Date 22/12/2016 22:51

Ne confondons pas tout, je n'ai rien contre les trans et rassurez-vous je n'ai aucune envie d'enlever le T à LGBT.

Là ce n'es pas tant une question de trans et de cisgenre mais d'enfance. Déjà dans transsexuel il y a sexuel et déjà pour un enfant de 9 ans je trouve que c'est déjà un peu tôt pour parler sexe (pas dans le sens bien sur de baiser mais dans le sens biologique). Puis un trans, c'est quoi ? Une personne qui veut soit changer de sexe ou soit parce qu'on sexe biologique - identité de genre - ne lui correspond pas. C'est pas un peu tôt pour un enfant de 9 ans de se poser se genre de question ?

Je connais des trans qui ont mis des années et des années, voire au moins une décennie, avant de décider de changer de sexe et de devenir un autre genre que leur genre biologique. A moins qu'Avery a déjà réfléchi à la question depuis sa naissance mais 9 ans je trouve que ça fait un peu jeune. Elle/Il aurait 16 ou 17 ans ça serait jeune aussi mais la réflexion aurait pu être davantage mûri.

Mais au delà c'est surtout également la façon dont est "exhiber" ce/cette petit(e). Il en va de soi que fera t-il contre des propos "homophobes", "transphobe" ? Car il faut quand même de sacré épaule pour endosser ce rôle de "porte-drapeau".

BleenBird
Photo
Date 22/12/2016 23:36

1) Tu sais lire un article ?
2) Pourquoi tu reviens avec les mêmes questions ?
3) T'es clinicien ? Psychologue ? Thérapeute de la famille ? Ou même ses parents ?
4) La transphobie et l'homophobie elle l'a déjà affronté à l'école.

"At the moment Avery is happy, but if she wants surgery it's something we'll consider in THE FUCKING FUTURE."

C'est dur pour toi de comprendre qu'un jour, peut-être, elle aimerait changer de sexe et que ses parents prennent cette éventualité au sérieux ?

Chez l'enfant et à 3 ans déjà, la différenciation des sexes est perçue, à 6, vient les questions sur la mort...
Comme quoi, vous êtes très loin de tout savoir et à des années lumière d'être de bon conseil.

BleenBird
Photo
Date 22/12/2016 23:47

Ma babouche dans vos gueules, vous m'énervez.

Anonyme
Photo
Date 23/12/2016 0:53

Excellent.

Firewhore
Photo
Date 23/12/2016 2:10

C'est triste qu'elle ait à subir si tot la bétise humaine des adultes, les gosses le sont déjà bien assez à leurs ages

En ligne -Rebellion-
Photo
Date 23/12/2016 9:32

Firewhore écrit:

C'est triste qu'elle ait à subir si tot la bétise humaine des adultes, les gosses le sont déjà bien assez à leurs ages


quel adultes ? elle est soutenue par son entourage .....
Ce sont les enfants qui l'ont obligé à étudier chez elle , ca c'est dommage par contre.

En ligne -Rebellion-
Photo
Date 23/12/2016 13:06

BleenBird écrit:

1) Tu sais lire un article ?
2) Pourquoi tu reviens avec les mêmes questions ?
3) T'es clinicien ? Psychologue ? Thérapeute de la famille ? Ou même ses parents ?
4) La transphobie et l'homophobie elle l'a déjà affronté à l'école.

"At the moment Avery is happy, but if she wants surgery it's something we'll consider in THE FUCKING FUTURE."

C'est dur pour toi de comprendre qu'un jour, peut-être, elle aimerait changer de sexe et que ses parents prennent cette éventualité au sérieux ?

Chez l'enfant et à 3 ans déjà, la différenciation des sexes est perçue, à 6, vient les questions sur la mort...
Comme quoi, vous êtes très loin de tout savoir et à des années lumière d'être de bon conseil.


1)j'avais pas tout lu mdr
2)y'avait des points que je voulais éclaircir
3) je suis pas psy , c'est pour ca que ca m'aurait été intérréssé justement , et non je suis pas ses parents , c'est pour ca que même si je trouve ca bizzare je m'en fous un peu car quoi que j'en pense ca changera rien à sa vie , si elle est heureuse ainsi bah tant mieux pour elle
4) ouaip et maintenant elle étudie à domicile , génial la socialisation,j'èspere que c'est éphémère.

Cristagalli
Photo
Date 23/12/2016 15:50

-Rebellion- écrit:

J'avoue , qui pourrait être cis à part quasiment toute la population de la planète ? franchement c'est tellement peu courant les personnes cis genres.



C'est pas parce que 99% (chiffre inventé) de la planète est cisgenre que pas n'importe qui peut être trans. Les trans n'ont pas un profil particulier, si ce n'est celui d'être trans. C'était mon propos. En voyant un enfant, tu peux pas dire s'il est cis ou trans, ou si il voudra changer de sexe plus tard.

-Rebellion- écrit:

bon admettons que l'on sois pas sur d'être cisgenre en enfant chez la majorité des gens , un changement de sexe c'est pas comme dans les sims , C'EST A VIE !



Je ne parle pas de changer le sexe de tous les enfants. Juste leur interdire de parler d'eux au féminin ou au masculin, ou de s'identifier à un genre, jusqu'à leur majorité où ils sont sûrs, selon toi, de leur identité.

Au cas où tu l'aurais pas compris aussi, il y a des règles concernant les opérations médicales sur les enfants trans (dont certaines sont dues à des contraintes physiologiques). Tout ce que Avery fait a son âge, au mieux, c'est de prendre des anti-hormones, mais elle ne prend pas d'hormone féminine avant son adolescence, elle n'aura pas d'opération mammaire avant ses 16 ans et pas d'opération géniale avant ses 18.

-Rebellion- écrit:

Il porte juste des jupes roses ...



Tu peux quand même dire "elle" quand tu parles d'une fille. Ca s'appelle le respect.

kg
Photo
Date 26/12/2016 1:52

BleenBird écrit:

1) Tu sais lire un article ?
2) Pourquoi tu reviens avec les mêmes questions ?
3) T'es clinicien ? Psychologue ? Thérapeute de la famille ? Ou même ses parents ?
4) La transphobie et l'homophobie elle l'a déjà affronté à l'école.

"At the moment Avery is happy, but if she wants surgery it's something we'll consider in THE FUCKING FUTURE."

C'est dur pour toi de comprendre qu'un jour, peut-être, elle aimerait changer de sexe et que ses parents prennent cette éventualité au sérieux ?

Chez l'enfant et à 3 ans déjà, la différenciation des sexes est perçue, à 6, vient les questions sur la mort...
Comme quoi, vous êtes très loin de tout savoir et à des années lumière d'être de bon conseil.



Il n'est pas question de transphobie, bien entendu. Au contraire je suis plutôt content si il/elle va au bout de son rêve et devenir une femme. Donc un oui j'ai bien lu l'article.

Mais 1/ je trouve dommage qu'il/elle ait à subir finalement une exclusion de la société à cause de cela, car désolé de te dire, mais suivre sa scolarité chez elle, loin de tout lien social, c'est tout sauf la joie.

2/ S'en - et je l'ai bien préciser - blâmer son choix, qui est plutôt courageux, je pense que les parents pour le coup aurait pu trouver une conciliation avec l'école acceptable par tous. Avery je pense aurait compris que pour son bien (autrement dit ne pas être coupé des autres) un consensus aurait pu être trouvé sans d'une part renoncé à son identité (autrement dit sans le forcer à paraître totalement comme un garçon) et d'un autre côté sans non plus être un "porte-étendard". Puis peut-être, si l'école était psycho-rigide, voir avec une autre école éventuellement (en préparant les enfants en amont) car dans l'histoire, ils ont quand même beaucoup perdu et se retrouve finalement assez isolé.

3/ j'ai déjà travaillé auprès d'enfants et dans une des écoles ou je bossais, il y avait un petit garçon, comme avery qui se disait une petite fille. Mais je pense que le psychologue de l'école à trouver un bon compromis entre les parents, l'école et lui. Il ne vient pas habiller en robe (pour éviter les moqueries acerbes de ses camarades ou pire des autres parents) mais il y a eu des compromis et du coup sa scolarité se passait sans trop de moquerie ou intimidation. Il avait les cheveux long, le vernis aux ongles (c'est très tendances chez les hommes en ce moment, donc il était en avance), porter des habits parfois un peu plus coloré et il en était pas moins épanoui.

4/ Considérer une opération dans le futur oui bien sur, pourquoi pas ? Mais là aussi avec une préparation. On peut pas revenir en arrière... d'où quand même que cela soit quelque chose de bien "pesé" avec l'enfant.

5/ Je veut autre chose que ta babouche dans la gueule

En ligne -Rebellion-
Photo
Date 30/12/2016 22:36

Cristagalli écrit:
-Rebellion- écrit:

J'avoue , qui pourrait être cis à part quasiment toute la population de la planète ? franchement c'est tellement peu courant les personnes cis genres.



C'est pas parce que 99% (chiffre inventé) de la planète est cisgenre que pas n'importe qui peut être trans. Les trans n'ont pas un profil particulier, si ce n'est celui d'être trans. C'était mon propos. En voyant un enfant, tu peux pas dire s'il est cis ou trans, ou si il voudra changer de sexe plus tard.

pseudo écrit:


-Rebellion- écrit:

bon admettons que l'on sois pas sur d'être cisgenre en enfant chez la majorité des gens , un changement de sexe c'est pas comme dans les sims , C'EST A VIE !



Je ne parle pas de changer le sexe de tous les enfants. Juste leur interdire de parler d'eux au féminin ou au masculin, ou de s'identifier à un genre, jusqu'à leur majorité où ils sont sûrs, selon toi, de leur identité.


non , ce que je veux dire c'est que la dysphorie de genre est un cas trop exceptionnel pour que justement tu crées des normes généralisées.

pseudo écrit:


Au cas où tu l'aurais pas compris aussi, il y a des règles concernant les opérations médicales sur les enfants trans (dont certaines sont dues à des contraintes physiologiques). Tout ce que Avery fait a son âge, au mieux, c'est de prendre des anti-hormones, mais elle ne prend pas d'hormone féminine avant son adolescence, elle n'aura pas d'opération mammaire avant ses 16 ans et pas d'opération géniale avant ses 18.


sachant quel impact ont les hormones sur notre perception , notre mental et notre comportement je trouve que c'est déja trop personnellement.

-Rebellion- écrit:

Il porte juste des jupes roses ...



pseudo écrit:

Tu peux quand même dire "elle" quand tu parles d'une fille. Ca s'appelle le respect.


C'est ce que j'ai fait plusieurs fois , même si techniquement ce n'est pas vraiment une fille , mais bon qu'elle se considère comme telle ou pas va pas changer mon existence donc je l'apelle elle.

pseudo écrit:

BleenBird écrit:
1) Tu sais lire un article ?
2) Pourquoi tu reviens avec les mêmes questions ?
3) T'es clinicien ? Psychologue ? Thérapeute de la famille ? Ou même ses parents ?
4) La transphobie et l'homophobie elle l'a déjà affronté à l'école.

"At the moment Avery is happy, but if she wants surgery it's something we'll consider in THE FUCKING FUTURE."

C'est dur pour toi de comprendre qu'un jour, peut-être, elle aimerait changer de sexe et que ses parents prennent cette éventualité au sérieux ?

Chez l'enfant et à 3 ans déjà, la différenciation des sexes est perçue, à 6, vient les questions sur la mort...
Comme quoi, vous êtes très loin de tout savoir et à des années lumière d'être de bon conseil.


Il n'est pas question de transphobie, bien entendu. Au contraire je suis plutôt content si il/elle va au bout de son rêve et devenir une femme. Donc un oui j'ai bien lu l'article.

Mais 1/ je trouve dommage qu'il/elle ait à subir finalement une exclusion de la société à cause de cela, car désolé de te dire, mais suivre sa scolarité chez elle, loin de tout lien social, c'est tout sauf la joie.

2/ S'en - et je l'ai bien préciser - blâmer son choix, qui est plutôt courageux, je pense que les parents pour le coup aurait pu trouver une conciliation avec l'école acceptable par tous. Avery je pense aurait compris que pour son bien (autrement dit ne pas être coupé des autres) un consensus aurait pu être trouvé sans d'une part renoncé à son identité (autrement dit sans le forcer à paraître totalement comme un garçon) et d'un autre côté sans non plus être un "porte-étendard". Puis peut-être, si l'école était psycho-rigide, voir avec une autre école éventuellement (en préparant les enfants en amont) car dans l'histoire, ils ont quand même beaucoup perdu et se retrouve finalement assez isolé.

3/ j'ai déjà travaillé auprès d'enfants et dans une des écoles ou je bossais, il y avait un petit garçon, comme avery qui se disait une petite fille. Mais je pense que le psychologue de l'école à trouver un bon compromis entre les parents, l'école et lui. Il ne vient pas habiller en robe (pour éviter les moqueries acerbes de ses camarades ou pire des autres parents) mais il y a eu des compromis et du coup sa scolarité se passait sans trop de moquerie ou intimidation. Il avait les cheveux long, le vernis aux ongles (c'est très tendances chez les hommes en ce moment, donc il était en avance), porter des habits parfois un peu plus coloré et il en était pas moins épanoui.

4/ Considérer une opération dans le futur oui bien sur, pourquoi pas ? Mais là aussi avec une préparation. On peut pas revenir en arrière... d'où quand même que cela soit quelque chose de bien "pesé" avec l'enfant.

5/ Je veut autre chose que ta babouche dans la gueule


yep d'accord avec toi , sauf pour le 5

BleenBird
Photo
Date 04/01/2017 16:35

Une enquête intéressante est parue sur Arrêt sur image  
Je ne sais pas si l'enquête est en libre accès. Dans le cas où elle ne le serait pas, je peux partager l'article ici dans son intégralité.

En ligne -Rebellion-
Photo
Date 04/01/2017 19:13

BleenBird écrit:

Une enquête intéressante est parue sur Arrêt sur image  
Je ne sais pas si l'enquête est en libre accès. Dans le cas où elle ne le serait pas, je peux partager l'article ici dans son intégralité.


faut payer 1 euro , ce journal de juif mdr

BleenBird
Photo
Date 04/01/2017 19:25

Quelle visibilité pour les personnes transgenres dans les médias ? Le magazine américain National Geographic a décidé d'ouvrir le débat en consacrant sa couverture à une fillette trans, dans un numéro spécial consacré à "la révolution du genre". Un parti-pris revendiqué par la rédactrice en chef du magazine américain et salué par la communauté LGBT outre-Atlantique. Mais en France, pas de trace d'enfant transgenre en couverture. L'édition française a préféré opter pour une photo sur la Russie. Accusé par certains médias et internautes d'invisibiliser la question transgenre, le rédacteur en chef de National Geographic France, contacté par @si, assume son choix.

C'est un choix qui n'est pas passé inaperçu. Pour la première fois de son histoire, l'emblématique mensuel américain National Geographic consacre un numéro spécial à la question de l'identité sexuelle et à ses représentations, dans un numéro intitulé "la révolution du genre". Chose inédite, le magazine publie en couverture du numéro de janvier le visage d'une jeune fille transgenre de 9 ans aux cheveux roses, Avery Jackson. Le portrait de cet enfant originaire du Kansas, né garçon et qui a décidé de devenir fille à l'âge de 5 ans, est accompagné d'une citation : "Ce qu'il y a de bien avec le fait d'être devenue une fille, c'est que je ne suis plus obligée de faire semblant d'être un garçon". Après le magazine Time qui en juin 2014 consacrait sa Une à la comédienne transgenre Laverne Cox, celle du National Geographic est une première… qui a suscité nombre de réactions. "Si la communauté LGBT s'est réjouie de cette initiative, elle en a offensé d'autres qui ont menacé d'annuler leur abonnement. Mais les critiques les plus féroces sont venues de la droite chrétienne" aux Etats-Unis explique RFI.




Face aux critiques sur la supposée "instrumentalisation" d'un enfant au profit d'une "cause", la rédactrice en chef de National Geographic Susan Goldberg a répondu dans un édito intitulé "Pourquoi nous avons décidé de mettre une fille transgenre en Une de National Geographic". Elle explique : "Depuis que nous avons partagé les photos de la couverture de notre numéro spécial sur le genre sur Instagram, Facebook et Twitter des dizaines de milliers de personnes ont exprimé leur opinion entre fierté, manifestations de gratitude et expression de colère. Plus d'un a juré de résilier son abonnement". L'objectif de ce choix selon elle : dépasser les clichés et les assignations au genre et ouvrir le débat. "Aujourd'hui, les certitudes sur le genre évoluent rapidement et radicalement. C'est pourquoi nous explorons le sujet ce mois-ci, en le regardant sous l'angle de la science, des systèmes sociaux et des civilisations tout au long de l'histoire." Dans ce dossier spécial, National Geographic a notamment enquêté auprès de 80 enfants de neuf ans dans huit pays différents.

Cathédrale russe plutôt que fillette transgenre

Quant au choix de la couverture, pour Goldberg, le portrait d'Avery "forte et fière" résume selon elle l'évolution de nos perceptions sur le sujet. "Elle se vit ouvertement comme une fille transgenre depuis l'âge de 5 ans, elle cristallise la complexité des questionnements autour du genre aujourd'hui" De fait Avery Jackson n'est pas une inconnue aux Etats-Unis. La fillette américaine est devenue l'un des visages de la cause transgenre. Le New York Times lui a consacré un portrait dans lequel, rappelle Libé, son père expliquait la transition de son fils devenu fille à l'âge de 5 ans: "Plus de 50% des enfants trans essayent de se suicider au moment de l'adolescence, rappelait le père. La raison principale pour laquelle ces enfants essayent de se faire du mal est le manque d'amour et de soutien de leurs familles et amis. Ma femme et moi avons décidé que nous préférions avoir une fille heureuse et en bonne santé qu'un fils mort."


La portée de ce numéro de National Geographic a dépassé de loin les frontières américaines. Le magazine américain compte en effet plus d'une trentaine de déclinaisons nationales dans autant de pays qui reprennent souvent la Une de la version américaine, mais pas systématiquement.



Version néerlandaise de National Geographic du mois de janvier 2017



Versions italienne et estonienne du National Geographic de janvier 2017 intitulé "la révolution du genre"



Si les lecteurs italiens, allemands, néerlandais, estoniens ou encore roumains du magazine ont pu retrouver en Une de leur édition locale la photo de la fillette ou l'une des autres photos illustrant le dossier (voir ci-dessus), ce n'est pas le cas des lecteurs espagnols ou... français, comme le déplore notamment Libé : "Surprise : si le dossier sur les personnes transgenres est bien présent dans la version française du magazine, celui-ci fait sa une... sur la Russie, le sujet (retitré «Transgenre, ce qu'en dit la science») se trouvant simplement annoncée en une ligne."





"En traversant l'Atlantique, les titres des sujets rédigés aux Etats-Unis ont également subi quelques ajustements", note pour sa part le magazine gay Têtu. Exemple : le titre "In their words : How Children Are Affected by Gender Issues" ("Avec leurs mots : Comment les enfants sont affectés par les questions de genre) traduit dans la version française en : "Fille ou Garçon, c'est quoi la différence". Têtu voit là "une opportunité manquée" et déplore le contraste de traitement entre un même sujet "exploré avec tant de franchise par la rédaction américaine, et tant de pincettes par l'Hexagone."


"Le contexte américain n'est pas le contexte français"


Contacté par @si, le rédacteur en chef de l'édition française de National Geographic, Jean-Pierre Vrignaud, assume son choix : "La décision de l'édition américaine de mettre cette petite fille à la Une est un parti pris courageux, il a également un côté provoc', revendicatif." Mais estime-t-il, "le contexte américain n'est pas le contexte français. Aux Etats-Unis, les études sur le genre existent depuis longtemps, l'opinion est sensibilisée à la question. En France, c'est moins le cas." Vrignaud affirme : "Il me semblait que pour un public français il fallait avant tout faire de la pédagogie pour faire comprendre le sujet plutôt que d'opter pour une couverture choc et un titre "La révolution du genre" qui ne me semble pas encore refléter la réalité en France."

Vrignaud explique par ailleurs : "J'estime qu'informer c'est transmettre, expliquer, plutôt que de prendre parti pour ou contre, c'est ce qu'on a tenté de faire dans ce dossier en apportant des éléments de contexte français, en appelant des associations, là où la version originale était centrée sur des références purement américaines et pas toujours intelligibles pour un lecteur français" Et le choix de mettre la Russie en Une ? "Notre enquête sur l'engouement des jeunes russes pour Poutine nous semblait davantage au coeur de l'actualité", estime le rédacteur en chef qui précise qu'en 2016, la rédaction française n'a conservé que 2 des 12 couvertures proposées par l'édition américaine, la première sur la conquête de Mars, la seconde sur la police scientifique.

BleenBird
Photo
Date 04/01/2017 19:30

-Rebellion- écrit:

faut payer 1 euro , ce journal de juif mdr




Tagoule, tout travail mérite salaire et il est plus que bon le travail d'arrêt sur image.

Et j'préfère m'asperger d'acide plutôt que de lire un article BFM, même gratuitement.

Anonyme
Photo
Date 04/01/2017 20:51

Les psychologues n'ont pas d'opinion à émettre, ils doivent écouter et amener la paix intérieure.

Les parents protègent et construisent leur enfant jusqu'à que lui même puisse être parent, ainsi va la vie. Un nouveau-né qu'on laisse sans contact, on a beau lui donner nourriture eau, oxygène et chaleur, le protéger des maladie, il meurt. Il en va presque de même pour l'enfant. Même en étant abandonnés à 15 ans ou plus certains s'égarent.

Tous ces gens qui voudraient décider à la place des familles et des sociétés : regardez-vous dans un miroir. Êtes-vous de bons parents responsables pour en juger? Avez-vous construit vous-mêmes la société? Vous n'êtes même pas des parents.
Et vous trouvez ça bien qu'on en fasse une couverture de magazine pour rentabiliser et pour les politiciens autoproclamés progressistes? Mais allons au plus simple : faites vous vraiment ce qui est bien, amenez-vous vraiment les personnes transgenres à vivre en paix avec elles-mêmes et le monde extérieur sans rien forcer? Ou les influencez-vous vers vous, ou de manière à vous penser vous-mêmes bons?

Les parents de l'enfant dans son cas devraient se mordre les doigts d'en avoir fait un objet à rentabiliser, mais l'argent a triomphé de l'amour.

Prenons une autre situation.
Imaginons qu'un enfant de 9 ans rêve de se tuer d'une balle dans la tête en direct à la télévision, et dit qu'il se sentirait au paradis en le faisant. Imaginons que cela rapportera 200 millions d'¤ à la chaîne de télévision et autant aux parents. Vous allez dire que c'est bien, que c'est son choix et rendra une famille riche? Je crois surtout qu'au point ou vous en êtes vous allez trouver ça à la mode, voire excitant au point où vous en êtes sous prétexte de "c'est le progrès", "il est libre". Et si c'était votre fils? Quoique si c'est votre fils acheté à la mère porteuse, que vous avez acheté pour faire comme les autres, par désir, pour vous amuser j'imagine que ça ne vous dérangera pas tant...

Anonyme
Photo
Date 04/01/2017 21:13

@MaxiMusli, MaxiMusli, Maximusli,

BleenBird
Photo
Date 04/01/2017 21:15

MaximusII écrit:

Prenons une autre situation. Imaginons que cet enfant de 9 ans rêve de se tuer d'une balle dans la tête en direct à la télévision, et dit qu'il se sentirait au paradis en le faisant. Imaginons que cela rapportera 200 millions d'¤ à la chaîne de télévision et autant aux parents. Vous allez dire que c'est bien, que c'est son choix et rendra une famille riche? Je crois surtout que vous allez trouver ça à la mode, voire excitant au point où vous en êtes.
Et si c'était votre fils? Quoique si c'est votre fils acheté à la mère porteuse, que vous avez acheté pour faire comme les autres, par désir, pour vous amuser j'imagine que ça ne vous dérangera pas tant...





A partir de là, je te suis plus, enfin plus ou moins...J'ai bien peur d'être totalement largué là, c'est quoi cette mise en comparaison sortie de ton fond de tiroir ?

Faut prendre quelle pilule ? T'as vécu quoi au juste pour en arriver à penser ça ? J'veux dire, c'est quoi le rapport avec le sujet en question ?

Anonyme
Photo
Date 04/01/2017 21:17

D'après Cristagalli c'est Maxime (aka le complotiste anti-socialo-communismo-liberalo-judeo- atheo-islam). Edit : Ce long aka n'est pad à prendre au sérieux ... Quoique ..

mr34160
Photo
Date 04/01/2017 21:20

Hallucinant autant de transphobie quand on parle de communaut? "LGBT"

Cristagalli
Photo
Date 04/01/2017 21:49

MaximusII écrit:

Quoique si c'est votre fils acheté à la mère porteuse, que vous avez acheté pour faire comme les autres, par désir, pour vous amuser j'imagine que ça ne vous dérangera pas tant...



T'as tout compris gros *thumps up*

Perso je vais adopter une petite armée de petits coréens que j'entraînerais au jeu vidéo compétitif pour qu'ils me rapportent de l'argent.

 
107 messages - Page 2 sur 5 

Poster une réponse


Relatif : Que pensez vous donc de Avery Jackson ?

Mickael Jackson vivant ??
par le 05/01/2017 20:45 - Lu 372 fois
bonjour, bonsoir chers amis zagiens :) he bien voila, vis à vis de toutes les rumeurs qui passent sur internet, facebook, qui disent que mickael jackson est toujours en vie, que tout cela...
Cinéma d'animation : vos films préférés ?
par Krokodil le 06/11/2011 22:05 - Lu 247 fois
symphony in slang :p il est marrant, mais qu'est ce qu'il est gavant à analyser, surtout que les sous-titres n'arrivent pas à rendre toutes les expressions figurées anglaises ^^' et le dessin est...
Sujet pour délirer
par le 21/11/2008 0:03 - Lu 352 fois
han moi c'est tex avery...et bien sur bob l'eponge,qui reprend un peu la meme folie que tex avery...un humour surréaliste et assez barge. mais tex avery par rapport à...
Tribute to Lady Gaga (de Willie)
par le 27/06/2011 13:33 - Lu 163 fois
qu'en pensez vous? qu'en pensez vous? qu'en pensez vous? qu'en pensez vous? qu'en pensez vous? ...
Vos résolutions 2008
par le 11/01/2008 2:07 - Lu 718 fois
c'est formidable à vous écouter, vous ne faites que pensez aux autres et cette année vous voulez pensez qu'à votre gueule. pitié nan pas ça !! donc...

Infos et prévention

Videos

  It's all in your name - Michael Jackson
Ajouté le 12/12/11
Affichée 1168459 fois
0 votes, 0/5
  Roselyne Bachelot: panique à Solidays!
Ajouté le 10/07/08
Affichée 1263342 fois
2 votes, 4/5
  Liza Monet - My best Plan
Ajouté le 02/11/12
Affichée 1153192 fois
26 votes, 2/5
  Le test de la poupée blanche et la poupée noire
Ajouté le 07/08/11
Affichée 1218985 fois
6 votes, 4/5
  Sida - N'oubliez pas
Ajouté le 27/11/07
Affichée 1263283 fois
4 votes, 5/5

Les News

Le Retour du Roi de la Pop Génie précoce ou roi de la pop pour certains, dangereux mégalo pour d'autres, Michael Jackson reste sans aucun doute l'artiste le plus controversé de l'histoire. Homme de tous les extrêmes, dans ses succès comme dans ses échecs, il suscite autant la passion que la haine. Seule certitude: il ne laisse personne indifférent.  
Michael Jackson, un comeback... Bientôt 50 ans, Michael Jackson devrait être l'une des stars les plus riches de la planète.  
Agression homophobe, Wilfred de... Ce week-end, Wilfred de Bruijn a été violemment agressé dans la rue. Il décide alors de poster la photo du résultat de cette agression homophobe sur Facebook et les grands médias commencent enfin à s'intéresser à cette homophobie grandissante.  
We are the world 25 ans, pour... 25 ans plus tard, le légendaire producteur Quincy Jones a réuni plus de 80 artistes pour enregistrer la version 2010 de "We are the world".  
Tintin de Steven Spielberg et Peter... Tintin, héros de l'enfance pour nombre de personnes, n'a pas connu d'adaptation cinématographique depuis 1972. C'est le duo Steven Spielberg-Peter Jackson qui va s'atteler à la lourde de tâche de le transcrire au cinéma. Utilisant la Motion Capture et la 3D, qu'attendre de ce projet titanesque?