Je suis un cas social je crois

Zerials
Photo
Date 20/12/2016 22:36

Salut tout le monde,

Alors j'imagine déja que ce que je vais expliquer est similaire à ce qu'une petite part d'entre vous vivent au quotidien, enfin j'espère pour vous que c'est qu'une petite part
Est-ce que vous aussi vous arrivez pas a être "social" ? J'ai bien fait exprès de pas dire "sociaBLE" mais bien "social".
Il se trouve que je suis sociable, j'aime parler avec les gens et lorsque je déprime, le simple fait de faire la tête de mes amis me font oublier instantanément chacun de mes soucis, mais il en reste toujours un : je suis un asocial et ça me ronge en société.

En fait j'ai une approche très différente avec les gens, j'ai l'impression de tout de suite les cataloguer supérieur ou inférieur à moi presque inconsciemment (je m'intéresse bcp au rapport inférieur/supérieur).

Quand je catalogue quelqu'un comme étant "inférieur" à moi (et quand je dis inférieur ça veut pas dire que la personne est une sous-race pour moi, ça peut être un ami d'autant plus que c'est rare), je fais pas attention à ce que je dis, je suis moi-même un peu, j'essaie même de me me mettre un peu trop en avant. C'est souvent des meufs, je me sens plus libre d'être moi même avec une meuf.

Mais la plupart du temps je me sens largement inférieur aux autres, j'ai peur d'être moi même, je pense à mon allure constamment, j'ai peur de dire quoi que ce soit... Le problème c'est que je me sens inférieur à des gens que je voie tout les jours, en particulier mon "cercle de pote" qui est un milieu essentiellement masculin et hétéro.

Souvent quand je suis avec eux, je me réduit au silence de peur de dire de la merde, de couper la parole à quelqu'un (souvent quand j'essaie de prendre la parole c'est toujours quand quelqu'un commence à parler aussi et ça me CASSE LES COUILLES !). Du coup je dis rien et je me dit que les gens doivent remarquer que je dis rien alors du coup je dis un truc histoire de dire un truc mais c'est de la merde du coup personne répond et la j'ai une honte tellement extrême qu'elle me fait monter les larmes aux yeux bref.
Je me sens pas à l'aise avec la plupart des gens, j'ai peur de m'exprimer, de vexer la personne c'est horrible et du coup plus ça va plus je prend mon pied a être seul au moins j'suis tranquille.
Le pire c'est être dans une foule, brrrrrrr.

Tout ça influe vachement sur ma manière d'être : je fais attention à comment je m'habille, àa comment j'agis... j'ai une OBSESSION pour mes cheveux, mais ça encore ça c'est calmé un peu avec la fin du lycée (et du "paraître" omniprésent)

Du coup on me donne des constats de moi même ultra divergent, beaucoup disent que j'ai un caractère extravaguant, que je passe pas inapercu, que je sors du lot, qu'on me remarque (et j'ai horreur qu'on me dise ça car j'aime pas qu'on me remarque) et d'autres me disent que je suis pas affirmé, que ça se voit que suis pas à l'aise, que je suis discrèt (ce qui est en opposé avec les autres)

Bref je suis désolé mais là vraiment j'ai une telle incompréhension de moi même. D'autant plus que ce mal-être avec les gens que je vis est vraiment gênant tout les jours car c'est ultra désagréable, je suis parfois à la limite de pleurer (alors que je pleure jamais malheureusement).
Putain si vous avez eu le courage de lire ça, respect.
Et si vous avez compris un peu pourquoi ce rapport zaux autres si chelou parce que vous étiez pareil avant bla bla bla... merci de me le dire ça m'intéresse bcp

Lockwood
Photo
Date 20/12/2016 23:32

Tu n'a tout simplement pas assez confiance en toi.

Ce rapport beauté inférieur / supérieur je l'ai vécu et le vie toujours , sa vient grandement de sa et j'passe mon temps à me comparer aux gens dans la rue pour me rassurer , déjà arrête le cannabis sa n'aide vraiment pas ( j'ai l'impression que tu en fumes ).

Quand tu es avec tes "amis" essaye de rester toi même fait comme si tu était avec ta meilleure/ton meilleur pote avec qui tu peux rester qui tu es vraiment , c'est plus facile à dire qu'à faire mais ne joue pas à la personne que tu n'es pas, sa ne sert à rien et tu construiras aucune amitié stable , si tu n'est simplement pas bien avec eux malgré tout , change d'amis !

On reste tous différent sa ne sert à rien d'essayer de te mettre dans une case de mec social ou asocial tu es comme tu es il est possible de changer mais tu ne peux pas commander au père noël une certaine façon d'être où de voir les choses sa ce fera naturellement avec le temps.

juliench
Photo
Date 20/12/2016 23:47

Tu prete beaucoup trop attention à la manière dont les autres perçoivent ton apparence ou tes interventions. Les mecs mignons ont la chance de rester mignon meme mal coiffé ou mal habillé alors profite. Tu n'a pas besoin de surjouer pour être apprécié, et tu trouveras des potes qui t'aimerons simplement comme t'es,et avec qui tu sera vraiement ami. C'est pas nécessaire de plaire a tout le monde. Si t'as rien a dire, bah dis rien, pourquoi tu veux te forcer?

Zerials
Photo
Date 20/12/2016 23:55

Lockwood écrit:

Tu n'a tout simplement pas assez confiance en toi.

Ce rapport beauté inférieur / supérieur je l'ai vécu et le vie toujours , sa vient grandement de sa et j'passe mon temps à me comparer aux gens dans la rue pour me rassurer , déjà arrête le cannabis sa n'aide vraiment pas ( j'ai l'impression que tu en fumes ).

Quand tu es avec tes "amis" essaye de rester toi même fait comme si tu était avec ta meilleure/ton meilleur pote avec qui tu peux rester qui tu es vraiment , c'est plus facile à dire qu'à faire mais ne joue pas à la personne que tu n'es pas, sa ne sert à rien et tu construiras aucune amitié stable , si tu n'est simplement pas bien avec eux malgré tout , change d'amis !

On reste tous différent sa ne sert à rien d'essayer de te mettre dans une case de mec social ou asocial tu es comme tu es il est possible de changer mais tu ne peux pas commander au père noël une certaine façon d'être où de voir les choses sa ce fera naturellement avec le temps.



Bah en fait oui je sais très bien que c'est une question de confiance en soi, et je progresse à mon rythme la dessus.
Fut encore une époque ou je m'insultais des que je me voyais dans un miroir, j'en ai même déja cassé un (ouais là vous me voyez comme un malade mental mais figurez vous que beaucoup d'autres personnes ont déja fait pareil avec un miroir).
Aujourd'hui je suis parfois capable de me trouver beau ! C'est pour dire !!!

Et en fait ce n'est pas qu'une question de beauté quand je me sens inférieur ou supérieur à quelqu'un, c'est vraiment le tout, l'intellect, le charisme (c'est surtout sur ce point là que j'ai un problème avec moi), la culture etc...

Oui, je fume du shit mdr, c'est d'ailleurs ouf que j'ai "l'air" d'en fumer, j'aurais pas cru mdr
Moi je trouve que justement ça permet de prendre du recul sur les choses. Clairement la weed c'est pas cool je le sais, mais c'est un plaisir que je pourrais pas m'enlever, du moins pas maintenant.

Bref, je sais déja tout ce que tu m'as ditmais c'est.... trop facile tu vois. Ca rentre pas, j'ai vraiment une image de moi même trés fixée et qui est vraiment trop éloigné de mon idéal du moi qui est peut être trop ambitieux. J'arive pas a faire juste ce que que tu me dis de faire, je sais même pas si on le peut sans comprendre d'ou ça viens cette image de moi même. Faut connaitre les causes pour traiter les conséquences.

juliench écrit:

Tu prete beaucoup trop attention à la manière dont les autres perçoivent ton apparence ou tes interventions. Les mecs mignons ont la chance de rester mignon meme mal coiffé ou mal habillé alors profite. Tu n'a pas besoin de surjouer pour être apprécié, et tu trouveras des potes qui t'aimerons simplement comme t'es,et avec qui tu sera vraiement ami. C'est pas nécessaire de plaire a tout le monde. Si t'as rien a dire, bah dis rien, pourquoi tu veux te forcer?



Nan serieux mal habillé mal coiffé je suis trop deguelasse. Je m'en battais les couilles avant d'entrer au lycée mais justement avant, au collège, on se moquait beaucoup de moi. Maintenant au moins on se fout de ma gueule mais c'est plus sur mon physique mdr (je perds foi en l'humanité là jpp xD)
Et j'ai jamais rien à dire c'est ça le truc
J'ai peur de pas être à la hauteur de leurs interventions quand je suis avec des gens ! Et même tout seul je parle, mais je bégaie comme un con et je suis obligé de m'excuser tellement c'est lamentable comme je sais pas parler xD (Et là je perd foi en moi mdr)

Anonyme
Photo
Date 21/12/2016 1:38

Zerials écrit:

Est-ce que vous aussi vous arrivez pas a être "social" ? J'ai bien fait exprès de pas dire "sociaBLE" mais bien "social".



Je te r'assure, "l'homme est un animal social", (disait Aristote).
Si tu n'es pas social, tu n'es pas un Homme. Or "Cogito ergo sum" (Descartes): tu es un Homme.
Le problème ne se situe donc point ici.
Tu te dis "asocial", qui fait preuve d'insociabilité. Tu peux le tourner comme tu veux, tout tourne autour de ta sociabilité même si tu te dis sociable.
Ces petites erreurs de vocabulaire nous éclaircissent déjà bien mieux la route.

La réelle question que tu dois te poser est une question, même si récurrente, légitime.
Elle est celle de ton identité, légitime car tu es dans l'âge où tu te fondes une réelle identité; et récurrente car c'est le problème d'une grande part des individus constituants.
Balaye donc ce préjugé du "sois qui tu es vraiment avec les autres", qui ne veut strictement rien dire, mais "Deviens ce que tu es " (Nietzsche). La grande différence entre ce dicton et la citation se fait dans le verbe, un se situant au présent et l'autre qui tend vers l'après, la nuance est importante puisque : "Je ne peins pas l'être mais le passage." (Montaigne), tu n'es pas un objet stable, tu es objet qui est voué à changé à vie.

Les premières caractéristiques de ta personnalité sont assez primaires et sexuels, tu te sens supérieur aux femmes et égal aux hommes. Or, là tu te sens-même inférieur aux hommes, indéniablement car tu es homosexuel et que tu dois avoir des malaises là-dessus. Donc ce que tu disais du "le tout" qui catégorise une personne supérieur ou inférieur à toi vient probablement de là, de sa virilité.
"Le désir de faire souffrir l'objet sexuel – ou le sentiment opposé, le désir de se faire souffrir soi-même – est la forme de perversion la plus fréquente de la vie sexuelle" (Freud)
Encore une fois, c'est très primaire, la preuve en est que tu fais toi-même deux groupes, le principe des systèmes binaires. Essayes d'en faire trois, quatre, cinq en essayant de t'appuyer sur des capitaux constituants d'un individu pour vraiment le catégoriser si l'envie te l'emporte. Un individu est formé de 4 capitaux : -Economique, -Social, -Culturel, -Symbolique. (Bourdieu), ces paramètres sont plus fiables.

Le problème de la prise de parole, comme évoqué au préalable, vient d'un manque de confiance en soi, qui ne saurait être arrangé que par le tracer de ton identité évoqué en amont. Sois à l'aise avec toi-même.
Si les constats sur ta personnalité sont aussi divergents, tu en as les causes ci-dessus.
Quant à l'image que tu as de toi, elle ne peut pas être trop ambitieuse, tu es ce que les autres font de toi. Entour-toi donc de ce à qui tu veux appartenir, socialisation anticipatrice (Bourdieu).

Zerials
Photo
Date 21/12/2016 2:34

Ta réponse est trés intéressante HeartAttack, d'autant plus que j'ai déja fait le lien avec la psychanalyse, angoisse de castration etc...
Mais il m'arrive aussi de me sentir inférieur à des femmes hein, juste moins souvent... C'est ca le truc.
J'ai clairement un problème avec mon intégrité, ma "virilité" a laquelle je prête trop d'importance sachant pourtant pertinemment que c'est riducule. Je sais que mon homosexualité est dans mon esprit un obstacle à ma virilité alors que ca veut rien dire. Mes amis sont principalement des hommes hétéros auquel j'aime pas parler de ma sexualité bien qu'elle soit désormais limite publique et que j'ai aucun problème a m'assumer en tant que gay.
C'est pourquoi je sais juste pas si on peut considérer mon homosexualité comme seul élément perturbateur.

alohaaloha
Photo
Date 21/12/2016 16:56

Mon commentaire n'avancera à rien mais je suis un peu comme toi, et je peux comprendre que cette situation soit gênante, courage à toi !

Redgold
Photo
Date 21/12/2016 18:47

Salut,

En fait je suis exactement comme toi, au début de ma période lycée jusqu'a la fin j'étais assez confiant, je ne faisais pas attention à ce que je disais, j'étais heureux. Mais d'un coup, j'ai perdu toute confiance en moi, j'ai l'impression que les autres avaient gagné en maturité et que moi j'étais resté bloqué 2/3 ans en arrière. Je n'arrive pas à l'expliquer.

Je fumais également de la beuh et je pense que ça a joué. La beuh/shit modifie ta perception des choses, et si tu es de nature à ne pas avoir confiance en toi à la base alors ça va empirer tout doucement.

Je pense aussi que tu es très susceptile et que tu accordes trop d'importance à ce que les gens peuvent dire ou penser de toi. (J'étais pareil)

Si tu as peu confiance en toi, essaye d'abord d'arrêter de fumer cette saloperie, essaye de te muscler et d'aller un peu à la salle, tu verras que ça ira bien mieux.

Zerials
Photo
Date 21/12/2016 19:43

Redgold écrit:

Salut,

En fait je suis exactement comme toi, au début de ma période lycée jusqu'a la fin j'étais assez confiant, je ne faisais pas attention à ce que je disais, j'étais heureux. Mais d'un coup, j'ai perdu toute confiance en moi, j'ai l'impression que les autres avaient gagné en maturité et que moi j'étais resté bloqué 2/3 ans en arrière. Je n'arrive pas à l'expliquer.

Je fumais également de la beuh et je pense que ça a joué. La beuh/shit modifie ta perception des choses, et si tu es de nature à ne pas avoir confiance en toi à la base alors ça va empirer tout doucement.

Je pense aussi que tu es très susceptile et que tu accordes trop d'importance à ce que les gens peuvent dire ou penser de toi. (J'étais pareil)

Si tu as peu confiance en toi, essaye d'abord d'arrêter de fumer cette saloperie, essaye de te muscler et d'aller un peu à la salle, tu verras que ça ira bien mieux.



J'ai pas la volonté nécessaire pour me reprendre en main. Je hais tout ce qui est activité sportive, tout ce qui me sort de ma tranquillité, j'ai horreur de ça bordel.
Et j'ai pas envie d'arrêter de fumer, tout mes amis fument, mêmes mes parents fument... Toute ma vie est basé là dessus, même mon existence (ma daronne à rencontré mon père en lui achetant du techi en espagne), bref la je suis pas prêt.

Ouais en fait du coup je suis capable de prendre aucune décision sur ma vie je crois, c'est pire que ce que je croyais

Redgold
Photo
Date 21/12/2016 21:40

Oué fin bon, si tu fais un sujet pour avoir des conseils et qu'au final tu dises "Non mais de toute façon je vais me laisser aller" je vois pas l'intérêt sérieux ...

Tu dis même que tu fais attention à tout tes fais et gestes devant tes amis, je peux t'affirmer que c'est vraiment pas bon signe et que c'est un cercle vicieux.

Fin bref fais ce que tu veux mais si tu continues comme ça tu le regretteras.

Anonyme
Photo
Date 21/12/2016 22:13

(dsl j'ai eu grave la flemme de lire les rep j'suis fatigué je repasserai sans doute pcq bref lis la suite)

Je suis exactement dans la même situation à des détails près, j'ai toujours été timide ou pas sociable pour ma part.

Avant j'arrivais toujours à avoir quelques personnes avec qui je me sentais bien/je me comparais pas tellement aux autres. Et puis est arrivée une année où toute la classe se connaissait sauf moi (enfin en quelques sortes, disons tout le monde avait au moins un ami connu d'avant), j'ai toujours été timide (et comme on le sait, la timidité c'est un défaut de confiance en soi, mais jusque là c'était pas vraiment handicapant et il y avait beaucoup d'autres points sur lesquels j'étais à l'aise), donc aller se faire une place dans des groupes déjà formé, ça m'a angoissé comme jamais j'ai angoissé auparavant, tellement que cette timidité dont je ne me formalisais pas auparavant à explosé, je me suis donc mis la pression pour me faire des amis, faisant remonter et grossir sans m'en rendre compte (et sans pouvoir m'en empêcher) ce manque de confiance en moi-même question sociabilité, et qui a finit par écraser tout le reste de ma personne, ou presque, et qui comme on s'en doute m'a absolument pas aidé à me faire des amis, ce qui fait que j'ai passé des journées entières sans aucune compagnie pendant deux ans. En plus de ça, c'était devenu une obsession, je m'intéressais plus à rien d'autres que l'aspect social de ma vie, qui était un bel échec, et quand on passe ses journées seul, sans rien savoir quoi faire, sans rien avoir envie de faire, on se met à penser, beaucoup, j'ai jamais autant creuser en moi-même et appris sur moi-même que pendant ces deux années, j'ai découvert des choses pas belles, et j'en ai sûrement fait naître d'autres, nourries par celles qui y étaient déjà, que je me suis donc mis à ressasser, bref c'était pas la joie.

Aujourd'hui, j'ai cette même façon de comprendre et entrevoir les relations que toi (sauf que j'appellerai pas les gens "inférieur", bah..."inférieur", plus qu'inférieur (bon y'a sûrement aussi un peu de ça), ils ne m'intéressent pas), le même système binaire, les gens qui ne m'intéressent pas et donc avec qui je suis plus à l'aise parce que je ne recherche pas à être apprécié d'eux, et ceux qui m'intéresse, avec qui je ne suis pas à l'aise, parce que je ne veux pas commettre d'erreurs qui m'empêcherait de m'en rapprocher (et la blague c'est que je m'en rapproche même pas ah).

Du coup tout ça pour dire que si y'a une chose dont je suis sûr que nous avons en commun et dont découle ce mécanisme des relations, c'est le manque de confiance en soi, t'es peut-être passé par des trucs qui ont fissuré cette confiance, et qui ont grandement modifié ta vision des relations. Honnêtement j'ai toujours pas trouvé de solution à ça, je suis entré à la fac, et malgré les possibilités de sympathisé avec des gens sans la pression de devoir débarquer dans un groupe déjà formé, ça n'a pas tant changé pour moi, mon problème de confiance et l'anxiété était toujours là, et j'ai trop pris l'habitude d'être seul, j'ai pas essayé d'aller au delà du malaise que je ressentais toujours face aux gens.

Après, pour ma propre santé mentale, j'ai trouvé des sortes de solutions temporaires, mais je ne sais pas si ça te conviendras, tu as l'air plutôt extraverti, moi je suis introverti, bon je le propose quand même. Aujourd'hui ça va mieux (même si je sais bien que c'est pas régler) parce que j'ai arrêter de faire de l'objectif d'avoir des amis une obsession (/ou pour être plus précis, de me rapprocher des gens que j'estime/qui m'intéresse), je me suis concentré sur des activités solitaires, mais qui me stimulaient assez pour ne plus souffrir autant de cette situation, donc peut-être, concentre toi sur tes passions (enfin, celles qui n'occasionnent pas d'inconfort social, si t'en as), investit toi là-dedans, histoire de ne pas tomber encore plus bas dans un premier temps.
Ensuite, personnellement, si j'arrive pas à régler ça seul, j'envisage d'aller voir un psy, en espérant que les mécanismes qui ont été déréglé par mes deux années en solitaire reprendront un fonctionnement normal. (je veux pas te pousser là-dedans mais clairement ton état c'était le mien pdt les deux années que j'ai raconté (avoir envie de pleurer et tout le bordel), et après être passé par là, perso je crois que j'arriverais pas à "redevenir normal" seul)

Zerials
Photo
Date 23/12/2016 18:13

Redgold écrit:

Oué fin bon, si tu fais un sujet pour avoir des conseils et qu'au final tu dises "Non mais de toute façon je vais me laisser aller" je vois pas l'intérêt sérieux ...

Tu dis même que tu fais attention à tout tes fais et gestes devant tes amis, je peux t'affirmer que c'est vraiment pas bon signe et que c'est un cercle vicieux.

Fin bref fais ce que tu veux mais si tu continues comme ça tu le regretteras.



Je comprends ton point de vue, je suis même d'accord en fait. Mais ce que je cherche c'est plutôt quelque chose qui me mette un coup de fouet, car la réponse sur laquelle tu me fait des reproches est une réponse à des arguments qu'ont m'a déjà sorti et ressorti a toutes les sauces. Ces conseils là sont trop faciles, cependant le témoignage de itsatrap juste au dessus de moi est déjà bien plus intéressant car me fait me rendre compte de certaines choses. Il ne sert a rien d'attaquer les conséquences si on ne connait pas les causes.


Pour répondre à itsatrap, déjà je te remercie
Et c'est vrai que je me rendais pas compte, mais me faire des amis est obsessionnel pour moi. Sûrement car j'en ai pas eu avant le lycée, qu'on s'est bcp moqué de moi a cause de cela et que mes parents m'ont toujours fait sentir que le fait que je ne sache pas me faire des amis les désolaient.
A l'heure actuelle j'ai pourtant un groupe d'amis avec lequel je me sens de mieux en mieux, bien que j'ai encore de nombreux complexes vis à vis d'eux (comme mon homosexualité par exemple).

J'ai peu d'activités que j'aime faire seul. Avant j'appréciais faire de la guitare ou lire mais maintenant j'ai plus la patience, j'y arrive plus. Fumer des pets et jouer aux jeux vidéos reste mes seuls activités en solo que j'apprécie, mais sont pas forcément constructive. (Stop me dire d'arrêter de fumer d'ailleurs, je trouve que ça m'aide plus que ça me désert)
Sinon j'aimerais beaucoup voir un psy, ça m'es même conseillé en permanence vu que je suis en fac de psycho.
Mais le problème c'est que c'est payant. Oui je sais il y en a des gratuits, ce forum m'a poussé il y a quelques années à en voir un près de chez moi que j'ai donc vu pendant quelques mois mais j'ai abandonné, il était naze, j'avançais pas des masses avec lui et me disait des choses qui ne me plaisait pas du genre "bah suicidez vous" fin bref -_-
J'ai vu d'autres psys pendant mon enfance qui étaient géniaux mais mes parents les payaient. Mais la je me voit pas leur demander ça, ils comprendraient pas et en plus ils ont pas les moyens.

Anonyme
Photo
Date 25/12/2016 3:19

Tant mieux si tu as trouvé des gens avec qui tu pourrais possiblement vraiment te sentir à l'aise avec, continue à persévérer pour te sentir complètement intégré à eux.

Y'a pas besoin que ça soit constructif, bon les jeux vidéos, y'en a pour qui c'est nocif apparemment, mais s'il n'y a que ça, enfin ça peut pas faire de mal (à part si t'en deviens dépendant mais bon x)), donc investit toi là dedans (bon pas trop hein), je suis sûr qu'en prenant plaisir à faire une chose, d'autres viendront s'ajouter naturellement, parce que ça installera un bon état d'esprit.

Ah ouais d'accord c'est de la qualité woow. Et bien sinon, un psychiatre peut-être ? C'est remboursé ça non puisque c'est considéré comme un médecin ? Et oui ils prescrivent des médicaments et tout, mais t'es pas obligé de les prendre, et ça sera peut-être plus sérieux. Enfin je dis ça après je sais pas.

Anonyme
Photo
Date 26/12/2016 0:36

Meuh t'es très mignon. tu le serais encore plus sans ta clope une photo sur deux.
Tu manques de confiance en toi. Tu n'es pas superieur ou inferieur à autrui, eux non plus par rapport à toi, tu es juste différent. tu sais des choses qu'ils ignorent et inversement.

Ce que tu fais dis penses, la facon dont tu marches, t'habilles, te tiens, ne regardes que toi. si quelqu'un n'aime pas, il ne regarde pas (je me souviens qu'à l'époque ou porter son jean bas pour faire voir son boxer était une mode, je m'entendais dire "remontes ton pantalon on voit ton cul" -> "si tu l'as vu c'est que tu l'as matté donc arrêtes de le regarder si tu n'aimes pas" Diablement efficace, t'avais plus aucune réflexion de la personne par la suite). Je sais que j'ai un bon ptit cul, mais je n'étais pas cul nu dehors et je me fichais de l'avis des autres. On voyait juste l'élastique en plus, rien de dramatique.

Si tu passes ton temps à te préoccuper de l'avis des autres intérieurement tu ne connaitras jamais la paix. Astuce: pense que tous ceux que tu peux considérer comme superieur à toi, a un moment, on le même probleme que tout humain sur terre: mal au ventre et envie de chier. Moins superieur d'un coup hein?

Alexandre8
Photo
Date 26/12/2016 22:47

essais de calmer le cana et les autres substances aussi , celles ci te deglinguent les neurrones t'imagines meme pas

Zerials
Photo
Date 29/12/2016 1:08

Pour répondre a itsatrap, c'est vrai que j'ai de la chance d'avoir trouver des gens qui m'acceptent, d'autant plus de bons metalleux hétéros c'est rare mdr
Sinon oui comme tout le monde j'ai des loisirs heureusement quand même, mais je repense a un temps ou je pouvais dévorer un huge bouquin en une journée sans bouger pendant toute une journée, ou de même avec la guitare et aujourd'hui plus du tout, ça me fait peur ça x)
Et les psychiatres non mdr. C'est clairement quand t'a un pb mental. Je veux être psychologue plus tard, car j'ai une dent envers les psychiatres. Leurs connaissances sont avant tout biologiques et non psychologique et leur méthode c'est "Maladie/ Cause ---> Symptômes / Effets ---> Traitement médical"
Je trouve ça d'un triste.

Merci Anthony350 :3
La clope c'est clairement un moyen de me donner une prestance dont je manque mdr
Le problème que j'ai avec ma manière d'être c'est pas qu'elle plait pas aux autres, c'est surtout qu'elle ne me plait pas a moi. Evidemment il y a une part d'autrui dans tout ça mais c.est vraiment ma propre vision de moi même qu est endommagée

Alexandre, ça m'aiderai certes mais peu. Peut être le jour ou justement je me sentirais mieux dans mes baskets, j'en aurai plus l'envie

Anonyme
Photo
Date 29/12/2016 23:26

Je ne fume pas, et n'ai jamais fumé mais crois moi, la prestance n'est pas une histoire de clope.
Remettre en place un trouble fête avec une acide répartie peut te donner autant de prestance que désiré; le tout est de savoir se l'approprier. Idem, je bosse toute la journée en chemise/pantalon, et ça donne une autre prestance qu'en tshirt et survet (t'en as aussi surement en tshirt et survet, mais différement). Tu vois, la prestance, c'est jamais qu'une histoire d'apparence.

Quand à ta manière d'être, tant pis si elle ne plait pas aux autres (parce que tu crois que ma franchise a plu à tout le monde peut être? mwouahahah), mais il faut qu'elle te plaise à toi. C'est toi qui doit être ton meilleur ami et ne pas te soucier de ce que pensent les autres. Tu peux écouter leurs avis mais ils ne doivent pas occuper une place centrale. Sois réfléchi et penses à ce que toi tu aimerais être, comment tu devrais faire pour te trouver génial.

Et en effet pour ce que dit Alexandre, arrêtes, bordel. Tu penses que ça t'aiderai peu parce que tu ne te sens pas de taille à affronter le manque que ça va créer. Alors que tu as toutes les ressources en toi, insoupçonnées, pour y arriver. Imposes toi merde.

Zerials
Photo
Date 30/12/2016 1:59

Aha merci deta réponse Anthony
Pour la répartie et le caractère ça va, j'en ai pris avec le temps, j'en ai eu marre
Et quant à ma manière d'être je le répète, c'est surtout à moi qu'elle déplait plus qu'aux autres. En réalité au quotidien on me dit souvent des compliments sur ma personnalité et parfois même sur mon physique, mais je persiste a avoir une mauvaise vision de moi même. J'ai toujours l'impression de faire pitié c'est fou.
Pour te dire même en écrivant ce topic je fais très attention à ce que j'écris (j'ai peur depuis un certain topic sur le marais).

Et pour la beuh, tu sais c'est pas une drogue comme le tabac, l'alcool ou l'héroine. En effet, le cannabis contrairement à ces dernières n'installe pas de dépendance physique ou trés peu. La dépendance n'est que psychologique comme pourrait l'être une dépendance aux jeux ou au sex
Je peux LARGEMENT resté des semaines sans fumer, je me le suis encore prouvé pendant la période de partiel
Ce n'est pas le problème sur le moment.

En fait pour conclure, je pense qu'il y a un évènement de mon passé qui a engendré une telle vision de moi même, ou alors un mécanisme de défense face a qqch j'en sais rien.

Anonyme
Photo
Date 30/12/2016 11:02

Le cannabis c'est bien.

Anonyme
Photo
Date 30/12/2016 13:44

Attention à la fumette tout de même. Ça peut être un terrain glissant. Et l'addiction psychologique est la pire de toute car elle demande une reprise en main de soi importante. Et un changement dans son mode de vie et ses habitudes.

Mais je ne diabolise pas, je préfère juste le rappeler pour ceux que ça tenterait et qui se mettraient à faire n'importe quoi, n'importe comment.

Phylos
Photo
Date 30/12/2016 15:00

+1 pour la fumette. On croit que c'est pas nocif mais quand on le remarque c'est déjà trop tard.

Après, c'est comme tout. Faut être accompagné de de cher modération, ça limite déjà pas mal les risques.

Sinon euh, je sais pas, j'ai un peu de mal à me faire des amis proches aussi, je vois des gens qui, en quelques jours / semaines traînent tout le temps ensemble, et ça m'arrive assez peu souvent. Après, je suis plutôt du genre à favoriser les relations stables et fortes en termes d'amitié, donc cela explique peut-être. Enfin bref.

Tout ça pour dire que tu n'es pas le seul à avoir du mal à nouer des contacts. J'ai même l'impression que beaucoup de gens sont concernés.

Anonyme
Photo
Date 30/12/2016 17:22

Zerials, tu as raison, dans tout rapport entre deux individus il y a une hiérarchie qui se fait plus ou moins consciemment. Quand on a connait bien se mécanisme d'ailleurs, tu peux même t'en servir pour inverser la tendance.

Je pense que tu devrais avant tout prendre confiance en toi. Avec de l'assurance on se soucie moins de ce que les gens pensent de nous et on a tendance à avoir moins peur d'aller vers des inconnus en restant soi.

 
31 messages - Page 1 sur 2 

Poster une réponse


Relatif : Je suis un cas social je crois

Je suis tout sauf..
par le 26/02/2008 19:04 - Lu 161 fois
ah ui mais j'crois que sa passera pas ^^ j'suis un cas social de la gay attitude -______-
Le libéralisme, c'est quoi?
par le 04/02/2009 17:21 - Lu 165 fois
comme dit eoleo, le libéralisme social fonde la démocratie. et je ne suis pas convaincu que l'on puisse séparer totalement libéralisme social et libéralisme économique. en...
Mes ennuis avec la STAR (Métro Rennais)
par Moufle le 04/10/2012 19:38 - Lu 368 fois
waohoooo ! je crois qu'à lyon on a un tarif social mais pas de gratuité. je suis pire que pauvre sinon (-450, un truc dans le genre).
il faut s'arreter maintenant
par le 08/05/2010 20:07 - Lu 580 fois
e darwinime social, c'est-à-dire une adaptation à postériori, et non en prévention-prévision-précaution. sachant que traditionnellement ce n'est pas tant darwinisme social qui...
Aurelien Le 38 (Dénonciation)
par LuvIsNoise le 16/11/2008 21:23 - Lu 795 fois
aurel38 t'es anti-social au contraire ^^moi je suis un cas-social. si ça peut aider...

Infos et prévention

Videos

  Post Secret
Ajouté le 11/10/07
Affichée 1355743 fois
7 votes, 5/5
  Ne serait-ce qu'une seconde ?
Ajouté le 08/12/13
Affichée 995486 fois
26 votes, 5/5
  Shirley Souagnon
Ajouté le 09/11/11
Affichée 1269693 fois
6 votes, 5/5
  Compilation de moments lesbiens au cinéma.
Ajouté le 10/01/13
Affichée 1234809 fois
9 votes, 5/5
  NEXT Gay : Jason
Ajouté le 06/08/07
Affichée 1363533 fois
5 votes, 2/5

Les News

PAZ 2013, kézako ? Depuis quelques jours circulent sur ZAG ces trois lettres et ces 4 chiffres. Mais que signifient-ils ? Tout simplement le retour d'un concept qui a vu le jour en 2011. Explications.  
Ces Noénautes qui débarquent dans... C'est un petit livre sympa. C'est un petit livre qu'on pourrait presque oublier de regarder. C'est un petit livre qui a décidé de ne pas jouer les règles habituelles des circuits d'édition. Les Néonautes, c'est un livre, c'est un auteur, c'est une communauté, c'est un phénomène viral qui n'attend que vous pour se propager. Bientôt l'épidémie ? On l'espère !