Après une dépression , on fait quoi ?

Tobu
Photo
Date 07/08/2016 20:39

Bonsoir. J'ai déjà posté plusieurs topics concernant ma dépression pour vous demander votre , et bah finalement je m'en toujours pas et j'ai encore besoin de vous...

Cette année j'ai eu grosse dépression qui m'a poussé au fond du troue , en gros tous les jours était des journées de souffrance et je pleurais tous le temps. Au début de l'année scolaire je voulais changer pour devenir quelqu'un d'autre , enfin un meilleur moi , mais en déprimant je n'ai pas réussi a changer et comme je ne réussissais pas a changer je déprimais encore plus et ainsi de suite...Ma dépression était aussi lié au lycée et depuis que c'est les vacances je ne déprime plus...enfin ça commence a revenir. Pendant cet été je me suis dis que je pouvais essayé de changer un peu , au moins le plus important mais finalement j'ai rien foutue du mois de Juin et de Juillet et aujourd'hui je le regrette amèrement. En vrai j'ai ce besoin de changement depuis la 4eme (et a la rentrée je vais en terminale...) mais je me disais que je changerais en étant adulte mais finalement en 2nd j'ai eu prise de conscience et j'ai décidé de changer en étant jeune. Finalement j'aurais jamais réussi a faire ce que je voulais faire....Mais j'ai quand même beaucoup changé au point de ne plus me reconnaître , il y a du bon mais beaucoup de mauvais a cause de ma dépression.:

J'ai l'impression qu'il y a un avant/après ma dépression , avant ma vie a toujours été la même et je ne me souciais de rien , puis il y a eu un gros troue et aujourd'hui je ne sais plus du tout où j'en suis...

C'est très brouillon ce que je dis...désolé.

Aujourd'hui je me sens perdu , je ne vois aucun intérêt a la vie , pendant ma dépression on m'a dit de faire des activité pour ne plus déprimé , mais aujourd'hui a quoi bon ? Pourquoi faire ? J'ai plus aucun but dans la vie , avant j'avais des passions et des rêves mais aujourd'hui je n'en vois plus l'utilité. Sincèrement je comprends pas pourquoi vivre , quand je vois d'autre personne faire des activités , du sport , se cultiver ect...je comprends pas pourquoi , qu'est ce que ça apporte ?

Je déprime plus du tout comme avant , du coup j'aimerais bien m'en sortir , mais je sais plus comment faire , j'ai l'impression d'être perdu et que c'est sans issue. Pourtant si je me bouge pas je vais le regretter et rechuter dans la dépression...Mais comment se bouger alors que ça fait plus de 4 ans qu'on la même idée en tête et qu'on est resté la sans rien faire....Rien que d'y penser j'ai envie de me frapper et de m'insulter , je me déteste parce que j'avais beaucoup d'année pour changer et je ne l'ai jamais fais ! Pourquoi ? Par flemme ? Certainement...

Et puis le monde change aussi , les gens autours de nous grandissent , d'autre vieillissent , d'autre disparaîtrons de notre vire , pour moi c'est bientôt la fin du lycée , je vais devoir aller vers quelque chose de nouveau et de totalement différend. Les années passe vite , bientôt je serais adulte et je devrais faire des choses d'adultes , mes parents seront encore plus vieux qu'il le sont. Je me dis que la vie est faites que de mort , la mort de notre enfance , la mort de l'adolescence , la mort de la vie de jeune d'adulte...ect et on doit tout le temps faire le deuil et s'adapter au changement. Moi tout ça me fait peut , j'angoisse a cette idée.

En gros aujourd'hui je suis complètement perdu et dans le futur si je ne retrouve pas mon chemins je serais encore plus perdu mais je devrais m'adapter au changement...J'ai peur que la dépression revienne et que ce soit de pire en pire.


Je voulais aussi parler du suicide mais je crois qu'il vaut mieux éviter si je ne veux pas avoir de problème... 'Fin j'ai pas envie de le faire , mais j'ai eu une prise de conscience par rapport a ça...enfin bref


Je voulais aussi préciser que pendant cet été ce que je voulais faire c'était changé même si je savais pas ce que je voulais faire/être dans la vie , juste changer histoire de me créer une personnalité et de pouvoir supporter les rapports sociaux , de quoi faire genre que je suis quelqu'un. En plus ça m'aurait permis de m'intéresser a des sujets et finalement peut-être que ça m'aurait plus. Aussi il reste 3 semaines avant la fin des vacances d'été , je me disais que je pouvais en profiter pour me créer une personnalité et comme ça a la rentrée je serais tranquille. (Après c'est créer une personnalité mais avec des choses me plaisent bien sur).

Mais aussi je commence a me dire que ma vie a changé aujourd'hui et qu'il est temps de tourner la page et de concevoir la vie différemment , que de plutôt m'attacher au passé faire un lacher prise. Mais les regrets reprennent vite le contrôle pour me faire souffrir...Et puis face a une page blanche je sais pas quoi faire moi...

Bref tout ça est confus , je vous remcercie d'avoir lu , j'espère que vous comprendrez ma situation (et que vous pourrez m'aider )

GrandDion
Photo
Date 07/08/2016 22:44

Une parole avec de la dépression m'a fait sombrer dans la dépression pour ne pas encore comprendre le français.

Anonyme
Photo
Date 07/08/2016 22:55

Bon je vais répondre avant que rébellion n'arrive et ne te vante les mérites du bodybuilding et du sport alors que c'est un milieu encore plus faux et superficiel que ce dont à quoi on est confronté tous les jours. J'ai fait une véritable dépression il y a deux ans et il n'y a pas de solution miracle seul le temps peut être, bien s'entourer, parler, essayer de se comprendre soi même le mieux possible. Mais par contre ce que je peux t'assurer, c'est que tu retrouvera gout à la vie et à ce moment tu te diras putin ! comment j'ai fait pour me laisser dériver là où j'en étais. Un événement dans ta vie fera le déclic. Je ne suis pas fan des solutions médicamenteuse particulièrement si il n'y a pas de pensée suicidaire.

Mange à heure fixe, dors à heure fixe, de préférence en accompagnant le soleil. Et force toi à te sociabiliser. Tout ça ne ramèneras pas ton gout à la vie. Mais au moins ça n'empirera pas ta situation. Si tu le fait déjà, continu de le faire. Le sport c'est une drogue, le jours où tu arrêtes ta dépression revient au centuple. Et tout le monde n'a pas le temps pour le sport, tout le monde ne veut pas ressembler à swharzi, non plus, en plus c'est moche et ils sont sous stéroïde pour la plupart. Tout ce que je peux te dire c'est qu'un jour tu auras le déclic.

La dépression il n'y a pas de remède miracle. Mais ça arrivera j'en suis certain. Les médoc c'est pareil, si tu n'as pas retrouvé un véritable gout à la vie, le jour où tu arrêtes, ça revient au centuple. Souvent, moi je dis, c'est le temps le meilleurs médicament. La peur de la mort, le fait de voir qu'on gache ses année de vie pour rien et que le temps passe vite te pousse à arrêter de le gâcher.

Profiter de l'instant présent avec ses parents, avec ses amis, regarder le ciel de temps en temps. C'est des choses simple que la dépression peut occulter. Le temps donc.

Contrairement aux autres je vais pas faire le faux cul et te vendre des solutions miracles qui ne peuvent fonctionner puisque tu es dépressif, résilience, motivation, détermination ne peuvent pas fonctionner quand tu es dépressif. Car c'est principalement le mécanisme de résilience qui est affectée par l'altération du mécanisme sérotoninergique. Dans un an ou deux il est fort possible que tout ça te paraisse bien loin tu verras.

En ligne BleenBird
Photo
Date 08/08/2016 4:21

Alexandre8
Photo
Date 08/08/2016 9:00

C est clair qu i l y a un Avant/Apres depression , la personne que j etais il y a 3 ans avant ma depressino edt morte , je suis plus la meme personne , ce qui n est pas forcement quelque chsoe de negatif.
Deja suicide c est une connerie , mais vraiment.
La solution? je ne pense pas detenir LA solution a la depression mais , perso je continu a vivre pour mes proches , je vis pour eux , et j espere qu un jour le gout a la vie reviendra.
Mais vas pas te pendre ou ce genre de truc , sur le moment tu va te dire "libere , delivre...." mais non , tu vas flinguer ta vie , celle de tout tes proches et t aura plus aucun chance de revoir la lumiere un jour

allomat69
Photo
Date 08/08/2016 10:34

La dépression se définit par un niveau, qui peut évoluer dans un sens comme dans l'autre, et se stabiliser à un niveau jugé bas, en tout cas acceptable.

En général les évolutions sont lentes, mais dans certains cas, notamment lorsqu'une personne atteint un niveau très sévère, ou est très jeune ou très âgée, etc, elle peut avoir une pulsion suicidaire qui sorte de ce schéma.

On peut donc dire qu'une dépression est terminée lorsqu'on se sent plutot bien depuis suffisamment longtemps, disons des années, sans rechute.

Quand on est le nez dedans, est bien plus positif de s'attacher à stabiliser une tendance à l'aggravation, puis à améliorer une tendance à l'amélioration.

Concernant les médocs il ne faut pas avoir d'à-priori, ils fonctionnent comme des béquilles ou une attelle quand on a un os cassé : cela ne fait qu'une partie du taffe de guérison, mais c'est parfois indispensable, et souvent bien utile, surtout dans l'urgence. Un trop jeune age peut etre une contrindication. Et comme le serait un os long à cicatriser, les antidépresseurs nécessitent d'etre pris longtemps.



Concernant ton histoire Tobu, je ne sais pas où tu en es dans ton traitement de ta dépression, mais à te lire je trouve qu'elle n'est pas suffisamment stabilisée, et que tu devrais etre suivi médicalement, ce serait beaucoup plus facile pour toi.

Bon après je ne vais pas t'expliquer pourquoi, sur Zag il y a des gens qui sont phobiques des explications, je te conseille d'aller voir et de faire confiance aux professionnels.

Alexandre8
Photo
Date 08/08/2016 17:47

Sinon tu te tpae la plus grosse branlette de tout les temps , tu vas voir tu vas oubleir tout tes problemes

Bouclette
Photo
Date 08/08/2016 18:04

Alexandre8 écrit:

Sinon tu te tpae la plus grosse branlette de tout les temps , tu vas voir tu vas oubleir tout tes problemes


Ça doit dépendre des gens, mais souvent quand tu fais une dépression, ta libido est au point mort...

Alexandre8
Photo
Date 08/08/2016 23:21

Faut se forcer , c est sur que sur le moment c est pas la premiere chose qui et vient a l esprit , mais ca soulage pendant un moment

Tobu
Photo
Date 09/08/2016 12:22

Hectic : J'ai déjà commencé a faire de la muscu au début de l'été quand j'étais motivé , je sais pas ce que tu as contre le sport mais je trouve que ça reste une bonne occupation et ça fait quelque chose sur quoi ce concentrer et ça nous donne des objectifs , on a envie de progresser ect...En tout cas moi j'aime bien

Le reste j'essaye déjà de le faire , mais je n'arrive pas a m'y tenir du coup ça me fait déprimé , quand je le fais bien je me sens bien mais bon ça règle pas le problème...

Je t'avoue que j'ai pas envie d'attendre encore des années avant d'aller mieux , je n'ai pas envie de gâcher autant de temps et je n'ai pas envie de souffrir pendant autant de temps...

BleenBird : Je regarderais , merci !

Alexandre8 : J'aimerais bien vivre pour moi aussi , pas que pour les autres... :/

allomat69 : Quels sont les effets des médicaments ? Ils nous rendent vraiment heureux ? Est-ce qu'ils permettent d'effacer la souffrance qu'on ressent ? Est-ce que si j'en prends je n'aurais plus a lutter contre la dépression et je pourrais alors me concentrer sur autre chose ? Ce que j'aimerais c'est ne pas avoir a aller mieux par moi même , je veux dire ne pas avoir a faire d'efforts pour lutter contre ma souffrance/tristesse ect... Pour pouvoir être positif et motivé de manière a pouvoir réaliser mes projets. Aujourd'hui ce qui m'empêche d'avancer c'est cette dépression enfin surtout mes regrets mais si je n'en avais plus je pourrais avancer je pense. Après je sais qu'il faut résoudre les causes de la dépression et que les antidépresseurs ne s'occupe que des symptômes , mais sans eux ça serait plus simple.

Et mes parents doivent être au courant je suppose ?

Alexandre8 : C'est cool pendant 10 minutes et après c'est le violent retour a la réalité :/

Anonyme
Photo
Date 09/08/2016 12:49

Tobu écrit:

Hectic : J'ai déjà commencé a faire de la muscu au début de l'été quand j'étais motivé , je sais pas ce que tu as contre le sport mais je trouve que ça reste une bonne occupation et ça fait quelque chose sur quoi ce concentrer et ça nous donne des objectifs , on a envie de progresser ect...En tout cas moi j'aime bien

Le reste j'essaye déjà de le faire , mais je n'arrive pas a m'y tenir du coup ça me fait déprimé , quand je le fais bien je me sens bien mais bon ça règle pas le problème...

Je t'avoue que j'ai pas envie d'attendre encore des années avant d'aller mieux , je n'ai pas envie de gâcher autant de temps et je n'ai pas envie de souffrir pendant autant de temps...

BleenBird : Je regarderais , merci !

Alexandre8 : J'aimerais bien vivre pour moi aussi , pas que pour les autres... :/

allomat69 : Quels sont les effets des médicaments ? Ils nous rendent vraiment heureux ? Est-ce qu'ils permettent d'effacer la souffrance qu'on ressent ? Est-ce que si j'en prends je n'aurais plus a lutter contre la dépression et je pourrais alors me concentrer sur autre chose ? Ce que j'aimerais c'est ne pas avoir a aller mieux par moi même , je veux dire ne pas avoir a faire d'efforts pour lutter contre ma souffrance/tristesse ect... Pour pouvoir être positif et motivé de manière a pouvoir réaliser mes projets. Aujourd'hui ce qui m'empêche d'avancer c'est cette dépression enfin surtout mes regrets mais si je n'en avais plus je pourrais avancer je pense. Après je sais qu'il faut résoudre les causes de la dépression et que les antidépresseurs ne s'occupe que des symptômes , mais sans eux ça serait plus simple.

Et mes parents doivent être au courant je suppose ?

Alexandre8 : C'est cool pendant 10 minutes et après c'est le violent retour a la réalité :/



les AD peuvent te mettre encore plus bas que terre, en plus il y a des symptômes résiduels, longtemps après, tu ne retrouve jamais ton cerveau comme avant, trou de mémoire, zapping, perte significative de la concentration. par expérience, je déconseille, moi, je me suis guéris tout seul, mais je suis un cas particulier, j'ai une résilience et des ressources énormes. Mais ma dépression était abyssale, mon cerveau était comme éteint, je suis résté dans un lit pendant un an et demi sans bouger. J'ai toujours refusé les médoc, j'ai essayé quand j'étais plus jeune lors d'un premier épisode, ça ne m'avais pas plue et aujourd'hui j'ai les problème cité plus haut. Ces un an et demie m'ont permis une introspection très profonde. Et un jour je me suis levé et j'ai repris ma vie là ou je l'avais laissé, sauf que je pouvais plus marcher facilement. Quand j'ai repris ma vie, j'avais un sentiment de réréalité qui a duré plusieurs mois, mais ca a finit par partir. En restant comme ça sans bouger j'ai vu les saisons défilé par la fenêtre, et j'ai vraiment fait l'expérience dans ma viande du temps. Et je pense qu'aujourd'hui, ce que j'ai retiré comme leçon c'est qu'il y a une différence entre savoir et comprendre. Savoir n'est pas intéressant, c'est comprendre qui fait réellement avancer.

Alexandre8
Photo
Date 09/08/2016 13:36

C est deja 10 min , crache pas dessus , et tu vas mettre du temps a completement guerrir , c est casi inevitable , faut faire avec, se forcer a sortir voir des amis , s occuper l esprit ne pas lui laisser le temps d y reflechir ca aide enormement , ne reste pas cloitré chez toi

Tobu
Photo
Date 09/08/2016 14:23

En gros je dois me débrouillé tout seul pour aller mieux ? J'ai essayé tout le long de ma dépression et après ça a toujours été pire , a quoi bon se relever si c'est pour rechuter 10 mètre plus bas a chaque fois ? J'ai de toute façon ni la force , ni la motivation ni l'envie d'aller mieux...

Alexandre8 : 10 min de cache misère , a quoi bon ? Et puis a par me frustré parce que je dois me faire plaisir tout seul alors que je pourrais le faire avec quelqu'un ça m'apporte pas grand chose... Et a quoi bon faire tout le reste ? Ce que je veux c'est résoudre la cause de ma dépression , pas faire semblant d'être heureux...Et puis j'en ai même pas envie , c'est déprimant rien que d'y penser...

Mais quand je réfléchi je me rends compte que c'est mon regrets de ne pas avoir changé qui bloque tout , c'est ce qui me fait souffrir aujourd'hui. J'ai beau essayé de me motiver ou de me dire que je vais changer mais quand je me dis que je pourrais déjà avoir changé ça me tout de suite déprimer...C'est contre ce sentiment que je n'arrive a rien faire...

Comment passer au dessus de ce sentiment ?

Anonyme
Photo
Date 09/08/2016 14:35

Alexandre8 écrit:

C est deja 10 min , crache pas dessus , et tu vas mettre du temps a completement guerrir , c est casi inevitable , faut faire avec, se forcer a sortir voir des amis , s occuper l esprit ne pas lui laisser le temps d y reflechir ca aide enormement , ne reste pas cloitré chez toi



C'est tout le contraire, il faut réfléchir, le cerveau a besoin de comprendre comment on en est arrivé là. Faire ce que tu suggères c'est remettre le problème au lendemain, le cacher sous la moquette. Il ne s'agit jamais que d'un pure problème physiologique et c'est pour cette raison que les médicaments ne sont d'aucun secours si le travail n'est pas fait dans la tête. Afin de retrouver une véritable raison d'être heureux et de se lever. Les sortie, les amis c'est la même chose, c'est pas une raison valable de se lever, le jours ou ils disparaisse c'est la rechute au centuple. Il faut un vrai objectif, une véritable motivation. La guérison n'en sera que plus durable. En clair il faut éviter tout ce qui donne du plaisir instantané mais qui dure pas et qui pourrait alimenter les comportement addictif, car le cerveau s'y habitue très vite, c'est l'accoutumance, et après non seulement tu te retrouve au point de départ, triste sans motivation mais en plus tu as grillé une cartouche, l'objet du plaisir, ne procure plus suffisamment d'avantage pour te tirer de ta morosité. Non ! La motivation de s'en sortir doit venir du plus profond de toi, émaner de quelque chose de vrai et qui nourri l'ambition la résilience, la détermination, Tout le reste ne sont que des pansements, comme tout pansement il ont leur utilité empêcher que les choses empires, mais c'est certainement pas eux qui vont être à l'origine de la cicatrisation mais bien le corps lui même. Il n'y a que le temps qui fonctionne. Le temps donne les moyens temporels pour la compréhension de soi. On ne peux changer que si l'on se comprend soi même. Aussi la souffrance n'est pas une mauvaise chose, il ne faut pas en avoir peur. La souffrance à bien des égard est salvatrice. Nietzsche dit qu'il faut souffrir, pour comprendre que cela ne sert à rien de souffrir. Là est toute la beauté de la chose. Et désirer vivre malgré cela.

Tobu
Photo
Date 09/08/2016 14:41

J'ai l'impression de vouloir faire aucun effort...mais plus les jours passent sans faire d'efforts et plus je me dis que plus tard ça sera pire et je déprime encore plus...Mais j'ai pas la force de me bouger maintenant , je déprime trop...J'ai l'impression que tout les chemins mènent au même endroit , quoi que je fasse je déprimerais.

J'ai pas envie d'être de mauvaise foie et de rester là sans rien faire et me plaindre pourtant c'est tout ce que j'ai envie de faire...

Mais je vois pas quel effort faire. Comment me sociabiliser en étant dépressif ? Je manque beaucoup de confiance en moi , ma vie est vide et donc j'ai rien a raconter...J'essaye de profiter de l'instant présent mais j'en vois pas l'intérêt ça ne résout rien et je trouve ça ennuyeux a mourir.

Et puis il y a ce gros regrets... D'un côté je me dis que si j'étais enfin comme je voulais être avec ce changement ça me ferais sortir de la dépression mais de l'autre côté y a ce regrets qui gâche tout...

Anonyme
Photo
Date 09/08/2016 14:55

"Flamme superbe, la volonté visible. L'½il de l'homme est ainsi fait qu'on y aperçoit sa vertu. Notre prunelle dit quelle quantité d'homme il y a en nous. Nous nous affirmons par la lumière qui est sous notre sourcil. Les petites consciences clignent de l'½il, les grandes jettent des éclairs. Si rien ne brille sous la paupière, c'est que rien ne pense dans le cerveau, c'est que rien n'aime dans le c½ur. Celui qui aime veut, et celui qui veut éclaire et éclate. La résolution met le feu au regard ; feu admirable qui se compose de la combustion des pensées timides.

Les opiniâtres sont les sublimes. Qui n'est que brave n'a qu'un accès, qui n'est que vaillant n'a qu'un tempérament, qui n'est que courageux n'a qu'une vertu ; l'obstiné dans le vrai a la grandeur. Presque tout le secret des grands c½urs est dans ce mot : perseverando. La persévérance est au courage ce que la roue est au levier ; c'est le renouvellement perpétuel du point d'appui. Que le but soit sur la terre ou ou au ciel, aller au but tout est là.

Dans le premier cas on est colon, dans le second cas on est Jésus. La croix est folle, de là sa gloire. Ne pas laisser discuter sa conscience, ni désarmer sa volonté c'est ainsi qu'on obtient la souffrance et le triomphe. Dans l'ordre des faits moraux, tomber n'exclu point planer.

De la chute sort l'ascension. Les médiocres se laissent déconseiller par l'obstacle spécieux, les forts non. Périr est leur peut-être conquérir est leur certitude. Vous pouvez donner à Etienne toutes sortes de bonnes raisons pour qu'il ne se fasse pas lapider. Le dédain des objections raisonnables enfante cette sublime victoire vaincue que l'on nomme le martyre."

Victor Hugo "Les travailleurs de la mer"

Tobu
Photo
Date 09/08/2016 15:14

Soit j'ai mal compris le texte , soit j'arrive pas a en percevoir l'intérêt , mais en tout cas ça me fais pas grand chose :/

Je vais essayer de bien le comprendre.

 
17 messages - Page 1 sur 1 

Une seule page de résultat.

Poster une réponse


Relatif : Après une dépression , on fait quoi ?

ma vie et mon besoin d'aide snif
par Legendkil le 20/03/2010 20:03 - Lu 811 fois
après la méthode des questions, oui super ce que t'explique c'est ce que me dit mon psy. et a pars me faire déprimer encore plus je vois pas a quoi ça serteh ! j'ai...
Coyotte et Bip Bip
par le 13/08/2008 13:33 - Lu 182 fois
bah oui mais si coyotte il attrape bip bip, il fait quoi après ^^ ? (il se retrouve au chomage technique, dépression, puis voila, on le revoit plus xd)
Roaccutane, ce poison magique
par blobfish le 22/03/2015 19:42 - Lu 1115 fois
une cure et plus aucun bouton du tout même pas un petit alors qu'il y a quelques années j'en avais vraiment bcp ps: les rumeurs de dépression sont des conneries d'après moi, le simple...
Déprime sévère et alcool font mauvais ménage...
par allomat69 le 18/06/2009 20:07 - Lu 232 fois
c'est quoi cette maladie de voire la dépression partout, je vous le demande ?!la maladie de voir la dépression partout ? je dirais que ça s'appele encore la...
Déjà 1 an et aucun changement...
par MissCroft13 le 01/10/2010 21:52 - Lu 452 fois
tsais ta copine bah ma mère aussi fait des dépréssion elle a une maladie psychologique poru tout dire elle est maniaco épréssive et désolée mais bon voilà quoi les medecins disent que...

Infos et prévention

Videos

  La dépression - Une véritable maladie
Ajouté le 23/11/11
Affichée 1034670 fois
3 votes, 5/5
  Pas gay d'être homo... 1/3
Ajouté le 07/08/07
Affichée 1129752 fois
20 votes, 4/5
  Pas gay d'être homo... 2/3
Ajouté le 07/08/07
Affichée 1150859 fois
1 votes, 4/5
  Pas gay d'être homo... 3/3
Ajouté le 07/08/07
Affichée 1125459 fois
2 votes, 5/5
  Laurence Anyways (bande-annonce)
Ajouté le 11/04/12
Affichée 1012961 fois
5 votes, 5/5