La follophobie, croisement entre homophobie et misogynie

Chromatic
Photo
Date 26/07/2016 12:07

La follophobie, croisement entre homophobie et… misogynie
 

-Rebellion-
Photo
Date 26/07/2016 15:04

Je serais du genre à dire de laisser les effeminés tranquilles mais la réalité est plus nuancée.

Pourquoi les efféminés sont mals vu ?
-Premièrement , ils sont différents et ont la reputation d'être extravagant. Donc quand t'es différent tu attires l'attention , dont l'attention malsaine , encore plus si tu es visible , c'est un comportement humain dont j'ai l'impression que beaucoup de monde oublie

-Deuxièment , ils représentent une minorité faible (oui quand tu look éfféminé en général c'est que t'as pas un taux de testo élevé) , donc tout les fustrés et les opportunistes malsains qui aiment s'attaquer aux plus faibles se diront qu'ils pourront bolosser un ptit pédé sans risque car il ne se défendra pas et en plus l'opinion publique est contre eux

-Et enfin , ils répresentent une dévirilisation, c'est ce qui fait que les homos comme les hétéros ne fantasment pas sur eux /ne les apprécient pas forcément .



Des solutions ?
-Stay as you are , de toute facon y'aura toujours des gens pour vous critiquer alors restez comme vous êtes
- Etre conscient du comportement des gens. Traiter votre agresseur de follophobe ne vas pas le sensibiliser , c'est à vous de vous endurcir , n'attendez rien de la vie.

Kalea
Photo
Date 26/07/2016 17:26

Sans parler de la butchophobie, répondant à des problématiques non pas semblables mais d'origines communes

Phylos
Photo
Date 26/07/2016 21:13

Oh bah si on recensait toutes les *phobies, on trouverait qu'il y a tout un tas de cons qui s'occupent un peu trop du cul des autres sur terre !

Bouclette
Photo
Date 26/07/2016 23:17

Il est pas mal du tout cet article (et au passage, allez acheter la BD de Mr Q si c'est pas déjà fait, elle est cool).

Si il y en a que ça intéresse de creuser le sujet, lisez  , qui met à plat le concept de virilité ainsi que son rôle dans la société patriarcale. Il a le mérite d'appuyer là où ça fait mal : L'auteur met bien en évidence le fait que la virilité est intrinsèquement oppressive et le besoin urgent de la détruire. (si vous parlez anglais, prenez l'original, la traduction française est assez mauvaise et les préfaces des traducteurs sont très dispensables).

Moufle
Photo
Date 27/07/2016 1:26

C'est fou a quel point c'est présent chez les mecs sur Zag notamment

Merci Bouclette pour la référence (bon, je lis pas super bien l'anglais j'me contenterai de la traduction x))

En ligne tobis75
Photo
Date 27/07/2016 17:22

Je vois pas ou est le problème en fait. Je veux dire, la manière est pas cool serte. Mais hormis la violence des propos.

A partir de quand un élément est un manque de tolérance ?Je m'explique :

-On a, une personne catholique refuse d'avoir une expérience avec un musulman. Les avis sont partagés. Certain diront que c'est contre ses principes (donc influence sociale/religieuse), il faut l'accepter. D'autres diront que c'est un manque d'ouverture, que la religion c'est de la merde etc...

-Ensuite, une personne qui n'aime pas les yeux bleus refuse catégoriquement d'avoir une expérience avec un grand blond aux yeux bleus (la légende raconte qu'il est Suédois). Quasiment tout le monde trouvera cette réaction complètement débile. Après tout, c'est que la couleur des yeux.

-Enfin, un homme hétéro sur un site de rencontre met "pas de mec" ou (plus complet)"si je voulais un mec je serais sur grindr". Quel est la réaction majoritaire ? Bah il a droit d'être hétéro ! On va quand même pas lui reprocher de ne pas vouloir essayer avec un homme ! Bref, ça ne choque personne.

Et vous voulez savoir ? Je ne trouve pas plus choquant un homo qui refuse un efféminé que mes trois exemples du dessus. Surtout le dernier, oui oui, car moi je considère qu' on naît majoritairement bisexuel. Je trouve intolérant la majorité des personnes qui sont contres une expérience homo. Mais ça choque. Donc "choisir" sa préférence sexuelle (principalement sous influence sociale) c'est normal.

Donc maintenant on fait quoi ? Trouvez moi la limite entre tolérance et intolérance. Faut il tout accepter pour être tolérant ? Et ce que certaines choses sont acceptables et d'autres non ? Ou, ça dépend des raisons ?

Vous avez 4h, vous pourrez sortir une heure avant la fin si vous avez terminé.

Je vous ferez une version de mon corrigé après avoir lu vos copies.

Ps : Je tente juste d'obtenir votre avis par rapport aux situations que j'ai exposé. J'aurais pu taper facilement sur l'article de madmoizelle (et la ligne éditoriale en général) mais je doute que ça vous intéresse. Je m'occupe juste de la question et donc pas de l'article.

-Rebellion-
Photo
Date 27/07/2016 18:22

tobis75 écrit:



-Enfin, un homme hétéro sur un site de rencontre met "pas de mec" ou (plus complet)"si je voulais un mec je serais sur grindr". Quel est la réaction majoritaire ? Bah il a droit d'être hétéro ! On va quand même pas lui reprocher de ne pas vouloir essayer avec un homme ! Bref, ça ne choque personne.

Et vous voulez savoir ? Je ne trouve pas plus choquant un homo qui refuse un efféminé que mes trois exemples du dessus. Surtout le dernier, oui oui, car moi je considère qu' on naît majoritairement bisexuel. Je trouve intolérant la majorité des personnes qui sont contres une expérience homo. Mais ça choque. Donc "choisir" sa préférence sexuelle (principalement sous influence sociale) c'est normal.


Le sage a parlé

En ligne tobis75
Photo
Date 27/07/2016 18:43

-Rebellion- écrit:
tobis75 écrit:



-Enfin, un homme hétéro sur un site de rencontre met "pas de mec" ou (plus complet)"si je voulais un mec je serais sur grindr". Quel est la réaction majoritaire ? Bah il a droit d'être hétéro ! On va quand même pas lui reprocher de ne pas vouloir essayer avec un homme ! Bref, ça ne choque personne.

Et vous voulez savoir ? Je ne trouve pas plus choquant un homo qui refuse un efféminé que mes trois exemples du dessus. Surtout le dernier, oui oui, car moi je considère qu' on naît majoritairement bisexuel. Je trouve intolérant la majorité des personnes qui sont contres une expérience homo. Mais ça choque. Donc "choisir" sa préférence sexuelle (principalement sous influence sociale) c'est normal.


Le sage a parlé



Tu noteras la différence entre moi qui dit "Je ne trouve pas ..." et qui parle en mon nom sans grosses affirmations. Et toi qui te permet de donner des leçons comme "Pourquoi les efféminés sont mals vu ?" en trois partie, sans remise en cause, de manière bien professorale.

Merci à toi, je n'aurais jamais cru avoir une occasion de la placer, alors je ne m'en priverais pas :

"Le fou se croit sage et le sage se reconnaît fou." - W.Shakespeare

-Rebellion-
Photo
Date 27/07/2016 19:27

Wow , t rapidement monté en pression , c'était un compliment que je te faisais tu sais.
Bon déja si je généralise c'est que je base sur des vérités générales , et je pense que tout le monde sur cette planète les a déja expérimentés (car je pense pas que l'on puisse les contester hein)
J'esssayais de faire un poids 2 mesures et tu m'as très bien complété.
Et deuxièment si tu toi tu te permet de donner ton avis c'est que tu penses qu'il est légitime non ?
et si t'es pas d'accord avec ce que je dis tu peux toujours contester , jusqu'à preuve du contraire on a jamais réglé un problème en essayant de décribiliser/insulter l'autre

En ligne tobis75
Photo
Date 27/07/2016 19:36

-Rebellion- écrit:

Wow , t rapidement monté en pression , c'était un compliment que je te faisais tu sais.
Bon déja si je généralise c'est que je base sur des vérités générales , et je pense que tout le monde sur cette planète les a déja expérimentés (car je pense pas que l'on puisse les contester hein)
J'esssayais de faire un poids 2 mesures et tu m'as très bien complété.
Et deuxièment si tu toi tu te permet de donner ton avis c'est que tu penses qu'il est légitime non ?
et si t'es pas d'accord avec ce que je dis tu peux toujours contester , jusqu'à preuve du contraire on a jamais réglé un problème en essayant de décribiliser/insulter l'autre



C bô. Pour prouver que ça me touche, voila un bébé émeu :

allomat69
Photo
Date 27/07/2016 21:45

On peut ne pas aimer les folles au lit, estimer qu'ils/elles font parfois dans l'outrance, et donne une image minoritaire de l'homosexualité, mais comme les gays contemporains des pays occidentaux leur doivent leur liberté que les folles visibles ont défendu il y a quelques dizaines d'années, et qu'ils/elles continuent d'être surexposé(e)s aux discriminations, on leur doit au moins le respect, dans la façon dont on leur parle et notre comportement.
On peut en effet utiliser le terme de phobie, c'est-à-dire de rejet excessif.

Après dire que chez les gays c'est un croisement entre homophobie et misogynie...?

Chez les hétéros masculins qui était traditionnellement homophobes et misogynes, rejetant chez les homosexuels leur propre part de féminité et rabaissant les femmes qu'ils désiraient, fantasmaient sur les trans et les androgynes, y compris l'androgynie de la jeunesse, et se sentaient surtout sexuellement supérieurs à tous ces aspects vus comme féminins.
Parmi les statues actuellement les plus photographiées dans les musées, figurent en bonne place les hermaphrodites mi masculins mi féminins, notamment ceux datant de l'antiquité grecques (aussi beaux qu'étonnants).

Chez les gays cela ne me semble pas vraiment être une supériorité sexuelle, mais plutôt de l'homophobie, un rejet.

oyodoo
Photo
Date 27/07/2016 21:46

tobis75 écrit:

-On a, une personne catholique refuse d'avoir une expérience avec un musulman. Les avis sont partagés. Certain diront que c'est contre ses principes (donc influence sociale/religieuse), il faut l'accepter. D'autres diront que c'est un manque d'ouverture, que la religion c'est de la merde etc...

-Ensuite, une personne qui n'aime pas les yeux bleus refuse catégoriquement d'avoir une expérience avec un grand blond aux yeux bleus (la légende raconte qu'il est Suédois). Quasiment tout le monde trouvera cette réaction complètement débile. Après tout, c'est que la couleur des yeux.

-Enfin, un homme hétéro sur un site de rencontre met "pas de mec" ou (plus complet)"si je voulais un mec je serais sur grindr". Quel est la réaction majoritaire ? Bah il a droit d'être hétéro ! On va quand même pas lui reprocher de ne pas vouloir essayer avec un homme ! Bref, ça ne choque personne.



Le premier dira qu'il cherche une personne catholique, pour construire quelque chose dans une foi commune.
Le second indiquera une préférence pour les yeux verts/marrons.
Le troisième écrira qu'il recherche des femmes.

Pas besoin de construire des profils avec des propos négatifs, et qui excluent des populations particulières.

En ligne tobis75
Photo
Date 27/07/2016 22:07

oyodoo ==> j'ai précisé hormis la violence du rejet. Dans ce cas le mec qui ne veut pas "d'une folle" dira qu'il recherche un homme viril. En quoi est-ce moins légitime ? Les yeux bleus sont aussi une population particulière excluent dans mes exemples.

allomat69 ==> Un début de pourquoi l'article est mauvais :

« C'est ce qui apparaît fréquemment sur les profils de beaucoup de garçons sur les applis de rencontres gays. »

Madmoizelle part donc du principe qu'un rejet sur les sites de rencontres par des gens qui sont majoritairement la pour baiser c'est de la phobie.

« Pas de folles », c'est follophobe. »

Dans ce cas une personne qui met sur grindr : « pas de gros » ou « pas de plus de  x années »  etc.. doit il être considéré comme un grossophobe, ou un intolérant aux plus de x années alors qu'il veut juste baiser qqn qui lui plait le plus?

Le mot phobie n'est pas du tout applicable ici. Nous sommes dans un cas précis de personnes sur des sites de rencontres qui excluent directement les efféminés. La majorité des gens qui le précisent sont ici pour baiser et font d'office le trie de ce qu'ils veulent ou non.

« Ils desservent la cause homosexuelle. »

Rares sont les homos ayant un minimum d'intelligence et de culture à ne pas savoir que ce sont surtout grâce aux personnes « stéréotypés gay » que les homos ont pu s'émanciper (notamment grâce aux gaypride). C'est encore le cas aujourd'hui.

« c'est quand les femmes seront considérées comme les égales des hommes que le dénigrement des comportements dits féminins prendra fin, et que la follophobie ne sera plus que le souvenir honteux de nos intolérances passées. »

= Oubliez pas les pédales que c'est en nous soutenant que vous serez reconnus. Madmoizelle est pas la meilleure image des féministes. Je suis pas étonné qu'ils tentent de regrouper ça sous un pavillon "les hommes virils sont notre même ennemi".

oyodoo
Photo
Date 27/07/2016 23:11

tobis75 écrit:

oyodoo ==> j'ai précisé hormis la violence du rejet. Dans ce cas le mec qui ne veut pas "d'une folle" dira qu'il recherche un homme viril. En quoi est-ce moins légitime ? Les yeux bleus sont aussi une population particulière excluent dans mes exemples.


S'il recherche un homme viril, il l'indiquera comme tel, en précisant que c'est ce qu'il préfère. Il n'exclura pas d'office tous ceux qui ne correspondent pas à cette description.
S'il indique "pas de folle", c'est qu'il veut stigmatiser ces personnes.

tobis75 écrit:

Dans ce cas une personne qui met sur grindr : « pas de gros » ou « pas de plus de  x années »  etc.. doit il être considéré comme un grossophobe, ou un intolérant aux plus de x années alors qu'il veut juste baiser qqn qui lui plait le plus?


Clairement, oui. On parle respectivement de grossophobie et d'âgisme.

tobis75 écrit:

Le mot phobie n'est pas du tout applicable ici. Nous sommes dans un cas précis de personnes sur des sites de rencontres qui excluent directement les efféminés. La majorité des gens qui le précisent sont ici pour baiser et font d'office le trie de ce qu'ils veulent ou non.



Si il l'est. Les gens peuvent marquer leurs préférences sans stigmatiser/insulter.

En ligne tobis75
Photo
Date 27/07/2016 23:20

Donc je n'aime pas les yeux bleus c'est stigmatisant et insultant ?

Les pauvres suédois :/


Mais du coup, si tu confirmes que les critères radicaux d'un mec qui veut juste baiser son stigmatisant ou insultant alors... la "follophobie" est pas une inquiétude prioritaire (sachant qu'encore une fois on parle de site de rencontre... autant laisser les cons mettre "pas de folles" en public. Ça évitera de se faire lyncher en privé en pensant que le "Je préfère les personnes virils" laissait penser que les efféminés pouvaient toujours tenter leur chance). Il y autant de remarques sur le poids, l'age, le phyisque, les origines, les goûts etc..

Et le mot n'est pas applicable car faut différencier phobie et stigmatisation.

allomat69
Photo
Date 28/07/2016 8:14

Le profilage excessif peut surtout être maladroit.

Dans la réalité les couples stables sont beaucoup plus imprévisibles que les préférences des deux personnes, et les couples d'un soir que leurs fantasmes.

En succombant à cette tendance consumériste contemporaine du "tout, tout de suite, et comme je le désire", si bien incarnées par les appli sur mobile, les gens ratent bien souvent des expériences qui feraient évoluer leur connaissance, changer leur regard sur les autres, sortir du sexe addictif, et rencontrer le mec de leur vie, qui la plupart du temps n'est pas celui qu'il imaginaient.

Profiler de façon excessive est tres comparable aux mariages hétéros très traditionnels endogènes, de même race, caste, ou religion, etc, contre lesquels les gays n'ont pas de mot assez durs, si ce n'est que le profilage ne vise plus à assurer la pureté des lignées, qui n'existent pas (encore) chez les gays lol, mais la pureté du désir, et bien souvent de son addiction (le plaisir attendu et le plus vite possible).

Bref c'est dommage, et cette liberté perdue des gays est à peut près la seule chose de sensée que je reconnais à un troll plus tres jeune avec lequel je ferraille régulièrement sur les topics de prévention lol, quand fait la propagande de l'arret des préservatifs.

Car en effet la liberté de se rencontrer malgré les barrières sociales, raciales, ou religieuses, était un privilège des gays, qui semblent maintenant plutôt s'orienter vers la quantité standardisée.

Pandaren
Photo
Date 28/07/2016 9:48

Bon j'ai lu l'article en entier mais je ne pense pas que la domination de l'homme soit la seule explication. Quand j'écoute mes amis et moi plus jeune parler des folles, c'est pas tant le fait que ce soit féminin qui dérange, mais le fait d'être féminin alors qu'on est homme.

Autrement dit c'est plus le caractère hybride qui dérange. Si on veut une femme on sort avec une femme. Si on veut un homme on sort avec un homme.

Même si le modèle féminin était à égalité avec le modèle masculin, l'aspect hybride perdurerait et dérangerait ...

En ligne tobis75
Photo
Date 28/07/2016 11:28

allomat69 ==> "les gens ratent bien souvent des expériences qui feraient évoluer leur connaissance"

Laissez les cons, cons. Ça permet de faire du tri. C'est eux qui loupent des choses et c'est nous qui gagnons du temps :p

Pandaren ==> "Même si le modèle féminin était à égalité avec le modèle masculin, l'aspect hybride perdurerait et dérangerait ..."

Exact. Voilà encore un exemple "mauvais" de l'article :

« Ce n'est pas pour rien que la plupart des insultes homophobes sont au féminin »

Oui … et non. Déjà (je sais c'est pas professionnel) on dit la virilité, la masculinité, la puissance etc... (et la bite, la prostate ). Mais je suis d'accord, on dit bien un beauf pour un hétéro xD (c'est facile, je m'en veux).

Mais surtout (ici c'est l'argument sérieux), c'est d'une logique simple. Pour un homophobe (donc celui qui fait les insultes pour homos, par défaut) un homme qui aime un homme c'est que dans les deux y a une femme. Donc les insultes sont féminisantes. Inverse logique pour les lesbiennes on pourra entendre un bonhomme ou une camionneuse...
Donc le problème n'est pas lié (ou pas uniquement) au sexisme ou alors à l'inverse. Un bon nombre de lesbiennes sont aussi traités "comme des garçons" (c'est dommage que Madmoizelle, mag féministe, ne prenne pas ça en compte...), si on suit la logique "Madmoizelle", c'est donc de la misandrie.


Mais Madmoizelle titre dans un autre article :  . On comprend mieux certaines choses...

-Rebellion-
Photo
Date 28/07/2016 14:55

Le problème des féministes et particulièrement Madz , c'est de faire des pseudos combats stupides et capricieux sur n'importe quel petit détail pourri.
Sérieux , y'avait une meuf qui disait que la miniature de Squezzie était sexiste et que c'était un problème. Là c'est du caprice ,comme si on n'obligeait qui que ce soit notre vision des choses alors qu'elles le font tout le temps en essayant de tout faire accepter à tout le monde.

Dire à votre interlocuteur qu'il est sexiste , homophobe ou rasciste n'a jamais résolu aucun problème , ce qui en déja résolu c'est de s'assumer tel que l'on est et de ne pas prendre en compte les rageux au lieu de tout le se mettre en victime.
Quoique les meufs manipulatrices se mettent instinctivement en victime pour avoir ce qu'elles veulent et ca marche , le problème c'est que quand c'est pas discret ca se retourne contre elles.

-Rebellion-
Photo
Date 28/07/2016 14:57

Je comprends mieux maintenant , les femmes font plus souvent les capricieuses pour avoir ce qu'elles veulent des hommes et elles le font consciemment ou non . (et après elles disent qu'on est sexistes)
Sauf que ca marche quand les hommes s'intéressent à elles.

Pandaren
Photo
Date 28/07/2016 18:09

En même temps le sexe faible n'a que ça comme technique : se poser en victimes qu'elles sont

 
53 messages - Page 1 sur 3 

Poster une réponse


Relatif : La follophobie, croisement entre homophobie et misogynie

Êtes-vous homophobes ?
par Grayfox le 15/05/2014 11:11 - Lu 1818 fois
mais qu'est ce qui te prouve que ça ne fonctionne pas ? tu as essayé ou tu en fais le postulat ?Ça ne fonctionne pas parce qu'on est toutes victimes de l'homophobie, même si on est pas des...
Besoin de slogan, Français
par camir le 21/12/2012 20:48 - Lu 223 fois
"l'homophobie, et la misogynie, sont l'avers et le revers de la même infamie"
La foire au premium...
par titdoudou le 20/10/2016 22:20 - Lu 14335 fois
chien de type… : se dit d'un chien qui a subi une standardisation sous forme de race et qui n'est pas reconnu comme tel (en général non inscrit au livre des origines correspondant). on peut...
Groupe homophobe et raciste sur Facebook
par le 30/05/2010 16:49 - Lu 537 fois
la seule petite différence c'est que l'homophobie est puni par la lois et se manifeste le plus souvent par la violence... ;)l'homophobie n'est pas punie par la loi...
Lettre ouverte aux virils homos : pour le droit d'être folle
par Dolman18s le 01/03/2013 12:20 - Lu 1099 fois
que les folles engendrent l'homophobie et en fassent le jeu ? on lit ça partout mais ceux qui la subissent de plein fouet, cette homophobie, c'est pas les gens bien cadrés par la norme ,...

Infos et prévention

Videos

  Extrait du Petit Journal - Opérations de tractage parfois difficile
Ajouté le 16/01/13
Affichée 1005501 fois
24 votes, 5/5
  Gérard Longuet fait le lien entre homosexualité et pédophilie
Ajouté le 28/02/11
Affichée 1113814 fois
2 votes, 1/5
  Rencontre entre la chanteuse Juliette et le blogueur Matoo
Ajouté le 28/05/11
Affichée 1109830 fois
9 votes, 5/5
  Les amitiés particulières (actu)
Ajouté le 21/02/10
Affichée 1122729 fois
2 votes, 5/5
  L'homophobie a l'italienne
Ajouté le 18/01/09
Affichée 1057232 fois
3 votes, 5/5

Les News

L'atterrissage difficile de... Le C½ur entre deux chaises, premier roman de Frédéric Monceau, semblait annoncer dès le titre une romance gentillette, une vague auto-fiction parfaitement adaptée en période de vacances. Il faut pourtant tristement constater que le jeune auteur semble s'être pris la langue dans le tapis et que toute la bonne volonté du monde ne suffit pas à faire fondre la midinette qui sommeille en chaque lecteur (ne niez pas).  
Tuerie misogyne à Santa-Barbara Vendredi 23 mai, à Santa-Barbara en Californie, un homme, Elliot Rodger, est allé sur un campus et a ouvert le feu, visant des femmes, tuant six individus et en blessant plusieurs autres, avant de se donner la mort.  
Des intégristes catholiques... Le Kiss-in de Lyon prévu à l'origine le samedi 15 mai à 19h30 sur le parvis de la Cathédrale Saint-Jean a du être reporté par la Préfecture du Rhône, officiellement car la manifestation n'avait pas été annoncée 3 jours auparavant comme le prévoit la loi, officieusement car les catholiques intégristes ont annoncé sur leur site internet qu'ils ne laisseraient pas cet événement se dérouler.  
Le projet 17 mai, une claque en BD... Le projet 17 mai réunit des dessinateurs de tous bords qui s'engagent contre l'homophobie et la transphobie. 2 ans après le lancement du site, Silver et Pochep dédicaçaient un album papier tout neuf, inespéré, dont les bénéfices sont reversés à SOS Homophobie. Retour sur un succès BD inattendu en reportage audio !  
Résultats des ZaGonCourts Voici enfin venir la fin des ZaGonCourts : l'heure du bilan est là. Lisez donc ceci pour savoir les résultats !