Train_Thalys_728x90

Vos prédictions pour l'élection présidentielle fr de 2017 ! 4° page

tobis75
Photo
Date 01/03/2017 23:29

1-"Je pourrais te mettre des liens mais tu les nierais " SmithBogossJR à 22h08

2-"Quand tu ne trouves pas d'arguments ou qu'on te contredit trop [...] tu essayes de discréditer les personnes et les sources pour éviter la confrontation." SmithBogossJR à 22h38

3- Reformulation : "Je te dis que je vais pas te donner des sources car tu les nierais mais je te reproche de discréditer les personnes et les sources que je ne donne pas afin de te contredire.".

Ou :

1-"Tu démontres une profonde méconnaissance ..." SmithBogossJR à 22h08

2-"Je vois que tu n'as pas changé. Toujours là à prendre de haut, [...] à se croire au-dessus de tout le monde, plus intelligent que tout le monde, etc." SmithBogossJR à 22h38

3- Reformulation : "Je te dis que tu es vraiment un gros inculte mais je te reproche de prendre les gens de haut, de te croire plus intelligent.".

Popaou
Photo
Date 02/03/2017 0:20

SmithBogossJR,

La discussion serait beaucoup plus agréable et civilisée si tu ne ridiculisais pas à outrance les arguments des autres.

"Programme irréalisable" : du haut de tes 18 ans, tu n'es pas à même de déterminer ce qui est économiquement réalisable ou non par rapport à un professeur agrégé d'économie (à savoir l'économiste de JLM, Jacques Généreux) . Moi-même, je n'ai pas contesté le caractère réalisable ou non du libéralisme. Je peux seulement voir que la politique menée depuis les années 1980 n'a pas fonctionné. J'adhère à un modèle économique plus qu'à un autre, mais je ne conteste pas la lecture que fait un juriste d'une jurisprudence si je n'ai pas fait d'études de droit ; tout juste serais-je capable de considérer qu'une jurisprudence est juste ou injuste moralement selon mes critères. Bien sûr, ce n'est pas une raison pour ne pas contester les économistes, en se fiant aveuglément à ce que disent tous les technocrates ; mais, honnêtement, ni toi ni moi n'avons le niveau suffisant pour dire qu'un professeur agrégé d'économie a économiquement tort.

"Goodwin point ? Ouiiiiiii ! " : une fois encore, il est inutile et discréditant de faire passer les autres pour des imbéciles qui ne comprennent rien à l'économie ni à l'histoire du monde. Et l'analyse économique que je te livre n'a rien de mélenchoniste, elle provient de l'économiste Alain Fonteneau, ancien membre de l'OFCE. C'est d'ailleurs l'opinion de la quasi-totalité des économistes : ce qui a fait échouer la relance de 1981, c'est la politique monétaire restrictive engagée par Reagan et Thatcher, la pression exercée par les Etats membres des communautés européennes et le fait que les hausses de salaire prévues par Mitterrand soient allés dans les produits importés (qui étaient moins chers en raison de la compétitivité des prix) . Et non, ça n'a rien d'un point goodwin : les politiques menées depuis les années 80 sont centrées sur la compétitivité. Quant à "l'indice des libertés économiques" dont tu parles, il est biaisée : il prend en considération les prélèvements obligatoires. Or, seule la France comptabilise les cotisations sociales dans les prélèvements obligatoires, ce qui augmente bien sûr la part de prélèvements obligatoires de la France par rapport aux autres Etats.

Autrement, je ne suis pas entièrement en désaccord : ce n'est pas parce que la France échoue dans sa politique de compétitivité qu'elle ne vise pas la compétitivité pour autant. Aujourd'hui, les TPE et PME font face à des difficultés. Déjà, parce que le CICE ne leur bénéficie pas ; ensuite, parce que la concurrence est profondément déloyale, maintenant ainsi les oligopoles face aux TPE/PME ; enfin, parce que l'impôt sur les sociétés (IS) n'est absolument pas adapté aux TPE/PME. Mélenchon veut baisser de 8 points l'IS (le faisant ainsi passer à 25%) , créer un fonds interentreprises (revigoré, d'une part, par la suppression du Pacte de responsabilité et, d'autre part, par les grandes entreprises pour une meilleure répartition des richesses et permettre aux PME ambitieuses de rivaliser avec de plus grandes entreprises) , un pôle bancaire public garantira un escompte à taux 0 pour les PME, des mesures seront prises pour lutter contre les fonds vautours (qui affectent surtout les ETI) et les entrepreneurs auront le choix d'adhérer au RSI ou au régime général. Cette politique économique est censée inciter les entreprises à investir et assurant leur indépendance économique par rapport aux actionnaires (d'autant que la baisse de l'IS vaut pour les bénéfices servant à l'investissement, et non pour les bénéfices redistribués aux actionnaires) . Ces mesures n'ont pas pour objet premier de renforcer la compétitivité, mais elles sont surtout destinées à permettre aux entreprises de supporter la hausse des salaires prévue par Mélenchon.

JLM a bien l'intention de renforcer les libertés économiques des entreprises, il n'est pas idiot et ses économistes non plus.

Quand au libéralisme, il y a plusieurs libéralismes : ce que j'appelais les "libéraux avancés" sont en fait des libéraux économiques ; les "libéraux modérés" correspondent au néo-libéralisme, qui peut être plus violent que le libéralisme économique traditionnel, mais qui est moins "anti-Etat" ; enfin, de ton côté, tu confonds libéralisme politique et libéralisme économique, qui n'ont rien à voir. Keynes était un libéral politique, mais pas un libéral économique. Or, le libéralisme politique n'est pas si éloigné du socialisme. Et non, le socialisme, ce n'est pas l'Etat tout puissant auquel il faut obéir comme à un despote ; et, à ce propos, je te conseille fortement de lire "plutôt l'anarchie que le despotisme" de Jaurès, article dans lequel il précise qu'il vaut mieux la disparition de l'Etat que l'existence d'un Etat totalitaire, qui prive tout individu et toute entreprise de ses libertés économiques et qui se justifie par le socialisme. Si on a la maturité pour ne pas confondre djihadisme et islam, je ne vois pas pourquoi on n'aurait pas la maturité pour distinguer le bolvéchisme du socialisme.

SmithBogossJR
Photo
Date 02/03/2017 7:22

"Quand au libéralisme, il y a plusieurs libéralismes : ce que j'appelais les "libéraux avancés" sont en fait des libéraux économiques ; les "libéraux modérés" correspondent au néo-libéralisme, qui peut être plus violent que le libéralisme économique traditionnel, mais qui est moins "anti-Etat" ; enfin, de ton côté, tu confonds libéralisme politique et libéralisme économique, qui n'ont rien à voir. Keynes était un libéral politique, mais pas un libéral économique. Or, le libéralisme politique n'est pas si éloigné du socialisme".

Enfin oui mais alors ça ne veut rien dire. Le libéralisme c'est économique et politique. Si tu enlèves le politique c'est du libéral-conservatisme. Keynes était un social-libéral je confirme ce que je dis. on lui avait donné le nom de new libéral, tout comme on appelait les sociaux-libéraux. Il accordé juste une régulation de l'État à la place du laissez-faire.

Pour ce qui est du ridicule, c'est simple :
-comment prendre au sérieux quand tu rentres Sarkozy et Hollande avec Hayek et Friedman. (mais c'estbizarre parce que tu sembles bien connaitreli libéralisme quand même puisuqe tu sais que les néolibéraux sont pour une intervention de l'État).,
-utilise-t-on les mots ultrasocialistes ? Ultrasocialliveral ? Ultra social-démocrate ?

Enfin, en 2012 les taxes et prélèvements obligatoires étaient presque aussi élevées. On parle de libéralisme économique quand même ! La Suède et le Danemark sont parmi les 25 premiers et ont pourtant des prélèvements obligatoires élevés.
La politique menée depuis 20 ans est trop timide et faite de reculs. La loi travail est un exemple, le CICE aussi puisque ce n'est qu'un crédit alors qu'il faut une baisse durable des charges. Pour la loi travail, à part la possibilité d'aménager le temps de travail, la plupart des choses importantes ont été supprimées ou complexifiées (préavis de licenciement, carrément des indemnités, licenciement économique, etc).
Je n'ai pas dit que les USA avaient une politique rigoureuse en matière monétaire (et c'est toujours mieux que le laxisme qui est à origine de crises de 29 et 2007-2009) mais dans les années 70 aussi ce genre de politiques avaient été menées en Occident en même temps. On ne mène pas de relance quand on a une inflation forte ! Surtout on augmente pas le SMIC pour plus de 70% des revenus aillent au travail !
Pour les charges, il faut savoir qu'elles sont comptées que le CICE est en plus très compliqué et a été mis en service en retard.
Techniquement de fin 2014 à 2016, il y avait tout pour que l'économie reparte, les keynésiens de l'OFCE étaient d'ailleurs fiers d'annoncer plus de 2% de croissance grâce à la reprise de la demande, mais si les entreprises ne sont pas prêtes, elles ne le sont pas. Pour ce qui est de la compétitivité, faut savoir que c'est la capacité d'une économie à croître tout en maintenant le niveau de vie de ses habitants, quand on regarde la Suède ou le Danemark ou même le Royaume-Uni, c'est largement le cas, leur niveau de vie s'est accru, alors qu'ils étaient en voie de stagnation.
Il y a déjà une banque publique d'investissement en France et en Europe (en quelque sorte le plan Juncker), mais elles ont un effet marginales car comme les taux d'intérêts sont déjà très bas, ça fait longtemps que les entreprises et projets viables trouvent des financements.
Pour le reste, j'ai la flemme.

Tobis : Article de Telos d'hier parlant de lepen Mélenchon et Hamon, tous les article sur la politique au Japon (slate), j'ai la flemme là.
(et j'ai pas parlé du fait que tu fais tout pour énerver tes interlocuteurs)

SmithBogossJR
Photo
Date 02/03/2017 8:40

http://m.slate.fr/story/115291/deflation-echec-politique-relance-frondeurs-japon
http://telos-eu.com/fr/hamon-melenchon-et-le-pen-sont-dans-un-bateau-et-i.html
(remarque à popaou Wysplosz est un keynésien)

tobis75
Photo
Date 02/03/2017 13:24

Voila donc l'origine de ta prétention (on appelle pas ça du savoir à ce niveau la), Telos et Slate.

Un conseil, que tu ne suivras probablement pas, tu devrais apprendre à te faire ton propre avis, croiser les sources, chercher loin, analyser... Et peut être que tu arrêteras de reciter ta leçon bêtement. Et peut être meme que tu te rendras compte que ce n'est pas si simple. Mélenchon à le programme le plus complexe car le plus aboutit, différent et complet. Ce qui fait qu'aujourd'hui il est biiiiennnn plus difficile de savoir ce que ça donnera "objectivement" par rapport à un Macron qui continue la politique passée.
On reste un pays (et une époque (et peut être meme que c'est international)), ou beaucoup préfèrent continuer de subir doucement (le vote pour le moins pire est un concept sublime) plutôt que tenter l'inconnu qui améliorerait, sur le papier en tout cas, leur situation, quand bien même l'inconnu, toujours sur le papier, est crédible.
Sauf qu'au lieu de se faire son propre avis, il est bien plus aisé de se faire embobiner par des candidats, medias, personnes d'influences... (qui sont bien évidemment pas du tout représentatif du peuple..).

Anonyme
Photo
Date 02/03/2017 22:37



C'était bien, je me suis régalé, même si j'ai rien compris à la moitié de ce qui a été dit.

SmithBogossJR
Photo
Date 03/03/2017 13:05

tobis75 écrit:

Voila donc l'origine de ta prétention (on appelle pas ça du savoir à ce niveau la), Telos et Slate.

Un conseil, que tu ne suivras probablement pas, tu devrais apprendre à te faire ton propre avis, croiser les sources, chercher loin, analyser... Et peut être que tu arrêteras de reciter ta leçon bêtement. Et peut être meme que tu te rendras compte que ce n'est pas si simple. Mélenchon à le programme le plus complexe car le plus aboutit, différent et complet. Ce qui fait qu'aujourd'hui il est biiiiennnn plus difficile de savoir ce que ça donnera "objectivement" par rapport à un Macron qui continue la politique passée.
On reste un pays (et une époque (et peut être meme que c'est international)), ou beaucoup préfèrent continuer de subir doucement (le vote pour le moins pire est un concept sublime) plutôt que tenter l'inconnu qui améliorerait, sur le papier en tout cas, leur situation, quand bien même l'inconnu, toujours sur le papier, est crédible.
Sauf qu'au lieu de se faire son propre avis, il est bien plus aisé de se faire embobiner par des candidats, medias, personnes d'influences... (qui sont bien évidemment pas du tout représentatif du peuple..).



Tu as lu les autres programmes ? Non.
Et tu sais j'ai pas de leçons à recevoir des gens complotistes. Vous essayez toujours de faire l'intelligent ou pensez que les autres sont des moutons alors que vous-même vous êtes les plus gros moutons en suivant aveuglement la moindre connerie lue sur Twitter ou des sites.
Je suis sûr que t'as rien compris à la moitié des trucs économiques que je sors, que tu ne sais même pas comment est calculée la croissance, ce qu'elle représente ni même ce qu'est considéré une richesse en économie, ou ce le rapport entre économie et recherche de l'abondance. Pareil pour le Crédit Agricole et le Crédit Mutuel, je suis Sûr que tu ne savais pas qu'elles appartenaient à leur client puisque ce sont des coopératives (les bénéfices ne peuvent y sortir donc il n'y a pas d'actionnaires par exemple).
J'ai mis les articles de Slate et de Telos tout simplement parce qu'ils sont bons mais n'empêche que Mélenchon devrait nous expliquer comment il obtient une forêt verdoyante en plein Sahara.
Sa politique monétaire est du suicide tout simplement car elle finance son déficit, il faudra alors créer de la monnaie en plus que celle nécessaire pour le financement de l'économie et de la hausse de la production. À moins que Mélenchon décide de brûler l'argent, cet argent ira quelque part, sera donc consommé lui aussi et créera une putain d'inflation très élevée. L'État-actionnaire est un véritable Titanic, on le voit avec Engie, Air France ou la SNCF, pareil pour l'État planificateur avec le virage manqué d'Internet. L'encadrement des loyers ne marche pas, détruit le marché, c'est pour ça qu'elle est largement rejetée par les économistes (plus de 90%, soit tous les courants pratiquement). Le protectionnisme est l'une des plus grandes erreurs de l'histoire, ça ne fait créer des conditions de combat, c'est injuste (le protectionnisme solidaire est un mythe), c'est l'une des raisons qui a poussée la crise de 1929 jusqu'à la seconde guerre mondiale. La démocratie directe n'est qu'une dictature de la majorité qui ne dit pas son nom, un exemple est la Suisse, les Pays-Bas et même les États-Unis, en Suisse l'UDC (parti d'extrême-droite) l'a renforcée et s'en est servi pour se renforcer et mettre en place sa politique populiste anti-migrants.
Croire que la dévaluation fait gagner en compétitivité c'est faux, comme on l'a vu avec le franc ou plus généralement la guerre des monnaies en Europe, la dévaluation créer de l'inflation et fait donc augmenter le prix des biens produits en France.
Je tiens à préciser que le fait que la Banque de France ne peut pas financer la dette c'est une loi du Front populaire promu par l'extrême-gauche, pas la loi de 1973 qui ne fait que la reprendre...
Mélenchon n'est qu'un vieux homme politique, sénateur depuis le début des années 80, il a aussi cumulé en même temps des postes de conseiller régional, il a été un ministre de l'éducation (pas très brillant) et un homme d'appareil du Parti Socialiste. Alors honnêtement lui qui se présente comme un mec anti-système ne fait largement rire, d'ailleurs le trio Le Pen-Macron-Mélenchon devraient se créer un trio comique.

Edit : Le peuple c'est qui ? Tu crois vraiment qu'il n'y a qu'un peuple avec un seul objectif commun et des désirs communs ? Ah mais non en fait c'est vrai mais les autres sont des moutons...
Le concept de peuple est sublime : Une fois ce mot dit, tout ceux qui émettent un avis contraire sont des ennemis de la majorité même si elle n'existe pas. Ce concept de peuple contre les élites est très intéressant car une fois cette idée encrée chez les gens, non seulement ils n'osent plus dire un avis contraire à ce qui a été imposé comme idée du peuple mais en plus au nom du peuple on peut tout lui faire faire.

tobis75
Photo
Date 03/03/2017 14:19

SmithBogossJR écrit:

Je vois que tu n'as pas changé. Toujours là à prendre de haut, à se moquer, à se croire au-dessus de tout le monde, plus intelligent que tout le monde, etc.



C'est devenu une auto critique ?

Ah et Mélenchon est surement le ministre qui a le plus fait pour l'éducation professionnelle mais bon xD (puisqu'il était uniquement délégué à l'enseignement pro, le ministre de éducation étant Jack Lang si je dis pas de conneries (encore une fois tu montres que tu sais tout parfaitement d'ailleurs xD)).

SmithBogossJR
Photo
Date 03/03/2017 14:35

Ministre délégué ou pas, ce qui compte c'est que ce mec qui se fait passer pour un anti-"système" est tout simplement le fruit de ce "système" et un bon vieux participant.

skinny-boy
Photo
Date 04/03/2017 2:21

SmithBogossJR écrit:

Ministre délégué ou pas, ce qui compte c'est que ce mec qui se fait passer pour un anti-"système" est tout simplement le fruit de ce "système" et un bon vieux participant.



Oui comme Macron, Fillon et Le Pen qui se disent anti-système mais qui sont en plein dans le système depuis des années et des années.

Popaou
Photo
Date 04/03/2017 3:38

SmithBogossJR écrit:

Pour ce qui est du ridicule, c'est simple :
-comment prendre au sérieux quand tu rentres Sarkozy et Hollande avec Hayek et Friedman. (mais c'estbizarre parce que tu sembles bien connaitreli libéralisme quand même puisuqe tu sais que les néolibéraux sont pour une intervention de l'État).,
-utilise-t-on les mots ultrasocialistes ? Ultrasocialliveral ? Ultra social-démocrate ?



Tu es quelqu'un de désagréable dans la discussion. Je passe mon temps à discuter avec ds libéraux dans mon entourage, et nos divergences politiques ne nous empêchent pas de nous respecter mutuellement. Jamais je n'ai cherché à t'humilier, à te ridiculiser ou à me faire passer pour plus intelligent et plus connaisseur que toi. C'est vraiment regrettable, car j'aime discuter en argumentant. Si tu continues de t'adresser aux gens ainsi, ceux qui argumentent leurs idées et qui ne partagent pas les tiennes risquent de ne plus vouloir débattre avec toi. Tu peux critiquer tous les hommes et toutes les femmes politiques que tu souhaites, en les présentant comme tes idiots à ton contraire, mais tu es tout aussi fermé idéologiquement et dans la discussion que ces personnes pour lesquelles je n'ai pas non plus beaucoup d'admiration. Pour ma part, je ne discute pas avec les gens qui ne me prennent pas au sérieux quand je me donne la peine d'expliquer mon point de vue sans agressivité.

Et pour te répondre, oui, j'emploie le terme "ultra-gauche" pour désigner les trotzkystes, maoïstes, luxemburgistes, lambertistes et autres proudhonistes. C'est l'expression appropriée pour désigner les mouvements gauchistes (càd l'extrême-gauche non communiste) et les anarchistes de gauche. Je n'emploie pas le vocable "ultrasocialisme" pour la simple raison que le socialisme n'a jamais été au pouvoir dans quelque partie du monde que ce soit (excepté la Bolivie) , et qu'il est donc difficile d'identifier un courant ultrasocialiste dans ces conditions.

skinny-boy écrit:

Oui comme Macron, Fillon et Le Pen qui se disent anti-système mais qui sont en plein dans le système depuis des années et des années.



Je suis d'accord, mais personne n'entend le "système" de la même manière. Mélenchon se dit contre le système libéral et, à ce niveau, on ne peut pas vraiment qu'il a trahi ses idées... Fillon se dit contre le système de la "bien-pensance" , le système des pseudo-progressistes qui n'osent pas aller suffisamment loin. Le Pen se dit contre le système capitaliste (bien qu'elle ne le soit pas vraiment, puisqu'elle propose de maintenir voire de renforcer la capitalisation de la propriété privée) et contre le système de la bien-pensance, dans la même ligne que Fillon. Quant à Macron... je ne comprends pas trop son discours anti-système. Je crois qu'il emploie ce mot juste pour dire qu'il veut changer la société mais, pour le moment, on ne voit pas trop en quoi, malgré la divulgation de son programme.

raphg81
Photo
Date 04/03/2017 18:35

tobis75 écrit:


(Et si il y a des communistes dans le coin, un petit mot : Groupons nous et demain... )


Ca vous dit une lutte finale ?

Paul22
Photo
Date 06/03/2017 22:59

Avec les affaires Le Pen et Fillon d'emplois fictifs je pense que Macron a des chances de gagner. Macron c'est le vide complet, on peut penser ce qu'on veut de Fillon Le Pen Mélenchon et Hamon mais ils ont un programme une vision une consistance.



ça va être gai!

VinceVittorio
Photo
Date 12/04/2017 11:23

SmithBogossJR
Photo
Date 12/04/2017 18:24

Popaou écrit:
SmithBogossJR écrit:

Pour ce qui est du ridicule, c'est simple :
-comment prendre au sérieux quand tu rentres Sarkozy et Hollande avec Hayek et Friedman. (mais c'estbizarre parce que tu sembles bien connaitreli libéralisme quand même puisuqe tu sais que les néolibéraux sont pour une intervention de l'État).,
-utilise-t-on les mots ultrasocialistes ? Ultrasocialliveral ? Ultra social-démocrate ?



Tu es quelqu'un de désagréable dans la discussion. Je passe mon temps à discuter avec ds libéraux dans mon entourage, et nos divergences politiques ne nous empêchent pas de nous respecter mutuellement. Jamais je n'ai cherché à t'humilier, à te ridiculiser ou à me faire passer pour plus intelligent et plus connaisseur que toi. C'est vraiment regrettable, car j'aime discuter en argumentant. Si tu continues de t'adresser aux gens ainsi, ceux qui argumentent leurs idées et qui ne partagent pas les tiennes risquent de ne plus vouloir débattre avec toi. Tu peux critiquer tous les hommes et toutes les femmes politiques que tu souhaites, en les présentant comme tes idiots à ton contraire, mais tu es tout aussi fermé idéologiquement et dans la discussion que ces personnes pour lesquelles je n'ai pas non plus beaucoup d'admiration. Pour ma part, je ne discute pas avec les gens qui ne me prennent pas au sérieux quand je me donne la peine d'expliquer mon point de vue sans agressivité.

Et pour te répondre, oui, j'emploie le terme "ultra-gauche" pour désigner les trotzkystes, maoïstes, luxemburgistes, lambertistes et autres proudhonistes. C'est l'expression appropriée pour désigner les mouvements gauchistes (càd l'extrême-gauche non communiste) et les anarchistes de gauche. Je n'emploie pas le vocable "ultrasocialisme" pour la simple raison que le socialisme n'a jamais été au pouvoir dans quelque partie du monde que ce soit (excepté la Bolivie) , et qu'il est donc difficile d'identifier un courant ultrasocialiste dans ces conditions.

skinny-boy écrit:

Oui comme Macron, Fillon et Le Pen qui se disent anti-système mais qui sont en plein dans le système depuis des années et des années.



Je suis d'accord, mais personne n'entend le "système" de la même manière. Mélenchon se dit contre le système libéral et, à ce niveau, on ne peut pas vraiment qu'il a trahi ses idées... Fillon se dit contre le système de la "bien-pensance" , le système des pseudo-progressistes qui n'osent pas aller suffisamment loin. Le Pen se dit contre le système capitaliste (bien qu'elle ne le soit pas vraiment, puisqu'elle propose de maintenir voire de renforcer la capitalisation de la propriété privée) et contre le système de la bien-pensance, dans la même ligne que Fillon. Quant à Macron... je ne comprends pas trop son discours anti-système. Je crois qu'il emploie ce mot juste pour dire qu'il veut changer la société mais, pour le moment, on ne voit pas trop en quoi, malgré la divulgation de son programme.



Et ce sont vraiment des libéraux ? Comment veux-tu que ce que tu dis n'amène pas de moqueries. Tu dis n'importe quoi sur Hollande et Sarkozy. Tu ne sais pas ce qu'est le libéralisme ni le social-libéralisme.
Ton chouchou Mélenchon est un taré avec ses fausses histoires de "pillage économique", de "détention préventive et de mise en examen de patrons", sa censure des medias qui ne seraient pas informatifs en leur retire leur subvention, qui soutient Castro le tueur de gays et d'opposants, le dictateur; Chavez le putschiste et le socialiste qui z mèné son pays à la perte; qui soutient Poutine un meurtrier qui a voulu la répression des manifestants de 1989, qui propose de redessiner les frontières pour la Russie. Et j'ai des conneries.

SmithBogossJR
Photo
Date 12/04/2017 18:28

skinny-boy écrit:
SmithBogossJR écrit:

Ministre délégué ou pas, ce qui compte c'est que ce mec qui se fait passer pour un anti-"système" est tout simplement le fruit de ce "système" et un bon vieux participant.



Oui comme Macron, Fillon et Le Pen qui se disent anti-système mais qui sont en plein dans le système depuis des années et des années.



Sauf que Macron a été deux ans ministre, Le Pen seulement députés européennes.
Surtout Mélenchon en 2012, les banques lui ont prêtes des millions pour faire campagne, tandis que Le Pen doit quémander en Russie, on rigolera pour le je suis l'ennemi de la finance qui veut me tuer.

Le système ça n'existe pas. Le peuple n'existe pas. L'élite n'existe pas. Ce sont que des inventions de populistes dangereux pour prendre le pouvoir, directement ou indirectement par la peur du surpasso comme aux Pays-Bas ou au Danemark.

Paul22
Photo
Date 13/04/2017 11:49

Vite une france EN MARCHE avec LE CANUET !



http://www.communcommune.com/2017/01/on-nous-a-deja-fait-le-coup-quand-jean-lecanuet-parlait-le-macron-en-1965.html









C'est quand même drôle que ceux qui disent que le peuple et les élites n'existent pas sont souvent les mêmes qui sont contre la démocratie directe donc l'exercice du pouvoir par le peule.
Qu'on laisse le peuple choisir son maître pourquoi pas mais on ne va quand même pas le laisser décider la politique à mener.
C'est pratique le terme "populisme" mais c'est Macron le plus populiste des candidats:

"Quand on écoute les Français, on entend partout la même chose. Il faudrait que ça bouge, il faudrait essayer des idées neuves, aller plus loin, oser, en finir avec l'immobilisme,, ça ne date pas d'hier.

Mais on entend aussi d'autres choses, que notre pays a les atouts pour réussir, que les Français ont du potentiel et un talent qui n'attendent que d'être reconnus pour partir de l'avant

Alors on fait quoi ? On se met en marche.

On ne fera pas la France de demain sans faire place aux idées neuves, On ne fera pas la France de demain sans faire place à une génération nouvelle, combative, entreprenante, audacieuse et belle."

Que c'est brillant franchement !!!

raphg81
Photo
Date 13/04/2017 23:25

A part Poutou et Arthaud, ce sont tous des vendus.

SmithBogossJR
Photo
Date 15/04/2017 0:25

Paul22 écrit:

Vite une france EN MARCHE avec LE CANUET !



http://www.communcommune.com/2017/01/on-nous-a-deja-fait-le-coup-quand-jean-lecanuet-parlait-le-macron-en-1965.html









C'est quand même drôle que ceux qui disent que le peuple et les élites n'existent pas sont souvent les mêmes qui sont contre la démocratie directe donc l'exercice du pouvoir par le peule.
Qu'on laisse le peuple choisir son maître pourquoi pas mais on ne va quand même pas le laisser décider la politique à mener.
C'est pratique le terme "populisme" mais c'est Macron le plus populiste des candidats:

"Quand on écoute les Français, on entend partout la même chose. Il faudrait que ça bouge, il faudrait essayer des idées neuves, aller plus loin, oser, en finir avec l'immobilisme,, ça ne date pas d'hier.

Mais on entend aussi d'autres choses, que notre pays a les atouts pour réussir, que les Français ont du potentiel et un talent qui n'attendent que d'être reconnus pour partir de l'avant

Alors on fait quoi ? On se met en marche.

On ne fera pas la France de demain sans faire place aux idées neuves, On ne fera pas la France de demain sans faire place à une génération nouvelle, combative, entreprenante, audacieuse et belle."

Que c'est brillant franchement !!!



Un jour faudrait que t'arrêtes d'utiliser des opinions d'autres et réfléchir un peu.
J'ai déjà dit ce que j'avais à dire sur la démocratie directe. Tu sais t'es un extrémisme, Mélenchon aussi c'est pas étonnant. Je m'en fous de la démocratie, c'est l'État de droit qui compte. Et la démocratie représentative est la meilleure des choses pour cela.
Les idées neuves ? Des idées millénaires ? Neuves ? Tu me fais rire. Le jeunisme est d'une connerie de plus.

Je sais pas si tu votes Mélenchon mais si après avoir vu sa radicalité et son envie de mettre en prison des gens, de les traiter pire que des terroristes, pour un motif fallacieux et flou, tu ne pourras pas nier ta radicalité.

Le peuple et l'élite n'existe pas car il y a des élites culturelles plutôt à gauche, des élites économiques plutôt à droite. Et le peuple c'est quoi ? Les ouvriers ? Les employés aussi ? L'ensemble des classes moyennes et des classes populaires ? Ah bon quel est leur intérêt commun ? Les petits chefs d'entreprises, on en fait quoi ?
Un chef de TPE n'a pas le même intérêt que celui d'une PME ou d'une grande entreprise. Un chef d'une multinationale n'a pas le même intérêt qu'une entreprise uninationale. Et on peut rajouter donc une double fracture : Pme multinationale vs grande multinationale.
Les ouvriers ils ont vraiment le même intérêt ? Vraiment ? Les écarts de salaires entre ouvriers qualifiés et non qualifiés peuvent être assez forts.
Les gens ils vont y comprendre quelque chose à l'économie ? Parce que par exemple on prend deux Macrons : L'un qui a pris note de la théorie quantitative de la monnaie et l'autre non. Eh bah devine, le second je l'encule. Ce serait trop compliqué à expliquer pour beaucoup...
Un référendum c'est anti-compromis, point barre. C'est oui ou c'est non. Un SMIC en Suisse ? Nope ce serait nul pour l'économie alors que devinez quoi ! C'est en fait un "ça dépend du montant".
Oups des milliers de lois votées par an... Et certaines qui modifient des grosses lois, du genre qu'on pourrait mettre en référendum, on fait quoi ?
Et honnêtement c'est comme le mythe de la finance déconnectée du "réel" et qui prend l'argent de l'économie réelle alors que sans finance pas de financements. D'ailleurs devine quoi, MyMajorCompany c'est de la finance.


Et honnêtement, Macron c'est juste l'utilisation de marketing populiste pour faire passer un programme de centre-gauche avalisé par de nombreux économistes vu que Fillon n'a pas compris que les chics budgétaires c'est se couper une couille et le mauvais système fiscal. Les autres c'est du flanc.

skinny-boy
Photo
Date 15/04/2017 1:30

Vu les dynamiques actuelles, on se dirige vers un second tour Mélenchon-Le Pen pour le plus grand bonheur de notre cher SmithBogossJR.

Macron a la particularité d'être de centre droit avec un électorat de gauche centre-gauche. C'est assez bizarre. De plus, on peut dire que c'est Macron qui est le candidat du gouvernement sortant. C'est assez paradoxal puisque le pouvoir sortant est ultra-impopulaire à cause de l'économie et le "cerveau" de la politique économique depuis 5 ans est en passe d'être élu président. J'ai du mal à suivre les français. De même en ce qui concerne Fillon, malgré toutes ses casseroles, il est encore en course pour la qualification au second tour (mais pas pour la victoire finale). Comme De Gaulle l'a si bien dit, les français sont des veaux.

Je pense que secrètement, Le Pen doit espérer avoir soit Fillon soit Macron face à elle puisque c'est les deux "meilleurs" adversaires pour elle. En résumé, si c'est Fillon on aura Le Pen présidente en 2017 et si c'est Macron, on aura Le Pen présidente en 2022.
Bref, je crois que celui qui fait le plus peur à Le Pen est Mélenchon qui est le seul à pouvoir arrêter le vague FN durablement.

tobis75
Photo
Date 15/04/2017 14:53

Je ne vais pas me venter avant dimanche soir prochain car comme lorsque j'ai dit que Clinton vs Trump était imprédictible de manière fiable mais que la certitude que j'avais était que Trump était largement sous coté (l'origine de ce topic je le rappelle), je pense qu'il en sera de même pour cette élection. Je pense cependant que cette semaine va permettre de retirer déjà un des quatre candidats de tête ou de confirmer la place pour l'un des deux gagnants.

Macron vs Fillon me semble impossible, Le Pen vs Fillon également. Par contre je rajoute la possibilité d'un Mélenchon vs Fillon (en plus des trois cas donnés en premier message (dont un auquel je ne crois pas du tout)) puisque c'est un calcul que j'arrive à obtenir sans difficulté et qui serait le résultat le plus cocasse.

Sauf grande nouvelle, je vous dis à Dimanche soir !

Anonyme
Photo
Date 16/04/2017 1:38

Bon si on parlait de choses sérieuses ? C'est dans quelle partie qu'on pécho le plus ?
Je cherche toujours :
— J'veux pas d'un mec d'chez Macron, pour me faire tromper dès que j'aurais le dos tourné.
— Pas d'un de la France insoumise, c'est sale les pauvres, ils sentent trop la sueur
— pas des républicains, je suis pas gérontophile — pas de Poutou, je veux pas me limiter au préliminaire
— J'ai cherché dans le local du parti socialiste, mais il était vide
— Il reste le FN, pourquoi pas un grand Aryen blond et con ?
Je suis désespéré, je voulais m'inscrire au lobby gay, mais je trouve pas l'adresse du QG

 
117 messages - Page 4 sur 6 

Poster une réponse


Relatif : Vos prédictions pour l'élection présidentielle fr de 2017 !

Adieu Mégaupload , tu vas nous manquer.
par Johan_ le 08/02/2012 19:23 - Lu 1048 fois
parcequ'un peu d'humour ne fait jamais de mal : et comme les présidentielles ne sont pas loin, voila un petit aperçu de la position des candidats sur le téléchargement illégal :
Etre gay et choisir son parti
par antichoc le 21/03/2012 13:17 - Lu 395 fois
pour ceux qui aiment les , et qui ne savent pas pour qui voter... ;)
La foire au premium...
par titdoudou le 20/10/2016 22:20 - Lu 14338 fois
l'élection présidentielle de 1872[modifier] mme satan - caricature de thomas nast lors de la campagne de l'élection présidentielle de 1872. article détaillé :...
Sondage final premier tour 2012
par stanboy le 04/05/2012 11:43 - Lu 4006 fois
http://www.lepoint.fr/politique/election-presidentielle-2012/presidentielle-chirac-a-choisi-hollande-17-04-2012-1452298_324.php eh oui!!! cela m'a fait sourire quand j'ai lu cela. je me demande...
Une catastrophe annoncée nommé Hollande
par loover le 27/02/2013 0:59 - Lu 3965 fois
une finale de match de foot, à la rigueur. mais dans le cas présent il s'agissait de l'élection du président de la république française alors il peut être fier de ses origines, mais sont...

Infos et prévention

Videos

  Meeting LGBT pour l'Égalité : Parti Socialiste
Ajouté le 03/04/12
Affichée 1194045 fois
20 votes, 5/5
  Meeting LGBT pour l'Égalité : Europe Écologie
Ajouté le 03/04/12
Affichée 1193381 fois
11 votes, 5/5
  Meeting LGBT pour l'Égalité : Parti de Gauche
Ajouté le 03/04/12
Affichée 1193727 fois
29 votes, 5/5
  Christian Vanneste a boulet rouge contre l'homosexualité ! 13/02/2012
Ajouté le 18/02/12
Affichée 1195035 fois
5 votes, 3/5
  Boutin - Sarkozy m'avait promis (Mariage homosexuel)
Ajouté le 06/10/11
Affichée 1233266 fois
2 votes, 5/5

Les News

Campagne présidentielle 2012: le... Amateurs de politique, cette campagne présidentielle 2012 présente, par delà l'usage des réseaux sociaux, un détail nouveau. Serait-ce dans les discours? Dans les interventions à la radio ou à la télévision? Et bien non, dans un cadre plus économique, zoomons sur cette mode nouvelle qui a conquis la majeure partie des principaux candidats: le meeting en plein air...  
Une "Manif pour tous" bien... Alors que le texte poursuit son voyage législatif au Sénat, les opposants au Mariage pour Tous se rassemblaient ce 24 Mars à Paris pour une manifestation de la dernière chance. Des débordements malheureux sont néanmoins à déplorer.  
La Polygaymie ou le mariage... Le verdict est tombé, la proposition de juin dernier du parti socialiste n'a finalement pas abouti à la légalisation du mariage homosexuel. Quels ont alors été les différents arguments contre cette légalisation ? Découvrons ensemble l'argument très persuasif dont a su user Marine le Pen pour nous convaincre, la pertinence portée à son paroxysme !  
Mister France 2008 La 1ère élection de Mister France a eu lieu en 2003. Depuis, on en a plus trop entendu parlé. C'était Laurence Boccolini (le maillon faible) qui était au commande de cette 1ère élection qui était diffusé sur TF1.  
Les Gays, pour les candidats... Barack Obama et Hilary Clinton sont les deux principaux candidats démocrates à la présidentielle des Etats-Unis, voici leur position face à l'homosexualité.