Garder espoir? A quoi bon..

jln63
Photo
Date 10/10/2016 0:23

C'est chiant comme texte mais et si t'a le courage de quand même lire, franchement merci.

Pourquoi ? En faite je vais faire simple, je voulais faire compliqué mais je vais essayer de faire simple. Vous avez jamais l'impression dans une foule de ne pas être à votre place ? D'être là, présent mais de vous dire que si vous n'étiez pas là sa serait pareil après tout. Moi, j'ai cette impression depuis toujours. J'ai compris que j'étais gay à 15 ans à peu prés, je l'ai plutôt bien pris au début. J'ai toujours su que j'étais différent, non plutôt, j'ai toujours su que j'étais pas comme eux. Mais bon, j'ai quand même essayé d'être heureux et c'était pas gagné. Mon père est bipolaire, j'ai grandis dans une ambiance assez morbide en faite, il buvait. Mes parents se sont jamais réellement entendus, ils faisaient semblant, il étaient ensemble parce qu'ils se ressemblaient, ils avaient tous deux eu une enfance de merde. Mon frère et moi, nous avons grandis au milieu de la haine, des insultes, des choses pour ma part que je n'aurai jamais du voir. A 11 ans, je suis tombé sur une conversation de mon père et de sa maîtresse, j'ai préféré me taire.

Au collège en campagne, il y avait eu une rumeur qui disait que j'étais gay, pas parce que j'étais effémine mais parce que quand mon acné est apparu, j'étais tellement complexé que je faisais tout pour le camoufler notamment avec du fond de teint. Puis, cette rumeur s'est tassée. En 3éme j'étais même assez aimé par ma classe, j'étais même vu comme le rigolo qui fait des imitations en perm mais qui sait être sérieux en cours. Le bon gars, en somme. Pourtant à la maison c'était pas toujours drôle. En fin de 3éme, j'ai fais une dépression parce que je pouvais plus. Je pouvais plus voir mon père bourré, ma mère pleurer et me voir moi. Alors un soir je l'ai supplié de se faire soigner mais lui il voulait pas. J'ai eu mon brevet mais j'ai fais des semaines de psychanalyse, sous atarax et prozac. Elle m'a bien aidée, ma psy, mais j'ai jamais eu la force de lui dire que j'étais gay. Elle a soigné les blessures de mon père mais elle a pas réussit à me soigner moi entièrement. Puis, on a fait semblant de ne pas avoir vécu ça, mes parents ont divorcés à ma demande et nos vies ont repris. C'est aussi à cette époque (15ans) que j'ai rencontré un garçon plus âgé dans un bal de campagne, j'avais ma grand-mère là-bas, j'y allais souvent avec mes cousines. J'ai toujours aimé mes cousines, j'ai passé des supers bons moments avec elles mais ça plaisait pas à tous le monde. (Quand on reste avec ses cousines, on est forcément catégorisé gay ..)
On a beaucoup parlé avec ce gars, je me suis un peu confié et il m'a rassuré. A cet époque, j'étais au fond du trou, il m'a aidé non il m'a sauvé je pense même, je sais que c'est fort mais j'ai pas d'autres mots. Je lui ai parlé de ce que je voulais faire : du théâtre. Quand tu dis ça généralement chez moi, on se fout vite de ta gueule. Lui, il m'a dit « vas-y fonce, fait toujours ce qu'il te plaît et je pense que t'y arrivera » Je me souviens parfaitement de cette phrase, même 4 ans après. Je l'ai revu quelque fois puis il m'a oublié et moi j'étais amoureux, terriblement amoureux. Enfin j'avais trouvé quelqu'un a qui j'avais le sentiment de pouvoir tout dire sans avoir peur du jugement. Honnêtement je lui souhaite tout le bonheur du monde, c'est un gars vraiment incroyable. Et même si il peut nous arriver de nous croiser en faisant semblant de ne pas se connaître, je sais qu'on se fixe, je sais qu'au fond on se connaît sans doute plus que quiconque.
J'ai passé des belles années au lycée, espérant le revoir un jour ou l'autre, mais cachant aux autres ce que j'étais pour mieux me protéger. Mais bon, en seconde je me suis tout de même vraiment bien marré, les plus beaux souvenirs. Deux ans plus tard, j'ai même eu mon bac, malgré tout ce qu'on m'avait dit. Aujourd'hui, je viens de rentré à la fac et j'ai même étais pris dans un conservatoire de théâtre, que demander de plus ? Rien, vous me direz. Bah pourtant je vais pas fort. En faite il me manque quelque-chose. Je me sens de moins en moins à ma place. J'ai 18 ans et je n'ai jamais eu de relation amoureuse avec un garçon, une vraie relation. J'ai l'impression de ne plus avancer, même dans les relations sociales j'ai la sensation de ne plus être réellement moi, de plus savoir qui je suis. Peut-être même que comme mes amis, je ne sais pas qui je suis vraiment. Aujourd'hui la cousine avec qui je me sentais le plus proche et a qui j'aurai dit en premier que j'étais gay s'est converti à l'Islam. C'est plus comme avant et je sais ce qu'elle pense des gays. Mes amis ne me connaissent pas vraiment. Je sais pas ce qui va passer dans les prochains jours, je sais pas mais je pense que je tiendrais pas longtemps. Alors ce soir, j'écris ici. Tout ce qui me retient encore c'est ma famille parce que malgré tout je les aime énormément et j'ai pas envie de leur faire du mal. C'est difficile. J'ai l'impression d'avoir déjà beaucoup vécu, trop. Et, oui j'y ai déjà pensé, souvent même. Je sais même exactement comment et ou sa se passera, si ça doit se passer. On verra. Si je l'écris c'est peut-être que j'ai pas envie que ça se passe. Je sais pas ou je vais, ni pourquoi j'écris mais au moins ça me fait du bien.

g33k_0f
Photo
Date 10/10/2016 9:32

:') ya des moment je me reconnais dans ton texte ... même souvent mon père était aussi alcoolique et j'étais aussi coincé en campagne. Je pourrais dire que tout ira bien, soit juste patient .. mais je pense pas pouvoir me permetre de dire ça, je suis quasiment dans le même résultat que toi mais a 20 ans. Pourtant c'est pas pour autant que je laisse abattre, a quoi bon comme tu dit, nous somme là, pourquoi partir tout de suite, tu as surement un tas de chose a vivre, des malheurs comme tu as déjà vécu mais surtout des moments de bonheur, des objectifs a dépasser, l'amour a rencontrer. Laisse le temps a la vie de te montrer ce quel vaut avant de la jeter,

Voila, un monologue plus court que toi mais plein d'espoir. Et sache que sur zag, a n'importe quel heure, on peut t'écouter sans juger, et moi le premier

Zerials
Photo
Date 10/10/2016 18:13

Je sais pas trop quoi dire.
Je dirais que c'est le lot de beaucoup de gens sur ce site de sen sentir ainsi.
Je suis exactement à la même période que toi, je viens de rentrer à la fac, je découvre le monde des adultes, des gens indépendants et je vois parfaitement ce que tu veux dire quant au fait que tu ne sais plus trop si tu es toi ou pas. Et je n'ai encore jamais eu de relations amoureuse, à 18 ans, comme toi. Des fois tu te dis que tout ce que t'a besoin, c'est d'une personne qui t'aime non ? Ça arrivera, ça arrivera forcément.
Ma solution a moi c'est de laisser de côté le côté social de la vie. Je viens d'avoir mon premier appart, je suis seul, et j'adore ça. Voir ses amis trés proches est important, mais passer du temps seul aussi. A la fac j'en ai rien a foutre des gens, j'ai chauffé un mec (il me plait pas en fait) alors qu'un an en arrière j'aurais pas osé. J'ai remis une "pote" qui me parlait mal à sa place à plusieurs reprises alors qu'auparavant, j'aurais fermé ma gueule.
Bref, en fait faut se détacher un peu des gens, en tout cas des gens pas importants pour être un peu plus seul.
Quand t'es seul, t'es toi même. Il n'y a qu'en s'analysant quand on est seul qu'on peut savoir qui l'on est.

Voilà, je sais pas trop quoi dire de plus. Envoie moi un MP si tu veux

Startuo42
Photo
Date 10/10/2016 22:39

On est beaucoup dans ce cas ...
Pour entrer dans les normes et il fait être comme Mr tout le monde.
La moindre différence sera jugée et pointée du doigt peut importe qui tu es réellement....
On vit dans un monde hypocrite et faux
Mais j'espère pour vous que vous trouverez cette fameuse perle rare qui vous appréciera à votre juste valeur j'attend avec impatiente de prendre dans mes bras cette personne et casser cette foutue normalité qui mine de rien effraie les gens ...

Bee
Photo
Date 11/10/2016 0:30

Je me suis aussi reconnu à des endroits de ton texte, alors même si ce n'est que peu rassurant, au moins tu sais que t'es pas tout seul. Comme dit, y'aura toujours quelqu'un pour t'écouter, surtout ici. Peut-être que tu penses qu'il ne t'est encore rien arrivé d'extraordinaire dans ta vie, que tu t'impatientes, et que tu te demandes quel sens tout ça a, au fond. Mais on a tous de belles choses à vivre, et aussi de moins belles. On traverse tous des hauts et des bas, même si c'est à des moments différents. Ce qu'il faut te dire, même si c'est plus facile qu'à faire je sais bien, c'est qu'il n'y a que du bon qui t'attend. C'est seulement après la pluie qu'on peut apercevoir un arc-en-ciel.
Tu peux pas en avoir déjà marre de la vie à 18 ans, tu n'en as même pas vécu un quart ! Si tu en as marre de ce que ta vie est jusqu'à maintenant, alors prends la en main et fais en ce que tu veux qu'elle soit. Y'a tellement de belles choses qui t'attendent, je dis ça pour toi et aussi pour les gens qui se sentiraient comme toi derrière leur écran et qui viendraient à se retrouver ici. Des choses il peut s'en passer en quelques mois, d'une année à l'autre, et même en quelques jours.
On sait jamais de quoi demain sera fait, et rien que pour cette raison on se doit de continuer à se lever chaque matin pour voir ce qui nous attend. Je me suis un jour retrouvé dans cette situation, il ne m'était jamais arrivé quelque chose de spécial, je m'apitoyais sur mon sort. Et un jour ça te tombe dessus sans que tu t'y attendes. Après ça peut repartir, comme c'est venu, alors l'important c'est d'en profiter surtout. Et puis le bonheur reviendra, tout simplement parce qu'on est dans quelque chose qui s'appelle la vie, et qui est composée de hauts et de bas sans arrêt.
Mais surtout il ne faut pas perdre espoir, tu vas vivre des moments de bonheur tels que tu ne les as jamais imaginé. On a tous de grandes choses qui nous attendent, de grandes émotions à ressentir, et de puissants moments à vivre. Et rien que pour ça, on doit continuer à se lever chaque matin.

K17
Photo
Date 14/10/2016 1:30

Comme beaucoup l'ont dit, c'est un cas assez fréquent. J'en suis également un exemple. Pas pour les parents, mais pour le reste, ayant la chance d'avoir deux parents qui sont ensemble.
Le reste, découverte très tôt du fait que je sois gay (j'avais 7/8 ans) et ayant grandi dans le déni partiel de ma sexualité. J'étais au courant, mais j'essayais de me "guérir".
Ayant vécu en campagne quelques années (ma 5ème et 4ème), qui furent les pires de ma vie, du fait que je sois un "parigot" qui vienne s'incruster dans leur communauté (c'était comme ça là ou j'était), et en plus j'étais gay. Et je n'ai rien fait car j'étais d'accord avec eux, en colère par rapport à ce que j'était.
Puis j'ai commencé à en parler avec des amis, mais j'ai aussi, et encore, essayé de redevenir "normal", je négociais avec moi-même, j'était entre deux phases.
Puis j'ai de nouveau eu des problèmes, au collège en 3ème (mais plus dans la campagne ou j'étais avant), j'ai commencé à ne plus faire attention à rien, à me refermer sur moi-même. Je me minais à penser que j'était fini, que tout ça ne s'arrêtera jamais...
Puis j'ai eu mon premier copain, c'est là, et seulement là, que j'ai assumé, je me suis accepté comme je suis.
Le début de ma vie est constitué de 5 phases. Les phases du deuil.
Maintenant je vais bien, j'ai un copain avec lequel je suis depuis plus d'un an. Je suis heureux de me lever le matin, et je profite de vivre bien.
Fais de même, tu verra que ce n'est pas très compliqué

MuadDib
Photo
Date 14/10/2016 11:57

Tiens c'est marrant moi ma mère est bipolaire et mon père est alcoolique. Sans vouloir la jouer vétéran du Vietnam, c'est le genre de chose qui te forme, faut pas leurs en vouloir, déjà ça servirait à rien et en plus ces expériences vont faire de toi un mec plus fort, je n'ai jamais envié les enfants qui, à l'ombre de la cellule familiale protectrice, n'ont jamais été vraiment seuls. I finissent prisonniers de l'illusion qu'il y'a un "nous" et un "eux", ne cherchent à créer de relations sociales que dans des petites cellules normatives, infiniment restrictives, dans une pudeur et une distance glaçante la plupart du temps... Non vraiment je ne les envie pas. Toujours focalisés sur des différences aussi futiles que la manière de parler, les vêtement ou la fonction des autres individus ils n'ont jamais réaliser à quel point tout le monde se ressemble, qu'il n'y a pas de "méchants", il y'a des êtres logiques, avec des histoires très différentes.

Je rejoins un des intervenants en disant que la solitude à du bon, au moins de temps en temps, elle donne le temps de penser, et de rêver.
Le fait que tu ai vraiment envie de faire du théâtre, n'est pas anodin, l'art n'est que de l'amour, c'est du don de soi, c'est la transmission de savoir émotionnel, je te conseil de persévérer dans les voies artistiques qui te plaisent, et pas seulement la fac, éclate toi, tu vas rencontrer des gens bien avec qui tu pourra nouer des relations authentiques.

Eviltail
Photo
Date 19/10/2016 0:08

comme de nombreuses personnes l'ont rappelées avant moi on est pas mal a avoir vécu quelque chose de traumatisant dans notre vie et d'ailleurs pas mal de personnes autour de moi relie mon passé douloureux a mon orientation,peut être que c'est fondé mais sans grande certitude.Bref personnellement je n'ai pas votre age mais je sais pertinemment de quoi je parle et la "voie du suicide" n'est pas une option crois moi,au contraire quand tu auras triomphé de tout tes malheurs et de tout les cons qu'il y a dans ce monde tu pourra être fier de toi et les narguer autant que possible!!!même si l'envie m'est venue plusieurs fois alors que ça devrait m'effrayer plus que quiconque:alors voilà mon histoire.Il était un petit garçon innocent de 4 ans et demi qui avait été placé dans un foyer d'accueil car son père ne le voulait pas et est parti avant sa naissance.Et une mère qui avait vécu l'enfer et qui n'a certes pas eus le courage mais surtout l'obligeance et la bonté d'esprit pour ces enfants d'aller voir quelqu'un pour se sortir de ce cercle vicieux!!!C'est pourquoi ce petit garçon a faillit être tué par sa mère environ 5 fois et qui se trimballera avec les cicatrices dans les dos des coups de fouets qu'il a reçu quand il était petit.Et voilà qu'a ces 15 ans, un nouveau "désastre" apparait: il se rends compte qu'il est gay.....tadam...bref tout ça pour redire encore une fois qu'il faut garder espoir et que même plus loin que l'espoir il y a la fierté et la vie!!!Relève toi mon grand t'a plein de chose à découvrir encore

Matta
Photo
Date 03/11/2016 6:32

Comme beaucoup je m'y retrouve, contrairement à beaucoup, j'ai pas spécialement envie de te dire que tout ira mieux..
Parce que personnellement, je n'y crois pas.
On fait avec, c'est tout.

 
9 messages - Page 1 sur 1 

Une seule page de résultat.

Poster une réponse


Relatif : Garder espoir? A quoi bon..

Début d'une relation sérieuse ?
par niko0826 le 23/10/2013 5:09 - Lu 659 fois
si tu savais mon pauvre comme je désespère aussi, mais j'essaye de garder une lueur d'espoir, cette lueur chaude qui te permet de garder espoir et te dire que tu finiras...
Le Kikivaposter !
par le 01/11/2016 13:17 - Lu 58594 fois
l'espoir fait vivre! faut garder espoir! x) vrai,quand j'ai la flemme j'ai la flemme tout simplement. le prochain ne sais pas encore qu'il sera le prochain mouahahahaha !
Je pense suicide
par le 27/06/2007 16:38 - Lu 757 fois
slt ano1617 !! je suis aussi passé par la case "envie de suicide" mais j'ai pas pu passer à l'acte. ce n'était pas la même situation que la tienne car moi je savais à qui parler (...
Probleme relation sexuelle...
par spegene le 03/01/2013 1:18 - Lu 864 fois
salut les gars, grande victoire j'ai réussie à éjaculer (en me masturbant) avec un mec (mignon & drolatique) à mes cotés je n'est pas trop eu le temps de pensé mon problème donc voila c'était...
Calculer la distance en fonction d'une photo
par Yoshi le 06/06/2006 22:09 - Lu 628 fois
notes numéro x : par contre si aprés vous finissez par vous rapprocher géographiquement les données de beauté, etc ne vont pas baisser pour autant.(quoi l'espoir fais vivre un peu...

Infos et prévention

Videos

  Tempête de souvenirs - Un poème de Artenfly
Ajouté le 19/08/11
Affichée 1065708 fois
2 votes, 5/5
  Le Secret de Brokeback Mountain
Ajouté le 03/03/09
Affichée 1114400 fois
2 votes, 5/5
  Quand "It's Gets Better" reprend "Hair" de Lady Gaga
Ajouté le 19/03/12
Affichée 1010366 fois
25 votes, 5/5
  ZaGonCourts - The Straight Dream
Ajouté le 02/05/11
Affichée 1110958 fois
132 votes, 4/5
  Happy Pulse 2011
Ajouté le 16/07/11
Affichée 1071386 fois
0 votes, 0/5