Train_Thalys_728x90

Etre gay m'oblige a être parfait dans les autres domaines. 3° page

En ligne Zerials
Photo
Date 23/10/2016 22:18

Ketamine écrit:

Bon là c'est un mauvais exemple pck tu peux avoir qu'une seule jambe mais dans ce as là tu boites plus que tu ne marches XD

Mais oui je comprends ce que veut dire Zerials même si la formulation est foutue n'importe comment

J'sais pas, perso je suis un peu efféminé, je baise quand j'ai envie (enfin quand je peux), et pourtant je me dis pas "être gay c'est mon identité". Je joue pas qui je suis, j'suis juste moi, un peu chelou, un peu drôle, un peu exaspérant. J'pense pas être différent PARCE QUE gay, je suis conscient que ça me sépare de certaines personnes mais je me considère plus comme "une personne bien spécifique qui se trouve être pd" que "un pd, donc spécifique"

Ca me rentre dans la 1ère catégorie; ou le fameux milieu qu'on essaie de trouver?

Fin je sais pas, c'est rigolo de voir toujours deux extrêmes comme si le juste milieu n'existait pas



Ouais j'avoue c'était mal foutu x)

En gros, trouver un équilibre entre faire de l'homosexualité TOUTE son identité et ne pas vouloir en faire son identité du tout. J'ai bien précisé que c'était deux extrêmes et que l'on ne rentre donc pas forcément soit dans une de ces catégories, soit dans l'autre. Et je parle pas de l'accepter ou non, juste de l'intégrer dans son identité ou pas (car ce serait considéré comme un problème, pour en revenir au sujet principal du topic)
L'équilibre serait d'en faire une "part" de son identité, du coup... Et oui je trouve que t'es dans l'équilibre Kimah ! (J'imagine que c'est la première fois qu'on te dit que t'es équilibré)


Et pour la 1ère catégorie que j'ai cité, je ne parle pas de tout les gays efféminés, juste ceux qui surjouent de leur homosexualité, qui en parlent a tout bout de chant, ceux a qui c'est marqué sur le front et qui aiment ça parce que ça les rend différent.
J'en ai rencontré beaucoup, beaucoup trop.

En ligne Cristagalli
Photo
Date 23/10/2016 22:32

Zerials écrit:

En gros, trouver un équilibre entre faire de l'homosexualité TOUTE son identité et ne pas vouloir en faire son identité du tout. [...] je parle pas de l'accepter ou non, juste de l'intégrer dans son identité ou pas (car ce serait considéré comme un problème, pour en revenir au sujet principal du topic)



Tu ne peux pas dire que tu acceptes à 100% ta sexualité si tu dis qu'elle ne fait pas partie de ton identité. Je vais refaire mon matérialiste ici, sorry.

L'homosexualité ce n'est pas qu'une attirance, c'est quelque chose qui normalement, devrait avoir un impact quand même assez conséquent dans ta vie de tous les jours et sur tes conditions matérielles et concrètes d'existence, du moins autant que les études que tu fais, les gens avec qui tu traînes, ton milieu social, etc. Cela dépend d'à quel point on est impacté par l'homophobie au final, mais l'homosexualité a potentiellement la possibilité de te conduire à la précarité, d'inventer des stratégies pour la dissimuler en cas de danger, à expérimenter des moments de dangers quand certaines personnes le savent... bref, tout ce qui fait l'expérience de l'homophobie. Et cette expérience de l'homophobie, on vit avec, on l'appréhende, et elle façonne notre identité, d'une manière ou d'une autre.

Que tu refuses d'admettre que ton homosexualité est une partie de ton identité est un déni, un déni qui je pense te rassure parce que tu n'as pas totalement accepté ta sexualité, même si tu es sur un site gay à en parler librement et à chercher à discuter avec d'autres mecs. J'ai vu ton autre topic sur ton père après ton message et ça rend effectivement quelques choses plus claires, et j'imagine bien qu'il ne doit pas être facile d'arriver complètement à terme avec son homosexualité dans ces conditions.

En ce qui concerne les mecs pédés "efféminés et salopes", je pense que supposer automatiquement qu'ils cherchent une substitution de personnalité à travers leurs homosexualité, c'est les juger rapidement et sans vraiment les connaître. Je suis moi-même relativement efféminé et très amateur de beaux garçons, mais ce n'est pas quelque chose que je me force à faire. Je sais que je fais très gay sur certains aspects. J'aime la culture gay. J'aime la mode et j'aime le rose. Je peut-être exubérant parfois, je peux t'appeler "meuf", et m'esclaffer tel une drag queen si tu sors un truc drôle. Mais c'est ce que j'aime être et je ne changerais pas parce que je fais "trop gay". Bien entendu, je suis bien plus que "gay", mon identité ne se résume pas à ça. Mais d'un côté, c'est une partie importante de mon identité et je me refuse absolument à dire que ce n'est "qu'une attirance". Être gay m'a fait rencontré des gens (pas forcément des copains, des amis même), sensibiliser aux discriminations et au militantisme, ouvert aux cultures alternatives etc. Ce n'est pas inconséquent dans la création du moi, de ce que je suis.

Freeway
Photo
Date 23/10/2016 22:57

Bichour, tu fais juste trop attention aux regards des autres, c'est dans ta nature(inconsciemment) mais tu penses que le fait d'être gay joue forcément avec ce trait que tu possèdes. Wala wala orevoir !

En ligne -Rebellion-
Photo
Date 23/10/2016 23:10

Cristagalli écrit:
Zerials écrit:

En gros, trouver un équilibre entre faire de l'homosexualité TOUTE son identité et ne pas vouloir en faire son identité du tout. [...] je parle pas de l'accepter ou non, juste de l'intégrer dans son identité ou pas (car ce serait considéré comme un problème, pour en revenir au sujet principal du topic)



Tu ne peux pas dire que tu acceptes à 100% ta sexualité si tu dis qu'elle ne fait pas partie de ton identité. Je vais refaire mon matérialiste ici, sorry.

L'homosexualité ce n'est pas qu'une attirance, c'est quelque chose qui normalement, devrait avoir un impact quand même assez conséquent dans ta vie de tous les jours et sur tes conditions matérielles et concrètes d'existence, du moins autant que les études que tu fais, les gens avec qui tu traînes, ton milieu social, etc. Cela dépend d'à quel point on est impacté par l'homophobie au final, mais l'homosexualité a potentiellement la possibilité de te conduire à la précarité, d'inventer des stratégies pour la dissimuler en cas de danger, à expérimenter des moments de dangers quand certaines personnes le savent... bref, tout ce qui fait l'expérience de l'homophobie. Et cette expérience de l'homophobie, on vit avec, on l'appréhende, et elle façonne notre identité, d'une manière ou d'une autre.

Que tu refuses d'admettre que ton homosexualité est une partie de ton identité est un déni, un déni qui je pense te rassure parce que tu n'as pas totalement accepté ta sexualité, même si tu es sur un site gay à en parler librement et à chercher à discuter avec d'autres mecs. J'ai vu ton autre topic sur ton père après ton message et ça rend effectivement quelques choses plus claires, et j'imagine bien qu'il ne doit pas être facile d'arriver complètement à terme avec son homosexualité dans ces conditions.

En ce qui concerne les mecs pédés "efféminés et salopes", je pense que supposer automatiquement qu'ils cherchent une substitution de personnalité à travers leurs homosexualité, c'est les juger rapidement et sans vraiment les connaître. Je suis moi-même relativement efféminé et très amateur de beaux garçons, mais ce n'est pas quelque chose que je me force à faire. Je sais que je fais très gay sur certains aspects. J'aime la culture gay. J'aime la mode et j'aime le rose. Je peut-être exubérant parfois, je peux t'appeler "meuf", et m'esclaffer tel une drag queen si tu sors un truc drôle. Mais c'est ce que j'aime être et je ne changerais pas parce que je fais "trop gay". Bien entendu, je suis bien plus que "gay", mon identité ne se résume pas à ça. Mais d'un côté, c'est une partie importante de mon identité et je me refuse absolument à dire que ce n'est "qu'une attirance". Être gay m'a fait rencontré des gens (pas forcément des copains, des amis même), sensibiliser aux discriminations et au militantisme, ouvert aux cultures alternatives etc. Ce n'est pas inconséquent dans la création du moi, de ce que je suis.




En ligne Zerials
Photo
Date 23/10/2016 23:44

Cristagalli écrit:
Zerials écrit:

En gros, trouver un équilibre entre faire de l'homosexualité TOUTE son identité et ne pas vouloir en faire son identité du tout. [...] je parle pas de l'accepter ou non, juste de l'intégrer dans son identité ou pas (car ce serait considéré comme un problème, pour en revenir au sujet principal du topic)



Tu ne peux pas dire que tu acceptes à 100% ta sexualité si tu dis qu'elle ne fait pas partie de ton identité. Je vais refaire mon matérialiste ici, sorry.

L'homosexualité ce n'est pas qu'une attirance, c'est quelque chose qui normalement, devrait avoir un impact quand même assez conséquent dans ta vie de tous les jours et sur tes conditions matérielles et concrètes d'existence, du moins autant que les études que tu fais, les gens avec qui tu traînes, ton milieu social, etc. Cela dépend d'à quel point on est impacté par l'homophobie au final, mais l'homosexualité a potentiellement la possibilité de te conduire à la précarité, d'inventer des stratégies pour la dissimuler en cas de danger, à expérimenter des moments de dangers quand certaines personnes le savent... bref, tout ce qui fait l'expérience de l'homophobie. Et cette expérience de l'homophobie, on vit avec, on l'appréhende, et elle façonne notre identité, d'une manière ou d'une autre.

Que tu refuses d'admettre que ton homosexualité est une partie de ton identité est un déni, un déni qui je pense te rassure parce que tu n'as pas totalement accepté ta sexualité, même si tu es sur un site gay à en parler librement et à chercher à discuter avec d'autres mecs. J'ai vu ton autre topic sur ton père après ton message et ça rend effectivement quelques choses plus claires, et j'imagine bien qu'il ne doit pas être facile d'arriver complètement à terme avec son homosexualité dans ces conditions.

En ce qui concerne les mecs pédés "efféminés et salopes", je pense que supposer automatiquement qu'ils cherchent une substitution de personnalité à travers leurs homosexualité, c'est les juger rapidement et sans vraiment les connaître. Je suis moi-même relativement efféminé et très amateur de beaux garçons, mais ce n'est pas quelque chose que je me force à faire. Je sais que je fais très gay sur certains aspects. J'aime la culture gay. J'aime la mode et j'aime le rose. Je peut-être exubérant parfois, je peux t'appeler "meuf", et m'esclaffer tel une drag queen si tu sors un truc drôle. Mais c'est ce que j'aime être et je ne changerais pas parce que je fais "trop gay". Bien entendu, je suis bien plus que "gay", mon identité ne se résume pas à ça. Mais d'un côté, c'est une partie importante de mon identité et je me refuse absolument à dire que ce n'est "qu'une attirance". Être gay m'a fait rencontré des gens (pas forcément des copains, des amis même), sensibiliser aux discriminations et au militantisme, ouvert aux cultures alternatives etc. Ce n'est pas inconséquent dans la création du moi, de ce que je suis.



De toute façon, que tu l'accepte ou pas, que tu veuille qu'elle fasse partie de ton identité ou pas, c'est une partie de ton identité. Mais voilà, moi personellement j'ai encore du mal avec ça, avec les mecs qui comme toi, sont assez, d'apès ce que j'ai compris, efféminé et remarquable à 3000 lieues. Et pourtant il fut une courte période ou j'ai été aussi un peu éfféminé et j'aimais dire au gens que je suis gay car je pensais que ça me rendait plus interessant. Aujourd'hui c'était pour moi une erreur. J'aime bien qu'on me dise que me dise que l'on aurait jamais pensé que je gay, chose qu'on me dit tout les jours. Ca brise un peu les idées préconsues et les clichés

En ligne Cristagalli
Photo
Date 23/10/2016 23:57

Zerials écrit:

Mais voilà, moi personellement j'ai encore du mal avec ça, avec les mecs qui comme toi, sont assez, d'apès ce que j'ai compris, efféminé et remarquable à 3000 lieues. Et pourtant il fut une courte période ou j'ai été aussi un peu éfféminé et j'aimais dire au gens que je suis gay car je pensais que ça me rendait plus interessant.



Je ne fais pas ça pour me rendre plus intéressant. C'est juste mes goûts et certaines de mes manières mais c'est juste une partie de ma personnalité parmi tant d'autres. Par contre je suis définitivement extrêmement intéressant.

Zerials écrit:

Aujourd'hui c'était pour moi une erreur. J'aime bien qu'on me dise que me dise que l'on aurait jamais pensé que je gay, chose qu'on me dit tout les jours. Ca brise un peu les idées préconsues et les clichés



Crois le ou non, on me dit souvent qu'on ne s'imaginait pas que j'étais gay. Faut croire qu'un mec avec une chemise rose fluo et des manières ne fait pas si gay que ça pour les hétéros (je crois que la barbe fausse leur gaydar). Je crois que moins j'essaie de le cacher, moins les gens le voit en fait.

Mais sinon, j'en ai absolument rien à faire de correspondre aux pré-conçus et aux clichés de certains sur les gays sur quelques aspects. Je ne vais pas changer de centre d'intérêts et faire de la thérapie comportementale parce que je donne une "mauvaise image des gays". Je ne suis pas là pour être une représentation du gay parfait et respectable pour mon entourage. Encore une fois, on revient à l'idée du topic qu'on devrait être soumis à des standards différents des hétéros à cause de notre sexualité. On a pas à bridé nos individualités parce que des hétéros sont bien trop confortables dans leurs idées homophobes pour se renseigner au delà.

En ligne -Rebellion-
Photo
Date 24/10/2016 10:34

Pour une fois que je suis totalement d'accord avec toi

Ketamine
Photo
Date 24/10/2016 13:40

Cristagalli écrit:

Je ne fais pas ça pour me rendre plus intéressant. C'est juste mes goûts et certaines de mes manières mais c'est juste une partie de ma personnalité parmi tant d'autres. Par contre je suis définitivement extrêmement intéressant.




Oui au final Zerials t'as juste rencontré des gens qui t'ont donné l'impression qu'ils adoptaient l'étiquette "gay" comme seule identité, et en surjouaient pour attirer l'attention
Mais tu te doutes aussi qu'il y a des gens qui embrassent l'étiquette gay car ça fait partie d'eux tout en ne la laissant pas définir leur entièreté.
Fin je crois que c'est ce que Cristagalli voulait dire (n'hésite pas à me dire si j'ai faux)

En ligne Zerials
Photo
Date 24/10/2016 21:16

Cristagalli écrit:
Zerials écrit:

Mais voilà, moi personellement j'ai encore du mal avec ça, avec les mecs qui comme toi, sont assez, d'apès ce que j'ai compris, efféminé et remarquable à 3000 lieues. Et pourtant il fut une courte période ou j'ai été aussi un peu éfféminé et j'aimais dire au gens que je suis gay car je pensais que ça me rendait plus interessant.



Je ne fais pas ça pour me rendre plus intéressant. C'est juste mes goûts et certaines de mes manières mais c'est juste une partie de ma personnalité parmi tant d'autres. Par contre je suis définitivement extrêmement intéressant.

Zerials écrit:

Aujourd'hui c'était pour moi une erreur. J'aime bien qu'on me dise que me dise que l'on aurait jamais pensé que je gay, chose qu'on me dit tout les jours. Ca brise un peu les idées préconsues et les clichés



Crois le ou non, on me dit souvent qu'on ne s'imaginait pas que j'étais gay. Faut croire qu'un mec avec une chemise rose fluo et des manières ne fait pas si gay que ça pour les hétéros (je crois que la barbe fausse leur gaydar). Je crois que moins j'essaie de le cacher, moins les gens le voit en fait.

Mais sinon, j'en ai absolument rien à faire de correspondre aux pré-conçus et aux clichés de certains sur les gays sur quelques aspects. Je ne vais pas changer de centre d'intérêts et faire de la thérapie comportementale parce que je donne une "mauvaise image des gays". Je ne suis pas là pour être une représentation du gay parfait et respectable pour mon entourage. Encore une fois, on revient à l'idée du topic qu'on devrait être soumis à des standards différents des hétéros à cause de notre sexualité. On a pas à bridé nos individualités parce que des hétéros sont bien trop confortables dans leurs idées homophobes pour se renseigner au delà.



Je comprend totalement ta position
D'ailleurs, ne te sens pas du tout attaquer par ce que je dis, je parlais de moi ce que je faisais au lycée pendant une courte période
C'est vrai que qu'ilne sert a rien de se conformer à l'étiquette du "gay respactable etc..." mais je vois même pas pour moi ce que peut-être un gay "respectable et parfait" comme tu dis, genre j'peux vraiment pas me représenter ça car je sais même pas ce qu'un gay "devrait" (aux yeux des gens hein) être.

Anonyme
Photo
Date 29/10/2016 3:03

Moi ce qui m'énerve c'est les gens qui disent "oui je déteste les folles elles donnent une sale image de la communauté gay". C'est typiquement le genre de préjugés et de débilités qui crée encore plus de complexes, même au sein de la communauté gay.

Même si c'est pas mon style de mec moi je respecte ces personnes qui n'ont pas peur d'assumer qui elles sont même si ça va à l'encontre du comportement attendu d'un homme. Si les gens associent efféminé et homosexualité (qui n'est pas du tout la même chose), c'est quand même pas la faute des "folles" mais des gens qui font l'amalgame...

Le problème vient clairement des gens qui pensent que l'homosexualité c'est aimer les paillettes, le rose et les comédies musicales, sauf que c'est juste avoir de l'attirance sexuelle pour quelqu'un du même sexe. Et au final c'est tout les homos qui subissent ce cliché débile.

En ligne HeartAttack
Photo
Date 29/10/2016 5:03

"La perfection n'existe pas; la comprendre est le triomphe de l'intelligence humaine; la désirer pour la posséder est la plus dangereuse des folies."

En ligne -Rebellion-
Photo
Date 29/10/2016 12:21

HeartAttack écrit:

"La perfection n'existe pas; la comprendre est le triomphe de l'intelligence humaine; la désirer pour la posséder est la plus dangereuse des folies."


Elle n'existe pas , mais courrir après ca permet de s'améliorer , c'est loin d'être une folie.
Ca s'apelle l'ingénieurie et la perfectibilité , sans laquelle t'aurais pas d'iphone , on voit que t'as jamais crée quelque chose.
par contre , que le type essaie d'être parfait POUR LES AUTRES plutot que pour LUI MEME , bah là ca sert à rien (

En ligne HeartAttack
Photo
Date 29/10/2016 13:11

Courir après quelque chose qui n'existe pas n'est pas de la folie ? Drôle de définition.
Musset, dans cette citation est plutôt clair : comprendre que la perfection n'existe pas est le génie. Désirer la perfection (qui n'existe pas) est de la folie. Ça revient à la drôle de définition que tu m'as donné plus haut.
Quant à ce qui est de l'amélioration, je trouve le terme plus juste car bien plus éloigné de "parfait" en ceci je peux te l'accorder.

Dire que Musset n'a rien créer et que cela se voie est très arrogant, puisse-t-il encore être un propos argumenté.

Pour ce qui est de la pomme , tu me verras fort sceptique quant à la définition de perfection , là encore, surtout que la notion de "folie" serait pour le coup plus adéquate, mais c'est un autre débat.

Je te l'accorde sur le dernier ( que cela "ne serve à rien" sociologiquement c'est faux, mais le sens y est) et là était la teneur de la petite citation,qu'il ne fallait pas chercher à être parfait puisque se serait courir à sa perte. Pour reprendre tes propos ainsi plus justes, peut-il se "perfectibiliser" pour les autres et le devrait-il ? Ainsi la question serait plus juste.

En ligne -Rebellion-
Photo
Date 29/10/2016 13:54

HeartAttack écrit:

Courir après quelque chose qui n'existe pas n'est pas de la folie ? Drôle de définition.
Musset, dans cette citation est plutôt clair : comprendre que la perfection n'existe pas est le génie. Désirer la perfection (qui n'existe pas) est de la folie. Ça revient à la drôle de définition que tu m'as donné plus haut.
Quant à ce qui est de l'amélioration, je trouve le terme plus juste car bien plus éloigné de "parfait" en ceci je peux te l'accorder.

Dire que Musset n'a rien créer et que cela se voie est très arrogant, puisse-t-il encore être un propos argumenté.

Pour ce qui est de la pomme , tu me verras fort sceptique quant à la définition de perfection , là encore, surtout que la notion de "folie" serait pour le coup plus adéquate, mais c'est un autre débat.

Je te l'accorde sur le dernier ( que cela "ne serve à rien" sociologiquement c'est faux, mais le sens y est) et là était la teneur de la petite citation,qu'il ne fallait pas chercher à être parfait puisque se serait courir à sa perte. Pour reprendre tes propos ainsi plus justes, peut-il se "perfectibiliser" pour les autres et le devrait-il ? Ainsi la question serait plus juste.



Je m'en fou un peu que musset ait dit ca tu vois. Je ne suis pas du genre à accorder du crédit à une parole parce qu'elle a été dite dans un bouquin et je ne suis pas du genre à les régurgiter bêtement. C'est pas parce qu'un mec ait fait beaucoup de choses bien qu'il peut pas faire de conneries. Ca arrive même à delavier tu vois.

Je suis d'accord avec lui pour dire que la perfection existe pas , ou alors si elle existe n'est que relative à un temps et espace précis.



je vais pas me réexpliquer 100x , les hommes courent après l'illusion de la perfection car c'est bon pour leur processus d'amélioration , être perfectionniste , c'est vouloir être meilleur .
Ce qui explique pourquoi j'ai dit que c'est une phrase pour ceux qui ne créent rien , car quand tu construit un truc (genre par exemple un dessin) , tu veux qu'il soit "parfait" , et même si il ne le sera jamais , tu auras amélioré ton oeuvre et toi avec , et ca s'adressait à toi aussi , car vu ton ancien topic , j'ai l'impression que t'essaie de trouver des citations de philosophies comme excuse , mais ca c'est mon avis.

Si la perfection n'existe pas , pourtant , la vie coure après cette perfection , ou tout du moins s'améliore, ca s'appelle la sélection naturelle.

Ketamine
Photo
Date 29/10/2016 16:51

Ralt1ne
Photo
Date 30/10/2016 1:24

Au pire quand t'es pd les seule differences c'est que tu met ta saucisse dans des garcons au lieu de la mettre dans des moules et sentimentalement tu trouves les couillus mieux que les melons sur pattes. Donc en partant de ce principe, j'en ai absolument rien.a.foutre d'être gay, parce que de toute facon les gens qui m'interessent ne s'interessent pas a moi et vice versa. Au point que certaines personnes me prennent plus souvent pour un homophobe nazi, etc (je suis pas homophobe évidemment) qu'un homo.

93430
Photo
Date 30/10/2016 1:40

Et tu es un nazi ?

Ralt1ne
Photo
Date 30/10/2016 4:03

93430
Photo
Date 30/10/2016 10:28

Mdddr

Tibbers
Photo
Date 31/10/2016 12:43

Anonyme
Photo
Date 01/11/2016 14:29

Par tous les autres domaines tu entends tout ? Es-ce que tu exclus le domaine physique ?

En ligne Vemps
Photo
Date 01/11/2016 17:13

Putain je vois trop le truc ! Mais aaaa être gay c'est pas une mauvaise chose ou quoi, pas besoin de "rattraper" ça !!
Perso c'est justement le fait que je sois gay qui rattrape tout le reste :')

 
90 messages - Page 3 sur 5 

Poster une réponse


Relatif : Etre gay m'oblige a être parfait dans les autres domaines.

Compte & Décompte (Délires)
par Johan19 le 23/02/2015 15:44 - Lu 117602 fois
191 ohhhhhhhhhhhhhhhhhhhh flatte moi flen comme yves montand le fait ! parfait parfait parfait parfait parfait parfait parfait parfait...
La foire au premium...
par titdoudou le 20/10/2016 22:20 - Lu 14335 fois
mais c'est qu'il veut vraiment dépasser la mienne la canaille!!! non, je suis ...parfait parfait parfait parfait parfait parfait parfait...
Perdu dans mon orientation professionnelle ...
par Guichou le 05/12/2014 8:22 - Lu 116 fois
etre au service des autres est la principale caractéristique du travail dans les domaines des "services", qui est un des rares domaines qui offrent du travail... ...
Comment rencontrer une femme féminine?
par elhienn le 28/12/2015 16:21 - Lu 374 fois
quand on est timide et/ou avons des défauts, il est impossible d'être aimée. dans cette société, si tu n'es pas parfait tu resteras seul. en plus, l'amour est un luxe....
Reprendre les études
par Zelex le 16/05/2013 6:42 - Lu 232 fois
le cned, c'est des cours par correspondance, dans pas mal de domaines : ) non mais je comprends la logique de ta démarche, mais en même temps, pourquoi forcément un bac vente si tu ...

Infos et prévention

Videos

  Belaïla ham bakaïts-Yhontn Gtro
Ajouté le 24/09/07
Affichée 1118266 fois
7 votes, 4/5
  Magnet : Amour au féminin
Ajouté le 02/04/13
Affichée 960058 fois
17 votes, 5/5
  Can you pay attention to my hands mister? Peux-tu faire attention à mes mains, Monsieur ?
Ajouté le 08/08/11
Affichée 1089409 fois
53 votes, 5/5
  Le droit d'Aimer, être homosexuel de nos jours
Ajouté le 10/11/10
Affichée 1124999 fois
21 votes, 4/5
  Fier d'être gay
Ajouté le 14/07/09
Affichée 1120191 fois
9 votes, 5/5

Les News

« Sa raison d'être » : un téléfilm... Cette année, France 2 remontera le temps et assimilera « homosexualité » au « Sida »  
Comme les autres Ils filent le parfait amour... Enfin, presque : Emmanuel veut un enfant et pas Philippe... Pourtant, Emmanuel décide un jour de franchir le pas, au prix de perdre Philippe... Mais comment avoir un enfant quand on est homo ?