Vos prédictions pour l'élection présidentielle fr de 2017 ! 2° page

Tartanpionmdr
Photo
Date 31/01/2017 15:36

ALLEZZZZ BIQUETTE !!!!

Popaou
Photo
Date 02/02/2017 3:33

Allo écrit:

Mon pronostique est que pour l'instant Marine Le Pen fait un sans faute en laissant ses adversaires s'entretuer.



2 remarques :

- Cette stratégie n'aurait pas pu fonctionner si les médias étaient aussi alertes sur les scandales concernant Marine Le Pen (emplois fictifs au Parlement UE, remboursement du prêt à la banque russe... ) qu'ils l'ont été vis-à-vis de Fillon. A supposer que les médias avaient fait leur boulot sur cette question, en ne discriminant pas les candidats, ils auraient obligé Marine Le Pen à sortir de son silence (mais ils n'ont, manifestement, pas assez insisté, en laissant son silence victorieux) . On peut donc dire qu'il s'agit moins d'un "sans-faute" de la part de Marine Le Pen, qui a au contraire cumulé les bourdes, que d'un comportement fautif des médias mainstream. Le Pen sait qu'elle n'a pas besoin de faire campagne : les médias s'en chargent pour elle (elle n'a pas encore commencé sa campagne officiellement que les médias lui consacrent davantage d'articles qu'à Mélenchon qui mène, qu'on le veuille ou non, une campagne du tonnerre) .

- Il s'agit d'autant moins d'un sans-faute que la pré-stratégie de Le Pen était double : d'une part, laisser ses rivaux s'entre-tuer ; d'autre part, se constituer une "épargne de temps" en ne s'exprimant pas durant plusieurs mois, puis en mettant le paquet les 2 derniers mois de l'élection (de cette façon, elle aurait pu capter toute la scène médiatique dans les derniers mois de la campagne) . Or, si le premier objectif est rempli, le second a totalement raté : le CSA vient de rejeter la demande du FN de reporter le temps de parole qu'elle n'a pas dépensé jusqu'à présent dans les prochains mois (car une telle stratégie serait déloyale, en accordant le monopole de la parole médiatique à un seul candidat juste avant l'élection, le moment où tout se joue) .

Bref, on peut dire que Le Pen doit moins son succès à sa stratégie qu'aux médias, à sa tactique en-dehors des présidentielles et à ses idées (qui lui a fourni une base électorale solide) .

Concernant mes pronostics : je vois plusieurs variables. D'abord, je pense que Mélenchon est sous-estimé par les sondages (lesquels ne sont jamais vraiment parvenus à mesurer l'impact du numérique sur les intentions de vote, cf. Trump ou, quelques années avant, Podemos qui s'est financé via des plateformes en ligne et a créé la surprise en gagnant la mairie de Barcelone) . Or, la campagne de Mélenchon se fait essentiellement sur le Net, ce qui m'amène à considérer que les 10% auxquels il est crédité ne reflètent pas l'adhésion des français à son programme (à plus forte raison lorsqu'on lit les commentaires louangeurs de ses vidéos et le nombre "pouces bleus" adressés à ces commentaires, et qu'on compare ce succès à la faible solidité de l'électorat de Mélenchon qu'établissent les sondages (la certitude de vote de l'électorat de Mélenchon est placée derrière celle de l'électorat de Fillon)) . Deuxièmement, Macron est un amateur : il ne sait pas vraiment mener une campagne (là encore, les médias s'en chargent pour lui) . Les vidéos publiées ci-haut par tobis75 le soulignent. En d'autres termes, il peut se planter à tout moment, d'une part, et il reste à déterminer s'il s'agit d'un "phénomène Macron" ou d'un mouvement plus durable, d'autre part. Fillon ne se remettra pas des 5 affaires dans lesquelles il est pris. Au contraire de Le Pen qui, je crois, se consolidera dans les derniers mois (car, à la différence de Macron, elle sait mener une campagne) . Et pour ce qui est de Hamon, il a la qualité d'être un des seuls candidats intègres, mais il n'est dangereux que pour Mélenchon. Parce qu'il semble intègre, je crois qu'il ne peut que monter (Hamon a des armes contre Le Pen et Fillon, lesquels n'en auront que trop peu vis-à-vis de Hamon si ce n'est la crédibilité de son programme ; et les critiques contre les programmes ont beaucoup moins de poids à l'heures où les français ne croient plus qu'un candidat applique son programme une fois à la présidence de la République) .

Ceci dit, mon avis :

Premier tour :

Le Pen : 26.5%
Mélenchon : 16%
Macron : 15%
Hamon : 15%
Fillon : 14.5%
Bayrou : 5%
Jadot : 3%
Dupont-Aignan : 3%
Poutou : 1%
Artaud : 0.5%
Cheminade : 0.5%

Second tour :

Le Pen : 46.5%
Mélenchon : 53.5%

tobis75
Photo
Date 02/02/2017 16:16

Popaou écrit:

- A supposer que les médias avaient fait leur boulot sur cette question, en ne discriminant pas les candidats



Dans ce cas Macron aurait du prendre aussi, et bien plus d'ailleurs. Il est nouveau, avec une dynamique, et pourtant on parle de lui qu'en positif (jusqu'à la sortie de son programme... j'en reparle plus bas).

Alors que finalement MLP c'est pas nouveau ce genre d'affaires, et y en aura d'autres. Son électorat le sait et s'en fiche apparemment.
Tandis que Fillon avait justement fait campagne sur le fait d'être le plus clean par rapport à Juppé et Sarkozy, avec un programme qui constituait à ne pas "faire travailler les gens pour rien"... Le retour de bâton est forcément bien plus mérité (et violent).


Popaou écrit:

Le Pen sait qu'elle n'a pas besoin de faire campagne : les médias s'en chargent pour elle



Ce qui est également de cas de Macron, il a été plus médiatisé (positivement) que les Républicains et le PS réunit. C'est assez dingue x).


Popaou écrit:

(elle n'a pas encore commencé sa campagne officiellement que les médias lui consacrent davantage d'articles qu'à Mélenchon qui mène, qu'on le veuille ou non, une campagne du tonnerre) .



C'est même encore pire pour Mélenchon xD. Il est en campagne depuis plus longtemps que tout le monde, il est le seul et le premier à avoir sorti un programme clair et pourtant, il est le candidat d'envergure le moins médiatisé (par sa faute aussi, en 2012 il n'avait pas laissé un très bon souvenir aux journalistes xD).


Popaou écrit:

D'abord, je pense que Mélenchon est sous-estimé par les sondages



Il ne faut pas oublier que Mélenchon était crédité à environ 6% d'intentions de votes pour l'élection de 2012, jusqu'à fin Janvier (sachant que la primaire PS avait eu lieu en Octobre) et soudainement, dès que les gens se sont un peu intéressé, il est monté à une moyenne de 12/13% en 10 semaines (de début février à mi Avril).
D'autant plus que :
Entre 20 et 30% des électeurs de Hollande ont fortement hésité avec Mélenchon, mais la question du vote utile les a fait voter le président actuel.
Il y a eu une augmentation de plus de 420 000 personnes qui se sont inscrites sur les listes électorales cette année. Sachant que ces gens sont en grande partie des électeurs de Mélenchon (qui a beaucoup fait campagne pour que les gens aillent s'inscrire d'ailleurs).
Il a un plus grand soutient du PCF (sans pour autant "estampiller" sa campagne "Communiste" puisqu'ils font campagne de leur coté).
Il a un programme écologique fort et EELV est en plus grande difficulté que les années passées.
Le PS est ultra divisé, et ça n'ira pas en s'arrangeant.

Donc il est évident qu'il fera au grand minimum 16% (soit 5% de plus qu'en 2012).


Popaou écrit:

Deuxièmement, Macron est un amateur : il ne sait pas vraiment mener une campagne (là encore, les médias s'en chargent pour lui) . Les vidéos publiées ci-haut par tobis75 le soulignent. En d'autres termes, il peut se planter à tout moment, d'une part, et il reste à déterminer s'il s'agit d'un "phénomène Macron" ou d'un mouvement plus durable.



Actuellement je pense qu'il a une vrai dynamique (construite en grande partie par les médias hein), cependant cette dynamique est fragile, et lorsque Macron va sortir son programme, les répercutions seront très probablement très négatives pour lui. Son seul recourt "viable", rallier F.Bayrou, pas spécialement pour gagner des électeurs (il en perdrait à gauche, en gagnerait à droite etc..) mais juste pour apparaître plus solide/construit.

Ou alors il peut ne pas sortir de programme, mais dans les dernières semaines les journalistes et même ses électeurs, lui demanderont forcément de détailler plus.


Popaou écrit:

Et pour ce qui est de Hamon, il a la qualité d'être un des seuls candidats intègres



Sauf que ce n'est pas le cas. Ses grandes "idées" de programme ne sont pas viables, ou en tout cas pas encore expliquées (combien de fois est il revenu sur ce que serait le revenu universel ? Qui est aujourd'hui un RSA un peu amélioré...), il reste enfermé dans la gauche "PS" (Hamon soutenu par les anciens du gouvernement...) et il n'a rien fait "contre" le gouvernement Hollande, alors qu'il en a fait parti et qu'il s'y oppose aujourd'hui (suppression loi El Khomri au hasard...).

Popaou
Photo
Date 03/02/2017 23:11

tobis75 écrit:

Dans ce cas Macron aurait du prendre aussi, et bien plus d'ailleurs. Il est nouveau, avec une dynamique, et pourtant on parle de lui qu'en positif (jusqu'à la sortie de son programme... j'en reparle plus bas).



Ce que je voulais dire, c'est qu'un traitement discriminant a été institué entre Le Pen et Fillon : d'un côté, Fillon a été placé en Une, de façon pérenne, ces deux dernières semaines, il y a eu trois émissions successives de C dans l'air réservées aux affaires Fillon etc. ; de l'autre côté, les affaires Le Pen n'ont fait la Une du Monde qu'une fois. Face au harcèlement médiatique (médias mainstream et médias plus "citoyens" ) , aucune personnalité politique ne peut se muter dans le silence sans invisibiliser sa candidature : la candidature de Fillon a été amalgamée aux scandales, donc ne pas parler des scandales revient pour Fillon à "effacer" sa candidature qui y est désormais inextricablement liée. Avec Le Pen, la pression médiatique n'a pas été suffisante pour que soient rendus inséparables ses propres casseroles et sa candidature. Elle peut donc se permettre de ne pas s'exprimer, sans que ce mutisme efface, invisibilise sa candidature. Il lui est dès lors possible de jouer la stratégie du silence évoquée par Allomat (et que j'ai complété légèrement) sans que sa campagne en pâtisse.

Mais je suis aussi d'accord avec toi, tobis : l'indifférence de l'électorat FN vis-à-vis des affaires est un facteur supplémentaire qui permet à Le Pen de ne se maintenir dans les sondages malgré les illégalités commises. Cela dit, je pense que ce facteur ne remplace pas celui que j'ai mentionné avant, à savoir la discrimination dans le traitement des candidats, entre Fillon et Le Pen. Le succès de Marine Le Pen tient à plusieurs facteurs, et il me semble que les deux mentionnés ci-haut en font partie.

Cela vaut aussi pour Fillon : le harcèlement médiatique, d'une part, et la trahison de l'image intègre qu'il s'était donnée, d'autre part, font partie de son effondrement. Si le traitement médiatique de Fillon avait été le même que celui de Le Pen, il n'est pas certain que la candidature de Fillon soit associée voire résumée (sur le long terme, j'entends) à ces affaires, et il n'est donc pas certain qu'il ait été rendu obligé de s'expliquer à ce point (obligation de laquelle, je le rappelle, a été exonérée Le Pen) . Bref, je ne conteste pas tes remarques, mais j'estime qu'elles ne supplantent pas les miennes.

Ce qui me permet de répondre à ta deuxième observation : oui, Macron a été surmédiatisé comme je l'ai indiqué, et j'estime donc que sa popularité peut s'effondrer du jour au lendemain. Car, plus l'échéance électorale se rapproche, plus Macron sera contraint de s'exprimer. Or, il ne sait pas s'exprimer : il est peu charismatique, il parle avec un rythme très "vallsien" et pour ne pas dire grand chose, ses propositions sont plus des "lignes directrices" très générales desquelles on ne peut déduire aucune mesure concrète... Bref, au fil du temps, Macron perdra de sa dynamique. Quant à Hamon, c'est très surfait aussi : 1) il doit son succès provisoire à l'effet primaire ; 2) étant donné à la 5e place au départ, il n'a pas pris la peine de rédiger un programme réalisable, son objectif étant bien plutôt de ne pas sacrifier, à l'avenir, la gauche sur l'autel du bilan hollandiste - et plus l'élection approchera, plus il se discréditera car devant justifier de la faisabilité de son programme (ultralibéral soit dit en passant) qui se contente de vendre du rêve ; 3) aujourd'hui que le PS a retrouvé l'espoir de la victoire, il sera contraint de s'associer avec les forces hollandistes, et devra donc tenir un double langage progressiste/social-démocrate qui deviendra rapidement insupportable (cela s'est vu, comme tu l'as dit, avec le revenu universel, mais encore avec le mandat de Hollande qui a du bon et du mauvais par opposition à sa fronde qui a duré 3 ans, et plus récemment avec l'état d'urgence en précisant qu'il maintiendra un haut niveau de protection des Français aussi longtemps que nécessaire sans répondre à la question d'une éventuelle prorogation de l'état d'urgence qui lui était posée) .

Macron est tellement mauvais qu'il n'est même pas certain de pouvoir récupérer le centre-droit après la calamité LR (auquel cas le centre-droit pourrait s'abstenir ou voter blanc sans Bayrou) . Hamon me semble à son apogée et ne pourra que descendre pour les raisons précitées. Je disais la dernière fois que Hamon ne pouvait que monter, car il se trouvait à 13% : désormais, il est situé à 17% (je maintiens donc les 15% que je lui donnais) . Lorsque je disais de lui qu'il était intègre, cela signifiait qu'il ne me paraissait pas impliqué dans des scandales type Le Pen/Fillon. Mais il est désormais absolument certain qu'il ne pourra pas faire preuve d'intégrité idéologique s'il refuse les conditions d'alliance posées par Mélenchon. Il va pouvoir récupérer une partie de centre-gauche, grâce à son recentrage social-démocrate, mais il va perdre l'aile gauche, qui retournera vers Mélenchon. Et la droite ne passera pas au second tour, selon moi. Je considère que l'électorat de gauche, de centre-gauche et d'extrême droite seront ceux qui se déplaceront le plus. La droite est déçue par Fillon, et le centre-droit a de bonnes chances de s'éloigner de Macron lorsqu'ils découvriront que ce type pue l'escroquerie. La droite radicale se dirigera probablement vers Le Pen, mais le spectre allant du centre-droit jusqu'à la droite avancée et passant par la droite modérée sera peut-être abstentionniste, voire votera blanc (dans l'hypothèse où Bayrou ne se présente pas) .

Et compte tenu des handicaps de Hamon (susmentionnés) par rapport à Mélenchon et Le Pen, je considère que Mélenchon a plus de chances de l'emporter face à Hamon par raport à l'électorat que j'ai indiqué (gauche, centre-gauche, extrême droite) , et se trouvera alors face à Le Pen. Ceci me permet de préciser le pronostic que j'ai fait l'autre jour, et de répondre à tobis75. Pour terminer, je suis entièrement d'accord avec tes remarques sur Mélenchon.

tobis75
Photo
Date 04/02/2017 1:01

Popaou écrit:

Cela vaut aussi pour Fillon : le harcèlement médiatique, d'une part, et la trahison de l'image intègre qu'il s'était donnée



Image intègre qu'il s'était donné lui même, en opposition à ses concurrents directs (Sarkozy et Juppé) et indirects (comme Le Pen).
Bien sûr ce que tu dis est juste, mais le retour de baton qu'il se prend est mérité, même par rapport au FN.
Le FN qui est très très très représenté par la famille Le Pen, c'est des dizaines d'affaires (pour pas dire des centaines) alors que Fillon, qui est ni le représentant, ni un élément historique du parti (en comparaisons aux Le Pen avec le FN), jouait de cette image intègre, pour qu'au final une affaire "majeure" éclate.
Ce que je veux dire c'est que si le FN et les Le Pen avaient été tout blancs (sans mauvais jeu de mots ), et qu'en plus ils avaient utilisé cette intégrité comme élément de campagne par rapport à une concurrence malhonnête afin de conquérir un peuple qui pense les politiques "tous pourris" sauf eux qui incarnent l'unique espoir, tout en aillant pour programme la grande ligne qui consiste à "ne pas payer les gens à rien faire", et bien ils auraient subi le même traitement médiatique d'acharnement que Fillon.


Ah et quand je dis que Macron aurait du prendre aussi, c'est parce qu'il mouille aussi dans quelques magouilles économiques dont les médias parlent très peu.



Pour le reste je dirai que t'es un un peu trop gentil avec Hamon, et que tu enterres bien vite le résultat, notamment par rapport à Macron et les Républicains, puisque :
- Si Fillon reste, Bayrou se présentera voyant de l'espace pour lui (ce qui ne change rien à tes stats, hormis faire baisser Macron que tu ne donnes pas gagnant de toute façon)
- Si Fillon saute il sera remplacé et Bayrou pourrait rejoindre le candidat remplaçant (ce qui redonnerait peut être un potentiel de victoire aux Républicains)
- Si Bayrou rejoint Macron ça redonnerait un potentiel de victoire à celui-ci (ce qui pour le coup changerait tes stats)

Bouclette
Photo
Date 04/02/2017 12:11

Je verrais bien un second tour entre François Bervas et Sylvain Durif.

hugobossu
Photo
Date 06/02/2017 21:04

tobis75
Photo
Date 06/02/2017 21:32

J'attendais justement que qqn l'amène sur le topic ahah !


EDIT 23h10 :  
Kuf Kuf Kuf...

tobis75
Photo
Date 24/02/2017 2:28

Ahhhhh la bonne nouvelle du jour, les premieres lignes du programme de Macron ! Humm que ça me donne envie...

Bon Bayrou risque de regretter, pauvre François :/

Oh moins il a fait le programme que j'attendais. Celui d'un mec vachement antisystème ....

J'en parlerai un peu plus à mon retour parce que rédiger sur mobile c'est compliqué. Je vous laisse vous renseigner pour le moment.


+++

Nevedrago
Photo
Date 25/02/2017 11:35

Vous avez fini de payer votre maison/appart, Macron veut vous faire payer une location fictive à l'État.
(Cela se répercutera sur la forte augmentation des loyers des locataires !)
Vidéo repris de LCP a l'Assemblée nationale :
 

skinny-boy
Photo
Date 25/02/2017 22:17

Bon je vais faire un pronostic sans rentrer dans le détail des pourcentages.
Mon classement du premier tour pour les principaux candidats serait:
Le Pen
Macron
Fillon
Hamon
Mélenchon
Et une victoire de Macron au second tour.
Je pense que la campagne médiatique faite en sa faveur va être efficace et atteindre son but de le faire élire.
Il y aura ensuite une recomposition politique et la porte grand ouverte pour Le Pen en 2022 qui deviendrait la "seule alternative" à la coalition de Macron.
En résumé, mettre le bulletin de vote Macron en 2017, c'est un peu mettre indirectement le bulletin de vote Le Pen en 2022.


Après ce n'est qu'un pronostic et la seconde option serait que Fillon soit élu malgré ses affaires et qu'il puisse rien faire sans risquer de bloquer le pays vu sa perte de crédibilité et de stature.

Scipio
Photo
Date 25/02/2017 23:37

skinny-boy écrit:

En résumé, mettre le bulletin de vote Macron en 2017, c'est un peu mettre indirectement le bulletin de vote Le Pen en 2022.


C'est bien l'une des rares fois où je suis complètement d'accord avec toi ; même si cela peut paraître curieux, dans un premier temps, de se dire que voter pour des idées globalement opposées à Marine le Pen pourrait la faire élire 5 ans plus tard. Pour le moment, nous avons une quasi-fiction d'alternance, le changement dans la continuité avec la gauche et la droite actuelles. S'il ne devait plus y avoir que Macron, c'est-à-dire un mélange de ces deux tendances qui constituerait un pôle plutôt libéral, mondialiste, et europhile, la question de l'alternance se poserait, avec pour alternative à la vision précitée, une politique plutôt protectionniste, souverainiste et peu favorable à l'Union Européenne dont le Front National en est l'une des plus parfaites illustrations.

tobis75
Photo
Date 26/02/2017 0:29

C'était utile d'écrire autant pour dire que Macron est un candidat en parfaite continuité avec nos deux derniers présidents ?
Et donc si le FN est monté apres les deux précédents quinquennats bien sûr qu'il montera encore avec un futur président qui prolonge parfaitement la politique des 10 années passées...

Ça s'appelle la synthèse (et le raisonnement la logique).

Scipio
Photo
Date 26/02/2017 0:44

tobis75 écrit:

C'était utile d'écrire autant pour dire que Macron est un candidat en parfaite continuité avec nos deux derniers présidents ?
Et donc si le FN est monté apres les deux précédents quinquennats bien sûr qu'il montera encore avec un futur président qui prolonge parfaitement la politique des 10 années passées...

Ça s'appelle la synthèse (et le raisonnement la logique).


"parfaite continuité" ? Démontre en quoi c'est exactement la même chose que Sarkozy et Hollande. D'ailleurs, cela voudrait dire que Hollande = Sarkozy. N'oublie pas de bien démontrer également cette affirmation.

skinny-boy
Photo
Date 26/02/2017 1:14

Scipio écrit:

S'il ne devait plus y avoir que Macron, c'est-à-dire un mélange de ces deux tendances qui constituerait un pôle libéral, mondialiste, et europhile, la question de l'alternance se poserait, avec pour alternative à la vision précitée, une politique protectionniste, souverainiste et peu favorable à l'Union Européenne dont le Front National en est l'une des plus parfaites illustrations.



Oui, je pense aussi que la recomposition politique après une éventuelle victoire de Macron se ferait sur ces bases. Macron et le FN sont à l'extrême opposé dans tous les domaines.
Il y aura un coalition centriste au sens très large du terme, pro-europe libérale etc autour de Macron. Le seul problème est que dans une démocratie, il faut une opposition, un alternative et l'alternance. La seule alternative forte à Macron serait le FN. Il faut garder à l'esprit que les français ne reconduisent que rarement le pouvoir sortant donc 2022 me fait plus peur que 2017.

tobis75 écrit:

C'était utile d'écrire autant pour dire que Macron est un candidat en parfaite continuité avec nos deux derniers présidents ?
Et donc si le FN est monté apres les deux précédents quinquennats bien sûr qu'il montera encore avec un futur président qui prolonge parfaitement la politique des 10 années passées...



Je sens la fibre mélenchoniste en toi
Mais je n'ai pas envie de faire le débat sur la politique d'Hollande qui est plus complexe que tu ne le laisses entendre comme l'a si bien dit Scipio.

Après, je trouve qu'il y a au moins un point commun entre Sarkozy et Macron. Sarkozy a réussi à se faire élire en 2007 sur la rupture en étant une pièce maîtresse du pouvoir sortant (quinquennat de Chirac) et Macron va peut être réussir à se faire élire en 2017 en incarnant le renouvellement tout en étant une pièce maîtresse du pouvoir sortant (quinquennat d'Hollande).
Il faut être balaise pour réussir à se faire élire sur le grand changement tout en étant un poids lourd du pouvoir sortant.

tobis75
Photo
Date 26/02/2017 13:15

Un indice, Scipio ça s'appelle l'austérité. Des riches de plus en plus riches, des pauvres et classe moyennes de plus en plus pauvres. Un chômage en perpétuelle augmentation etc...
Ah et la responsabilité de l'ascension du FN.

Continuité =/= la même chose au fait. Ça veut juste dire que la direction reste la même (celle dit au dessus).

Cependant Skinny-Boy, je suis d'accord sur la complexité du quinquennat de Hollande. Qui était pas si horrible qu'on le laisse entendre.... Enfin... Pour un pays qui aime le "moins pire" j'estime qu'une MLP ou un second mandat de Sarkozy en 2012 aurait été bien plus douloureux pour les cinq dernières années.

Moi Mélenchoniste ? C'est possible, mais uniquement en 2017, ça n'aurait pas été le cas en 2012 (ou je n'aurais certainement pas voté). C'est surtout le seul candidat humaniste (parmi les candidats d'importance) donc en tant que droit de l'hommiste si je devais voter aujourd'hui oui, ce serait pour lui (je compte me renseigner un peu plus sur la candidate de la primaire citoyenne également lorsque je serai rentré).

Scipio
Photo
Date 26/02/2017 16:08

Scipio écrit:
tobis75 écrit:

C'était utile d'écrire autant pour dire que Macron est un candidat en parfaite continuité avec nos deux derniers présidents ?
Et donc si le FN est monté apres les deux précédents quinquennats bien sûr qu'il montera encore avec un futur président qui prolonge parfaitement la politique des 10 années passées...

Ça s'appelle la synthèse (et le raisonnement la logique).


"parfaite continuité" ? Démontre en quoi c'est exactement la même chose que Sarkozy et Hollande. D'ailleurs, cela voudrait dire que Hollande = Sarkozy. N'oublie pas de bien démontrer également cette affirmation.



tobis75 écrit:

Un indice, Scipio ça s'appelle l'austérité. Des riches de plus en plus riches, des pauvres et classe moyennes de plus en plus pauvres. Un chômage en perpétuelle augmentation etc...
[...] la direction reste la même (celle dit au dessus).



J'attends toujours ta démonstration. Prouve-moi que Hollande et Sarkozy avaient pour objectif d'enrichir les plus riches et d'appauvrir les autres. Pareil pour le chômage, montre-moi qu'il n'a jamais diminué en 10 ans.

skinny-boy écrit:


Après, je trouve qu'il y a au moins un point commun entre Sarkozy et Macron. Sarkozy a réussi à se faire élire en 2007 sur la rupture en étant une pièce maîtresse du pouvoir sortant (quinquennat de Chirac) et Macron va peut être réussir à se faire élire en 2017 en incarnant le renouvellement tout en étant une pièce maîtresse du pouvoir sortant (quinquennat d'Hollande).
Il faut être balaise pour réussir à se faire élire sur le grand changement tout en étant un poids lourd du pouvoir sortant.



Oui, c'est vrai. Et il y a aussi pour tous les deux (pré-élection) un côté chouchous de nombreux media. Bon, quand on a vu la suite avec Sarkozy, on se dit que ces histoires d'amour médiatiques, même avec Macron, pourraient finir en eau de boudin.

tobis75
Photo
Date 26/02/2017 22:37

Je ne répondrai pas Scipio, avant tout parce que ton insistance n'a rien de surprenant.
Cependant, amuse toi à me prouver le contraire vu que ça te semble si simple, et peut être que je réfléchirai à revoir l'évidence.

Je vais utiliser une tournure très laide (puisque en aucun cas elle prouve le contraire) mais apres reflexion il est evident que Sarkozy et Hollande voulaient enrichir les plus pauvres et appauvrir les plus riches......Ahah.. Ahah... Ahah....

Scipio
Photo
Date 27/02/2017 6:49

Pour te prouver que ce n'est pas personnel, je laisse aux lecteurs les opinions de nombreux journaux (dont de gauche voire d'extrême gauche) sur Mélenchon :
- 
- 
- 
- 
- 
- 
Et je ne parle même pas du protectionnisme de Mélenchon qui n'est pas sans rappeler celui de Trump :s

tobis75 écrit:

[...] amuse toi à me prouver le contraire vu que ça te semble si simple, et peut être que je réfléchirai à revoir l'évidence.


Je ne fais que poser des questions parce que je suis surpris par tes aphorismes. Je ne me permets pas, contrairement à toi, de verser dans le Café du commerce. J'insiste surtout, non pas pour toi mais pour ceux qui nous lisent. Il faut qu'ils se rendent compte de ton importante partialité.

skinny-boy écrit:

Mais je n'ai pas envie de faire le débat sur la politique d'Hollande qui est plus complexe que tu ne le laisses entendre comme l'a si bien dit Scipio.


tobis75 écrit:

Cependant Skinny-Boy, je suis d'accord sur la complexité du quinquennat de Hollande. Qui était pas si horrible qu'on le laisse entendre [...].


Là, tu redeviens plus raisonnable, tobis75. Bien que tu te contredises :

tobis75 écrit:

[...] Macron est un candidat en parfaite continuité avec nos deux derniers présidents ?
Et donc si le FN est monté apres les deux précédents quinquennats bien sûr qu'il montera encore avec un futur président qui prolonge parfaitement la politique des 10 années passées...


D'un côté, Hollande et Sarkozy, c'est la même chose (leurs objectifs seraient identiques), de l'autre, Hollande n'est "pas si horrible", donc différent de Sarkozy (à moins de le trouver lui aussi "pas si horrible ?" )...

tobis75
Photo
Date 27/02/2017 12:04

Oh les vilains articles de journaux, ça m'étonne que tu en ais mis si peu, c'est pourtant simple de trouver des violents articles sur Mélenchon.
Ah et libération est vachement très à gauche (Drahi kuf kuf kuf), ainsi que Le Parisien (LVMH kuf kuf kuf kuf kuf...), et les communistes sont une entité à part (les dirigeants ne soutiennent pas Mélenchon, et qu'une bonne moitié des électeurs le soutiennent par exemple) et surement d'autres choses à dire sur les autres journaux..

Et comme je sais que pour toi dans gauche tu ranges sans aucun soucis le Parti Socialiste des dernières années, ta définition de journal de gauche n'est pas étonnante.

Il me semble que Challenge à fait un article original sur le chiffrage de Mélenchon, bien qu'il n'aille pas du tout dans son sens (encore une fois journal de gauche xD), comme quoi la désinfo et la manipulation d'info qui viennent d'une info qui viennent d'un article, qui viennent d'un journaliste dont le papier ne devrait engager que lui, c'est facile (surtout sur Mélenchon xD (bon c'est sa faute aussi, il est pas très copain avec la presse, contrairement à d'autres (Macron kuf kuf)).



J'aime quand tu me fais dire "la meme chose" (l'inverse serait une chose différente, ce que je soutiens, la politique de Hollande et celle de Sarkozy est différente) alors que j'ai dit "parfaite continuité" (l'inverse serait une direction parfaitement opposée, tu vois une politique en opposition entre Hollande et Sarkozy ? Moi pas, je vois une politique de Hollande qui est arrivée à un résultat dans la continuité de celle de Sarkozy, il a peut être adoucit la pente par rapport à un 2nd mandat de NS en 2012, mais la pente reste une pente, donc la meme direction, le bas.).

Tu es tombé dans la déformation de propos (et par deux fois après un premier rappel), comme tant d'autres ici, ce sera donc la dernière fois que je te répondrai, en tout cas sur ce sujet.

Anonyme
Photo
Date 27/02/2017 21:56

Premier tour

-Marine Le Pen 28%
-François Fillon 20%
-Benoit Hamon 18%
-Jean-Luc Mélenchon 15%
-Emmanuel Macron 11%
-le reste 8%

Second tour
-François Fillon 70%
-Marine Le Pen 30%

Scipio
Photo
Date 28/02/2017 7:10

tobis75 écrit:

J'aime quand tu me fais dire "la meme chose" (l'inverse serait une chose différente, ce que je soutiens, la politique de Hollande et celle de Sarkozy est différente) alors que j'ai dit "parfaite continuité" (l'inverse serait une direction parfaitement opposée, tu vois une politique en opposition entre Hollande et Sarkozy ? Moi pas, je vois une politique de Hollande qui est arrivée à un résultat dans la continuité de celle de Sarkozy, il a peut être adoucit la pente par rapport à un 2nd mandat de NS en 2012, mais la pente reste une pente, donc la meme direction, le bas.).


Je te reprenais surtout sur le manque de rigueur (le manque de nuances). Tu as employé plusieurs l'adverbe "parfaitement", ce qui voudrait dire qu'ils avaient exactement les mêmes objectifs. Idem pour le chômage, tu disais qu'il n'avait jamais baissé en 10 ans, pas un seul mois, ce qui est faux. C'tout.

 
120 messages - Page 2 sur 6 

Poster une réponse


Relatif : Vos prédictions pour l'élection présidentielle fr de 2017 !

Adieu Mégaupload , tu vas nous manquer.
par Johan_ le 08/02/2012 19:23 - Lu 1048 fois
parcequ'un peu d'humour ne fait jamais de mal : et comme les présidentielles ne sont pas loin, voila un petit aperçu de la position des candidats sur le téléchargement illégal :
Etre gay et choisir son parti
par antichoc le 21/03/2012 13:17 - Lu 395 fois
pour ceux qui aiment les , et qui ne savent pas pour qui voter... ;)
La foire au premium...
par titdoudou le 20/10/2016 22:20 - Lu 14338 fois
l'élection présidentielle de 1872[modifier] mme satan - caricature de thomas nast lors de la campagne de l'élection présidentielle de 1872. article détaillé :...
Sondage final premier tour 2012
par stanboy le 04/05/2012 11:43 - Lu 4006 fois
http://www.lepoint.fr/politique/election-presidentielle-2012/presidentielle-chirac-a-choisi-hollande-17-04-2012-1452298_324.php eh oui!!! cela m'a fait sourire quand j'ai lu cela. je me demande...
Une catastrophe annoncée nommé Hollande
par loover le 27/02/2013 0:59 - Lu 3965 fois
une finale de match de foot, à la rigueur. mais dans le cas présent il s'agissait de l'élection du président de la république française alors il peut être fier de ses origines, mais sont...

Infos et prévention

Videos

  Meeting LGBT pour l'Égalité : Parti Socialiste
Ajouté le 03/04/12
Affichée 1276660 fois
20 votes, 5/5
  Meeting LGBT pour l'Égalité : Europe Écologie
Ajouté le 03/04/12
Affichée 1276018 fois
11 votes, 5/5
  Meeting LGBT pour l'Égalité : Parti de Gauche
Ajouté le 03/04/12
Affichée 1276320 fois
29 votes, 5/5
  Christian Vanneste a boulet rouge contre l'homosexualité ! 13/02/2012
Ajouté le 18/02/12
Affichée 1277682 fois
5 votes, 3/5
  Boutin - Sarkozy m'avait promis (Mariage homosexuel)
Ajouté le 06/10/11
Affichée 1315914 fois
2 votes, 5/5

Les News

Campagne présidentielle 2012: le... Amateurs de politique, cette campagne présidentielle 2012 présente, par delà l'usage des réseaux sociaux, un détail nouveau. Serait-ce dans les discours? Dans les interventions à la radio ou à la télévision? Et bien non, dans un cadre plus économique, zoomons sur cette mode nouvelle qui a conquis la majeure partie des principaux candidats: le meeting en plein air...  
Une "Manif pour tous" bien... Alors que le texte poursuit son voyage législatif au Sénat, les opposants au Mariage pour Tous se rassemblaient ce 24 Mars à Paris pour une manifestation de la dernière chance. Des débordements malheureux sont néanmoins à déplorer.  
La Polygaymie ou le mariage... Le verdict est tombé, la proposition de juin dernier du parti socialiste n'a finalement pas abouti à la légalisation du mariage homosexuel. Quels ont alors été les différents arguments contre cette légalisation ? Découvrons ensemble l'argument très persuasif dont a su user Marine le Pen pour nous convaincre, la pertinence portée à son paroxysme !  
Mister France 2008 La 1ère élection de Mister France a eu lieu en 2003. Depuis, on en a plus trop entendu parlé. C'était Laurence Boccolini (le maillon faible) qui était au commande de cette 1ère élection qui était diffusé sur TF1.  
Les Gays, pour les candidats... Barack Obama et Hilary Clinton sont les deux principaux candidats démocrates à la présidentielle des Etats-Unis, voici leur position face à l'homosexualité.